Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Incendie de Notre-Dame

  • Si on reparlait d'astrologie : les "monomères" de l'incendie de Notre Dame

    stryge2 copie.jpg

    Je me suis enfin décidé à utilisé le code de débridage fournit par Auréas pour son logiciel d'astrologie qui m'a été offert gratuitement car c'est votre serviteur qui a confectionné les listes de "monomères" utilisées par ce soft. Certaines étant restées en rade du fait de l'existence de droits d'auteur ss'agissant de listes modernes...

    Je compte traiter les sujet suivants. Si j'en trouve le courage...

    • Les monomères de l'incendie de Notre-Dame.
    • Les degrés monomères c'est quoi ?
    • La grande conjonctions Jupiter Saturne Pluton

    Pour l'instant, un retour sur ce sujet a l'avantage de me changer les idées... Cela dit je ne peux rien promettre... Du moins en ce qui concerne le problème complexe qui pose les fameux monomères. Je dois avoir, dans mes cartons, un projet à ce sujet, il me faut d'abord remettre la main dessus... Un éditeur m'a sollicité en vue d'un livre susceptible de récapituler les scandales écologiques, éoliennes et Cie. Il faudrait commencer par en faire une liste. Je dois dire que le sujet ne m'excite pas particulièrement.

    Quelques remarques sur un certain Anton Grigoryev

    Lire la suite

  • Remarques sur quelques "cagades"...

    NDparis.jpg

    Sur Notre-Dame de Paris, un semblant de bonne nouvelle en passant...

    Ces jours-ci plusieurs articles dressant un bilan de la situation de notre infortunée cathédrale parisienne sont parus sur Internet.

    Voir : https://www.lefigaro.fr/culture/six-mois-apres-l-incendie-de-notre-dame-des-interrogations-pesent-toujours-sur-le-chantier-20191015

    J'ai retenu de l'un d'eux ceci :

    Annoncé par le premier ministre, dès le 17 avril, le principe d’un concours international d’architecture pour la flèche semble s’enliser dans les sables. Si le recteur de la cathédrale Patrick Chauvet indique qu’il pourrait être lancé en décembre, le ministre de la Culture parle d’un «process en cours d’élaboration». Concours d’architecture? Concours d’idées? «tout cela n’est pas finalisé» a indiqué Franck Riester.

    Que signifie ceci ?

    Lire la suite

  • Notre-Dame de Paris, fragilisée par la canicule et prête à s'écrouler : l'incendie et ses suites :

    Après des maçonneries gorgées d'un volume d'eau déversé équivalent au contenu de 8 canadairs, on craint que la sécheresse actuelle ne fragilise les mortiers de la voûte. C'est à se demande s'il ne faudrait pas souhaiter que l'édifice s'écroule en partie sur lui-même car ce serait peut-être le seul moyen de faire en sorte que les langues se délient au sujet de la suspicion, on ne peut plus manifeste, d'un incendie qui ne peut être que criminel. Cela dit le risque est limité, nous n'avons eu que 2 courts épisodes de canicule.

    Cela dit j'aimerais revenir sur la thèse d'un traitement antifongique comme étant "l'arme du "crime" en ce qu'il aurait contenu une substance incendiaire.

    On a beaucoup parlé de thermite mais mis à part mon article, très développé sur ce point, on ne m'a signale que seulement deux interventions solides à ce propos de sorte qu'il me parait utilise de revenir sur le sujet. 

    Lire la suite

  • Incendie de Notre-Dame : le célèbre canard hexagonal fait tout pour mériter son nom

    canard.jpg

    On m'a communiqué 2 articles du Canard enchaîné (12 et 19 juin dernier). Rien de nouveau sous le ciel. La seule chose remarquable réside dans l'humour si particulier de ce journal qui le 12 juin évoquait cinq ans de sécurité très fumeuse. Par rapport à ce que l'on savait déjà, il n'apporte que des précisions de détail. Cet article ne rentre pas dans le scan et j'ai déjà passé assez d'heures sur ce blog pour trouver le courage de procéder à un montage.

