Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog d'Alexandre Palchine - Page 2

  • Chronique apocalyptique : sur quelques faiblesses de la Com antimaçonnique

    images.jpg

    Veuillez noter que j'ai créé une nouvelle rubrique intitulée "Guénon et la Nef des fous". Ce titre renverra aux rubriques d'un certain site apocalyptique que voici :

    http://www.apocalypsesecondebete.net/spip.php?article416

    Ce que dit l'auteur de ce site est très censé, sauf qu'il faut s'accrocher pour tout comprendre et c'est assez malaisé quand on se trouve avoir pris le train en marche. Une autre difficulté vient de ce que l'on n'a pas forcément connaissance des sources livresques qu'il évoque de sorte qu'on risque de "décrocher". Bref si j'ai bien compris que le Vieux Chat n'est autre que René Guénon, il faut savoir que le Tigre borgne est un autre des surnoms employés à son sujet. Enfin, il se trouve que votre serviteur et l'auteur du site évoqués se retrouvent sur bien des points en dépit des malentendus qui auraient pu résulter d'un article sur N- Dossier Frithjof Schuon, une curieuse enquête de police...

    Je profite de l'occasion pour dire que si l'enquête en question est consternante à bien des égards, cela ne veut pas dire que Schuon n'aurait écrit que des sottises. Seulement, il se trouve que je suis assez mal placé pour faire l'inventaire de son oeuvre écrite de manière à sauver ce qui mériterait de l'être.

    On trouvera dans un des Cahiers de l'Herne des critiques de Schuon à l'encontre de René Guénon qui sont parfaitement justifiées. Si donc quelqu'un veut se charger de l'inventaire qui reste à faire, je ne manquerai pas de m'en faire l'écho. 

    §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

    Concernant la vogue de la Maçonnerie voici un texte assez jouissif ou l'auteur classe les frères en plusieurs rubriques, je cite :

    On peut en effet classer les "frères" et autres "initiés" (au sens européen du terme), en quatre ou cinq catégories idéalistes ― érudits ― psychiques ― rationalistes ― en attendant les contre-initiés proprement dit, alors et presque systématiquement "tantriques" du genre bic et bouc...

    J'aurais aimé qu'on nous décrive un peu les initiés tantriques du genre bic (bique) et bouc mais comme c'est encore du domaine d'une religion fiction, l'auteur se trouve excusé de n'avoir pas osé se faire Cassandre... 

    Le chevalier de Ramsay, l'incroyable Willermoz (que j'ai qualifié de mytho, jobard, et de flippé) sont à l'honneur. Avec la mère Guyon  "le roucoulement en Dieu"..."la plus grande folle de mon royaume" dira Louis XIV qui finira par la faire interner à Vincennes en 1695, au motif d’un sirop dissolvant de proche en proche le dogme, les mœurs, enfin toute espèce d’Autorité.., donc en fait bien plus dangereuse que Port-Royal...

    Le roucoulement en Dieu (!), j'ai adoré la formule très XVIIème siècle... Je présume que pour "roucouler" ainsi la pauvre Madame devait tout bêtement se tripoter un peu trop souvent.

    Je vous laisse découvrir cette prose assez piquante. 

  • Chronique apocalyptique : le bon grain et l'ivraie

    images.jpg

    Voir : http://www.apocalypsesecondebete.net/spip.php?article415

    Ce texte fait partie d'une série intitulée Guénon et la "Nef des fous".

    Ce texte rend hommage à votre serviteur et cet hommage me va droit au coeur :

    Si se multiplient, (en plus méchant, prolifèrent...) les sites se réclamant de René Guénon d’autres, moins courus ― voire prétextant de RG pour lancer leur propre dope... ― ne sont pas en reste...

    Notable exception, le blog de notre honorable correspondant, Alexandre Palchine (Google, en direct) , qui dresse un panorama dantesque des "guénoniens de stricte observance" (g.s.o pour les initiés)...

    Lesquels pourtant, et fussent-il passés à l’Islam (si possible et d’entrée de jeu, dans le rôle de shéikh...), continuent de creuser l’Illusion maçonnique chère à celui que nous surnommons le Vieux Chat...

    Guénon et Schuon face à la Maçonnerie

    Le "Vieux Chat" c'est Guénon et notre ami Z. cite comme notable exception F. Schuon. Oui la fascination de Guénon envers la Maçonnerie ne plaide aucunement en sa faveur et il faut rendre justice à Schuon de n'être pas tombé dans ce panneau. J'aurais du reste l'occasion de reparler de Schuon à propos de ses critiques envers Guénon, telles qu'elles sont parues dans un certain Cahier de l'Herne.

     

    Lire la suite

  • Chronique apocalyptique sur "W- "Mariage" homo - la fin de la sous-race...."

    images.jpg

    Voir http://www.apocalypsesecondebete.net/spip.php?article330

    Je pense consacrer quelques commentaires à des articles parus sur le site ci-dessus. L'auteur, un certain Zoltan a produit un livre intitulé Nombre et Musique, dont j'ai lu quelques extraits.

    Je connais d'assez longue date ce site. Certains raccourcis trop elliptique m'avaient dissuadé d'aller plus avant. J'ai l'intention de consacrer un peu de temps à des commentaires sur quelques uns de ses textes. Je commencerai par le plus simple.

    Il est question au début d'une série de vidéos mais il manque un lien.

    L'article s'est inspiré de notes existant ou ayant existé dans mon blog.

    Sur un "maquereau" nommé Alfred Kinsey

    C'est le cas pour l'évocation d'Alfred Kinsey par une certaine Judith Riesman car je suis probablement le seul francophone a avoir éreinté cette folle furieuse et sa copine Marion Sigaut.

    J'ai relevé ceci :

    Voici qu’émerge, sur fonds de désolation des deux guerres mondiales, le trop fameux Dr. Alfred Kinsey, dont la tête de maquereau est à elle seule tout un programme...

    Petite erreur : la première guerre mondiale a été menée par a été mené par un certain Napoléon. Voir Henri Guillemin pour ce qu'il en est de ce très sinistre individu.

    Et avec ses "rapports" toute une l’Amérique, qui avec ses moyens de mastodonte propulse toute une série de révolutions, de propagandes, de marchandisation du sexe, sans vergogne amalgamés avec les droits des femmes...

    Entendons tout un féminisme soigneusement dévoyé, qui a pour résultat de tuer la féminité, de déstabiliser les familles, et de rendre plus que jamais improbable l’éducation des enfants ― partant ces chères études en France plus que jamais tributaires des impostures pédagogiques impulsées par les "intellectuels"...

     

    Lire la suite

  • Une excellente notice du le "féminisme radical"

    450px-Feminist_Stencil_Graffito_São_Paulo_March_2012-14.jpg harpies.jpg

    Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9minisme_radical

    La transformation sur signe astrologique de Vénus sur le graffiti ci-dessus résume bien les la principale source d'inspiration et la teneur de ce féminisme assez purement revanchard qui finira bien, un jour ou l'autre, par s'attirer un retour de bâton.

    Pour l'instant les mâles sont en englués dans leur mauvaise conscience et sont pour ainsi dire "sidérés" mais il est à craindre qu'à la faveur d'une guerre civile qui ne demande qu'à se produire, quelques unes des véritables harpies qui sont cités dans l'articles risquent tout simplement de se faire scalper, si ce n'est pire. L'article se termine par une liste et côté français il manque le nom d'une certaine comédienne que je trouve assez franchement exécrable mais il est vrai que ce n'est pas une grande intellectuelle...

    Je vous laisse le soin de découvrir l'article, il est rare que ceux que l'on trouve sur "Wikipédé" soit aussi bien troussé, raison de plus pour le promouvoir.

    Vu l'existence de profondes divergences entre les militantes, il est devenu clair que ce "féminisme radical" est devenu ce qu'on peut appeler un gros bordel !

    Quelques mots sur Elisabeth Badinter

    Lire la suite

  • Des signes de folie contemporaine très inquiétants

    foucestfou.gif

    Inquiétants certes mais pas pour votre serviteur, car je m'en régale car ce n'est pas seulement fou mais bien archi fou...

    Pas inquiétant pour mézigue car je suis né quasiment pile poil au moment du démarrage d'une certaine affaire Roswell. Ce fut aussi un "année terrible" du fait d'une excellence à la fois économique (plan Marshall) et ... caniculaire.

    Et j'ai toujours eu l'impression d'avoir atterri dans un gigantesque hôpital psychiatrique à ciel ouvert où ce sont les gens lucides qui risquent d'être enfermés tandis que les cinglés courent librement les rues en y semant la terreur. 

    Recrudescence de crimes divers

    Je m'en régale sauf que l'on voit se multiplier les crimes conjugaux (avec incendie) et les règlements de comptes entre caïds des cités perdues de la république. Le dernier exemple, dans ce dernier domaine, aura consisté en la torture d'un adolescent de 16 ans, au chalumeau au fin fond d'une cave de HLM. Comme quoi l'âge des dieux, tant pour les grecs que les tibétains n'est pas de tout repos. Normal il est représenté dans le Tarot par une tour foudroyée.

    Un gag désopilant pour commencer : coït endiablé sur un balcon vétuste

    Dans un village du Grand Sud, au Cannet très exactement, un couple formé d'un anglais et d'une canadienne se sont livrés, sur un balcon, à un coït endiablé ! Vous devinez la suite : il faut compter parfois avec une qualité douteuse des prestations que l'on appelle travail d'arabes... Certes les jeunes arabes de troisième génération surtout on fait des progrès grâce à des formations orthodoxes mais il faut compter avec le résultat de mélanges ethniques datant de plusieurs siècles, des barbaresques ayant fait souche il en résulte souvent un côté "marchand de tapis" de la part de commerçants, de prestataires divers.

    Ce qui devait arrivé arriva : plusieurs balustres ayant cédé sous des poussées par trop brutales, les amant ont fait un vol placé de seulement 3,5 mètres dont il ont émergé en triste état  

    Mieux vaut rire que pleurer !

    Lire la suite

  • Notre-Dame de Paris, fragilisée par la canicule et prête à s'écrouler : l'incendie et ses suites :

    Après des maçonneries gorgées d'un volume d'eau déversé équivalent au contenu de 8 canadairs, on craint que la sécheresse actuelle ne fragilise les mortiers de la voûte. C'est à se demande s'il ne faudrait pas souhaiter que l'édifice s'écroule en partie sur lui-même car ce serait peut-être le seul moyen de faire en sorte que les langues se délient au sujet de la suspicion, on ne peut plus manifeste, d'un incendie qui ne peut être que criminel. Cela dit le risque est limité, nous n'avons eu que 2 courts épisodes de canicule.

    Cela dit j'aimerais revenir sur la thèse d'un traitement antifongique comme étant "l'arme du "crime" en ce qu'il aurait contenu une substance incendiaire.

    On a beaucoup parlé de thermite mais mis à part mon article, très développé sur ce point, on ne m'a signale que seulement deux interventions solides à ce propos de sorte qu'il me parait utilise de revenir sur le sujet. 

    Lire la suite

  • Un bilan à la mi-temps de l'an de disgrâce 2019

    Un 14 juillet houleux plus quelques incendies remarquables

    Après les pillages survenus sur les Champ-Elysées dans le cadre des débordements faisant suite à la victoire de l'équipe algérienne, il fallait s'attendre à ce que la fête dite nationale soit marquée par des huées à l'adresse du locataire actuel du plais présidentiel. 

    Les Gilets Jaunes en sont à leur 8ème mois de revendications. Le mouvement s’essouffle et il est de toutes façons condamné à la stérilité, néanmoins cette "jacquerie" restera chose mémorable. Rien là de bien surprenant sauf qu'il fallait également s'attendre à des violences policières dont bien dans la manière du régime actuel.

    Un OVI (Objet volant identifié) pour épater la galerie

    Il ne manquait à la chose qu'une cape marquée du signe de l'araignée. On compte équiper les armées et spécialement la gendarmerie de ce genre d’auxiliaire pour éventuellement tenter d'impressionner les GJ, sauf qu'il est fort à craindre que le début de ce genre de prestations se solde par un ou plusieurs "cartons" des plus spectaculaires. Et si cela devait arriver, on ne plaindra pas les victimes.

    Les incendies continuent...

    Les feux de forêt en période de sécheresse c'est quasiment normal cependant que les approches du 14 juillet et le jour même de la liesse nationale ont été marqué par des incendies remarquables. Le 11 ce sont de bâtiments du haras national qui ont flambé.

    hara national.jpg

    Trois feux d'artifices qui dérapent...

    Et pas que... J'ai noté au moins 3 incidents à l'occasion de feux d'artifice. D'une part des fusées sont parties en direction du public occasionnant des blessures et le feu d'artifesses bordelais a été interrompu par l'incendie d'une barge, servant au tirage de ces réjouissances. Incident assez symbolique qui aurait pu se terminer par des morts si l'on considère que cela touche une ville dont la promotion de son maire vient d'être assurée par un régime assez largement honni qui l'a habilement récupéré. Enfin à Carcassonne, la tour de l'Inquisition a commencé a cramer... Il est à noter que ce sinistre est le deuxième en moins de dix ans à frapper un monument de la cité médiévale, provoqué par le feu d’artifice à grand spectacle qui constitue depuis des décennies une attraction locale. En 2011, c’est la toiture de la tour carrée de l’évêque qui avait été endommagée. 

    Mais ce n'est pas tout, j'ai noté ces jours-ci plusieurs incendies de résidences ayant occasionné des morts dont un le jour même de la fête nationale et un autre le lendemain avec 1 morts et 7 blessés.

    la-chapelle-des-marais.jpg

    Ce que vous voyez ci-dessus s'est passé à la chapelle du marais : quatre membre d'une même famille sont morts dans cette maison le 14 juillet, le choc a été tel sur les riverains qu'on a diligenté une cellule d'assistance psychologique.

    En Californie le "Big One" moin un !

    Ce n'est pas tout, on a pu noter récemment une fréquence assez anormale de séismes dont 3 en France. La Californie a craint le "big one", sauf que ça serait encore un coup des Russes. Allez savoir... Le site auquel mène le lien qui précède m'a été recommandé comme pouvant receler des informations véridiques au milieu d'un capharnaüm complotiste plus ou moins délirant. 

    Ce n'est finalement que partie remise !

    Les derniers exploits du gouvernement actuel

    En médecine les vaccinations obligatoires : 

    Le gouvernement Hollande et Marisol Touraine n'ont pas osé mais Agnès Buzin y est allé franco. Vous doutez des vaccinations et bien on vous en colle 11 pour les nourrissons. Toutes plus pourries les unes que les autres : en plus d'additifs indésirables, il y a de tout dans ces merdes criminelles, des résidus de pilules, du Viagra, des résidus d'herbicides interdits en Europe mais sans doute utilisés en Chine, de l'ADN de souris leucémiques et j'en passe. cerise sur le gâteau, dans certains vaccins les antigènes attendus ne sont pas au RV. Ce sont les Italiens qui ont découvert le pot aux roses. Pour plus d'infos sur ce méga scandale en perspective cherchez les interventions d'un pharmacien nommé Serge Rader.

    Le déremboursement de l'homéopathie

    homeopathie-deremboursement-has-decret.jpgL'homéopathie, cela faisait des décennies que les vieux fossiles de l'Académie voulait l'interdire. On n'en n'est pas encore là mais son déremboursement est programmé. Pour faire des économies et sous prétexte d'absence de preuves scientifiques. On s'est basé sur une étude australienne pourrie. Des preuves scientifiques de son efficacité on en a des tonnes et c'est pas le résultat d'un effet placebo. Je rappelle que Boiron avait diligenté des études prouvant l'efficacité de Phosphorus quand à la restauration du parenchyme hépatique dans les hépatites. Seulement voilà, l'homéopathie repose sur ce que l'on appelle la "mémoire de l'eau". C'est une médecine qui a recourt à quelque chose de quasiment immatériel, son action repose sur une "information" constituée par une signature électromagnétique.

    Voici pour ceux que cela intéresse une vidéo intéressante https://vimeo.com/340077102 sur le sujet. 

    Cela dit si la décision est scandaleuse à maints égards, il faut se rappeler que Sarko 1er avait déjà porté un coup au remboursement avec les 50 centimes non remboursables sur chaque boîte de médicament. Le prix d'un tube de granules étant de +/- 2 € selon le degré de dynamisation, ce n'est pas ça qui va mettre un frein à l'emploi de cette thérapeutique qui, lorsqu'elle est pratiquée par des homéopathes orthodoxes (unicistes) ne coûte pas grand chose, du moins en France, car en Angleterre et ailleurs, en Autriche notamment, le nomenclature est non seulement nettement plus étendue (+ de 5000 unitaires chez remedia dans 35 000 dynamisations) mais les prix sont infiniment + douloureux.

    Boiron qui est devenu un leader gueule qu'on l'assassine et qu'il va devoir licencier + d'un milliers de salariés mais s'il est regrettable que cela va ajouter à la cohorte de chômeurs ce n'est pas moi qui vais plaindre cette firme qui a finit par absorber la quasi totalité de ses concurrents (LHF, Dolisos en particulier...). En effet, si la révision du marché de l'homéopathie imposée par l'Europe s'est soldé en France, de la part de l'ANSM, de conditions draconiennes imposées au labos pour chaque unitaire qu'ils désirerait conserver, Boiron en a profité pour dégraisser à outrance sa nomenclature en profitant de l'occasion pour passer à la trappe des remèdes peu demandés.

    C'en est à tel point que mon pharmacien, qui dispose encore d'un préparatoire, sachant que je fais la plupart des préparations de phytothérapie que l'utilise en ramassant mes plantes moi-même, m'avait demandé si par hasard je disposai d'un T.M. de Salix Alba. Et oui Boiron est infoutu de fournir une teinture aussi basique que celle du saule blanc !

    Autant dire que je professe une piètre opinion de Boiron. J'ai su par le témoignage de personnes ayant travaillé au temps du rachat de Dolisos qu'à la veille des week-end on ne se donnait même pas la peine d'imprégner les granules des formules complexes réclamées par les médecins. Il se peut que l'info n'ai de valeur que pour l'époque et pour un préparatoire situé sous une latitude plus ou moins torride mais on raconte également que les patrons de la firme ne croient pas à l'homéopathie.

    Quoiqu'il en soit, j'ai suivi quelques leçons dans le groupe du Dr Grandgeorge et j'ai vu plusieurs médecins se plaindre de l'absence de résultats avec des remèdes bien prescrits.

    En résumé il faut noter, que les dommages qui résulteront du déremboursement sont très relatif. Comme je l'ai dit l'homéopathie utilisée dans les règles (uniciste donc) ne coûte pas cher et si l'on veut de bon remèdes il faut les commander hors de France. Et il y a bien longtemps que les préparations magistrales (complexes homéopathiques, formules magistrales de phytothérapie et autre) ne sont plus remboursées. Il n'empêche que la décision prise est inique.

    Bientôt la privatisation de certaines routes nationales

    Un de mes voisins a quasiment crié au fou quand je lui ai annoncé la chose. Mais il a du en rabaisser quand je lui ai expliqué que l'astuce consiste à avoir changé la définition des autoroutes en y incluant certain accès.

    Les ministres de LREM : des amateurs de homard formant un beau "panier de crabes"

    La dernière affaire en date est celle des dîners fins du ministre de l'écologie, un certain de Rugy, une lumière parmi beaucoup d'autres. Je m'en tiendrai à la mission du personnage car il ressort des suites qu'il n'y aurait pas eu de homard ni de vins ruineux au menu. 

    Peu importe, il fallait s'attendre à ce que dans son propre domaine celui-ci ne brille guère puisque la police au service de l'état a littéralement gazé des manifestants militant en faveur du climat et qu'il a trouvé cela à peu près normal. C'est dire à quel point ce personnage falot est à l'Ouest !

