Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

B - Dossier Affaire Schuon

  • Frithjof Schuon au pays des "succubes"

    Succubus.jpg

    Succube : nom masculin désignant un démon femelle censé s'unir aux hommes la nuit... La chose est censée ressembler à l'horreur que vous voyez ci-dessus. La littérature et l'imagerie "gothique" dont raffole une partie non négligeable des adolescents contemporains est remplie de ce genre d'horreur. Le contraire du succube c'est l'incube, démon mâle qui s'attaque aux femmes et pas que... Ce dernier filon du pas que est du reste largement exploité par un certain dessinateur dont j'ai oublié le nom. Je n'ai pas eu connaissance d'accidents physiques de ce type mais certains en rêvent et s'en inventent. Chercher à incube gay, à ma connaissance, ces derniers auraient tendance à se manifester sous l'apparence de prétendus "extra terrestres".

    Trêve de plaisanterie. J'ai reçu d'un lecteur de très longue date le courrier suivant :

    Cher Monsieur,

    J'ai eu l'occasion de fréquenter à de multiples reprises un ancien adepte de Schuon qui, après un long et fervent passage de plusieurs années dans la secte islamisante, est revenu à sa religion d'origine, un catholicisme de stricte obédience romaine. Je dois dire que son périple personnel, dont je fut le spectateur, lui a apporté beaucoup et miraculeusement sans en faire le moins du monde un extrémiste catho, genre Ecône.

    Nous sommes assez ami pour en débattre maintenant sereinement et pour tomber d'accord quant à la nature de l'influence délétère que Schuon avait sur tant de personnes et dont je me permets de vous faire le résumé suivant:

    Tout d'abord, il faut se souvenir que dans sa famille (je crois par son père), on pratiquait le spiritisme. Or ce "sport" (rebaptisé "channeling" car c'est plus vendeur) induit souvent un déséquilibre psychique. Ainsi, au début du siècle passé, il y avait sauf erreur plus de 50% de l'effectif des patients des cliniques psychiatriques de la région de (censuré) qui étaient d'origine spirite.

    Si on lit sa prose et surtout son livre autobiographique en allemand, Intitulé "Erinnerungen und Betrachtungen" (Souvenirs et considérations), il paraît assez évident que cette soit disant Vierge Marie, n'était que, faute de mieux, je nomme un "succube", soit une entité maléfique (un "jinn" en Islam) du monde intermédiaire qui  littéralement l'a "infesté" à son insu sa vie durant, d'où notamment sa mégalomanie teintée d'exhibitionnisme et d'érotomanie. Dommage qu'il n'en soit pas été la seule victime.

    Vous avez le mérite d'avoir eu le courage et la ténacité nécessaire pour en faire la démonstration. On ne vous remerciera jamais assez de cette oeuvre de salubrité publique que vous avez entreprise avec succès.

    Bien à vous

    Cette lettre, vous vous en doutez, m'est allée droit au coeur, vous vous en doutez car de la ténacité il en a fallu et vous savez les emmerdements qu'elle m'a valu sous la forme notamment d'un style de diffamation tendant à me faire passer pour "pédophile". C'est environ 25 ans qu'a duré l'enquête, le temps d'une génération, heureusement cela n'a pas été à temps plein.

    L'ensemble du Dossier Schuon est toujours disponible et en téléchargement libre.

    Voir : http://dossierschuonguenonislam.blogspirit.com/archive/2016/08/19/dossier-affaire-schuon-liens-3078361.html

    J'ai du indiqué quelque part que le père de F. Schuon a effectivement trempé dans des séances de spiritisme car je me souviens que mon relecteur a beaucoup insisté sur ce point. Pour le cas où cette indication se serait trouvé "noyée" dans la vaste documentation existante, il était bon d'insister sur ce point qui est bien évidemment la clef de toute l'histoire.