    L'article ci-dessus reproduit reprend la thèse des mégots et celle d'une installation sauvage de l'électrification sauvage de sonneries dans et sous la flèche. La seule nouveauté réside dans la prétendue découverte d'un coffret électrique fixée dans une poutre de la charpente qui aurait été monté clandestinement par Europe Echafaudage. Une erreur de montage aurait fait que ce coffret ignoré du bureau de contrôle de la Socotec serait resté sous tension en dépit de l'action sur les disjoncteurs situés 10 mètres plus bas.

    La question que je me pose est comment, plusieurs semaines après l'incendie, on a pu apprendre l'existence de

    Lire la suite

  • Incendie de Notre-Dame : on nous prend vraiment pour des imbéciles !

    photos.-incendie-notre-dame-paris-les-images-stupefiantes-des-degats-interieur-cathedrale.jpg

    Une solution pour améliorer la lecture des posts consiste à cliquer sur "imprimer" pour améliorer le rendu à l'écran.

    Pour relire l'article initial, revu et surtout augmenté (et partiellement corrigé). Cliquer sur l'image. Merci !

    Cet article a été corrigé maintes fois et en particulier le chapitre relatif à un traitement antifongique de la charpente.

    Ce que l'on en sait exclut que la totalité de la charpente ait pu être traitée à l'aide d'un gel qui aurait contenu de la nano-thermite. (02/05/2019)

    Tentative de reconstitution d'après "La Mare aux Canards" et "Marianne" du 10 au 16 mai

    Le célèbre palmipède qui rappelons le, a favorisé l'élection de l'actuel présidant en flinguant opportunément un certain François Fillon, s'est fendu à plusieurs reprises (24 avril, 30 avril et 8 mai) d'un essai de reconstitution. Il en ressort que 35 minutes ont été perdues avant la localisation de l'incendie. La société en charge de la sécurité (Elitys) avait réduit son personnel à 1 agent ne connaissant absolument pas les lieux, lequel s'est trompé de localisation qui a cherché en vain dans les combles de la sacristie.

    Pour de plus amples explications sur l'organisation sécuritaire très déficiente de la cathédrale, voir Marianne n° 1156. il est à noter que bien qu'il existerait un répétiteur d'alarme à la sacristie, personne ne s'est soucié de localiser exactement la première alerte.

    On apprend que les colonnes sèches disponibles ne débitaient pas assez, que les pompiers de Paris ont du recourir à du matériel venu des Yvelines et que la grande échelle autrefois disponible limitée à 45 mètres avait été vendue à la ferraille dans les années 80 ! On hallucine !

    Il faut rappeler qu'à peine une heure après le déclenchement du sinistre, le procureur de service a exclu la thèse de l'incendie criminel donc volontaire en imposant la thèse accidentelle y ajoutant le pléonasme d'un caractère involontaire. Fixant ainsi les limites à une enquête en cours, enquête qui ne risque pas de déboucher sur la possibilité d'un crime et éventuellement d'une conspiration.

    La thèse d'un incendie due à des mégots ne tenant pas la route vu qu'on n'a pas fumer dans les combles, les employés à la restauration étant harnachés de masques à cause de la poussière de plomb, on a fini par plus ou moins admettre que les pauses cigarettes ont eu lieu sur la promenade en pierre entourant le toit et la thèse d'un court circuit dans l'alimentation de l'ascenseur externe à la cathédrale relevaient de la pure fantaisie.

    On met à présent en cause une installation électrique plus ou moins provisoire de cloches dans la flèche et dans les combles ces dernières sonnant pendant les offices...

    Après les "compteurs intelligents" les "court-circuit futés"...

    On apprend grâce au minutage du Canard que les carillons ont sonné à 18 h 04 soit 12 minutes avant la première alerte incendie, et 26 minutes avant la seconde soit à 18 h 30 heure à laquelle des témoins racontent avoir vu, à ce moment là des petits débris noirs qui commençaient à voltiger de la clef de voûte du transept, situé à la verticale de la flèche.