    Certes ces manifestants ne sont que des cons et des connes surendoctrinés par cette foutaise voulant que le gaz carbonique, qui est plus lourd que l'air, soit un gaz a effet de serre. Mais que ces gens soient manipulés par un tabou ambiant n'était pas une raison pour les asperger à bout portant à l'aide bombes à gaz lacrymogène.

    830x532_usage-gaz-lacrymogenes-proportionne.jpg

    Remarques dérangeantes sur le caractère très bénéfique du CO2

    On notera en passant que si l'ai ambiant était moins pauvre en CO2, l'hypertension qui touche une bonne partie de la population à partir d'un certain âge disparaîtrait quasiment d'où une économie bien plus importante que celle qu'est censée permettre le déremboursement de l'homéopathie. En effet, les cosmonautes russes ont bénéficié d'un air comportant 10 fois plus de CO2 que sur terre grâce à quoi au lieu de vieillir en quelques mois d'apesanteur, ils sont sortis de l'aventure aussi jeunes qu'il l'était en entrant.

    Il existe du reste un respirateur inventé par un médecin russe qui permet, à raison de 30 minutes par jour, de recouvrer le pourcentage de CO2 dans le sang d'un sujet jeune et de se passer de médicaments...

    Bruits de bottes autour du détroit d'Ormuz

    La tension monte et l'on a vu Trump à deux doigts de déclencher une guerre contre l'Iran sous prétexte que les iraniens auraient attaqués des pétroliers passant dans les parages, ce qui est manifestement faux.

    Si j'en croit l'auteur du Journal d'un astrologue, la menace d'escalade est, de son point de vue très sérieuse. Voir :

    La geste de Trump est d'autant plus singulière qu'en tant que milliardaire il est plutôt non interventionniste mais il est sous la coupe des sionnistes américains et si ces dernières renoncent a intervenir ce sont les israëliens qui risquent de déclencher les hostilités.

    Il est à noter que cela fait des années qu'un certain Ron Schaya nous bassine à propos des prévisions de kabbalistes qui voudraient que les chrétiens et les musulmans s’entre tuent au bénéfice d'Israël. Les propos de cet illuminés sont absolument délirant, il n'hésitent pas pas annoncer que si la guerre éclate Israël sera protégé par "Dieu" par un dôme de fer susceptible d'empêcher les 150 000 missiles dont disposerait le Hezbollah de rayer Tel Aviv de la carte. Je pense pour ma part que s'il convient de prendre au sérieux ce genre d'annonce, il conviendrait de remplacer le mot "Dieu" par "Satan". 

    Aux dernières nouvelles, les choses ont l'air de vouloir se calmer puisque Londres voudrait s'associer aux capitales européennes pour faire chuter le tension. C'est d'autant plus curieux de la part de Londres qu'il n'y a pas si longtemps on a vu les Anglais marcher dans les brisées de Washington. Qui vivra verra...

    Parmi les grief fait à l'Iran il y a celui d'avoir prétendument vouloir emboîter le pas aux nazis. La thèse popularisée par un enfoiré de première classe nommé BHL est évidement archi fausse :

    https://www.lepoint.fr/debats/non-la-perse-n-est-pas-devenue-l-iran-pour-faire-plaisir-a-hitler-09-05-2018-2216954_2.php

    Mais je n'en ai pas terminé avec les méfaits du gouvernement actuel.

    L'Affaire Lambert : un meurtre délibéré commis avec la bénédiction et sur recommandation de l'Etat Français 

    Affaire Lambert.jpg

    L'attitude étrange du député Léonetti

    Je ne souhaite pas m'étendre longuement sur cette affaire car les journalistes qui s'en sont entichés n'ont jamais fait leur travail. Il aurait fallu commencer par retracer l'évolution de la loi Léonetti première et seconde version en citant les textes et en en résumant la teneur. Il parait que la version 2 dite "Léonetti Claeys" aurait introduit un flottement dans les termes. On notera à propos de la possibilité de directives anticipés que si le refus d'un prélèvement d'organe fait l'objet d'un fichier national les directives de fin de vie nécessite qu'un tiers (médecin ou personne de confiance) les porte à la connaissance de l’hôpital concerné, ce qui montre bien qu'on ne tient pas à ce qu'elle puissent être gravées dans le marbre. Le généraliste peut n'être pas au courant d'une hospitalisation et si la famille est au diable Vauvert et bien l'administration peut faire ce qu'elle veut.

    Ce que dit la loi Léonetti-Claeys

    J'ai trouvé ce résumé accompagné de considérations historiques et médicales que je ne puis commenter en long en large et en travers la teneur :

    La proposition de loi prévoit trois cas ­possibles de sédation :

    • lorsque le patient, ­atteint d’une affection grave et incurable, dont le pronostic vital est engagé à court terme, présente une souffrance réfractaire ;
    • lorsque la décision du patient, atteint d’une affection grave et incurable, d’arrêter un traitement, engage son pronostic vital à court terme ;
    • lorsque le patient ne peut pas exprimer sa volonté et dans le cadre du refus de l’obstination déraisonnable quand le médecin ­arrête un traitement de maintien en vie.

    C'est le troisième point de cette loi qui a permis la mise à mort de Vincent Lambert. Il n'a pas laissé de directives. Mais la décision ne tient pas, il n'était pas en fin de vie et il n'était l'objet que d'une alimentation et d'une hydratation.

    On retrouve là le même raisonnement odieux que pour les prélèvements d'organes : pas de refus explicite, c'est que le patient consent. Or il est à noter qu'en droit civil lorsqu'il s'agit de contrat l'adage qui ne dit mot consent n'a jamais court. Cette saloperie vient d'un certain sénateur Caillavet. C'est qu'il faut faire marcher le commerce de transplantation mais comme on n'a aucune possibilité de choisir son receveur, ne serait que pour des raisons de compatibilité, je dis que le refus s'impose. On joue sur la sentimentalité : greffer un organe à un jeune accidenté soit mais redonner un foie à un alcoolique qui a bousillé le sien, sciemment, non non et non ! Je ne marche pas et ajoute qu'avec la formulation merdique de la loi Léonetti-Claeys cela revient à encourager le pillage des organes d'un handicapé cérébro-moteur. Voilà ce qui, très certainement, se cache derrière l'avancée vers la possibilité de multiplier les euthanasies.

    Des milliers de Vincent Lambert

    Cette loi permet l'arrêt des traitements lorsque leur poursuite est devenu déraisonnable en laissant la possibilité aux médecins d'abréger les souffrances des malades incurables par une sédation profonde et continue jusqu'à ce que mot s'ensuive. Cela concerne les personnes en fin de vie. Ce qui n'était pas le cas de Vincent Lambert qui bénéficiait d'une conscience minimale et réagissait aux stimulis de son entourage. Des milliers de personnes seraient dans son cas.

    L'abus de termes inappropriés aura été la règle tout au long de cette affaire puisque l'on n'a cessé de parler de traitements (sous entendu à visée thérapeutique, ce qui n'a jamais été le cas...) alors qu'on se contentaient d'alimenter le patient par sonde qui n'était même pas sous assistance respiratoire. Que son handicap ait été incurable c'est un fait mais il respirait par lui-même et on aurait pu le laisser vivre à domicile. Faut-il conclure de la loi Léonetti version 2 qu'elle permettrait d'achever les handicapés simplement pauci-relationnel ? J'en doute !

    Un autre aspect du scandale c'est l'attitude du député Léonetti qui, chaque fois qu'il a été interrogé, a marché dans les brisées des médecins qui voulaient littéralement "achever" ce pauvre homme. Comment se peut-il qu'il ait été contraint d'aller dans le sens de l'interprétation et de la présentation biaisée des faits ?

    C'est que derrière cette affaire, se profile un véritable "règlement de compte" émanant d'un lobby anticlérical. Ce qui a déchaîné ce lobby multiforme c'est le fait que les parents soient catholiques, et qui plus est intégristes et qu'ils ont été financé par la fondation Lejeune à raison de 100 000 € par an.

    Une division dans l'église au sujet de l'euthanasie ?

    Mais peut-on considérer que sur la question de l'euthanasie, il existerait entre la fraction dite "intégriste" et la version "concilaire" de l'Eglise catholique une différence d'appréciation. Pas que je sache ! L'archevêque de Reims s'est ému et s'il n'a pas pris position énergiquement c'est que tout simplement du fait même de la situation de l'Eglise de France en tant que "femme entretenue", cette église se trouve empêchée de s'exprimer avec la vigueur requise.

    Mais enfin Mgr Mathieu de Rougé a souligné l'essentiel : Il résidait dans deux confusions : la confusion entre fin de vie (ce qui n’était pas, de l’avis de médecins qualifiés, la situation de Vincent Lambert) et situation de grave handicap ; la confusion entre traitements (qu’il est légitime d’interrompre lorsqu’ils sont disproportionnés) et soins de base (alimentation et hydratation) qui sont toujours dus, même à une personne très diminuée, dans une logique de véritable respect de la personne humaine. J’ai été impressionné par les interventions très fermes sur ces points de soignants et d’experts non catholiques et non croyants.

    On a pu découvrir que d'une certaine manière, quelqu'en soit la cause accidentelle ou criminelle, l'incendie de Notre-Dame de Paris est le résultat d'une situation de conflit entre le clergé de la cathédrale et les autorités de conservation en charge du MH considéré, Drac et Cie.  Le clergé est à cet égard dans une situation particulièrement fausse car il a intérêt à adhérer à la thèse de l'accident car s'il s'agissait d'un incendie volontaire les assurances lui ferait faux bond quand au remboursement des dégâts concernant ses biens propres et notamment le matériel musical de la maîtrise... L'affaire est mal partie, il faut le rappeler : les milliardaires qui ont promis des dons chiffrent en centaines de millions d'Euros ne cracheront que sur facture, ils entendent contrôler indirectement la teneur des travaux et la tendance est à vouloir une restauration à l'identique du point de vue des apparences. Et le pire peut encore arrive à savoir qu'une autre partie de la voûte s'écroule et que les arcs boutant poussent les murs verticaux à carrément s'écrouler. Je me demande du reste s'il ne convient pas de souhaiter qu'il en soit  ainsi car c'est peut-être la seule possibilité qu'on aie de voir les gens prendre la vraie mesure de ce qui s'est passé et une fois l'équipe au pouvoir partie, des langues pourraient se délier...

    Ingérence majeure et haïssable de l'Etat macroniste

    Revenons à l'affaire Lambert, le gouvernement a commis une faute, c'est bien le Ministère de la Santé qui aurait saisi la Cour de Cassation afin qu'elle se prononce. Soit dit en passant je me demande à quel titre un ministre a pu assigner la Cour de Cassation à se prononcer: quelque chose m'échappe à propos de cette procédure. C'est au ministère public donc à un procureur de faire appel d'un jugement quoiqu'il en soit il a bien été dit que c'est une ministre qui a actionné la Cour (???).

    La Cour d'Appel s'était bornée à imposer le statu quoi en attendant que la commission de l'ONU ne rende son verdict et sur ce point quoi qu’ait pu en dire la ministresse de la Santé quand on signe un traité, on se doit de le respecter sinon cela revient à se mettre au niveau des "républiques bananières". Enfin qu'il en soit bien ainsi n'est pas précisément une découverte !

    Si j'ai bien compris la justice civile n'aurait pas été compétente car les hôpitaux relèveraient de la Justice administrative.

    Quoiqu'il en soit on s'en tamponne.

    Priver d'aliments un handicapé est bien un crime et un assassinat puisque la mort était voulue

    Priver intentionnellement des enfants dans l'impossibilité de se défendre par eux mêmes des aliments nécessaires à leur survie, cela constitue bien un homicide. L'Etat français qui a déjà sur les mains le sang de très nombreux Gilets Jaunes plus ou moins estropiés par des armes de guerre a notoirement aggravé son cas. Il n'aurait jamais du se mêler de cette affaire. Enfin et très malheureusement le règne de qui on sait peut encore durer et le Diable seul sait ce qui nous attend.

    Ce qui s'est passé est monstrueux.

    Il est à noter que le procureur de Reims avait prévu une autopsie mais pour quoi faire ? 

    L'intervention réparatrice et méritoire de Houellebecq

    Pour finir, il faut noter à la décharge de l'écrivain Houellebecq s'est en quelque sorte racheté d'une légion d'honneur immérité qu'il n'aurait jamais du accepter en se prononçant contre cette faute gouvernementale. Je cite :

    Ainsi, l’État français a réussi à faire ce à quoi s’acharnait, depuis des années, la plus grande partie de sa famille : tuer Vincent Lambert. J’avoue que lorsque la ministre « des solidarités et de la santé » (j’aime bien, en l’occurrence, les solidarités) s’est pourvue en cassation, j’en suis resté sidéré. J’étais persuadé que le gouvernement, dans cette affaire, resterait neutre. Après tout, Emmanuel Macron avait déclaré, peu de temps auparavant, qu’il ne souhaitait surtout pas s’en mêler ; je pensais, bêtement, que ses ministres seraient sur la même ligne.

    J’aurais dû me méfier d’Agnès Buzyn. Je m’en méfiais un peu, à vrai dire, depuis que je l’avais entendu déclarer que la conclusion à tirer de ces tristes événements, c’est qu’il ne fallait pas oublier de rédiger ses directives anticipées (elle en parlait vraiment comme on rappelle un devoir à faire à ses enfants ; elle n’a même pas précisé dans quel sens devaient aller les directives, tant ça lui paraissait aller de soi).

    Vincent Lambert n’avait rédigé aucune directive. Circonstance aggravante, il était infirmier. Il aurait dû savoir, mieux que tout autre, que l’hôpital public avait autre chose à foutre que de maintenir en vie des handicapés (aimablement requalifiés de « légumes »). L’hôpital public est sur-char-gé, s’il commence à y avoir trop de Vincent Lambert ça va coûter un pognon de dingue (on se demande pourquoi d’ailleurs : une sonde pour l’eau, une autre pour les aliments, ça ne paraît pas mettre en œuvre une technologie considérable, ça peut même se faire à domicile, c’est ce qui se pratique le plus souvent, et c’est ce que demandaient, à cor et à cri, ses parents).

    Mais non, en l’occurrence, le CHU de Reims n’a pas relâché sa proie, ce qui peut surprendre. Vincent Lambert n’était nullement en proie à des souffrances insoutenables, il n’était en proie à aucune souffrance du tout. Il n’était même pas en fin de vie. Il vivait dans un état mental particulier, dont le plus honnête serait de dire qu’on ne connaît à peu près rien.

    [...]

    Dans ces conditions, fallait-il tuer Vincent Lambert ? Et pourquoi lui, plutôt que les quelques milliers de personnes qui à l’heure actuelle, en France, partagent son état ? Il m’est difficile de me défaire de l’impression gênante que Vincent Lambert est mort d’une médiatisation excessive, d’être malgré lui devenu un symbole ; qu’il s’agissait, pour la ministre de la santé « et des solidarités », de faire un exemple. D’« ouvrir une brèche », de « faire évoluer les mentalités ». C’est fait. Une brèche a été ouverte, en tout cas. Pour les mentalités, j’ai des doutes. Personne n’a envie de mourir, personne n’a envie de souffrir : tel est, me semble-t-il, l’« état des mentalités », depuis quelques millénaires tout du moins.

    La suite au prochain numéro. J'ai évidement de moins en moins envie de commenter les événements. Le problème on l'a vu dans cette affaire c'est le recours à des termes inadéquats. Il est à noter que même le site de Soral a emboîté le pas à l'enfumage généralisé ayant consisté à parler de "traitements". Quand la terminologie est à ce point biaisée et que le public y consent, dénoncer la subversion s'apparente à une impossibilité. Tenir un blog devient une corvée de plus en plus insurmontable. 

  • Sus au birkinis, tous à poil dans le piscines !

    burkini.JPG

    Une certaine catégorie de musulmans commencent sérieusement à nous "casser les couilles"

    Une fois de plus l'affaire est représentative de la façon dont nous autres nous laissons emmerder par la volonté de certains musulmans de nous imposer leurs mœurs.

    L'argument sanitaire est ridicule face à ces coups de force ! Il faut trancher ! Le seul moyen de décourager ces tentatives visant pour les rebelles à notre culture de nous avoir à l'usure et bien c'est d'organiser des commandos mixtes de plongeurs nus. Que pourraient faire les flics et la justice devant de telle protestations ? Rien à mon avis ! 

    Le nudisme n'a rien de particulièrement érotique et à ma connaissance le Coran ne précise pas que Adam et Eve serait apparus en costume de ville.

    Alors basta ! Il n'y a pas lieu de discuter : que les muslims construisent et entretiennent à leur frais des plans d'eau s'ils veulent s'y tremper recouvert d'une armure.

    Vraiment cette "clientèle" de citoyens commencent sérieusement à nous les casser.

    Il suffit de transposer la réponse du Maire de Metz au sujet de la revendication d'une alternative au porc dans les cantines

    La réponse du Maire de Metz

    Le maire de Metz, Dominique Gros, refusant d’enlever le porc du menu de la cantine de l’école, explique pourquoi. 

    Des parents musulmans ont demandé l’abolition du porc de toutes les cantines des écoles d’une banlieue de Metz-Borny.

    Le maire a refusé et le secrétaire de la ville a adressé une note à tous les parents avec l’explication suivante : 

    « Les musulmans doivent comprendre qu’ils doivent s’adapter à la Lorraine et à la France, à leurs coutumes, à leurs traditions, leur style de vie, parce que c’est là où ils ont choisi d’immigrer. 

    « Ils doivent comprendre qu’ils doivent s’intégrer et apprendre à vivre en Lorraine. Ils doivent comprendre que c’est à eux de changer leur style de vie, pas aux Français et Françaises qui les accueillent si généreusement. 

    « Ils doivent comprendre que les Français ne sont ni racistes ni xénophobes, ils ont accueilli beaucoup d’immigrants avant les musulmans (le contraire n’existe pas, c’est-à-dire que les états musulmans n’acceptent pas d’immigrants non musulmans).

    « Pas plus que d’autres pays, les Lorrains n’ont pas l’intention d’abandonner leur identité, ni leur culture.

    Et si la France est une terre d’accueil, ce n’est pas le maire de Metz Dominique Gros (PS) qui accueille les étrangers, mais les Messins et Lorrains français.

    Finalement, ils doivent comprendre qu'à Metz (Lorraine) nous avons des racines judéo-chrétiennes, des arbres de Noël et des fêtes religieuses, mais la religion doit demeurer du domaine privé. 

    «   La municipalité de Metz, ville royale et impériale, a raison de refuser toute concession à l’islam et la sharia.

    Pour les musulmans qui ne sont pas d’accord avec la laïcité et ne se sentent pas confortables à Metz, en Lorraine, au pays de Jeanne d'Arc, il y a 57 beaux pays musulmans dans le monde, la majorité sous-peuplés, prêts à les recevoir avec des bras halal grand ouverts et en accord avec la sharia. 

    « Si vous avez quitté votre pays pour venir en France mais non pas pour un autre pays musulman, c’est parce que vous pensez que la vie est meilleure en Lorraine plutôt qu’ailleurs.

    Posez-vous la question juste une fois; pourquoi la vie est-elle meilleure en France plutôt que dans votre pays d’origine?

    « Une cantine où on sert du porc et du museau lorrain ou de la quiche lorraine avec une bonne tarte aux fraises ou à la mirabelle de Lorraine fait partie de la réponse ».

    Un homme qui a raison, tout le monde le pense, mais le dire c'est autre chose. 

    Si vous pensez comme moi, envoyez-le à tous vos contacts.

    Je respecte et ferai respecter mes racines.

    Lien permanent Catégories : D - ISLAM
  • Incendie de Notre-Dame : le célèbre canard hexagonal fait tout pour mériter son nom

    canard.jpg

    On m'a communiqué 2 articles du Canard enchaîné (12 et 19 juin dernier). Rien de nouveau sous le ciel. La seule chose remarquable réside dans l'humour si particulier de ce journal qui le 12 juin évoquait cinq ans de sécurité très fumeuse. Par rapport à ce que l'on savait déjà, il n'apporte que des précisions de détail. Cet article ne rentre pas dans le scan et j'ai déjà passé assez d'heures sur ce blog pour trouver le courage de procéder à un montage.