    J'ai eu en mains le texte original et la traduction en français des souvenirs évoqués. Un autre ancien disciple de Schuon qui avait été très éprouvé par son aventure aux côtés de Schuon a pris la peine de traduire ces fameux souvenirs. J'ai malheureusement oublié son nom et son lieu de résidence. C'était il y a deux décennies et il est probable que depuis lors il est passé dans un autre monde que l'on espère meilleur.

    J'ai malheureusement fait la bêtise, à l'occasion d'un déménagement, de mettre en vente et la photocopie de l'original et la traduction de ces fameux "souvenirs" sans avoir pris la précaution de scanner tout cela. Mais qu'importe, à présent plus personne, ne peut mettre en doute mes conclusions et mes jugements. Il existe une surabondance de documents photographiques où l'on voit Schuon posant nu comme un ver en étant seulement coiffé d'une parure indienne à plume. Je ne puis qu'inviter ceux qui en ont la possibilité à imprimer cette documentation, à en relier les volumes et à les déposer ici et là dans quelques bibliothèques d'études fréquentées par les chercheurs en religions afin que ce labeur ne se perde pas.

    Il est évident que je ne pouvais rien faire quand à pouvoir guérir les traumatismes de ceux qui sont évoqués dans les deux volumes de témoignages existants mais au moins on peut désormais confronter l’œuvre littéraire de Schuon à ses arrières plans ténébreux. Il faut à présent prendre le parti d'en rire ! Que de temps et de fatigues pour en arriver là !  

  • Ou l'on découvre que le schuonisme est littéralement tombé en quenouille !

    Ultreaia.jpgJ'évoquais dans un autre post où il est question de JLG ses relations avec Alain Daniélou. Pendant que je l'étrillais ce dernier, un Jean Varenne faisait son éloge dans Connaissance des Religions.

    De cette revue parlons en ! Le mécène qui a porté à bouts de bras C.d.R. n'est autre qu'un certain Bernard Chevilliat, un pur schuonien qui en 2014 a lancé une revue intitulé Ultreïa disponible en kiosque, ce que j'ai ignoré jusqu'à ce présent dimanche des Rameaux.

    Savoir un mélange grand public de schuonisme et de new âge. Il fallait oser sauf qu'une telle décadence était bel et bien contenu en germe dans les écrits schuonien.

     

    Lire la suite

  • Dossier Affaire Schuon (liens)

    Photos de Schuon_Page_19.jpgCe qui est reproché à Frithjof Schuon

    1) Mélange de formes traditionnelles

    2) Corruption et instrumentalisation de rites et de traditions indiennes

    3) Très probablement usurpation de sa qualité de moquadem

    4) Mégalomanie et invention d'un rite privé où, à poil, il était le centre d'un culte totémique

    5) A l'origine d'une quantité de drames humains chez des disciples manipulés

    Il faut bien comprendre qu'en définitive les Pow-wow plus ou moins dénudés apparaissent, avec le recul, comme ne sorte de "diversion", c'est très sensible dans certaines discussions.

    Liens vers le Dossier

    Dossier version intégrale sur Google Drive

    Ce Cloud comprend les divers états du "dossier" et toutes les sources (4 volumes) + divers textes complémentaires. La version définitive datant de 2015.

    Lire la suite

  • Eric Geoffroy fait la promotion du "Grand Cornu" sur "France Cul"

    Eric Geoffroy.jpgEric Geoffroy s'est commis dans une émission de France Culture où il a évoqué Schuon sans évidemment faire la moindre réserve au sujet de l'imposture de ce sinistre personnage.

    Elle est belle la fameuse "élite" à laquelle aspirait René Guénon avec ce genre d'hurluberlu !

    Ce personnage insignifiant est à l'origine d'une fondation intitulée Conscience Soufie de droit suisse dont le programme fort ambitieux qui permet à cet universitaire de se faire mousser et de collecter des dons. Internet se prête hélas aisément à la fabrication de ce genre de "bulle virtuelle" dépourvue de toute consistance véritable.