    Il ne faut pas se foutre du monde : si court jus il y aurait eu, il n'a pas pu embraser la base de la flèche en moins de 30 minutes quand des lampes à souder s'avèrent incapables d'enflammer une poutrelle de chêne vieille de 35 ans. Super intelligent un court-circuit qui fout le feu au monument parisien le plus visité environ 1 h 30 avant la conférence d'un président qui n'avait plus rien à dire.

    Descente du "Saint-Esprit" en mode infernal

    N-D-P-7.jpg

    Ce tableau est celui d'un May datant de 1634 qui était conservé dans la cathédrale, il représente une pratique locale consistant à enflammer des petits morceaux de textile à partir des combles et à les faire descendre de la nef par des trous prévus à cet effet lors des fêtes de l'Ascension. Sauf que le 15 avril de l'an de disgrâce 2019, il s'est agi de morceau de bois carbonisés.  

    Il y a bien eu une explosion assez impressionnante au début de l'incendie 

    Indépendamment de cette explosion, une vidéo tiré d'une webcam circule mettant en scène un homme et un flash. Mais l'éclairage ne correspondant pas à l'heure de départ du feu. Ce que l'on a vu c'est probablement l'arc électrique correspondant à un coup de soudure électrique sur l'échafaudage.

    De plus, l'hypothèse du "coup fourré" implique une préparation millimétrée avec mise à feu à distance par portable avec SMS codé activant un récepteur à carte Sim façon domotique. Il suffirait sans doute de passer au crible les communications reçues par les antennes du secteur pour trouver quelque chose. Sauf que toutes les précautions ont du être prises pour empêcher toute indentification de l'artificier ayant appuyé sur le bouton "feu". Il est aisé de se procurer cette sorte de cartes à l'aide de faux papiers, surtout si le coup vient d'un des services spécialisés existant sur cette planète.

    En revanche on a parlé d'une explosion, explosion qui ne peut découler de l'éclatement, sous l'effet du feu, d'une ou plusieurs poutres. On veut bien qu'il se soit trouvé une bouteille de gaz sur le chantier mais pour quoi faire ? L'explosion a eu lieu dans les combles mais aucun travail de soudage nécessitant l'emploi de feu n'était en cours. Et de toutes façons l'explosion est largement postérieure à l'embrasement. Elle n'est donc pas une cause première de l'incendie. Cette explosion a bien eu lieu, en voici la preuve :

    L'explosion se voit clairement au tout début de la vidéo.

    Voici un extrait ciblé très spectaculaire.

    En tout état de cause, l’explosion montrée par Envoyé Spécial ne peut pas être à l’origine de l’incendie, car elle s’est produite à 19h45 environ, quelques minutes avant la chute de la flèche, tandis que l’incendie avait commencé plus d’une heure auparavant. En revanche cette explosion a pu percer la voûte côté transept sud et fragiliser celle de la croisée.

    Des amateurs de reliques auraient ramassé des morceau de charbon projetés à 100 mètres de l'édifice. Cela fait un peu loin... 

    Dans une histoire de ce genre la relation des événements alors que tout le monde est encore sous le choc est souvent déterminante. On laisse passer des détails qu'il est impossible de rattraper ensuite. Un détail hautement suspect est l'affirmation du procureur parlant d'un incendie accidentel et involontaire tout en mentionnant que l'enquête allait être fort longue. Autre détail, la longue déclaration d'un Benjamin Mouton, contrairement à ce qu'on affirme du côté des soraliens, il n'a pas parlé d'attentat, au contraire il s'est refusé à faire le moindre hypothèse. Bien sûr, il est devenu personna non grata et on ne le reverra plus. 

    1242 + 777 = 2019 : Une vengeance talmudique ?

    1000699.jpg

    Cette thèse a été évoquée du côté du "soralisme" par un certain Stéphane Blet, un rouquin qui serait présentement à Istanbul et qui a mis en garde son public contre un certain Juan Branco. Blet est présenté quelque part comme un pianiste concertiste vivant à Istanbul. J'ai cru qu'il y avait confusion avec un homonyme ayant enseigné à l'Ecole Normale de Musique. Sur ses vidéos, Blet parait avoir 35 ans environ et il faut un œil attentif pour constater que la forme du visage est la même que celle du musicien de 50 ans représenté sur Wikipédia. Décidément, les mystères de l'incendie de Notre-Dame attirent pas mal de musiciens.