    L'article ci-dessus reproduit reprend la thèse des mégots et celle d'une installation sauvage de l'électrification sauvage de sonneries dans et sous la flèche. La seule nouveauté réside dans la prétendue découverte d'un coffret électrique fixée dans une poutre de la charpente qui aurait été monté clandestinement par Europe Echafaudage. Une erreur de montage aurait fait que ce coffret ignoré du bureau de contrôle de la Socotec serait resté sous tension en dépit de l'action sur les disjoncteurs situés 10 mètres plus bas.

    La question que je me pose est comment, plusieurs semaines après l'incendie, on a pu apprendre l'existence de

    Lire la suite

  • La bombe atomique ne serait-elle qu'un mythe ?

    390px-Atomic_bombing_of_Japan.jpg

    Le maître d'un chat gris que l'on aperçoit dans certaines vidéos dont j'ai signalé l'existence m'a demandé ce que je pense de la thèse d'un particulier qui prétend avoir démontré que la bombe atomique n'aurait jamais existé qu'en tant que pure propagande.

    Il existe à ce sujet une vidéo et aussi un texte avec des illustrations que vous trouverez ici :

    http://mensonges.fr/

    J'ai des connaissances et une expérience dans certains domaines techniques mais j'ai préféré faire appel à un ami qui est compétent en physique et en chimie pour avoir la réponse. Il se trouve être l'auteur d'un petit livre intitulé autrefois La catastrophe terminale. Ouvrage qui se trouve à présent sous un autre titre : Climat non coupables !

    L'auteur de cette Nième thèse conspirationniste a articulé sa prétendue démonstration sur le fait qu'il n'y aurait pas d'explications à la fumée que dégage les explosions dite atomiques qui, selon ce particulier, ne devrait produire qu'un immense éclair. Voici la réponse de l'ami :

    C'est encore une x-ième théorie du complot, évidemment. Il pourrait commencer par éviter de faire des fautes d'orthographe. La masse critique n'est pas de 48 kg mais de 13,6 kg. Les rescapés d'Hiroshima n'ont vu qu'un seul avion étincelant dans le ciel, pas des centaines comme à Dresde avec des milliers de bombes déversées progressivement en tapis, ce qui a pris des heures. A Dresde, toute la ville était en feu, pendant des jours ; à Hiroshima la ville a disparu en un instant ; on a vu des traces de personnes vaporisées, pas seulement brûlées. Bien des victimes sont mortes dans les années suivantes à cause des radiations. Bref, c'est n'importe quoi...

    En fait, il ne sait pas de quoi est faite cette fumée, alors que c'est en partie du plasma et l'humidité de l'air qui se transforme en vapeur, + tout ce qui vient du sol surchauffé.

    L'argumentation repose sur l'examen de photographies qui seraient des montages. Le problème est qu'on ne donne pas la provenance de ces images. Il semble d'autre part que l'on ait fait exploser des bombes très près de troupes, militaires, en particulier. Mais la question de l'échelle et de la perspective peut être trompeuse.

    Là où ça coince franchement c'est quand l'intéressé met Hiroshima et Dresde sur le même plan.

    Je me souvenais du curieux phénomène de certaines ombres et il ne s'agit pas de vaporisations de quelque chose de plus frappant encore. Je cite :

    La bombe a bien évidemment marqué la ville d'Hiroshima ainsi que toute la société japonaise. Outre les destructions, elle a aussi laissé des traces sur le sol, avec un curieux phénomène à Hiroshima, mais aussi à Nagasaki.

    Quelques semaines après l'explosion, les scientifiques virent que le flash de la bombe avait décoloré le béton. La bombe avait laissé des marques correspondant aux projections des objets, des corps et du mobilier urbain, un peu comme une projection photographique.

    La chaleur due aux rayonnements thermiques a rendu visible les ombres portées sur le sol. Les ombres pouvaient représenter un homme qui se tenait là au moment du drame et qui avait en quelque sorte "protégé" le mur des dommages causés par la bombe. Il en était de même avec une échelle, une vanne ou les pylônes d'un pont.

    Voir : https://pvtistes.net/les-ombres-dhiroshima/

    On peut évidemment soutenir que ces images sont des faux fabriqués par les américains à posteriori mais il y a eu des témoins.

    En plus du fait que ce qui s'est passé au Japon ne peut pas avoir été l'objet d'une série de fake news, il se trouve que l'explication selon laquelle l'imposture d'une bombe atomique purement fictive persiste s'avère d'une nullité crasse. Je vous laisse la découvrir par vous-même si ça vous chante. En vous référant a la version textuelle, vous évitez de perdre beaucoup de temps.

    A la rigueur, la thèse selon laquelle les américains auraient marché sur la Lune seulement lors de séances de photographies en studio pourrait sembler assez raisonnable.

    Il n'y a qu'une chose de vraie sur le site considéré : les "extra-terrestres" n'existent pas car ce que l'on prend pour tels n'est que le résultat de manipulations de djinns d'un genre particulier. L'on doit à Jean Robin d'avoir consacré un premier livre fort intéressant au sujet mais il a plus ou moins déraillé par la suite notamment à propos du Bugarach, enfin quand est apparu son dernier livre, il a bien fallu admettre que le personnage est un peu fêlé et que ladite fêlure aurait été contractée à Rennes-le-Château. Il n'est du reste pas le seul à avoir contracté un méchant virus à cet endroit assez notoirement sulfureux.

    Parenthèse musicologique

    J'éprouve de la sympathie pour l'auteur des vidéos déjà évoquées dont je viens d'avoir connaissance, il y a deux jours. Mais je n'arrive pas à le suivre. Le site apocalyptique présentait des obscurités que je ne suis jamais parvenu à complètement élucider et je ne suis pas le seul. Nous avons échangé des livres (Science des Lettres contre un certain chapitre qui tient de l'acoustique et de la musicologie) et l'un et l'autre ne parvenons pas à nous comprendre.

    On utilise dans la musique moderne deux sortes d'altérations qui abaissent (bémols) ou élèvent (dièses) un son d'un demi-ton, intervalle au demeurant très artificiel puisque ceux ci ont été complètement égalisés selon le vœu d'un certain Rameau qui a fait scandalisé son époque en préconisant une division purement arithmétique de l'octave. Le bémol est une généralisation du b mollis des italiens ou "Si mou". Et le bécarre, qui annule une altération mise à la clef vient du b carré. Mais personne sur Internet n'explique à quoi correspondaient ces figurations graphiques et si je l'ai su je ne m'en souvient plus.

    La théorie musicale qui régit la façon actuelle d'écrire et d'envisager la musique est le résultat d'une série d'amalgames multiples et divers. Une véritable histoire de fous. Jacques Chailley a écrit des choses intéressantes sur quelques points de détails malheureusement je n'ai rien conservé des archives résultant de mes recherches. Je me souviens que j'ai du les léguer à un fond et me rappelle seulement qu'il y a eu un problème à propos des frais de port. Et ma mémoire connaît des faiblesses. "Faiblesses" qu'il me faut considérer comme étant plutôt le produit d'un réflexe salutaire celui d'un oubli parfois nécessaire car s'il m'avait fallu me souvenir des très dures vicissitudes auxquelles il peut arriver que l'on soit exposé, et je pense en particulier à mes démêlés avec des milieux occultistes ou restés tels, il y a longtemps que je serais crevé.

    Concernant Jacques Chailley là où il a gravement fauter c'est en se laissant couillonner par des remugles d'une théorie très artificielle de la résonance dont j'ai abondamment démontré le caractère excessivement puritain. je persiste à penser que le mérite particulier de mon livre réside dans la démonstration de ce phénomène à mes yeux emblématique. il fallait pour cela, une sensibilité particulière. J'ai également montré que les différents systèmes de "tempérament" reflètent à leur manière le génie particulier des nations qui les ont conçus. Par exemple les partitions d'accord germaniques étaient franchement "gothiques" dans le sens où les quintes pures, donc pythagoriciennes et à ce titre originelle et donc "traditionnelles" y sont majoritaires. Mais on a célébré dans mon livre, le nombre et la richesse quantitative des formules exhumées. Bien évidement ce n'est pas dans cette quasi exhaustivité que pouvait résider l'essentiel du message.

    Je constate un effet d'incommunicabilité entre votre serviteur et l'auteur que j'évoque. Je n'ai pas trouvé la porte d'entrée au sujet de ses conceptions sur la science des Lettres. Peut-être que certaines vidéos vont pouvoir m'éclairer mais moi et les vidéos ça fait deux. Je n'apprécie cet art qu'assez médiocrement et je n'y ai guère recours que pour me distraire en suivant certaines séries policières. Anglaises de préférence. Fort heureusement, le débit de la télé par l'ADSL est si capricieux, surtout en soirée, que cela limite considérablement toute possibilité d'addiction. J'avoue du reste que j'ai souvent du mal à suivre certaines intrigues et je ne crois pas que ce soit parce que je serais devenu idiot mais parce qu'après tout ce qu'on fabrique de nos jours est de plus en plus mal foutu. Il est clair par exemple que les nouvelles évolutions des logiciels en voguent ont une fâcheuse tendance à ne jamais corriger les anciens bogues tout en ajoutant de nouveaux. Et à propos de l'Univers du Mac un graveur de musique vient de me dire pis que pendre du nouveau système baptisé "Mojave"...

    Pour en finir avec la musique : l'instrument compliqué que je pratique m'oblige à connaître sur le bout des doigts l'évolution de 6 ou 7 siècles d'écriture de la musique. Je ne sais pas lire les tablatures aussi bien que les partitions à la mode italienne, je sais seulement comment elles fonctionnent. J'en sais assez pour conclure, là comme ailleurs, que les progrès de la modernité sont souvent un leurre. Par exemple la connaissance des méthodes anciennes de filage des cordes de clavecin permet de réaliser que les anciens systèmes de poids et de mesure procédaient d'un véritable génie en matière de savoir faire qui a été complètement occulté par l'invention, très française, du système dit métrique. 

  • Conflit USA - IRAN, Brexit, projet de privatisation des routes nationale (etc) : reportez vous au point n° 76 de François Asselineau !

    Cet entretien réponds à plusieurs des questions inquiétantes que l'on est amené à se poser présentement.

    Concernant les menaces américaines à l'égard de l'Iran, cela nous rappelle un scénario pas si lointain et il n'est même pas surprenant d'apprendre que le scénario consistant à simuler une attaque de tanker sous faux drapeau dans le détroit d'Ormuz a été inventée par un américain voici plusieurs décennies. Et ce qui est alarmant, c'est la timidité des objections européennes.

    Il manque peut-être dans cette vidéo des remarques sur le projet macronien d'asservir les médias. J'ai lu quelque chose de gratiné à ce sujet mais je n'ai pas la moindre envie de commenter la chose. Les observations d'Asselineau à propos du projet de péage sur certaines routes nationales me parait suffisant pour tenter de réveiller les gens.

    A propos d'un clip râpeux de Alain Soral

    Il y aurait bien des choses à commenter en ce moment mais il est des sujets qui sont extrêmement "casse gueule" que Asselineau n'abordera sans doute jamais. Je pense en particulier au Nième procès fait à Alain Soral pour cause de clip râpeux en faveur des Gilets Jaunes...

    Voir : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Rappel-le-clip-qui-pourrait-valoir-deux-ans-de-prison-ferme-a-Alain-Soral-55226.html

    Lire la suite

  • Débarquement : l'Amérique au secours de l'Europe ! Une belle arnaque !!

    Une sombre hypocrisie  que les dernières fêtes en l'honneur du débarquement américain...

    A lire attentivement :

    https://www.les-crises.fr/europe-lacademisme-contre-lhistoire-1-6/

    https://www.les-crises.fr/europe-lacademisme-contre-lhistoire-2-6/

    https://www.les-crises.fr/europe-lacademisme-contre-lhistoire-3-6/

    https://www.les-crises.fr/europe-lacademisme-contre-lhistoire-4-6/

    https://www.les-crises.fr/europe-lacademisme-contre-lhistoire-5-6/

    https://www.les-crises.fr/europe-lacademisme-contre-lhistoire-6-6/

    Un symbole : le petit chêne offert par Macro à Trump n'a pas supporté la quarantaine.

  • Notre-Dame : le Sénat aurait revu à la baisse le projet de lois dérogatoires conçu par l'Elysée...

    19390839.jpg

    Voir : https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/notre-dame-le-senat-modifie-largement-le-projet-de-loi-encadrant-la-restauration-avant-de-l-adopter_3463995.html

    Une "bonne nouvelle" oui mais...

    C'est la seule "bonne nouvelle" actuelle sauf que je vous laisse juge de sa portée. Le vote est-il définitif ?

    Je note que Dame Hidalgo, quoique grande amatrice de sapins en mode porno, s'est prononcé pour la restauration à l'identique. Tel maçon multiplierait les pétitions allant dans le même sens. En d'autres termes la partie est loin d'être gagnée pour ceux qui voudraient saloper le monument à l'aide de l'une de ces "cochonneries" dont certains architectes possèdent le secret.

    Toute la question étant de savoir, si cette révision du texte est définitive qui imposerait de s'en tenir à la dernière apparence extérieure du monument.

    A dire vrai, je m'en tape ! Tout ce qui a un commencement se doit d'avoir une fin, rien ne saurait être éternel !

    De la corruption particulière de l'Eglise de France

    Lire la suite

  • La série des incendies spectaculaires continue

    J'avais entrepris de relever la liste des incendies spectaculaires commencée à peu de chose près en même temps que le mouvement des gilets jaunes.

    Voir : http://dossierschuonguenonislam.blogspirit.com/archive/2019/01/11/2019-une-annee-de-chaos-3128366.html

    Notre-Dame de Paris a constitué un apothéose mais ainsi que je l'avais indiqué la série continue. l'incendie qui a ravage les 2.3 d'un hangar ferroviaire à Mulhouse n'étant qu'un des plus spectaculaires.

    Je n'ai malheureusement que peu de temps à consacrer à ce type d'inventaire et je souhaiterais que l'on m'aide à parfaire mon listage. Il suffit pour cela de me communiquer des liens.

    Lien permanent Catégories : Présages
  • Incendie de Notre-Dame : on nous prend vraiment pour des imbéciles !

    photos.-incendie-notre-dame-paris-les-images-stupefiantes-des-degats-interieur-cathedrale.jpg

    Une solution pour améliorer la lecture des posts consiste à cliquer sur "imprimer" pour améliorer le rendu à l'écran.

    Pour relire l'article initial, revu et surtout augmenté (et partiellement corrigé). Cliquer sur l'image. Merci !

    Cet article a été corrigé maintes fois et en particulier le chapitre relatif à un traitement antifongique de la charpente.

    Ce que l'on en sait exclut que la totalité de la charpente ait pu être traitée à l'aide d'un gel qui aurait contenu de la nano-thermite. (02/05/2019)

    Tentative de reconstitution d'après "La Mare aux Canards" et "Marianne" du 10 au 16 mai

    Le célèbre palmipède qui rappelons le, a favorisé l'élection de l'actuel présidant en flinguant opportunément un certain François Fillon, s'est fendu à plusieurs reprises (24 avril, 30 avril et 8 mai) d'un essai de reconstitution. Il en ressort que 35 minutes ont été perdues avant la localisation de l'incendie. La société en charge de la sécurité (Elitys) avait réduit son personnel à 1 agent ne connaissant absolument pas les lieux, lequel s'est trompé de localisation qui a cherché en vain dans les combles de la sacristie.

    Pour de plus amples explications sur l'organisation sécuritaire très déficiente de la cathédrale, voir Marianne n° 1156. il est à noter que bien qu'il existerait un répétiteur d'alarme à la sacristie, personne ne s'est soucié de localiser exactement la première alerte.

    On apprend que les colonnes sèches disponibles ne débitaient pas assez, que les pompiers de Paris ont du recourir à du matériel venu des Yvelines et que la grande échelle autrefois disponible limitée à 45 mètres avait été vendue à la ferraille dans les années 80 ! On hallucine !

    Il faut rappeler qu'à peine une heure après le déclenchement du sinistre, le procureur de service a exclu la thèse de l'incendie criminel donc volontaire en imposant la thèse accidentelle y ajoutant le pléonasme d'un caractère involontaire. Fixant ainsi les limites à une enquête en cours, enquête qui ne risque pas de déboucher sur la possibilité d'un crime et éventuellement d'une conspiration.

    La thèse d'un incendie due à des mégots ne tenant pas la route vu qu'on n'a pas fumer dans les combles, les employés à la restauration étant harnachés de masques à cause de la poussière de plomb, on a fini par plus ou moins admettre que les pauses cigarettes ont eu lieu sur la promenade en pierre entourant le toit et la thèse d'un court circuit dans l'alimentation de l'ascenseur externe à la cathédrale relevaient de la pure fantaisie.

    On met à présent en cause une installation électrique plus ou moins provisoire de cloches dans la flèche et dans les combles ces dernières sonnant pendant les offices...

    Après les "compteurs intelligents" les "court-circuit futés"...

    On apprend grâce au minutage du Canard que les carillons ont sonné à 18 h 04 soit 12 minutes avant la première alerte incendie, et 26 minutes avant la seconde soit à 18 h 30 heure à laquelle des témoins racontent avoir vu, à ce moment là des petits débris noirs qui commençaient à voltiger de la clef de voûte du transept, situé à la verticale de la flèche.

    Il ne faut pas se foutre du monde : si court jus il y aurait eu, il n'a pas pu embraser la base de la flèche en moins de 30 minutes quand des lampes à souder s'avèrent incapables d'enflammer une poutrelle de chêne vieille de 35 ans. Super intelligent un court-circuit qui fout le feu au monument parisien le plus visité environ 1 h 30 avant la conférence d'un président qui n'avait plus rien à dire.

    Descente du "Saint-Esprit" en mode infernal

    N-D-P-7.jpg

    Ce tableau est celui d'un May datant de 1634 qui était conservé dans la cathédrale, il représente une pratique locale consistant à enflammer des petits morceaux de textile à partir des combles et à les faire descendre de la nef par des trous prévus à cet effet lors des fêtes de l'Ascension. Sauf que le 15 avril de l'an de disgrâce 2019, il s'est agi de morceau de bois carbonisés.  

    Il y a bien eu une explosion assez impressionnante au début de l'incendie 

    Indépendamment de cette explosion, une vidéo tiré d'une webcam circule mettant en scène un homme et un flash. Mais l'éclairage ne correspondant pas à l'heure de départ du feu. Ce que l'on a vu c'est probablement l'arc électrique correspondant à un coup de soudure électrique sur l'échafaudage.

    De plus, l'hypothèse du "coup fourré" implique une préparation millimétrée avec mise à feu à distance par portable avec SMS codé activant un récepteur à carte Sim façon domotique. Il suffirait sans doute de passer au crible les communications reçues par les antennes du secteur pour trouver quelque chose. Sauf que toutes les précautions ont du être prises pour empêcher toute indentification de l'artificier ayant appuyé sur le bouton "feu". Il est aisé de se procurer cette sorte de cartes à l'aide de faux papiers, surtout si le coup vient d'un des services spécialisés existant sur cette planète.

    En revanche on a parlé d'une explosion, explosion qui ne peut découler de l'éclatement, sous l'effet du feu, d'une ou plusieurs poutres. On veut bien qu'il se soit trouvé une bouteille de gaz sur le chantier mais pour quoi faire ? L'explosion a eu lieu dans les combles mais aucun travail de soudage nécessitant l'emploi de feu n'était en cours. Et de toutes façons l'explosion est largement postérieure à l'embrasement. Elle n'est donc pas une cause première de l'incendie. Cette explosion a bien eu lieu, en voici la preuve :

    L'explosion se voit clairement au tout début de la vidéo.

    Voici un extrait ciblé très spectaculaire.

    En tout état de cause, l’explosion montrée par Envoyé Spécial ne peut pas être à l’origine de l’incendie, car elle s’est produite à 19h45 environ, quelques minutes avant la chute de la flèche, tandis que l’incendie avait commencé plus d’une heure auparavant. En revanche cette explosion a pu percer la voûte côté transept sud et fragiliser celle de la croisée.

    Des amateurs de reliques auraient ramassé des morceau de charbon projetés à 100 mètres de l'édifice. Cela fait un peu loin... 

    Dans une histoire de ce genre la relation des événements alors que tout le monde est encore sous le choc est souvent déterminante. On laisse passer des détails qu'il est impossible de rattraper ensuite. Un détail hautement suspect est l'affirmation du procureur parlant d'un incendie accidentel et involontaire tout en mentionnant que l'enquête allait être fort longue. Autre détail, la longue déclaration d'un Benjamin Mouton, contrairement à ce qu'on affirme du côté des soraliens, il n'a pas parlé d'attentat, au contraire il s'est refusé à faire le moindre hypothèse. Bien sûr, il est devenu personna non grata et on ne le reverra plus. 

    1242 + 777 = 2019 : Une vengeance talmudique ?

    1000699.jpg

    Cette thèse a été évoquée du côté du "soralisme" par un certain Stéphane Blet, un rouquin qui serait présentement à Istanbul et qui a mis en garde son public contre un certain Juan Branco. Blet est présenté quelque part comme un pianiste concertiste vivant à Istanbul. J'ai cru qu'il y avait confusion avec un homonyme ayant enseigné à l'Ecole Normale de Musique. Sur ses vidéos, Blet parait avoir 35 ans environ et il faut un œil attentif pour constater que la forme du visage est la même que celle du musicien de 50 ans représenté sur Wikipédia. Décidément, les mystères de l'incendie de Notre-Dame attirent pas mal de musiciens.

    Blet a forcé un peu les choses, la place de Grève ne se situe pas sur le parvis de Notre-Dame mais devant l'actuel hôtel de ville parisien et Benjamin Mouton s'est refusé à poser la moindre thèse pour expliquer l'incendie. D'autre part, le nombre 777 est certes un nombre remarquable (comme le 666) mais il n'est nullement spécifique d'un ésotérisme juif. C'est un nombre d'accomplissement. Le seul point susceptible d'attirer l'attention sur un complot d'origine sioniste est la prise de position d'un certains rabbin.

    En revanche un brûlement de Talmud a bien eut lien en 1242, je cite Wikipédia :

    Le procès du Talmud, appelé aussi brûlement du Talmud, disputation de Paris ou controverse du Talmud1 (hébreu : ויכוח פריז Vikouah Pariz) est un évènement majeur de l'histoire des Juifs et de leur relation à la chrétienté.

    Tenu à l'instigation de Nicolas Donin, un Juif converti au christianisme, il oppose ce dernier et des ecclésiastiques à quatre rabbins, dirigés par Yehiel de Paris en présence du roi Louis IX de France. Commencé en 1240, il se conclut par la crémation de nombreux exemplaires du Talmud sur la place de Grève en 1242. Il crée de la sorte un précédent sur lequel s'appuieront d'autres disputations judéo-chrétiennes, principalement en Espagne.

    La thèse d'une vengeance divine a été évoquée en Israël par un rabbin d'origine française.

    http://fr.timesofisrael.com/le-feu-a-notre-dame-un-chatiment-de-lautodafe-des-talmud-au-13e-siecle-rabbin/

    Tout est possible de la part de la divinité tribale très coléreuse et excessivement jalouse appelée Yahvé, qui du reste ne s'est point manifestée au Sinaï mais serait apparue sur le Mont Horeb en Arabie (cf. les travaux de Thomas Römer sur les milieux biblique exposés au collège de France). A moins qu'il ne s'agisse d'une très basse hypostase d'un caractère assez maussade... 

    Ma "bague magique" venant d'un hiérarque bouddhiste thaïlandais, laquelle me picote, voir me brûle l'annuaire droit (quand un grave danger me guette) m'avertit que je m'aventure sur un chemin assez dangereux mais tout est relatif car après avoir rédigé les lignes qui précèdent, je découvre qu'hier, donc le 29, est apparu plusieurs versions d'une reconstitution que je laisse à notre appréciation.

    https://stopmensonges.com/notre-dame-limpardonnable-haute-trahison-explosions-incendiaires-nanothermite-nombreux-complices/

    Cette version seconde présente l'avantage d'une mise en valeur typographique des passages clefs.

    L'original est ici :

    https://changera.blogspot.com/2019/04/notre-dame-limpardonnable-haute-trahison.html

    Voir également : https://changera.blogspot.com/2019/04/notre-dame-crime-avec-premeditation.html

    Une page qui renvoie vers une autre portant sur une thèse criminelle à base d'énergie dirigées qui aurait été mise en œuvre pour les incendies en Californie. Notez à ce propos que j'entends bien souligner que faute d'avoir étudié cette thèse, je ne saurais la cautionner car de toutes façons, dans le cas de Notre Dame de Paris, il n'était pas nécessaire de recourir à ce genre de sophistication.

    Une dernière réserve : je maintiens que si conspiration incendiaire il y a eu, la chose s'est faite dans le dos de nos dirigeants. D'autre part, j'entends me démarquer également de la thèse de Stéphane Blet qui pense que ceux qui ont magouillé pour imposer Macron comme gouverneur de la France, n'ont pas l'intention de le lâcher. Je n'ai pas écouté son discours mais je suis tombé sur un passage où il déclare se ficher de son éventuelle réélection. Or il avait annoncé avant même d'être élu, qu'en quelque sorte il ne ferait pas long feu, au motif qu'il considérait ce dans quoi il allait s'engager comme très usant. Les termes précis employés, je ne m'en souviens pas et j'en ai tiré comme impression qu'il aurait prévu de se planquer sans doute hors de France après avoir fait les réformes qui lui auraient été commandées. Savoir en particulier l'abolition des progrès accomplis, sous l'égide d'un certain conseil national de la résistance, durant ce que l'on appelle les trente glorieuses.

    Au final, Stéphane Blet, qui s'est fendu d'un livre assez ridicule sur la Franc-Maçonnerie, est un exemple assez caractéristique de "complotisme" qui sert les intérêt du "Système" lorsqu'il s'agit de nier tout espèce de "coup fourré".

    Une pluie de coïncidences ésotériques

    le-diable-1.png     tour.jpg

    On a noté de 777ème anniversaire du brûlage de 24 charretées de Talmud et autres écrits juifs.

    Le 15 avril était l'anniversaire du naufrage du Titanic.

    C'était symboliquement le début de la montée au Calvaire de Jésus.

    Le 15 est représenté dans le Tarot par le Diable.

    Le 16, date du lendemain l'est par la Tour foudroyée.

    En revanche, on ne peut pas établir de lien avec l'incendie survenu, même jour, même heure dans les parages de la mosquée Al-Aqsa et Jérusalem.

    En faisant abstraction du premier élément, on peut voir là le signe d'un avertissement divin en direction des catholiques. 

    Toutefois, plusieurs faits sont à rapprocher :

    Le sinistre a précédé de peu le discours que devait prononcer le Président (lequel n'avait rien à proposer, le contenu du discours ayant fuité peu avant), offrant ainsi au gouvernement une magnifique occasion de faire diversion avec un projet de reconstruction et pas de restauration avec un concours international pour le remplacement de la flèche.

    Si incendie criminel il y a eu, seule la partie entourant la flèche aurait été visée dans le cas de l'emploi de thermite. 

    Des projets visant la "modernisaiton" de la cathédrale existaient depuis 2016...

    Ce qui fait qu'au total, on est en présence d'un incendie des plus suspects. De sorte que les "coïncidences ésotériques" ont pu être calculées durant ces derniers mois pour tenter d'enrayer le mouvement des "Gilets Jaunes" en faisant d'une pierre plusieurs coups. Excepté le premier des signes qui apparaît plutôt comme un clin d'œil du dieu "hasard" que certains n'ont pas manqué d'interpréter comme constituant la direction dans laquelle il faudrait chercher les concepteurs et exécuteurs du complot, si complot il y a.

    Dans cette hypothèse, j'exclus la thèse d'un attentat islamiste car il aurait été revendiqué depuis longtemps. Et si complot il y a eu je le situe comme venant de l'extérieur et deux directions opposées sont possibles quoiqu'elles semblent n'avoir pas été contradictoires.

    Bien évidement, si tant est que l'on puisse en retrouver des traces, il est exclu qu'on en soit informé.

    Néanmoins, il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles, l'histoire est faite de conspirations, nous en avons des preuves notamment en ce qui concerne plus spécialement la guerre de 14-18. Et pour toutes les guerres qui ont suivi, il suffit de chercher le pétrole, ou à défaut d'autres ressources minières. C'est le cas pour la déstabilisation de la Syrie, et c'est aussi le cas pour celle du Venezuela. Comment, alors que certains enjeux géopolitiques sont devenus criants, peut-on encore oser nous insulter quand, avertis par de nombreux précédants, les citoyens deviennent méfiants.

    ===============================================

    Ce que dit Benjamin Mouton, architecture des MH jusqu'en 2013

    Le définition est mauvaise mais qu'importe, ce qu'il dit est essentiel notamment sur la vitesse de propagation du feu. Il dit clairement que c'est stupéfiant et incompréhensible. Sauf si on a fait ce qu'il fallait pour que ca carme à la vitesse grand V. Autre chose, là où le feu a pris il n'y avait pas de travaux. Donc on a pu déposer une charge incendiaire sans qu'elle soit découverte.

    Notre-Dame était un véritable moulin

    Voici l'une de mes dernière trouvailles qui prouve qu'on nous prend pour des crétins :

    La cathédrale de Paris était un véritable moulin !

    On monte et on descend dans les hauteurs de la cette cathédrale comme on entre dans un moulin. Et ce n'est pas nouveau. Alors avec en plus un échafaudage, il aurait fallu porter des flics ou des militaires autour, et surtout au pied de l'échafaudage pour empêcher de foutre le feu sous la flèche.

    Ce qu'il est intéressant de suivre c'est l'évolution de l'opinion. J'attendrais un moment pour tenter un compte-rendu des réactions médiatiques. Je ne regarde pas les infos télévisées. Si vous voyez ou entendez quelque chose d'intéressant faites moi signe. 

    Résumé de la situation et suite au post précédant post précédant 

    Il existe au moins 2 vidéos prouvant qu'on a escaladé assez facilement Notre-Dame, la seconde vidéo met en scène deux jeunes d'origine exotique et surtout franchement hilares qui ont tout simplement franchi les grilles qui entourent certains édifices à droite et grimpé par un échafaudage. Il faut franchir cette grille pour accéder à l'escalier qui mène à la tribune de l'orgue et monte plus haut.

    Autrefois, on y montait assez librement. Une de mes profs y est allé petite fille du temps de Cochereau qui lui a simplement demandé de rester assise et de ne pas bouger. J'y suis moi-même monté dans les années 70 avec deux autres organistes qui connaissaient le chemin et on est tombé sur un suppléant, Pierre Moreau. C'était du temps de la seconde console (électrique), sauf erreur l'actuelle date de 1992 (électronique : chaque titulaire possède une carte à puce, il enregistre ses modalités de toucher et ses propres combinaisons s'il le désire mais il y a parfois un bug lors des concerts parait-il).

    Avec les plan Vigipirate et le caractère hautain d'Oliver Latry tout cela est révolu. Mais en revanche, n'importe que acrobate peut monter en haut de l'édifice y dormir et filmer le lever du jour sur Paris comme dans une seconde vidéo visite sur le post antérieur !!!

    Le trompette major Patrick Nicolle a pété les plombs

    Belfast.JPG

    Ce trompettiste très républicain à séduit mal pas de gens qui voient en lui un futur Président en 2022. Il est l'artisan le plus voyant de la thèse d'un complot. Pour moi, l'existence d'une conspiration est chose certaine.

    En revanche, la seule question à laquelle on n'aura sans doute jamais de réponse est celle de savoir si la conspiration vient de l'intérieur ou de l'extérieur. Je penche plutôt pour cette dernière solution. Si le premier Sinistre et son patron ont ricané, c'est parce qu'ils ont du se rendre compte que "ON" leur avait donné un sacré coup de pouce notamment pour détourner l'attention sur public.

    Pensez donc c'est arrivé un peu plus d'une heure avant l'intervention télévisée de celui qui tient le gouvernail et l'on sait qu'il n'avait rien à proposer et l'on devait s'apercevoir, par la suite, que l'indexation des petites retraites sur l'inflammation avait été programmée, elle n'aura été qu'avancée. On faisait d'une pierre 36 coups en essayant de donner un coup d'arrêt au mouvement des Gilets Jaunes. Ca a foiré mais en attendant cette diversion a permis à Macron de tenter de rebondir.

    Enfin quand à son intention de supprimer l'E.N.A. (et certains grands corps) il faut s'attendre au pire, c'est-à-dire à une privatisation généralisée. Pour l'ENA, il suffirait que son enseignement évolue pour permettre à ceux qui en bénéficient d'être plus en contact avec les réalités. Il faudrait les soumettre à des stages notés par des Maires par exemple etc... avant de les diplômer...

    Patrick Nicolle, un trompettiste assez mythomane

    Enfin concernant le Major Patrick Nicolle, je lui consacre un post à part entière. Retenez seulement qu'il n'est pas l'inventeur de la thèse d'un emploi de la thermite. Cette thèse est apparue quelque part avant le 21 avril je ne sais où. Ce musicien rêve en annonçant au Président qu'un putsch venant de militaires risque de le faire sauter.... Il y a chez ce personnage qui peut se montrer charmant une bonne dose de ... mythomanie

    26/04 L'état de la question sur l'origine et les causes de l'incendie

    Une charpente en sapin sous la flèche et pour la flèche ?

    L'article intitulé La nuit de Notre-Dame dans le n° 1153 de Marianne p. 19, on lit ceci :

    18h51 Plus d'une demi-heure après la première alerte incendie, les pompier sont appelés. Dans la cathédrale , une messe se termine par une sièrene d'évacuation... Selon l'agent qui descendra de la charpente, le premier à avoir vu les flammes, le feu aurait pris au niveau de la flèche. La fameuse flèche "inventée" par l'architecte Viollet-le-Duc au milieu du XIXème siècle et dont la structure n'est pas en chêne mais en sapin. Un bois plus sensible au feu.

    Deux conneries en une !

    Premièrement, il s'agit de la première alerte, or il est maintenant établi que le veilleur ne serait pas allé au bon endroit. Donc il n'a pas pu voir que le feu aurait débuté sous la flèche puisqu'en fait il n'a rien vu du tout !

    Deuxièmement, il est impossible que Viollet-le-Duc ait utilisé un bois aussi commun et aussi vil que le sapin alors qu'on pouvait encore disposer de chêne sec de qualité !

    Quand on fabrique des claviers pour un clavecin ou un petit orgue on les fait en tilleul. Pas en sapin, le sapin se "tortille" et pour une table d'harmonie on prend de l'épicéa, scié sur quartier. Il est donc impossible qu'on ait utilisé du sapin pour une flèche aussi longue.

    Il faut d'urgence une loi pour fouetter publiquement les journalistes qui diffusent des fausses nouvelles

    On voit ce que donne cette maladie consistant à réagir au chaud, c'est le cas de le dire, sur chaque évènement ou incident qui se produit. Avoir brandi la thèse de l'incendie accidentel et involontaire était déjà hautement suspect et quand des journalistes inventent des détails aussi invraisemblable que la charpente en sapin, c'est la catastrophe !

    Origine de la thèse d'une mise à feu par de la thermite

    Il m'est impossible de dater avec certitude l'apparition de la thèse de la thermite, je peux simplement dire qu'elle est antérieure au 21 avril.

    Thermite.JPG

    Donc l'inventeur de cette thèse n'est pas Patrick Nicolle.

    Mise en œuvre supposée de la thermite

    Ce que dit cet architecte d'intérieur est intéressant, d'après lui on aurait enduit les poutres de la charpente d'une gel contre la mérule dans laquelle on pourrait avoir incorporé de la nano-thermite, ce qui expliquerait la violence de l'incendie et surtout la rapidité de propagation. Je suis sur que la mise à feu initiale ne peut avoir été obtenu que par de la thermite.  

    La thermite est très facile à fabriquer et on trouve tout ce qu'il faut sur Amazon. Le plus délicat c'est de fabriquer la télécommande à distance. Il faut une petite résistance, une batterie au lithium pour la faire rougir et amorcer l'embrasement de la thermite. Il y a des boutiques spécialisées dans la domotique où l'on trouve ce qu'il faut, il suffit d'acheter 2 cartes SIM une pour la réception et une pour la commande à distance.

    Le problème c'est que maintenant que l'idée de la thermite est lancée, çà risque de donner des idées à des terroristes. Raison pour laquelle, je ne tiens pas à ce que ce blog attire les foules !

    Il  est maintenant avéré que 2019 est bien une année "chaude et explosive" comme je l'ai annoncé en février dernier. Cela dit, je ne suis pas voyant, il s'est agi uniquement d'une déduction à partir d'une série de "signes" ! On peut du reste présumer que la série des "signes" ne va pas s'arrêter là.

    Un traitement de la charpente contre la mérule ?

    Traitement anti mérule.jpg

    Ci-dessus une image du traitement anti mérule qui a bien eu lieu.

    Voir https://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2019/01/29/la-societe-aubriat-d-epinal-au-chevet-de-notre-dame-de-paris

    Je cite : L’un des monuments les plus emblématiques de la capitale a révélé la présence de champignons sur sa charpente après des travaux effectués par un entrepreneur verdunois sur sa toiture de plomb. « Après analyse, nous avons pu écarter le risque de mérule », note le chef d’entreprise Édouard Aubriat. Qui a toutefois été sollicité par le conservateur des monuments historiques de l’édifice et son architecte spécifique, pour assurer son traitement. Un travail délicat en raison de sa composition. « Le chêne qui compose généralement les toitures est un bois dur. Il empêche d’utiliser le traitement par infiltration », note l’entrepreneur. Qui a dû opter pour un traitement par pulvérisation d’un gel qui a coûté au total 15 000 €.

    L'expertise à été faite par la SEMHV : La charpente au dessus du transept est en cours de traitement. Notre expertise a été sollicitée, afin de déterminer les espèces responsables de désordres, notamment des cas de pourriture fibreuse, sur la charpente en chêne débarrassée d'aubier, néanmoins atteinte par des attaques fongiques, en raison de fuites de la toiture en cours de rénovation.

    Discussion : 300 m2 ? Le compte n'y est pas !

    On a bien trouvé des atteintes fongiques mais pas de mérule semble t-il. Cette attaque fongique serait apparue suite à des travaux effectués par un entrepreneur verdunois sur sa toiture de plomb. 300 m2 auraient été traités or cette charpente possède des dimensions exceptionnelles : elle mesure 100 m de long sur 13 de large dans la nef, 40 dans le transept, avec une hauteur de 10 m. En plus 15 000 € pour la totalité de la charpente, c'est franchement impossible !

    De toute évidence seule la partie sous la flèche aura été traitée à l'aide d'un gel  et en attendant le traitement complet du bois de la flèche qui était envisagé. Il n'est pas impossible, qu'il puisse avoir contenu de la nano-thermique à l'insu de l'entreprise sauf qu'à la réflexion, il n'était sans doute pas nécessaire d'envisager une telle sophistication. Il suffisait, durant le week end précédant, de disposer  plusieurs charges incendiaires à base de thermite, avec leur télécommande munie de carte Sim prépayées moyennant une fausse pièce d'identité.

    Avec un dégagement de 2200° des poutres s'enflamment spontanément si on en met assez, reste que le feu a progressé très rapidement et s'est montré très féroce et ce, bien au delà de la zone qui a pu être traitée à la nano thermite.

    L'hypothèse du court-circuit dans les circuits électriques activant des cloches

    On s'est carrément foutu de notre gueule avec l'histoire des mégots.