    Blet a forcé un peu les choses, la place de Grève ne se situe pas sur le parvis de Notre-Dame mais devant l'actuel hôtel de ville parisien et Benjamin Mouton s'est refusé à poser la moindre thèse pour expliquer l'incendie. D'autre part, le nombre 777 est certes un nombre remarquable (comme le 666) mais il n'est nullement spécifique d'un ésotérisme juif. C'est un nombre d'accomplissement. Le seul point susceptible d'attirer l'attention sur un complot d'origine sioniste est la prise de position d'un certains rabbin.

    En revanche un brûlement de Talmud a bien eut lien en 1242, je cite Wikipédia :

    Le procès du Talmud, appelé aussi brûlement du Talmud, disputation de Paris ou controverse du Talmud1 (hébreu : ויכוח פריז Vikouah Pariz) est un évènement majeur de l'histoire des Juifs et de leur relation à la chrétienté.

    Tenu à l'instigation de Nicolas Donin, un Juif converti au christianisme, il oppose ce dernier et des ecclésiastiques à quatre rabbins, dirigés par Yehiel de Paris en présence du roi Louis IX de France. Commencé en 1240, il se conclut par la crémation de nombreux exemplaires du Talmud sur la place de Grève en 1242. Il crée de la sorte un précédent sur lequel s'appuieront d'autres disputations judéo-chrétiennes, principalement en Espagne.

    La thèse d'une vengeance divine a été évoquée en Israël par un rabbin d'origine française.

    http://fr.timesofisrael.com/le-feu-a-notre-dame-un-chatiment-de-lautodafe-des-talmud-au-13e-siecle-rabbin/

    Tout est possible de la part de la divinité tribale très coléreuse et excessivement jalouse appelée Yahvé, qui du reste ne s'est point manifestée au Sinaï mais serait apparue sur le Mont Horeb en Arabie (cf. les travaux de Thomas Römer sur les milieux biblique exposés au collège de France). A moins qu'il ne s'agisse d'une très basse hypostase d'un caractère assez maussade... 

    Ma "bague magique" venant d'un hiérarque bouddhiste thaïlandais, laquelle me picote, voir me brûle l'annuaire droit (quand un grave danger me guette) m'avertit que je m'aventure sur un chemin assez dangereux mais tout est relatif car après avoir rédigé les lignes qui précèdent, je découvre qu'hier, donc le 29, est apparu plusieurs versions d'une reconstitution que je laisse à notre appréciation.

    https://stopmensonges.com/notre-dame-limpardonnable-haute-trahison-explosions-incendiaires-nanothermite-nombreux-complices/

    Cette version seconde présente l'avantage d'une mise en valeur typographique des passages clefs.

    L'original est ici :

    https://changera.blogspot.com/2019/04/notre-dame-limpardonnable-haute-trahison.html

    Voir également : https://changera.blogspot.com/2019/04/notre-dame-crime-avec-premeditation.html

    Une page qui renvoie vers une autre portant sur une thèse criminelle à base d'énergie dirigées qui aurait été mise en œuvre pour les incendies en Californie. Notez à ce propos que j'entends bien souligner que faute d'avoir étudié cette thèse, je ne saurais la cautionner car de toutes façons, dans le cas de Notre Dame de Paris, il n'était pas nécessaire de recourir à ce genre de sophistication.

    Une dernière réserve : je maintiens que si conspiration incendiaire il y a eu, la chose s'est faite dans le dos de nos dirigeants. D'autre part, j'entends me démarquer également de la thèse de Stéphane Blet qui pense que ceux qui ont magouillé pour imposer Macron comme gouverneur de la France, n'ont pas l'intention de le lâcher. Je n'ai pas écouté son discours mais je suis tombé sur un passage où il déclare se ficher de son éventuelle réélection. Or il avait annoncé avant même d'être élu, qu'en quelque sorte il ne ferait pas long feu, au motif qu'il considérait ce dans quoi il allait s'engager comme très usant. Les termes précis employés, je ne m'en souviens pas et j'en ai tiré comme impression qu'il aurait prévu de se planquer sans doute hors de France après avoir fait les réformes qui lui auraient été commandées. Savoir en particulier l'abolition des progrès accomplis, sous l'égide d'un certain conseil national de la résistance, durant ce que l'on appelle les trente glorieuses.