    C'est la même chose avec la thèse de circuits électriques mal sécurisés dans les combles pour activer les cloches. On essaie de nous embrouiller.

    Mettons qu'un court-circuit ait enflammé quelque chose, des poussières ? Et bien ça n'aurait pas pu faire brûler le chêne car on aurait vu de la fumée bien avant que la charpente ne s'enflamme à ce point. Or là il s'est passé 20 minutes entre les deux alarmes. Sur une vidéo diffusée par Elise Lucet on verrait un explosion très brève avant l'embrasement.

    La fumée jaune et les marchands du Temple

    d4nelivxoaakzxz-1050x600.jpg

    Sur cette photo on voit bien que la flèche était visée. C'est bien une destruction programmée.

    Autre vue de la "fumée jaune" :

    NotreDameFumeeJaune.jpg

    Ce qui signale la thermite c'est sur tout la rapidité de propagation de l'incendie, rapidité qui a frappé Benjamin Mouton.

    Les marchands du Temple

    Certes la couleur de la fumée et des flammes n'est pas un indice solide mais en revanche la thèse d'un incendie volontaire en vue de faciliter, notamment par des dérogations visant à faciliter la restauration de la toiture de Notre-Dame par toutes sortes d'entorses aux règles déjà établie, tout cela laisse à penser effectivement que l'incendie pourrait faire partie d'un plan visant à transformer la physionomie du partie. Et des plans datant de 2016 il n'en manque pas !

    http://avcparcours1combattant.over-blog.com/2019/04/l-incendie-de-notre-dame-tombe-a-pic-pour-realiser-le-projet-futuriste-de-transformation-de-l-ile-de-la-cite.html

     

    image011_2.jpg

    Cette image date de 2016 !

    Un cinglé a donc imagine de décapiter l'édifice de son toit ! Et aujourd'hui un incendie a rendu la chose possible réalisable.

    Fort heureusement la presse commence à dénoncer les projets fous des architectes.

    https://www.ladepeche.fr/2019/04/28/reconstruction-de-notre-dame-de-paris-les-projets-fous-des-architectes,8171220.php

    Mais cela ne nous garantit pas une restauration à l'identique, au moins pour l'apparence. On trouvera bien, j'en suis sûr, le moyen de remplacer la flèche par je ne sais quelle odieuse merde plus ou moins prétentieuse.

    Ci-dessous le projet Godart/Roussel :

    image.jpg

    Notre_Dame_de_Paris_In_green_for_all_of_us_©Studio_NAB_Page_6.jpg

    Un idée de ce genre pourrait bien s'imposer...

    séjourné.jpg

    Symboliquement, ce projet est haïssable : une flèche est une "antenne" censée attirer les influences spirituelles. Là c'est une "agression" caractérisée en direction du Ciel. C'est un défi relevant d'un véritable hybris. Mais même les religieux sont à la masse, on le constate lorsqu'on voit ce sui s'est fait à la cathédrale d'Albi avec l'autel ayant pour toile de fond une représentation du Jugement dernier et des enfers. Quand la plupart des catholiques n'y croient plus... Certes un enfer éternel n'est absolument pas concevable au motif que tout ce qui a un commencement se doit d'avoir une fin mais toutes les religions évoquent un risque au moins d'errances...

     

    Des dons extravagants et même scandaleux

    Beaucoup de gens sont scandalisés par les donc mirobolants : on n'avait pas d'argent pour des familles en situation précaire et tout d'un coup le fric sort de partout par centaines de millions et même on en aura de trop.

    J'en viens à penser qu'il eu mieux valu que les tours s'écroulent et que le bâtiment soit mutilé à jamais.

    Faut-il "démuséifer" Paris ?

    On reproche à Paris d'être une ville musée. Or j'ai eu la surprise de constater que quelqu'un qui m'est assez proche puisque c'est mon médecin traitant, se montre favorable à une flèche moderne, éventuellement en verre et ce après avoir vécu une conversion à la Paul Claudel !

    Il m'a parlé de sa conversion au moment où, étant sur le point de le quitter, je luis ai dit que la thèse de Valeurs Actuelles d'un réveil chrétien, me fait bien rigoler. Réactivation d'un sentimentalité superstitieuse et nostalgique, mitigée d'hérésie charismatique oui mais vrai réveil chrétien, sûrement pas.

    Thèse "accidentelle" : on en fait trop !

    L'un des articles des plus risibles (et des plus irritants) est celui de Libération

    Un crime sans doute parfait

    mail.jpg

    Au point où nous en sommes, il y a deux solutions possibles : la mise à feu par thermite avec ou sans gel nano-thermité.

    Il est à noter que la thermite deviendrait explosive lorsqu'on lui colle un liant, mais c'est peut-être différent lorsqu'il s'agit d'un gel contenant des nanoparticules.

    Dans le premier cas, ce serait un complot d'origine intérieure impliquant toute une chaîne de complicités, dans le second cela peut venir de l'extérieur.

    Force est de constater que les motifs ne manquent pas en faveur de la thèse intérieure :

    1. L'incendie survient juste avant le discours de Macron. Ca tombe au poil, la teneur de ses annonces a filtré et en fait il n'a rien à proposer. En revanche, il promet la restauration en 5 ans.
    2. Idéal pour tenter de "casser" le mouvement des Gilets Jaunes mais ça n'a pas marché.
    3. Cela tombe un premier jour de montée au calvaire pour les chrétiens, ils vont penser à un attentat islamiste mais comme il ne sera pas revendiquer, l'islamophobie étant devenue un délit ils le penseront sans rien pouvoir dire.
    4. Le premier Sinistre sort de son chapeau un concours d'architecture qui va permettre de moderniser la flèche de Notre-Dame et pourquoi pas de remplacer la toiture ancienne par une verrière avec bar, restaurant etc...
    5. On sait que les milliardaires vont avoir à cœur de cracher au bassinet et 10 jours après on a trop d'argent que l'on va utiliser pour des églises et sans doute la restauration de la mosquée de Paris.
    6. Du coup par ce tour de magie on rassure contente les chrétiens et cajole les muslims...
    7. Cette modernisation de Notre-Dame va relancer les projets aberrants de 2016. Le parvis ayant été vendu à Auchan et Unibail, ce n'est sûrement pas pour faire une crypte archéologique mais on verra... 
    8. Comme par hasard l'aspect symbolique des dates (anniversaire du naufrage du Titanic, le symbolisme du Tarot) ça colle ce qui donne un côté "cabalistique" (cabale = complot) ce qui va exciter les millénaristes. Bref on n'aurait pas pu choisir de meilleures date pour enfumer l'opinion car ces aspects "synchroniques" vont dans le sens d'un hasard fatal sauf qu'il y a un "os" : le départ et le déroulement du sinistre est hautement suspect.

    Pourquoi insister sur le caractère accidentel et surtout involontaire, si ce n'est parce que l'on craint que les gens n'ouvrent les yeux. Sauf que la majorité auront peur de les ouvrir parce que depuis des années on nous casse la tête en voulant taxer de complotisme ou de conspirationisme tout ceux qui refusent d'accorder un blanc seing à tous ceusses qui dirigent la barque nommée "France".

    Et bien non, nous ne sommes pas dupes : on voit bien que la majorité des experts officiels sont des "vendus", notamment dans le domaine de la médecine et surtout, du contrôle pharmaceutique avec notamment des vaccins archi-pollués (chercher ce que dit un Serge Rader).

    Pour ma part je n'ai jamais manifesté et je ne manifesterai jamais, j'essaie de faire confiance à ce que l'on appelle la justice immanente. Mais ce n'est pas le clergé, surtout français, assez franchement pourri pour une bonne par du fait d'une complicité au bénéfice des clercs "pédophiles" qui va dire comment activer le mécanisme psychique permettant son déclenchement.

    A Paris, il est certes une victime, la maîtrise de la cathédrale est disloquée, le personnel risque le chômage technique mais ce même clergé sait en son for intérieur qu'on va le caresser dans le sens du poil, éventuellement lui confectionner une cathédrale en bois et l'on voit par là qu'il plane complètement. Lui aussi vit, à l'instar d'une fausse élite, "hors sol"

    La fermeture exceptionnelle des tours une heure avant le prétendu incendie "accidentel"

    On ne peut pas lire l'article de Libération sans s'abonner et c'est gonflant. Cela donnerait envie, si l'on en avait les moyens de carrément détruire le site Web de cette immonde cochonnerie de journal vendu à un milliardaire. Voici un résumé par Panamza :

    https://www.alterinfo.net/FERMETURE-EXCEPTIONNELLE-DES-TOURS-DE-NOTRE-DAME-JUSTE-AVANT-L-INCENDIE-PANAMZA-PROVOQUE-DE-NOUVELLES-REVELATIONS_a146829.html

    Une cathédrale excessivement fragilisée

    Benjamin Mouton l'a dit clairement et on sait qu'elle ne supporterait pas des vents à plus de 90 km/heure. Notre-Dame a perdu environ 60% de résistance. Une tempête et une bonne partie de ce qui reste pourrait s'écrouler. On ne sera pas fixé sur l'état réel de la cathédrale avant l'été prochain.

    En attendant la Fédération des conservateurs restaurateurs font savoir qu'ils sont exclus des débats.

    https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/notre-dame-les-conservateurs-restaurateurs-s-estiment-exclus-des-debats_3412801.html

    Une loi d'exception dérogatoire pour booster la "reconstruction"

    L'extrême rapidité avec laquelle a été pondu ce projet de loi ainsi que la décision d'un concours pour la flèche incite à penser que le projet dérogatoire attendait dans un carton resté secret. Je suis juriste de formation, la réglementation en usage pour les MH est pléthorique et hyper compliquée, je ne peux pas croire qu'on ait réussi à mettre au point un texte aussi technique en seulement 8 jours !

    On va décréter une loi d'exception pour booster la restauration, ce qui revient à faire une ordonnance avant d'avoir posé un diagnostic .

    Plus précisément, il s’agit d’autoriser le gouvernement à prendre par ordonnances les dispositions permettant de mener la restauration de Notre-Dame de Paris en cinq ans seulement comme il l’a lui même imposé.

    On y lit que : « Dans la mesure strictement nécessaire à l’atteinte de cet objectif, ces ordonnances peuvent prévoir des adaptations ou dérogations :
    1° Aux règles en matière d’urbanisme, d’environnement, de construction et de préservation du patrimoine, en particulier en ce qui concerne la mise en conformité des documents de planification, la délivrance des autorisations de travaux et de construction, les modalités de la participation du public à l’élaboration des décisions et de l’évaluation environnementale, ainsi que l’archéologie préventive ;

    2° Aux règles en matière de commande publique, de domanialité publique, de voirie et de transport. »
     
    Etc.

    On ne me fera pas croire que tout ce qui vient de se passer n'est pas le résultat d'un plan plus ou moins concerté. Je crois de moins en moins à la thèse d'une intervention extérieure mais il se peut que cela vienne de l'intérieur et que le gouverneur du bateau France ait été mis devant le fait accompli.

    Peu importe, c'est une catastrophe et puisqu'un "accident"  est censé s'être produit, on ne peut que prier en faveur d'une réplique non moins "accidentelle" (de la justice immanente) susceptible de nous débarrasser du trio le plus néfaste aux intérêts nationaux. 

    Les experts commence à se rebiffer mais il n'osent pas dénoncer ouvertement une vraie démence  !

    Un intoxication au plomb est-telle à craindre ?

    Les "autorités" ont donné des consignes certes rassurantes... Pas de quoi faire une cure de DMSA, DMPS ou EDTA... Attention à certains charlatans voraces...

    On a trouvé de la poussière de plomb dans le jardin qui jouxte la cathédrale. Ce n'est pas dangereux, on ne mange pas de la terre et il n'y a pas de potager.

    On conseille de faire le ménage avec une lingette humide, encore faudrait-il que les fenêtres des appartements environnant aient été ouvertes. Il faisait très froid, ça a limité les éventuelles contaminations.

    Enfin si comme un architecte d'intérieur l'insinue, on a mélangé de la nano-thermite au gel dont on a enduit la charpente, à 2200° du plomb se serait sublimé mais avec le zeph, très fort ce jour là, a largement contribué à faire du peu qui aurait été vaporisé un remède homéopathique convenablement dynamisé qui peut servir à guérir certaines constipations rebelles. La constipation, surtout en mode figuré, c'est ce qui caractérise le mieux la société française particulièrement sinistrée par la contamination d'une certaine forme de politiquement correct. Il suffit qu'on nous fasse le coup de l'accusation à base de "théorie du complot" pour que les gens deviennent aveugle. Enfin je note que c'est une question de génération. Ce matin après la messe j'ai fait des sondages, tous les gens d'âge canonique à qui j'ai parlé ont trouvé l'incendie très suspect.

    Dupont-Aignan : "on nous prend pour des imbéciles !"

    A noter que Dupont-Aignan refait surface et campe sur sa demande d'une commission d'enquête mais en se gardant bien d'envisager tous les cas de figures possibles en dehors de celle de l'incendie accidentel dont involontaire que l'on veut nous vendre. J'appelle cela "faire le minimum syndical".

    La suite au prochain numéro....

    Des suites il y en aura surement...

     

     

     

     

     

    Lire la suite

  • 1er Mai : le "gouverne-ment", normal c'est son métier de tromper l'opinion !

    Incidents à la Pitié-Salpêtrière : un repli chaotique, plus qu’une « attaque » délibérée

    Les témoignages et les images réunis par « Le Monde » vont dans le sens d’un mouvement des manifestants voulant éviter une charge de police. L’ensemble des gardes à vue dans le cadre de cette intrusion ont été levées jeudi soir. Cela n'a pas empêché Castaner de prétendre à une volonté de détruire partie d'un hôpital. Tandis que l’opposition demande des comptes au ministre de l’Intérieur sur ses déclarations, la majorité fait bloc pour le soutenir. Il y a des cancers de la langue qui se perdent...

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/05/02/repli-intrusion-attaque-que-s-est-il-vraiment-passe-a-l-hopital-de-la-pitie-salpetriere-le-1er-mai_5457412_4355770.html

    Dans le même temps, la justice s’intéresse à la rénovation de la dernière demeure de Léonard de Vinci au Clos Lucé d'Amboise qui, selon La Tribune de l’art, a causé la destruction de «trois salons possédant des boiseries du XVIIIe siècle».

    Lire la suite

  • Notre-Dame : les "fausses notes" du trompette major Patrick Nicolle

    Le trompette major Patrick Nicolle claironne des sottises

    Belfast.JPG

    Ce trompettiste très républicain à séduit mal pas de gens qui voient en lui un futur Président en 2022. Je suis désolé mais visiblement il ne fait pas le poids comparé à François Asselineau. D'abord c'est un très mauvais orateur, il parle par saccades et le fait qu'il veuille concourir en vue d'atteindre le perchoir que constitue l'Elysée démontre l'existence d'une bonne dose de mythomanie.

    Les complotistes aiment à se tirer une balle dans un ou même deux pieds

    Ce Nicolle est l'artisan le plus voyant de la thèse d'un complot. Pour moi, l'existence d'une conspiration est chose certaine mais comme par hasard voilà un particulier qui fait tout pour la discréditer.

    Il se trouve qu'en raison de mes assez nombreuses connexions dans le milieu musical, j'ai été à même d'obtenir des renseignements de plusieurs sources sur la psychologie du personnage et en voici la synthèse.

    La vérité sur Patrick Nicolle

    Patrick Nicolle donne régulièrement des concerts avec d'autres musiciens depuis au moins une vingtaine d'années.  Il a des côtés très sympas, il peut être extrêmement charmant.
     
    Seulement depuis qu'il est séparé de sa femme, il déraille un peu. Il étale sa vie sur facebook (bien qu'il seserait calmé ces derniers temps). Il vit mal donc mal sa solitude. Il a raconté des conneries, a ajouté à des rencontres réelles avec des personnalités, d'autres qui ont été fantasmées.
     
    Bref, il pète parfois les plombs. Il s'est mis en tête d'être candidat à la présidentielle. Ce qui est assez ridicule : il n'a aucune chance.
     
    Il ne mâche pas ses mots et parle  sans détour. Il a cet avantage de ne pas pratiquer la langue de bois, mais parfois il est ignoble et va trop loin. Il s'en est pris il y a peu à une musicienne sur Facebook menaçant de venir lui pourrir son concert en direct. des tiers ont du intervenir pour sauver le concert.
     
    C'est un bon trompettiste, et des gens qui le connaissent ont de la peine de le voir dans l'état où il est.
     
    Il est très respectueux des valeurs de la nation, il peut sembler facho mais ne l'est pas (ou alors il a changé). La pourriture politique l'agace. Ce que l'on fait de la France le rend malade.  Il semble aigri parfois, mais il a un souci de vérité....

    Coutumier d'un certain nombre de fake news

    Ce qui ne l'empêche pas d'avoir livré quelques fakenews assez délirantes le concernant. A ce propos, l'image que vous voyez ci-dessus est censée correspondre à un concert donné avec l'organiste de Belfast. Or l'instrument est hollandais, ce que confirme l'organisation très caractéristique des tirants de registres que l'on voit assez brièvement. Il semble donc n'avoir aucune photo pour ce concert en l'honneur de la Saint Patrick qu'il revendique. Certaines images sont le produit de montages photographiques par collage comme du reste l'image ci-dessus. Je suis donc amené à douter de certains détails revendiqués dans son curriculum. Comme par exemple les compositions qu'il revendique pour l'intronisation des derniers présidents. Il ne présente que des photos. Aucune vidéo pour ces intronisations, c'est étrange.

    Deux vidéos de concert que je tiens pour inaudibles

    Voila un duo pour trompette et chant, premièrement la trompette écrase la chanteuse. Pour deux raisons, ce n'est surement pas une trompette baroque et le pire c'est le manque de respiration entre les deux artistes : on dirait qu'ils ont un train à prendre d'urgence. Enfin c'est criant, la chanteuse n'a pas la technique pour ce type de musique...

     Là encore, même faute d'interprétation : les musiciens s'écrasent les uns les autres, ça ne respire pas , ca ne pulse pas assez et en plus l'acoustique n'arrange rien. Un concert comme ça je me fais rembourser avant de fuir en me bouchant les oreilles.

    Vous noterez que les prestations avec les organistes sont, sur le plan des tempis et de la respiration nettement plus supportables. Normal les organistes se doivent d'être des chef d'orchestre et de composer avec l'acoustique ambiante. Enfin la trompette crie toujours trop fort et la prise de son n'est sans doute pas très fameuse.

    Encore une boulette iconographique : pour illustrer le concert à Saint Sauveur d'Aix, Nicolle a encore pris une photo d'un orgue des pays bas. Le buffet de St Sauveur est vert ! ON ne peut pas l'oublier et l'orgue je le connais j'ai joué le prélude d'entrée à une messe à l'occasion d'un stage d'harmonie au clavier. C'est beau mais c'est pas le plenum de Saint Max ! En revanche, la position de l'orgue est idéale pour les offices à gauche et en surplomb du chœurs avec une magnifique balustrade en fer forgé. Cet instrument a du reste été numérisé.

    aixss09.jpg  Aix.JPG

    Ces erreurs iconographiques sont assez vénielles, certes, néanmoins il y a dans les curriculum de l'intéressé des points qui demandent à être vérifiés. Ce personnage me semble avoir inventé une partie de ce qu'il nous raconte.
     
    Ce trompettiste est de la "vieille école", celle d'avant la résurrection d'un baroque nettement plus authentique. Ayant été l'élève de la seule claveciniste ayant été invitée à jouer à l'Elysée, qui s'est spécialisée dans ce domaine, après avoir travaille le piano avec Yves Nat, je sais de quoi je parle...
     
    Il a bien publié des pièces à visées pédagogiques chez Billaudot et autres éditeurs. Voici une copie d'écran faite sur le site de La flûte de Pan.
     