    Au final, Stéphane Blet, qui s'est fendu d'un livre assez ridicule sur la Franc-Maçonnerie, est un exemple assez caractéristique de "complotisme" qui sert les intérêt du "Système" lorsqu'il s'agit de nier tout espèce de "coup fourré".

    Une pluie de coïncidences ésotériques

    le-diable-1.png     tour.jpg

    On a noté de 777ème anniversaire du brûlage de 24 charretées de Talmud et autres écrits juifs.

    Le 15 avril était l'anniversaire du naufrage du Titanic.

    C'était symboliquement le début de la montée au Calvaire de Jésus.

    Le 15 est représenté dans le Tarot par le Diable.

    Le 16, date du lendemain l'est par la Tour foudroyée.

    En revanche, on ne peut pas établir de lien avec l'incendie survenu, même jour, même heure dans les parages de la mosquée Al-Aqsa et Jérusalem.

    En faisant abstraction du premier élément, on peut voir là le signe d'un avertissement divin en direction des catholiques. 

    Toutefois, plusieurs faits sont à rapprocher :

    Le sinistre a précédé de peu le discours que devait prononcer le Président (lequel n'avait rien à proposer, le contenu du discours ayant fuité peu avant), offrant ainsi au gouvernement une magnifique occasion de faire diversion avec un projet de reconstruction et pas de restauration avec un concours international pour le remplacement de la flèche.

    Si incendie criminel il y a eu, seule la partie entourant la flèche aurait été visée dans le cas de l'emploi de thermite. 

    Des projets visant la "modernisaiton" de la cathédrale existaient depuis 2016...

    Ce qui fait qu'au total, on est en présence d'un incendie des plus suspects. De sorte que les "coïncidences ésotériques" ont pu être calculées durant ces derniers mois pour tenter d'enrayer le mouvement des "Gilets Jaunes" en faisant d'une pierre plusieurs coups. Excepté le premier des signes qui apparaît plutôt comme un clin d'œil du dieu "hasard" que certains n'ont pas manqué d'interpréter comme constituant la direction dans laquelle il faudrait chercher les concepteurs et exécuteurs du complot, si complot il y a.

    Dans cette hypothèse, j'exclus la thèse d'un attentat islamiste car il aurait été revendiqué depuis longtemps. Et si complot il y a eu je le situe comme venant de l'extérieur et deux directions opposées sont possibles quoiqu'elles semblent n'avoir pas été contradictoires.

    Bien évidement, si tant est que l'on puisse en retrouver des traces, il est exclu qu'on en soit informé.

    Néanmoins, il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles, l'histoire est faite de conspirations, nous en avons des preuves notamment en ce qui concerne plus spécialement la guerre de 14-18. Et pour toutes les guerres qui ont suivi, il suffit de chercher le pétrole, ou à défaut d'autres ressources minières. C'est le cas pour la déstabilisation de la Syrie, et c'est aussi le cas pour celle du Venezuela. Comment, alors que certains enjeux géopolitiques sont devenus criants, peut-on encore oser nous insulter quand, avertis par de nombreux précédants, les citoyens deviennent méfiants.

    ===============================================

    Ce que dit Benjamin Mouton, architecture des MH jusqu'en 2013

    Le définition est mauvaise mais qu'importe, ce qu'il dit est essentiel notamment sur la vitesse de propagation du feu. Il dit clairement que c'est stupéfiant et incompréhensible. Sauf si on a fait ce qu'il fallait pour que ca carme à la vitesse grand V. Autre chose, là où le feu a pris il n'y avait pas de travaux. Donc on a pu déposer une charge incendiaire sans qu'elle soit découverte.

    Notre-Dame était un véritable moulin

    Voici l'une de mes dernière trouvailles qui prouve qu'on nous prend pour des crétins :

    La cathédrale de Paris était un véritable moulin !

    On monte et on descend dans les hauteurs de la cette cathédrale comme on entre dans un moulin. Et ce n'est pas nouveau. Alors avec en plus un échafaudage, il aurait fallu porter des flics ou des militaires autour, et surtout au pied de l'échafaudage pour empêcher de foutre le feu sous la flèche.

    Ce qu'il est intéressant de suivre c'est l'évolution de l'opinion. J'attendrais un moment pour tenter un compte-rendu des réactions médiatiques. Je ne regarde pas les infos télévisées. Si vous voyez ou entendez quelque chose d'intéressant faites moi signe. 

    Résumé de la situation et suite au post précédant post précédant 

    Il existe au moins 2 vidéos prouvant qu'on a escaladé assez facilement Notre-Dame, la seconde vidéo met en scène deux jeunes d'origine exotique et surtout franchement hilares qui ont tout simplement franchi les grilles qui entourent certains édifices à droite et grimpé par un échafaudage. Il faut franchir cette grille pour accéder à l'escalier qui mène à la tribune de l'orgue et monte plus haut.

    Autrefois, on y montait assez librement. Une de mes profs y est allé petite fille du temps de Cochereau qui lui a simplement demandé de rester assise et de ne pas bouger. J'y suis moi-même monté dans les années 70 avec deux autres organistes qui connaissaient le chemin et on est tombé sur un suppléant, Pierre Moreau. C'était du temps de la seconde console (électrique), sauf erreur l'actuelle date de 1992 (électronique : chaque titulaire possède une carte à puce, il enregistre ses modalités de toucher et ses propres combinaisons s'il le désire mais il y a parfois un bug lors des concerts parait-il).

    Avec les plan Vigipirate et le caractère hautain d'Oliver Latry tout cela est révolu. Mais en revanche, n'importe que acrobate peut monter en haut de l'édifice y dormir et filmer le lever du jour sur Paris comme dans une seconde vidéo visite sur le post antérieur !!!

    Le trompette major Patrick Nicolle a pété les plombs

    Belfast.JPG

    Ce trompettiste très républicain à séduit mal pas de gens qui voient en lui un futur Président en 2022. Il est l'artisan le plus voyant de la thèse d'un complot. Pour moi, l'existence d'une conspiration est chose certaine.

    En revanche, la seule question à laquelle on n'aura sans doute jamais de réponse est celle de savoir si la conspiration vient de l'intérieur ou de l'extérieur. Je penche plutôt pour cette dernière solution. Si le premier Sinistre et son patron ont ricané, c'est parce qu'ils ont du se rendre compte que "ON" leur avait donné un sacré coup de pouce notamment pour détourner l'attention sur public.

    Pensez donc c'est arrivé un peu plus d'une heure avant l'intervention télévisée de celui qui tient le gouvernail et l'on sait qu'il n'avait rien à proposer et l'on devait s'apercevoir, par la suite, que l'indexation des petites retraites sur l'inflammation avait été programmée, elle n'aura été qu'avancée. On faisait d'une pierre 36 coups en essayant de donner un coup d'arrêt au mouvement des Gilets Jaunes. Ca a foiré mais en attendant cette diversion a permis à Macron de tenter de rebondir.

    Enfin quand à son intention de supprimer l'E.N.A. (et certains grands corps) il faut s'attendre au pire, c'est-à-dire à une privatisation généralisée. Pour l'ENA, il suffirait que son enseignement évolue pour permettre à ceux qui en bénéficient d'être plus en contact avec les réalités. Il faudrait les soumettre à des stages notés par des Maires par exemple etc... avant de les diplômer...

    Patrick Nicolle, un trompettiste assez mythomane

    Enfin concernant le Major Patrick Nicolle, je lui consacre un post à part entière. Retenez seulement qu'il n'est pas l'inventeur de la thèse d'un emploi de la thermite. Cette thèse est apparue quelque part avant le 21 avril je ne sais où. Ce musicien rêve en annonçant au Président qu'un putsch venant de militaires risque de le faire sauter.... Il y a chez ce personnage qui peut se montrer charmant une bonne dose de ... mythomanie

    26/04 L'état de la question sur l'origine et les causes de l'incendie

    Une charpente en sapin sous la flèche et pour la flèche ?