    Partitions.JPG

    On me dit que c'est dommage, parcequ'au fond c'est un brave type. Il aurait aussi beaucoup souffert de ce que sa fille s'est retrouvée handicapée par la faute d'une erreur médicale.
     
    Il utilise "face de bouc" pour sa campagne et poste tous les jours. Les musiciens qui connaissent ce trompettiste disent ne rien lire et ne rien écouter venant de lui.
     

    Le major Patrick Nicolle inspire les tireuses de cartes

    Dans les situations les plus tragiques il faut essayer de rire un peu et ne pas vouloir être trop sérieux... Ces tirages me font bien sourire... 

    Je vous dis de suite que je n'ai pas suivi la démonstration mais je vois deux cartes, l'une représente un cactus et l'autre un danger. Va t-on "suicider" le major ? Personnellement je ne le crois pas. Il est sincère mais il se ridiculiser par son exaltation. Enfin il a menacé d'un putsch mais de toute évidence, il ne peut pas le mener à bien seul. Il va non seulement tomber sur des épines mais se mettre en danger.

    Encore un autre tirage :

     

    Les conclusions de mes informateurs

    L'un de mes informateurs a conclu ainsi son propos :
     
    Concernant Notre-Dame, je suis aussi convaincu que ce n'est pas l'intervention de l'esprit saint qui est la cause du sinistre. J'ai regardé en direct..... Voir cette charpente flamber en 50 minutes comme a dit un certain Benjamain Mouton, c'est stupéfiant et inexplicable. Je connais la rapidité de la combustion des bûches dans ma chaudière à bois (il me faut 1h15 pour brûler l'équivalent d'un mètre linéaire de chêne ou de hêtre  d'un ou deux ans d'âge pour des bûches de 25 à 30 cm d'épaisseur. Mais une partie du peuple est illusionnée.
  • Une "perle" à la Nicolas Hulot...

    Hulot.JPG

    Commentaire : Il a seulement "voulu" et n'a pas payé assez cher. C'est bien là le problème !

    On peut bien dire que nous avons (ou avions) au gouvernement des (...) flèches que le monde ne saurait nous envier.  On ne sait pas ce qu'il fume mais ça ne doit pas être très écolo pour être taré à ce point !

    Lien permanent Catégories : Humour
  • Salim Laïbi, le dentiste libre penseur de Marseille est-il dangereux ?

    Salim_Laibi.jpg

    Je suis tombé, en cherchant des infos sur l'entreprise appelée à rénover la flèche de Notre-Dame, indirectement sur cette page :

    https://www.lepoint.fr/justice/qui-protege-salim-laibi-le-libre-penseur-d-extreme-droite-08-06-2018-2225368_2386.php

    Voici ce que le sinistre incendie a inspiré à notre tribun marseillais :

    https://www.lelibrepenseur.org/notre-dame-complotisme-pourquoi-ne-pas-accuser-les-francs-macons/

    Je cite : puisqu’un grand nombre de journalistes ou de politiciens sionistes avérés veulent absolument que l’incendie de Notre-Dame soit un attentat islamiste, nous pouvons vous proposer une autre piste, celle d’un ennemi héréditaire et mortel du christianisme et surtout du catholicisme, la mafia maçonnique.

    Lire la suite

  • A propos d'Adriano Oliva dominicain thomiste et gay friendly : un retour au fondamentaux du mariage et pas que...

    9782204106795-56166a39ad34a.jpg

    J'ai bien des choses a dire avant de citer ce que Martel a écrit au sujet du dominicain italien dont il faut tout de même saluer le courage. Je dois vous faire observer que vous pouvez allègrement sauter, au moins pour commencer, certains passages.

    C'est en traînant les pieds que je me résous à accomplir la promesse que j'ai fait de rendre compte d'une question évoquée dans le livre de Frédéric Martel. Oui ça devient une corvée de tenir un blog, tout va trop vite. Je l'ai déjà dit : faire une revue de presse pour soi-même et se faire une opinion sur ce qui se passe, prend assez peu de temps.

    Mais en rendre compte, peser ses mots, surtout se relire ça devient une charge. Il est cependant des sujets au sujet des quels on ne peut pas se taire.

    En plus le langage html qui sert au formatage sur les pages de blog est un immonde saloperie qui tend à vous faire venir chèvre.

    Sachez que plutôt que de me casser la tête en compagnie de l'Aquinate,je préfère investir du temps dans l'étude de la botanique et particulièrement le recensement et la localisation de plantes et des baies sauvages comestibles. On risque d'en avoir besoin incessamment sous peu... En ce moment c'est l'époque des fleurs de sureau...

    Je ne saurais donc m'engager à faire une recension du livre. La lecture de ce genre de littérature est un pensum. En effet, quand on est intelligent, on n'a pas besoin des directives de l'Eglise catholique pour résoudre certains problèmes quand on sait que c'est elle qui les a créé de toutes pièces. Assez tardivement d'ailleurs, je le précise à nouveau...

    Quoiqu'il en soit il est de mon devoir de susciter votre curiosité. Mais d'assez longs préliminaires sont nécessaires car je ne veux pas laisser l'impression que je voudrais me solidariser en faveur de la cause défendue par l'auteur dont il va être question.

    Une commande du Pape François

    Adriano Oliva aurait été sollicité, indirectement, par le pape François pour chercher une solution au problème des divorcés remariés et des "gays". Il fallait pour cela compenser par reposer, d'après Thomas l'Aquinate les fondamentaux du mariage.

    En fin de compte, et à propos du sort à réserver aux "homos", l'auteur est retombé sur une pratique et même une innovation du christianisme qui a consisté à bénir des couples de même sexe. L'image que l'on voit sur la couverture est une des icones représentant St Serge et St Bacchus qui ont été donnés comme saint patrons aux couples de mecs.

    Les bénédiction de couples d'hommes ou de femmes, pour ou contre ?

    On va me demander : pour ou contre le retour à ces bénédictions ?

    Je le dis fermement : je m'en tape ! C'est vraiment le cadet de mes soucis ! 

    Non parce que mon âge canonique fait de moi un indésirable mais parce que dans ce domaine le catholicisme aura été une véritable malédiction pour les gays ! C'est tout le contraire d'une bonne nouvelle puisqu'il leur faut se couper les couilles au moins de manière figurée pour mériter le paradis. Un paradis où forcément on risque de s'y emmerder puisqu'il n'y aura plus ni homme ni femmes...

    De toutes façons, je l'ai dit et je le répète, le catholicisme s'est avéré hypertoxique pour les "homos", ce que Martel démontre d'une façon irréfutable. Alors ça ne peut pas changer ! D'autre part, croire que la "monogamie" soit compatible avec un penchant envers les garçons et conditionner la dépénalisation de l'homosexualité à cette "monogamie", cela reviendait à condamner implicitement tous ceux qui n'en passeraient pas par le rite pour s'autoriser à aimer charnellement un semblable. Ce qui était concevable dans des milieux  orientaux jusqu'au XIXème siècle n'est plus transposable ici chez nous et aux XXIème siècle.

    Peut-on revenir aux sources ?

    Je m'empresse de vous prédire que la parution de ce livre ne changera rien. Il résulte pourtant d'une commande faite en 2014 au moment du synode. Le livre est paru en octobre 2015, c'est un résumé de plusieurs études parues dans des revues spécialisées en sorte qu'il m'aura fallu libre le livre de Martel pour être informé de cette tentative.

    Si on ne l'a pas su, c'est parce que l'entreprise d'Adriano Oliva a été comme "étouffée".

    La meilleure preuve que l'Eglise s'acharnera à pénaliser plus ou moins l'homosexualité la voici :

    http://fredericmartel.com/excluvif-le-pape-francois-devrait-annoncer-la-depenalisation-de-lhomosexualite-le-5-avril/

    Le pape François : un pas en avant deux pas en arrière

    Je pense en particulier a une déclaration selon laquelle il a recommandé la psychiatrie aux parents dont l'enfant serait gay. Je ne saurais le maudire, le Vatican a du rectifier le tir mais il a bel et bien prouvé que dans ce domaine il ne comprend rien à rien ! Que les parents fassent appel à des "psys" pour se faire aider à assumer le problème soit ! Mais recourir à un psychiatre pour l'enfant, surtout pas. On a vu comment ça s'est terminée pour l'immonde saloparie qu'est un certain Tony Anatrella, l'expert patenté du Vatican, qui a fini par être interdit de tout ministère après avoir pris prétexte d'une thérapie aberrante pour satisfaire son vice tout en se montrant homophobe. Certes pour un séminariste invité à subir des attouchements de la part de ce vieux cochon, ça ne pouvait être que vomitif. Mais avec pour effet inverse d'amplifier l'attrait pour des jeunes gens doté d'un fort sex appeal.

    Encore une fois, je en risque pas la moindre déception. Délégué par André Baudry, le fondateur du Club Arcadie pour portraiturer une archevêque de Reims recevant une pseudo Jeanne d'Arc, je savais qu'il ferait choux blanc. Je le lui avait du reste dit de ne se faire aucune illusion.

    La "monogamie" chez les gays, Est-ce jouable ?

    Il suffit d'observer ce qui se passe depuis que le "mariage pour tous" est entré dans les mœurs françaises. Ce sont des couples de vieux qui se marient. Je suis sûr qu'à leur âge ils ne baisent plus. Le mariage ça commence tout feu tout flamme mais assez rapidement les choses se calment et il reste, quand cela se passe bien, une affection réciproque. Mais les fins secondaires du mariage selon Thomas d'Aquin étant la procréation après l'amour dans un mariage classique, on construit quelque un patrimoine pour doter des êtres appelés à en hériter. Chez les "homos" rien de semblable, se regarder ad vitam dans le blanc des yeux et s'aimer çà va bien un moment...

    Quand, dans le cadre du "mariage pour tous", on voit des couples d'hommes plus jeunes se marier, on ne peut pas manquer d'être frappé par le caractère parodique de la chose. On en a un exemple assez franchement ridicule dans le feuilleton Plus belle la vie...

    Puisque le tabou est réputé avoir été levé en république, je peux faire appel à mon expérience personnelle. J'ai rencontré, au retour d'Espagne, à St Jean de Luz exactement un garçon que j'ai aimé. je passe sur les circonstances assez romantique, une sorte de parc en bord de mer pour indiquer que m'étant empressé de faire le thème de l'extra terrestre que je venais de rencontrer j'ai été frappé par le fait que la superposition des thèmes formait une double conjonction soleil/lune très serrée : sauf erreur, une chance sur 360 puissance 4. On voit au plus une double conjonction dans les thèmes royaux arrangés par des astrologues, mais une double conjonction, je n'en connais pas d'exemple.

    Rassurez-vous cela s'est très bien passé, j'ai même été très surpris d'être aimé à ce point en dépit de mes aspérités. Sauf que quelque part, cela ne m'aidait pas à résoudre les questions que je me posais encore. J'avais à faire avec un être très simple et je ne l'étais pas. Une occasion s'étant présentée de voir du pays, j'ai sauté dessus. De toutes façons on était séparés d'environ 150 km. J'ai compris des années plus tard que j'ai besoin de solitude. Cet ami ne m'empêchait pas de faire des rencontres et je pense que de son côté il s'est senti libre.

    Je pense avoir compris ce qui s'est passé. J'ai besoin d'aimer certes, j'apprécie l'estime qu'on peut me porter mais je redoute par dessus tout ce que l'on appelle l'amour. C'est parfois assez franchement toxique mais le garçon en question était parfaitement sain à cet égard mais sans doute à 100 lieues de comprendre mes questionnements, Je risquais d'être une charge et j'ai sauté sur l'occasion de m'esquiver et de me retrouver seul face à moi-même. J'ai retrouvé sa trace plus tard. Il m'a dit avoir été étonné de cette espèce de fuite et je regrette de ne pas avoir eu l'occasion d'en parler. Il aurait fallu trouver l'occasion de se revoir mais je suis très casanier. Je sais dans quelle ville il a pris sa retraite. Cette ville comporte un magnifique instrument d'un certain Dom Bedos, je n'irai visiter cet instrument que si, par la même occasion je retrouve la trace de cet amant. Comme il n'a jamais été attiré par Internet, je n'ai pratiquement aucune chance. 

    Ce que je sais c'est que l'on peut vivre une amitié assez élective, et faire des entorses dans le contrat. Les "homos" sont parfaitement configurés pour cela. J'observe que lorsqu'il existe une différence d'âge, le plus jeune est chargé de "chasser" et de ramener le "gibier" à la maison... Evidemment c'est scandaleux aux yeux des "hétéros" et de certains cathos, simplement parce qu'ils sont jaloux de ne pouvoir en faire autant. Avec une femme, ce n'est guère possible et en tout cas pas compatible avec un couple ayant des enfants.

    A contrario, les "homos" peuvent aimer plusieurs garçons à la fois ou successivement et la jalousie, ou l'exclusivisme est moins répandu chez eux. Je ne vois rien d'immoral là-dedans à partir du moment où il n'en résulte pas d'addiction. Un chercheur, spirituel ou non, disons les intellectuels et les écrivains en particulier sont assez sont généralement en harmonie avec ce mode de vie sentimental en en s'encombrant pas d'une femme, toujours plus ou moins possessive, voire tyrannique.

    C'est vivable à condition d'avoir développé une tendance plutôt contemplative qui implique de ne jamais forcer les choses et de tendre à les laisser venir à soi. J'avais fait le calcul que 25 ans d'activité homo à raison d'un garçon différent chaque semaine, cela fait 1300 partenaires différents. Avant les années Sida c'étaient pour certains, non pas 1 mais au moins 10 par semaine, en plus il faut compter des périodes de claustration. Quand on travaille à un bouquin qui vous a demandé plus d'une dizaine d'années de concentration, on n'est pas prédisposé à cavaler du matin au soir et du soir au matin. Mais si je n'ai pas franchi la barre du millier, les hétéros me font rire quand ils comptent en dizaines.

    Cela dit, avoir (eu) des partenaires multiples ne signifie pas qu'on veuille les utiliser comme de simples objets et surtout sans aucun amour. Il en va un peu des jeunes comme des moineaux, pour les attraper et les mettre en cage, on dit qu'il faudrait leur mettre un grain de sel sous la queue. Le problème c'est qu'avec les moineaux à forme humaine, leur mettre un grain de sel où c'est indiqué est possible encore faut-il trouver la bonne qualité de "sel". Si ça devrait marcher mieux présentement, c'est uniquement à cause de la menace du Sida et des effets de la crise économique.

    Ce qu'il faut souligner c'est que la gratuité de la chose fait que les mesures sont différentes du côté "gay" et qu'en tout état de cause, si le catholicisme venait à remettre au goût du jour des bénédictions parfaitement canoniques, il y aurait sans doute peu d'amateurs. Le problème étant que le rituel étant autrefois public, il seraient désignés comme relevant d'un régime particulier. Or dans la mesure où je considère le fait de préférer la compagnie d'un semblable comme parfaitement naturelle, j'estime que l'Eglise catholique ne peut pas changer la donne sans, plus ou moins implicitement, faire de ses "homos" les "bêtes curieuses" qu'elles sont devenues depuis 8 siècles environ. Et la préférence sexuelle dont il s'agit, sans relever exclusivement du domaine privé, ne constitue pas un élément du statut civil. Quoique qu'on fasse, on se retrouve toujours dans une situation fausse à cause de ces foutus "hétéros" qui s'imaginent incarner la normalité alors qu'il n'incarnent qu'un conditionnement social plus ou moins carcéral. Et j'ajoute que si l'on veut évaluer le chose en terme d'écologie, j'ai tendance à voir rouge quand j'évalue la chose en terme de gaspillage et de pollution !!!!!!!!!!!!!!!!!

    J'ai vu des prêtres s'interroger sur la licéité des bénédictions évoquées et comment les pratiquer. C'est pourtant bien simple, il suffit d'ouvrir aux bonnes pages le livre de Boswell. A ce propos, sachant que l'innovation du "mariage pour tous" est l'œuvre d'une clique de parlementaires anticléricaux. Je me demande comment il se fait qu'ils n'aient pas connu l'existence de l'ouvrage évoqué. La réponse la voici : ils n'ont pas pu en ignorer l'existence mais le précédant consistant en une tradition religieuse d'unions de même sexe a du les épouvanter. Frédéric Martel lui-même ignore l'œuvre de Boswell. Cette cécité, spécifiquement française, est très suspecte.

    Extrait du livre de Frédéric Martel portant sur le scandale causé par Adriano Oliva

    Le frère Adriano Oliva est un historien médiéviste réputé, latiniste chevronné, docteur en théologie. Il est surtout l’un des meilleurs spécialistes au monde de saint Thomas d’Aquin : il préside la fameuse Commission léonine qui est en charge de l’édition critique des œuvres du penseur médiéval – une référence.

    Alors pourquoi Oliva se mobilise-t-il inopinément au début de l’année 2015, et entreprend-il l’écriture d’un livre risqué en faveur des divorcés remariés et des bénédictions d’unions homosexuelles ? Se pourrait-il que le dominicain italien ait été encouragé directement par le secrétariat du synode, sinon par le pape, pour intervenir, toutes affaires cessantes, dans le débat ?

    J'ai eu la confirmation qu’Adriano Oliva a bien été reçu au Vatican par Baldisseri, Bruno Forte et Fabio Fabene – soit les principaux artisans du synode. 

    Comme on pouvait s’y attendre, le livre n’est pas passé inaperçu dans les réseaux thomistes où cette charge a fait l’effet d’une bombe à fragmentation. La polémique a enflammé les cercles catholiques les plus orthodoxes et ce d’autant plus que l’attaque venait de l’intérieur, signée par un prêtre difficilement réfutable, thomiste parmi les thomistes. Cinq dominicains de l’Angelicum, l’université pontificale Saint-Thomas-d’Aquin à Rome, se fendent bientôt d’une réponse aussi sévère que schizophrène, certains d’entre eux étant homophiles. Des militants identitaires prennent le relais et attaquent violemment le prêtre audacieux pour avoir fait de saint Thomas d’Aquin un auteur gay-friendly ! Sur les sites et les blogs, l’extrême droite catholique se déchaîne.

    Soutenu intellectuellement par le maître de l’ordre des Dominicains, dont il dépend, le frère Oliva fait également l’objet de nouvelles attaques en règle, académiques cette fois, dans plusieurs revues thomistes dont un article de 47 pages. En réponse, un nouvel article de 48 pages prend la défense d’Oliva dans la Revue des sciences philosophiques et théologiques que dirige le dominicain Camille de Belloy (que j’ai également interrogé). Depuis lors, on annonce de nouvelles salves…

    On le voit, le thème était sensible. Pour le frère Oliva, qui dit « avoir agi en toute liberté », c’était même le sujet le plus périlleux de sa carrière. Et aussi courageux que soit le dominicain, il est donc impossible qu’un chercheur de son niveau puisse s’être lancé en solo dans un tel travail sur saint Thomas d’Aquin et la question gay sans avoir reçu un feu vert en haut lieu. Des cardinaux Baldisseri et Kasper ? C’est certain. Du pape François lui-même ?

    Le dominicain s’attaque à l’interprétation dominante de la pensée de saint Thomas d’Aquin : au cœur de la doctrine, non à sa marge.

    Oliva : « On a l’habitude de considérer “contre-nature” non seulement la sodomie, mais aussi l’inclination homosexuelle. Saint Thomas, en revanche, considère cette inclination “selon la nature” de la personne homosexuelle prise dans son individualité. » Le théologien s’appuie sur « l’intuition géniale » du docteur angélique : le « “contre-nature” naturel », selon lequel on peut expliquer l’origine de l’homosexualité. Et Oliva de faire observer, ici quasi darwinien, que « saint Thomas place au niveau des principes naturels de l’espèce l’origine de l’homosexualité ».

    Pour saint Thomas, l’homme, y compris dans ses irrégularités et ses singularités, fait partie du dessein divin. L’inclination homosexuelle n’est pas contre-nature. Oliva encore : «L’homosexualité ne comporte en soi aucune illicéité, et quant à son principe, connaturel à l’individu et enraciné en ce qui l’anime comme être humain, et quant à sa fin, aimer une autre personne, qui est une fin bonne. » Et Oliva de conclure en appelant « à l’accueil des personnes homosexuelles au cœur de l’Église et non à ses marges ».