    L'article intitulé La nuit de Notre-Dame dans le n° 1153 de Marianne p. 19, on lit ceci :

    18h51 Plus d'une demi-heure après la première alerte incendie, les pompier sont appelés. Dans la cathédrale , une messe se termine par une sièrene d'évacuation... Selon l'agent qui descendra de la charpente, le premier à avoir vu les flammes, le feu aurait pris au niveau de la flèche. La fameuse flèche "inventée" par l'architecte Viollet-le-Duc au milieu du XIXème siècle et dont la structure n'est pas en chêne mais en sapin. Un bois plus sensible au feu.

    Deux conneries en une !

    Premièrement, il s'agit de la première alerte, or il est maintenant établi que le veilleur ne serait pas allé au bon endroit. Donc il n'a pas pu voir que le feu aurait débuté sous la flèche puisqu'en fait il n'a rien vu du tout !

    Deuxièmement, il est impossible que Viollet-le-Duc ait utilisé un bois aussi commun et aussi vil que le sapin alors qu'on pouvait encore disposer de chêne sec de qualité !

    Quand on fabrique des claviers pour un clavecin ou un petit orgue on les fait en tilleul. Pas en sapin, le sapin se "tortille" et pour une table d'harmonie on prend de l'épicéa, scié sur quartier. Il est donc impossible qu'on ait utilisé du sapin pour une flèche aussi longue.

    Il faut d'urgence une loi pour fouetter publiquement les journalistes qui diffusent des fausses nouvelles

    On voit ce que donne cette maladie consistant à réagir au chaud, c'est le cas de le dire, sur chaque évènement ou incident qui se produit. Avoir brandi la thèse de l'incendie accidentel et involontaire était déjà hautement suspect et quand des journalistes inventent des détails aussi invraisemblable que la charpente en sapin, c'est la catastrophe !

    Origine de la thèse d'une mise à feu par de la thermite

    Il m'est impossible de dater avec certitude l'apparition de la thèse de la thermite, je peux simplement dire qu'elle est antérieure au 21 avril.

    Thermite.JPG

    Donc l'inventeur de cette thèse n'est pas Patrick Nicolle.

    Mise en œuvre supposée de la thermite

    Ce que dit cet architecte d'intérieur est intéressant, d'après lui on aurait enduit les poutres de la charpente d'une gel contre la mérule dans laquelle on pourrait avoir incorporé de la nano-thermite, ce qui expliquerait la violence de l'incendie et surtout la rapidité de propagation. Je suis sur que la mise à feu initiale ne peut avoir été obtenu que par de la thermite.  

    La thermite est très facile à fabriquer et on trouve tout ce qu'il faut sur Amazon. Le plus délicat c'est de fabriquer la télécommande à distance. Il faut une petite résistance, une batterie au lithium pour la faire rougir et amorcer l'embrasement de la thermite. Il y a des boutiques spécialisées dans la domotique où l'on trouve ce qu'il faut, il suffit d'acheter 2 cartes SIM une pour la réception et une pour la commande à distance.

    Le problème c'est que maintenant que l'idée de la thermite est lancée, çà risque de donner des idées à des terroristes. Raison pour laquelle, je ne tiens pas à ce que ce blog attire les foules !

    Il  est maintenant avéré que 2019 est bien une année "chaude et explosive" comme je l'ai annoncé en février dernier. Cela dit, je ne suis pas voyant, il s'est agi uniquement d'une déduction à partir d'une série de "signes" ! On peut du reste présumer que la série des "signes" ne va pas s'arrêter là.

    Un traitement de la charpente contre la mérule ?

    Traitement anti mérule.jpg

    Ci-dessus une image du traitement anti mérule qui a bien eu lieu.