    Après la lecture d’Amours, des cardinaux, des évêques et de nombreux prêtres m’ont dit que leur vision de saint Thomas d’Aquin avait changé et que l’interdit de l’homosexualité avait été définitivement levé. Certains, fidèles et hiérarchies confondus, m’ont même confié que le livre avait eu, sur eux, l’effet du Corydon d’André Gide et, d’ailleurs, Adriano Oliva achève son texte par une allusion au Si le grain ne meurt gidien. (Sollicité par mes soins, le frère Oliva refuse de commenter la genèse de son livre ou à discuter de ses liens avec Rome.

    Pour en finir avec cette galère

    Cela dit, si vous voulez savoir comment, à partir de Thomas d'Aquin, l'auteur à conclu à la licéité des amours masculines en particulier, vous cherchez sur le Net des échos de la querelle et le cas échéant vous pouvez vous procurer le livre, il est vendu 14 € et je l'ai trouvé d'occase.

    Voici un des résumés les plus clairs qui se puisse trouver de la thèse pour la partie "homo" :

    http://www.reflexion-partage.org/amours-dadriano-oliva/

    Voici un exemple des réactions des théologiens plus ou moins "homophobes".

    Sachez pour votre gouverne, qu'il ont déformé les dires de Oliva. Pour le mariage l'Aquinate a dit clairement que la procréation passe au second plan et que l'objectif essentiel du mariage c'est amour. C'est dit clairement dans l'évangile : ne faire qu'une seule chair !

    Quant au fait que le penchant 'homo" soit naturel, il n'est nul besoin de se farcir la tête en scrutant les dires de l'Aquinate ! 

    Le penchant dont il s'agit est plus "naturel" que le penchant "hétéro". En effet, la différence de psychologie et de tempérament entre les sexes et si contrasté qu'aimer charnellement une femme me paraît un exploit relevant de plus moins de masochisme. Je l'ai écrit 100 fois, elles ne sont pas romantiques. J'ai été ami avec une femme de la bourgeoisie de la métropole sudiste, c'était la sœur d'un Maire de la ville, chaque fois que je prenais des nouvelles je l'entendais s'inquiéter, non pas de ma santé mais de mes revenus. Ce n'est pas que nous sortions beaucoup ensemble et le cas échéant elle aurait très bien pu payer les additions au restaurant mais les soucis matérialistes sont si "conaturels" à toute femme que pour des gens comme moi, c'est un obstacle à toute espèce de possibilité d'harmonie. 

    Enfin j'ajouterai que les moralistes nous font raquer avec leurs histoire d'altérité ! Je ne me sens pas du tout contraint de faire un effort d'en ce sens. L'homme est symboliquement du côté du Ciel, c'est aux femmes et s'adapter au pôle dominant de l'espèce humaine. On nous emmerde avec l'histoire des femmes battues mais sans les mettre tous dans le même sac, il en est qui font tout pour en humiliant en secret leur Jules par des paroles blessantes dont elles possèdent le secret. Les victimes authentiques sont moins nombreuses qu'on ne l'imagine et comme je n'ai aucune part responsabilité dans ce genre d'abus, cela ne me concerne pas et je m'en contrefous et je refuse de me laisser culpabiliser par une certaine propagande féministe.

    Se faire eunuque ?

    Je vais même jusqu'à penser qu'il existe des convenances particulière entre l'amour des garçons et la spiritualité en général. Excepté au sein du christianisme où ca ne peut pas cadrer puisqu'à défait de se marier on est invité à se faire eunuque... Encore qu'il y ait plusieurs catégories d'eunuques et l'on sait qu'un certain castrat était très recherché par les espagnoles de la cour d'un certain Roi des plus dépressifs. On peut donc interpréter le terme de bien des manières. Mais basta, tous ces chipotages qui vivent à un contrôle social pas très catholique me saoulent.

    Je pense que ce que l'on décore d'un barbarisme qui sonne à mes oreilles comme une malédiction (le mot "homosexualité"), est une chose bien simple et qui serait plus répandue si l'Eglise catholique en particulier n'avait pas empoisonné le monde avec sa hantise de la "sodomie". Je serais tenté de dire qu'à force d'en faire trop à ce sujet, cela se retourne contre elle, et pour tout dire elle l'a dans l'os, et ne s'en sortira jamais. Et ce n'est sûrement pas moi qui va la plaindre...

    Bon j'arrête là, à cette heure je n'ai plus de canidé à promener, mais je viens de m'aviser que dans deux jours c'est Pâques et je n'ai pas la moindre idée de ce que je vais jouer comme pièces d'orgue. Il devient urgent d'y penser...

  • Incendie de Notre Dame, ce qu'a vu un astrologue

    macron-et-incendie-de-notre-dame.jpg

    J'ai fait la connaissance de Patrick-Louis Vincent auteur du journal d'un astrologue, il y a plusieurs années. C'est lui qui m'a contacté je ne sais plus pour quel motif.

    On s'est téléphoné jadis et on correspond au moins une fois par an. Il refuse de donner des consultations parce qu'il serait submergé et a déjà trop à faire avec ses charges familiales et des soucis purement contingents d'une maison à restaurer pour se lancer dans un commerce de ce genre. Mais il a la gentillesse de me faire ma révolution solaire chaque année et je lui en sait gré...

    J'ai pas mal pratiqué l'astrologie autrefois et j'ai même organisé deux colloques en province et "vice-présidé" une assos, ce qui m'a valu une série assez carabinée d'emmerdements que j'aurais du m'éviter mais cela a au moins eu l'avantage de me préparer à une lecture de l'œuvre de Guénon. Sauf que de mon point de vue Guénon est resté très occultisant. Et assez complotiste, ce qui a engendré une certaine paranoïa chez lui. J'ai fait le tri et je suis sorti de ce bazar...

    P.L. Vincent vient de publié deux articles sur l'incendie de Notre-Dame et ce qui appelle la destruction programmée de la flèche...

    Voir : https://astrojournalblog.com/

    Je n'ai fait que survoler ces articles. J'ai retenu deux choses : concernant l'incendie, il nous annonce que la catastrophe va profiter à Macron et c'est ce que je craignais. Concernant l'origine du sinistre l'astrologie indiquerait qu'il s'agirait d'un complot. Je ne puis m'étendre sur cet aspect de la question.

    L'auteur de ces articles utilise un ensemble de techniques traditionnelles et j'avoue que je n'ai jamais cherché à maîtriser certaines d'entres elles. J'ai fini par opter pour la divination à la chinoise et j'ai eu des résultats bluffant puisque j'ai prévu le passage de la ville des Sacres au (...) communisme. Mais à présent je ne recours plus à ce genre de pratique que très exceptionnellement. Disons tous les morts d'archevêque car je trouve plus économique de me fier à mon intuition et enfin je n'ai pas ou rarement à prendre de décisions plus ou moins capitales. 

    J'ai suggéré à ce collègue de recourir à ce que l'on appelle monomères, il s'agit de listres de degrés symboliques et la plus ancienne est ce que l'on appelle le calendrier thébaïque. Ces listes je les ai éditées et contrôlées pour un éditeur de logiciel bien connu. Malheureusement, si j'ai bénéficié de la gratuité du logiciel, a chaque changement de bécane ou de système il fallait réclamer une "clef" et comme je n'ai que peu de temps à consacrer à cet ancien hobby, j'ai renoncé.

    Je vais donc me borner à citer quelques extraits des articles évoqués.

    C’est, bien entendu, l’événement du moment, chargé d’émotion pour tous les Français. Au moment où j’allume la télévision pour connaître les informations, je vois la flèche de la cathédrale en feu s’effondrer. Quel choc !

    Cette vieille dame, qui a traversé toutes les guerres et révolutions, toutes les occupations étrangères, après 800 ans d’existence, flambe subitement, saisissant d’effroi tout un peuple et un grand nombre d’étrangers. Alors que l’incendie n’était pas encore éteint, déjà l’Unesco annonçait sa reconstruction et des donations arrivaient déjà du monde entier par centaines de millions.

    En ce jour du 15 avril 2019, bien des bâtiments, détruits par les bombardements, mettant fin à la vie de centaines de personnes, en Libye, au Yémen, en Syrie où les islamistes bombardent à nouveau la ville d’Alep, ne feront pas une ligne dans la presse. En revanche, l’effondrement d’une charpente vieille de 800 ans, ne faisant aucune victime, touche en plein cœur, riches et pauvres, croyants et non croyants, du monde entier.

    Pourquoi ? Parce que, lorsque un événement symbolique se produit, le retour au sacré refait surface. Une journaliste de LCI a déclaré que la cathédrale n’appartenait pas aux catholiques mais au patrimoine de l’humanité. Quelle stupidité ! Si les royaumes de France et de Navarre n’avaient pas été chrétiens, les cathédrales n’auraient jamais vu le jour. C’est comme si l’on disait que la France n’appartenait pas aux Français.

    Tout, dans cet événement, relève du symbole. Un 15 avril, jour du 107ème anniversaire du naufrage du Titanic. Le Titanic était le symbole de l’arrogance, et, dans une certaine mesure, Notre Dame l’est aussi. La cathédrale fut construite alors que le christianisme était à son faîte, au 13ème et 14ème siècle. Rien n’était assez beau, assez grand, assez prestigieux pour célébrer le christianisme triomphant. Les cathédrales, aussi belles et majestueuses soient-elles, sont le reflet de l’orgueil des hommes. Quelle différence y a-t-il, en effet, entre une cathédrale, comme Notre Dame, et un château comme celui de Chambord ? Tous deux sont des symboles de pouvoir et de richesse. Que les commanditaires soient des rois ou des ecclésiastiques ne change rien à l’affaire. C’est donc la nostalgie de ce pouvoir et de cette richesse, qualifiés aujourd’hui de patrimoine, que l’on voit partir en fumée.

    Tout est périssable sur notre terre. Cet incendie vient à point pour nous le rappeler. Que reste-t-il des temples et des palais des empires aujourd’hui disparus ? Quelques ruines que les touristes s’empressent d’aller photographier.

    Tout est périssable : les bâtiments, les empires, les nations, les régimes politiques, les hommes importants et ceux qui ne sont rien.

    Un thème remarquable par la précision de ses aspects (incendie)

    Ce thème est incroyable par la précision des aspects.

    L’incendie s’est produit à l’heure de Mars. Mars, dans le thème de l’incendie, est à 16 Capricorne. Où se trouve le Mars natal de MACRON ? A 16 Cancer, soit à l’opposition exacte. Saturne, le 15 avril 2019, est à 6 Capricorne. Où se trouve l’ascendant natal de MACRON ? À 6 Capricorne, soit à la conjonction exacte. Et où se trouve le Saturne du thème de MACRON ? À 6 Lion, soit en aspect partile. Et, rappelez-vous, j’en parle souvent, le Milieu du Ciel de MACRON est à 6 Scorpion et son Jupiter est à 6 Gémeaux. Les degrés 6 du thème du président sont donc fortement activés, par Saturne, mais aussi par les nœuds lunaires qui, le jour de l’incendie, sont à 6 Gémeaux/6 Sagittaire. Or, lorsque les nœuds lunaires activent des planètes du thème de naissance, l’on peut être sûr qu’un événement va advenir, apportant un coup de chance inattendu, souvent retiré par la suite.

    Sur la "destruction programmée de la flèche"

    La progression du thème de l'incendie donne 19 h 56 comme moment de la destruction de la flèche pour les raisons suivantes :

    Je n’ai guère été surpris par ce que je découvrais. Le Fond du Ciel, le point le plus obscure du ciel, est exactement sur Pluton, et conjoint au Nœud Sud.

    Pour une simple chute accidentelle, le point bas du méridien aurait du tomber sur Saturne qui est la planète traditionnelle des chutes. Mais il tombe sur Pluton, considérée comme la planète des destructions en vue d’une reconstruction. Quant au Nœud Sud, il fait référence au passé, sans doute celui que l’on veut détruire, que l’on veut oublier. C’est d’autant plus évident que Pluton est au sextile exact de la Lune Noire. Or, la Lune Noire symbolise quelque chose que l’on tranche. Il y a l’avant et l’après, une séparation nette. Ce qui est tranché ne sera pas ressoudé. Cela se veut définitif.

    Pluton étant le dieu des enfers, j'aurais rapproché la chose du fait que la symbolique du jour (un 15) est un "jour du Diable". Mais quant à voir un complot, je préfère m'en remettre aux faits et pour l'instant le mystères des causes demeure entier.

    J'espère que l'auteur adoptera les monomères. C'est quand je voulais aller vite ce que je regardais en premier et c'était parfois très éloquent.

    Je vous quitte c'est l'heure de me promenade vespérale de santé avec un "toutou" adorable, ou plutôt une "toutou" preuve que je ne suis pas misogyne comme d'aucun l'imagine. Je ne suis que "conophobe" et la chose est des mieux partagées...

  • Un concours pour la défiguration de Notre Dame de Paris

    Je veux bien croire Asselineau quand il dit que Macron, aura été frappé par la coïncidence du sinistre puisqu'il est serait devenu visible à 18 h 43, soit à peine plus d'une heure avant que le Président devait rendre compte au français du résultat de ses longs monologues...

    Asselineau n'a pas stigmatisé le concours d'architecture; c'est dommage...

    Orgueil jupitérien

    Certes on discerne de l'émotion dans sa voix mais l'idée consistant à lancer un concours pour la restauration de la flèche par le Ministre est une cagade odieuse qui nous promet des horreurs. Non seulement Notre Dame aurait brûlé faute de consacrer aux monuments historiques les crédit nécessaire pour les entretenir et les protéger mais cette époque de merde que nous vivons voudrai imposer sa griffe sur le monument...

    Sauf que notre "Jupiter" a été comme foudroyé

    Asselineau a souligné un détail auquel je n'avais pas pensé. Je n'y avais pas pensé parce que je regarde l'histoire de France d'assez loin...

    Avant que Notre Dame de Paris ne s'élève dans l'ile de la cité, au temps des gallo-romains existait un temple consacré à Zeus/Jupiter. Et Macron a eu le culot de s'identifier à ce dieu...

    Malheureusement, un fort % de français ont de la merde dans les yeux et ces phénomènes de synchronicité très symbolique leur passe loin au dessus du crâne. Il n'y a que les "tradis" pour les distordre en faveur de leur propre idolâtrie millénariste...

    Je n'avais vu, pour ma part, que des détails assez ponctuels. D'abord je pressentais que la vogue des incendies et explosion diverses depuis octobre/novembre 2018 plus une énorme explosion dans Paris nous annonçait une année chaude. Il ne m'est pas venu à l'idée que la toiture de Notre Dame allait s'enflammer. Ce que je craignais plus ou moins et ce que je continue de redouter c'est une guerre civile et une prise en mains de l'armée sans parler d'un développement exponentiel d'une atmosphère et de pratiques franchement staliniennes...

    Pudibonderie médiatique

    Architecture0.JPG

    Ci-dessus ce que vous trouvez si vous cherchez "Notre Dame concours d'architecture détournements". Mis à part la bouteille de champagne ou le pommeau de douche, les images les plus drôles ont été censurées.

    Pourquoi ? Parce que nos médias pourris ne veulent pas prendre le risque de ridiculiser ouvertement une idée calamiteuse du premier ministre. C'est que l'Elysée distribue des subventions pour soit disant soutenir la presse papier rendu précaire par la concurrence d'Internet.

    En fait pour trouver les propositions les plus remarquables, il faut suivre des liens sur Twitter de sorte que c'est ainsi que les images en questions échappent à une indexation dans les moteur.

    Les propositions les plus remarquables

    Architecture 1.JPG

    Sans commentaire...

    Architecture 2.JPG

    Parfait pour attirer la foudre autrement dit la colère de Zeus à qui le premier temps avait été dédié. Parfait également comme repoussoir à l'adresse des influences spirituelle. Un feng shui catastrophique...

    Architecture 4.JPG

    Le pommeau de douche pour prévenir les futurs incendie si on reconstruit en bois. Excellent exemple d'humour à la française...

    architecture 5.JPG

    Gentillet, c'est l'image qui a été retenue par les médias sur Internet parce qu'elle est la moins offensante...

    Architecture7.JPG

    Une flèche "façon Gilets Jaunes"... Amusant mais on voit que techniquement, faute de savoir se servir de Photoshop, les révoltés manquent cruellement de moyens.

    Architecture 3.JPG

    Même pas en rêve ! Un petit coucou à l'adresse de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, un collègue conférencier croisé à Reims en face des ruines de la chapelle des Cordeliers...  

    Architecture 6.JPG

    Une première ébauche à laquelle je donne volontiers le premier prix mais voici une version mieux élaborée. C'est la solution qui m'était immédiatement venue à l'idée. La chose est un peu grosse pour qu'une certaine Hidalgo puisse s'asseoir dessus mais voilà une excellente réplique à une provocation qui a fait date. Un enfant a pu prendre ça pour la représentation d'un sapin mais tout le monde sait que l'on appelle ce truc un "plug", où si l'on préfère un "gode". Voici une version aboutie de l'idée :

    Architecture8.JPG

    Pour ma part, j'ai demandé à un ami qui sait manier Photoshop à la perfection de coller sur l'image de Notre Dame une bite réaliste bien couillue et en érection et susceptible d'éjaculer en direction des tours. Afin de sauver à nouveau l'orgue de Cavaillé si le besoin s'en faisait sentir. Mes collègues Lefevre, Latry et le jeune "kid" (biquet) nommé Vincent Dubois pourrait nous en faire une dépression et ce n'est pas utile. 

    Je regrette d'avoir encore risqué de choquer les âmes trop sensibles, mais il arrive un moment où il faut, pour être clair, ne pas craindre la vulgarité. Dans le présent cas de figure, la légèreté de l'esprit français, risque au fond de faire plus de mal que de bien.

    Il est évident qu'une seule solution est envisageable : conserver l'apparence extérieure et recourir pour la charpente à une solution à la Deneux. Enfin si on trouve le moyen de greffer en guise de flèche une "incongruité" comme celles dont notre époque possède le secret, c'est que peut-être les catholiques ne méritent que cela.

  • Notre-Dame en flammes : "apothéose infernale " d'une longue série noire ?

    photos.-incendie-notre-dame-paris-les-images-stupefiantes-des-degats-interieur-cathedrale.jpg

    Une solution pour améliorer la lecture des posts consiste à cliquer sur "imprimer" pour améliorer le rendu à l'écran.

    La suite de ce post est ici.

    De cette manière on escamote, pour chaque post, la colonne de gauche et c'est plus facile à lire et à percevoir le plan du texte !

    25/04 Stupéfiant, un militaire accuse le gouvernement d'avoir fomenté l'incendie de Notre Dame !

    Major Nicolle.JPG

    Cliquer sur l'image pour aller activer la vidéo sur la page "Face de Bouc" !

    Il faut tout de même être prudent, ce M. dont on sait seulement qu'il entend concourir en vue d'être le futur président, laisse entendre que l'histoire du noir qui a grimpé 4 étages pour sauver un bambin aurait été une simple mise en scène. Le gosse aurait été retenu par des agents de sécurité de l'Elysée. Mais dans quel but ? Afin de pistonner un migrant pour qu'il devienne pompier de façon à montrer qu'en France on n'est pas raciste.

    Disons que j'aimerais voir une photo avec le harnais. Renseignement pris, ce major Patrick Nicolle est un trompettiste, il semble avoir été mêlé à divers événements officiels. Un peu de patience et j'en saurais plus dans quelques heures, le hasard est chose extraordinaire qui fait que je dispose d'une possibilité d'être très rapidement fixé sur l'état mental de ce Patrick Nicolle. Ce qui est tout de même étonnant, c'est qu'il accuse la fine équipe du président actuel d'avoir fomenté l'incendie alors qu'il aurait composé une marche pour l'intronisation de Macron.

    Selon le major Nicolle, on aurait utilisé de la "thermite" !

    Quoiqu'il en soit, il semble avoir eu une idée de génie : la thermite ou même la nano thermite qui produit une intense chaleur, 2204,4° est le produit idéal pour enflammer une charpente de chêne et il n'en faut pas beaucoup ! Et je suppose qu'il suffit de faire rougir une résistance électrique dans la poudre à l'aide d'une batterie au lithium en télécommandant la mise à feu à distance à l'aide d'un simple portable.

    La solution était d'une simplicité quasi enfantine, comment n'y ai je pas pensé plus vite ? Enfin vous pouvez constater que la relation avec le 11 septembre commence à prendre tournure.

    Le major m'a fait, pour commencer, une assez mauvaise impression mais à présent j'aurais assez tendance à le prendre au sérieux.

    Certains annoncent qu'il risque de se faire flinguer. Je ne le pense pas tout simplement parce que cela reviendrait à confirmer sa thèse.

    Décidément, je ne m'attendais pas à un tel coup de théâtre.

    La question du comment étant pratiquement résolue reste à déterminer les auteurs, les criminels venaient-ils de l'intérieur ou de l'extérieur. On conviendra, je suppose, qu'il n'est pas absolument nécessaire d'y répondre. Quoiqu'il en soit je persiste à penser que des islamistes ne sont pour rien dans ce coup monté ou alors on les aura manipulés en faisant preuve d'une très grande virtuosité. 

    Prise de risque

    J'avais le sentiment de prendre un risque grave en publiant l'hypothèse de la "thermite", en fait quand je l'ai publiée j'avais déjà deux jours de retard. Libération à popularisé cette thèse en la combattant de façon ridicule ce qui prouve que ce canard est acheté comme tous les autres.

    VIDEO.-Quand-la-fleche-de-Notre-Dame-de-Paris-s-est-effondree.jpg

    Mon propos est assez "étouffe-chrétien" certes et je vous prie de m'en excuser.

    24/04 : Dernière minute ! La thèse de l'accident involontaire prend l'eau de toutes parts

    Pour ce qui concerne la possibilité de poutres de chêne aussi vieux de brûler voyez ceci:

     

    Cette vidéo m'a été envoyé par un copain musicien. Il est resté, tant par l'apparence que par le mental, un gamin assez malicieux, je l'adore : il a le chic pour me trouver souvent des choses fort intéressantes. Evidemment, si les compagnons ont fumé et laissé des mégots, ce n'est pas ça qui a pu foutre le feu.

    Voir cette très magistrale leçon de physique-chimie :

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Notre-Dame-de-Paris-quelques-rappels-de-chimie-physique-et-geometrie-54456.html

    Dont j'ai extrait ceci qui émane d'un universitaire inconnu :

    Bref, à moins de croire aux miracles, il est totalement déraisonnable de penser que de grosses poutres en chêne puissent s’enflammer accidentellement à cause d’un mégot ou d’une étincelle électrique, et se consumer à grande vitesse.

    Autrement dit, l’incendie de Notre-Dame ne peut pas avoir été accidentel, malgré les premières affirmations des autorités, qui sont au choix totalement incompétentes ou… pire .

    D’ailleurs, avec une forme de prudence qui s’apparente à de la politesse, l’ancien architecte en chef des monuments historiques Benjamin Mouton, en charge de la cathédrale jusqu’en 2013, s’est dit « stupéfait » de cet incendie, en ajoutant qu’ “il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant.“ De plus, il est particulièrement optimiste (ou naïf) de croire que le lieu était aussi bien gardé que le bunker de Macron. La preuve en images (à ne pas regarder pour les personnes sujettes au vertige) :

    La vidéo ci-dessus date d'octobre 2018. C'est un magnifique pied de nez à tous ces dirigeants qui nous prennent pour des cons.

    Notre-Dame de Paris était bien une sorte de moulin, ouvert à tous les vents !

    En voici encore une autre !

    En plus la gamins qui ont fait le coup sont marrants comme tout, on voit du reste qu'ils ont grimpé par l'échafaudage !

    Dans une mise à jour, récente j'ai indiqué qu'il était aisé, pour quelqu'un quine connaît pas le vertige de grimper au sommet de la cathédrale simplement en empruntant l'escalier de secours pédestre jouxtant l'ascenseur.

    Dans un n° du Point l'alpiniste Sylvain Tesson raconte comment et avec qui il a escaladé Notre-Dame (n°2433 p. 42).

    Donc c'est clair le "commando" qui a foutu le feu à la toiture n'avait nul besoin d'être super entraîné.

    Il reste deux mystères à éclaircir : qu'a t-on utilisé comme procédé pour parvenir à enflammer le chêne ? Et qui a pu faire ça !

    Lire la suite

  • Sodoma, les réactions : quelques remarques à propos du débat publié par "Valeurs actuelles"

    2-DSC_8220 R_0.jpg

    Lorsque je me suis mis en demeure de rendre compte des réactions à propos du livre de Frédéric Martel, j'ai assez franchement sous estimé la difficulté de rendre compte fidèlement des réactions suscité par le livre. Réactions, dont je découvre peut à peu l'ampleur

    C'est ainsi que m'étant fié à un article initial de Valeurs Actuelles très décevant, je suis passé à côté du débat entre l'auteur et un certain Laurent Dandrieu dont j'ai eu connaissance au travers d'une vidéo paru sur le site du "Salon Beige", un site "tradi" dirigé par un personnage à particule qui est également à la tête d'un autre site, (Riposte catholique) dont j'ai découvert l'existence à propos d'un livre se voulant offensif sur le pape régnant.

    Un livre qui n'est pas nouveau mais qui n'avait pas attiré l'attention des divers fils d'actualités que je suis pour tenter de garder une vue d'ensemble sur ce qui se passe, au jour le jour, dans le monde.

    Je vous prie par conséquent de vous munir du texte du débat en question et de le lire de A à Z, le ton est courtois et le contenu très intéressant mais l'adversaire de Frédéric Martel présente des côtés assez pernicieux.

    Lire la suite

  • Sur les causes d'un silence prolongé et les inconvénients à vouloir le rompre trop vite pour se délester du fardeau d'une corvée

    glandes.jpg

    Un zeste d'umour noir pour commencer...

    Concernant cette illustration très "ésotérique", vous allez vite comprendre à quoi rime l'image. Le milieu catholique m'a foutu les boules sauf que cela ne se voit pas car fort heureusement je ne suis jamais devenu ce que l'on appelle un crétin des Alpes.

    Faute n'avoir voulu me défausser trop vite d'un devoir qui tend à se transformer en corvée, en brûlant les étapes, je devrai revoir mes copies

    Les derniers posts que j'ai publiés ces derniers jours et mêmes ces dernières heures devront soit disparaître ou  être rewrités, voir fragmentés. Si je laisse subsister un peu des post appelés à disparaître ou si certains sont signalés comme en construction, c'est pour ne pas vous inquiéter en vous donnant des signe de vie.

    Le livre de Frédéric Martel est sorti le 21 février. J'ai laissé entendre que je n'aspirais par à "tartiner" sur le sujet et que je n'étais même pas sûr de vouloir faire une longue recension. Je me suis donc contenté, dans un premier temps, d'annoncer l'existence du bouquin et je ne m'attendais pas du tout à la sortie de cette bombe.

    Mon souci de ne pas trop consacrer d'énergie au "phénomène" a plusieurs causes et a eu aussi des conséquences qui m'oblige à tout reprendre.

    1. Attendu que mes détracteurs et ennemis attribuent volontiers la publication du "Dossier Schuon" et celles d'assez nombreuses observations plus ou moins en rapport avec la vogue actuelle de l'homosexualité à une obsession supposée quoiqu'inexistante j'avais tout intérêt à éviter de m'étendre au sujet des 630 pages que vient de produire Frédéric Martel.

    2. De plus l'état de fatigue et de démobilisation dans lequel je me trouvais au moment de cette parution et qui s'est prolongé de façon anormale, m'a, à partir du 10 avril en finir au plus vite. Certains lecteurs ont du reste compris qu'il se passait quelque chose et ont mis cela sur le compte d'une grippe, sauf que je ne l'attrape jamais. J'ai certes attrapé une trachéite et toussé pas mal, ce qui est épuisant mais il y avait autre chose derrière.

    3. Ayant repris un peut de poil de la bête en mettant en œuvre les moyens adéquats, je me suis dit qu'en me forçant à publier alors que je ne me savais pas prêt, j'allais me contraindre à aller jusqu'au bout de la corvée alors qu'autrement mon silence risquait de s'éterniser.

    4. Notez en passant que je fréquente une église en tant d'organiste ce qui m'a donné l'occasion de constater l'absence de réactions hostiles au brûlot signé Martel de la part des fidèles très ordinaires que j'ai sondés. Il n'en va pas de même d'une certaine presse catholique ou assez "catho friendly". De ce côté, la malhonnêteté intellectuelle et une "homophobie" mal contrôlée fait dire à certains des choses révoltantes.

    Parenthèse sur les avantages, les aléas d'exercice et les précautions à prendre lorsqu'on est un musicien d'église

    Pour ce qu'il en est de ce job, il se trouve qu'à cet égard je suis logé un poste d'observation qui me procure la hauteur et le recul idéal pour juger du genre de mentalité qu'à dépeint l'auteur puisque je siège régulièrement depuis une tribune historique. Même si l'échantillon qu'il m'est donné d'observer est réduit (une moyenne de 20 pèlerins en hiver + quelques touristes en été) et si je suis resté plusieurs décennies sans rentrer dans un temple catholique je connais ce petit monde mieux que le fond de mes proches... 

    Je tiens à préciser en passant qu'en tant que musicien d'église, je me suis donné uniquement pour mission, non pas de soutenir un culte ou de pratiquer un acte de foi public mais seulement, premièrement, de justifier les années consacrées à mon apprentissage et à mon auto perfectionnement en me fixant pour seul but de faire vivre un instrument typique d'une certaine esthétique qui coûte très cher en terme de conservation à des contribuables qui sont pour une large part athées.

    J'ai tenu à ce que le marché soit clair de ce point de vue en faisant en sorte que ni l'affectataire, ni le Maire concerné ne pouvaient refuser l'offre. Le problème des orgues classées est que très souvent il ne servent à rien sinon à quelques concerts par an qui, parce qu'ils attirent les foules d'amateurs au contraire des offices, se voient à peu près systématiquement mettre des bâtons dans les roues

    Comme je connais fort bien mon métier et bien que d'une certaine manière j'ai un peu renversé l'ordre normal des choses en m'assurant une position plus confortable que celle qu'envisage une certaine charte. Au final, personne ne peut se plaindre surtout que, pour des raisons de liberté, je tiens à ce que le service demeure gratuit.

    Sauf que lorsqu'une chorale assez fantomatique aime à se produire aux Rameaux plutôt qu'à Pâques, comme elle redoute que je lui fasse de l'ombre, j'ai du répondre à des manouvres mesquines à visée vexatoire. J'ai fini par décider d'y briller par mon absence en ne soutenant pas le cortège d'entrée par la majesté d'un grand prélude le plein jeu digne de la chapelle de Versailles.

    L'autre enjeu c'était de vaincre le trac, une très redoutable maladie nosocomiale répandue par les Conservatoires et d'acquérir la liberté et l'aisance que procure la connaissance et la maîtrise de certains secrets de la musique ancienne résultant de mon appartenance à une certaine lignée apostolique dont peux d'exécutants peuvent être fier... Ce n'est évidemment pas chose aisée car avec la dégradation artistique engendrée car les conséquences pernicieuses de Vatican II, il faut, sur le plan purement émotionnel, s'être plus ou moins "blindé" tant le contraste des divers styles appelés à cohabiter peut être déroutant de sorte que si l'instrument roi parvient à tenir son rang, c'est aussi une manière subtile d'infliger un blâme retentissant à ce qu'une foutue démagogie à engendré. Nul doute que le "Saint Esprit" s'était mis en grève.

    Un progrès appréciable dans l'ambiance des église

    Je note cependant un progrès appréciable. Mais 68 aura été à la fois la meilleure et la pire des choses notamment en tant que révolution sexuelle, laquelle avait, en fait commencé bien avant. La funeste maladie qui régnait avant le concile et avant la révolution estudiantine, consistant en une forme de soupçonnite aussi aigue que chronique, toujours si prompte à voir partout le mal, notamment pour cause d'endurcissement dans un célibat trop purement civil et pas le moins du monde ecclésiastique, ne peut plus susciter de questions indiscrètes. A plus forte raison quand celui qui apporte son concours suffisamment loin de son poste pour n'être pas sollicité de participer plus étroitement à une vie communautaire qui se meurt à cause d'un caractère qui s'apparente de plus en plus à un pur folklore.

    Le seul moyen de freiner cette agonie serait peut-être d'inviter le fidèles localement à s'exprimer dans des sortes de petits synodes pour discuter des moyens de relever l'ambiance et d'intéresser un public plus large. Ce dont parle Martel pourrait être un thème mais comme cela ne se ferait jamais et que les médias cathos ou pro catho sont en train de démontrer comment il s'y prennent pour tenter de neutraliser l'œuvre salutaire entreprise par Martel j'ai décidé d'y pallier. Et c'est comme toujours à prendre ou à laisser...

    Le déni de la thèse "autoréférentielle"

    Le moyen utilisé pour empêcher cette œuvre salutaire de produire un effet positif est grossier et très subtil qui comme pas insinuer que le fait d'être "homo" et qui plus est militant prive l'intervenant de toute objectivité. C'est la thèse, illustrée entre autres par le journal La Croix de la thèse autoréférentielle qui se trouve reprise dans un débat de Valeurs actuelles. Dans ce débat, F. Martel s'en est assez bien tiré mais il est des points où il fait essayer de lui venir en aide en essayant de clouer le bec à ceux qui tout en louvant certaines qualités de l'enquête s'efforce de la neutraliser d'une façon assez franchement perfide.

    Si on part du principe que le fait d'être "homos" implique une subjectivité indépassable on peut aisément retourner le compliment en disant que la défense de la doctrine implique plus de subjectivité encore. Je crois être sur le point de pouvoir, après une période d'intense fatigue et de découragement pouvoir, une fois de plus mettre le doigt où cela fait mal.

    Il est également un autre moyen de se protéger de trop de sollicitations importunes, c'est de montrer discrètement que l'on d'une solide culture religieuse en lâchant de temps à autre de une remarque plus ou moins sibylline à propos d'un sujet ou d'une partie de sujet traité lors du sermon. La démonstration à minima d'une culture étendue a le don très souverain de tenir à distance les gens bêtes et plus ou moins bien intentionnés.

    Quelques précisions au sujet d'une "maladie mystérieuse"

    On aura pu remarquer que mes rythmes de publication sont toujours un peu "en dents de scie". En règle générale, mes "passages à vide" durent peu au point de donner l'impression de disposer d'une énergie quasi inépuisable mais dans le cas présent la chose menaçait de s'éterniser. J'ai du attendre d'avoir 63 ans pour être incité à chercher la cause dans la bonne direction et y savoir y remédier. Que mes détracteurs et ennemis évitent de se réjouir : une thyroïde sujette à se lever tard et à trop vouloir faire la sieste permet de vivre plus longtemps qu'une thyroïde en surchauffe qui empêche de dormir. En MTC on dirait qu'en hypo on dispose d'une bonne réserve de Yin (combustible) et il faut donc activer le Yang (trouver des allumettes ou un briquet qui fonctionne) pour relancer la carburation de la machine qui a tendance à ralentir. On est généralement plus efficace en soirée, voir à ne devenir pleinement productif et en possession de tous ses moyens que la nuit. Cela donne un régime en forme de montagnes russes assez malaisé à gérer. Il faut se choisir des activités libérales compatibles et savoir les proportionner à des prévisions énergétiques qui parfois sont à courtes échéance. Les œuvres de longue haleine ne sont pas impossibles à mener à bien mais on met parfois des années à se remettre du stress. Il est recommandé d'avoir au moins 36 cordes à son arc de façon à trouver une stimulation efficace en passant d'un sujet à l'autre.

    Il faut savoir recourir aux supplémentations (avec ou sans ordonnances), plus ou moins ponctuellement quand il s'agit de substitution. L'ordonnance nécessaire à l'obtention d'une béquille substitutive fut-elle momentanée sont malaisées à obtenir car on considère qu'il faut que la TSH monte à + de 4 pour être en hypo, or cette dernière commence à 1,5/2. Il arrive qu'à 9 des médecins, y compris des cardiologues négligent de percuter. C'est hallucinant, j'ai des emails gardés en archives la preuve de ce que même des endocrinologues sont incapable d'un bon diagnostic.

    Sur le plan clinique, quand on connaît le style de musique en cause, on est à même de se passer d'un contrôle du labo. Outre la difficulté à poser un pied par terre le matin au réveil avant 10 ou 11 heures, une température basale égale ou inférieure à 36,4 prise sous l'aile pendant 15 minutes exclusivement avec un bon vieux thermomètre à mercure chez quelqu'un dont le tiers externe des sourcils est râpé, sont là des indicateurs d'alarme assez spécifiques. Il existe aussi une manière de pincer l'épiderme qui, en fonction de l'observation de l'épaisseur du pli et du degré de douleur occasionné fait partie des vieilles ficelles aujourd'hui assez largement oubliées. Un faut également savoir que les bipèdes dont le poil tend à tirer sur des nuances "poil de carottes" plus ou moins flamboyantes sont plus que les autres prédisposés à une défaillance. Je pense à un rouquin qui a lancé une nouvelle ligne de compléments alimentaires aussi sous dosés que ruineux. C'est un garçon qui serait infiniment plus sympathique s'il n'était pas excessivement "dominant" du fait de ses ambitions mercantiles et qui pourrait bien s'être gouré dans le diagnostic des dysfonctionnements dont il déclare s'être guéri pour mieux nous vendre ses salades. Suivez mon regard. Sinon particulier : nous avons un point commun nous sommes tous deux "catophiles"; 

    Je ne désire pas m'étendre sur le sujet, je l'ai fait sur un site comportant plus de 850 articles parfois courts parfois très longs dont il est très aisé de discerner le style assez inimitable si on tombe dessus. Quant aux médicaments proprement dits, je tiens à préciser de le très calamiteux Levothyrox (qu'il soit au lactose ou au mannitol) n'est que très rarement un bon candidat. Je recours exclusivement à un mélange de T4 et de T3 mais les toubibs ont une peur bleue de la T3 et j'ai expliqué en quoi c'est la preuve qu'ils ne comprennent rien à la pièce. En effet, si une molécule immédiatement active (T3) à demi-vie courte risque de provoquer des effets plus ou moins explosifs rapidement si on a eu la main trop lourde, en revanche les effets non désirés s'estompent plus vite que si, utilisant uniquement la molécule à demi-vie longue, (T4) donc plus lente à agir (car elle doit subir une transformation plus ou moins aléatoire en T3 par le foie), on risque, du fait d'une possible accumulation, d'être incommodé plus longtemps en mettant plus longtemps à trouver le point d'équilibre.

    Il semble exister chez les femmes spécialement, une fréquence importante de signes contradictoires mélangeant signes d'hyper et signes d'hypo, voir des productions excessives d'iode urinaire dont la cause alimentaire ou médicamenteuse est introuvable de sorte le sexe dit à tort "faible" (car il a tendance à devenir excessivement Yang en raison d'un féministe revanchard tandis que l'inverse s'observe chez les garçons de plus en plus terrorisés par des accusations de misogynie...) il s'ensuit que les femmes semblent beaucoup plus difficile à équilibrer. La seule chose sûre étant que si chez les femmes les troubles thyroïdiens parfois me crèvent les yeux, c'est moins flagrant chez nous autres.

    Rassurez-vous, ce sujet est clos, et je vais revenir sans trop tarder à l'évaluation de l'exploit de Frédéric Martel.