    Voir https://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2019/01/29/la-societe-aubriat-d-epinal-au-chevet-de-notre-dame-de-paris

    Je cite : L’un des monuments les plus emblématiques de la capitale a révélé la présence de champignons sur sa charpente après des travaux effectués par un entrepreneur verdunois sur sa toiture de plomb. « Après analyse, nous avons pu écarter le risque de mérule », note le chef d’entreprise Édouard Aubriat. Qui a toutefois été sollicité par le conservateur des monuments historiques de l’édifice et son architecte spécifique, pour assurer son traitement. Un travail délicat en raison de sa composition. « Le chêne qui compose généralement les toitures est un bois dur. Il empêche d’utiliser le traitement par infiltration », note l’entrepreneur. Qui a dû opter pour un traitement par pulvérisation d’un gel qui a coûté au total 15 000 €.

    L'expertise à été faite par la SEMHV : La charpente au dessus du transept est en cours de traitement. Notre expertise a été sollicitée, afin de déterminer les espèces responsables de désordres, notamment des cas de pourriture fibreuse, sur la charpente en chêne débarrassée d'aubier, néanmoins atteinte par des attaques fongiques, en raison de fuites de la toiture en cours de rénovation.

    Discussion : 300 m2 ? Le compte n'y est pas !

    On a bien trouvé des atteintes fongiques mais pas de mérule semble t-il. Cette attaque fongique serait apparue suite à des travaux effectués par un entrepreneur verdunois sur sa toiture de plomb. 300 m2 auraient été traités or cette charpente possède des dimensions exceptionnelles : elle mesure 100 m de long sur 13 de large dans la nef, 40 dans le transept, avec une hauteur de 10 m. En plus 15 000 € pour la totalité de la charpente, c'est franchement impossible !

    De toute évidence seule la partie sous la flèche aura été traitée à l'aide d'un gel  et en attendant le traitement complet du bois de la flèche qui était envisagé. Il n'est pas impossible, qu'il puisse avoir contenu de la nano-thermique à l'insu de l'entreprise sauf qu'à la réflexion, il n'était sans doute pas nécessaire d'envisager une telle sophistication. Il suffisait, durant le week end précédant, de disposer  plusieurs charges incendiaires à base de thermite, avec leur télécommande munie de carte Sim prépayées moyennant une fausse pièce d'identité.

    Avec un dégagement de 2200° des poutres s'enflamment spontanément si on en met assez, reste que le feu a progressé très rapidement et s'est montré très féroce et ce, bien au delà de la zone qui a pu être traitée à la nano thermite.

    L'hypothèse du court-circuit dans les circuits électriques activant des cloches

    On s'est carrément foutu de notre gueule avec l'histoire des mégots.

    C'est la même chose avec la thèse de circuits électriques mal sécurisés dans les combles pour activer les cloches. On essaie de nous embrouiller.

    Mettons qu'un court-circuit ait enflammé quelque chose, des poussières ? Et bien ça n'aurait pas pu faire brûler le chêne car on aurait vu de la fumée bien avant que la charpente ne s'enflamme à ce point. Or là il s'est passé 20 minutes entre les deux alarmes. Sur une vidéo diffusée par Elise Lucet on verrait un explosion très brève avant l'embrasement.

    La fumée jaune et les marchands du Temple

    d4nelivxoaakzxz-1050x600.jpg

    Sur cette photo on voit bien que la flèche était visée. C'est bien une destruction programmée.

    Autre vue de la "fumée jaune" :

    NotreDameFumeeJaune.jpg

    Ce qui signale la thermite c'est sur tout la rapidité de propagation de l'incendie, rapidité qui a frappé Benjamin Mouton.

    Les marchands du Temple

    Certes la couleur de la fumée et des flammes n'est pas un indice solide mais en revanche la thèse d'un incendie volontaire en vue de faciliter, notamment par des dérogations visant à faciliter la restauration de la toiture de Notre-Dame par toutes sortes d'entorses aux règles déjà établie, tout cela laisse à penser effectivement que l'incendie pourrait faire partie d'un plan visant à transformer la physionomie du partie. Et des plans datant de 2016 il n'en manque pas !

    http://avcparcours1combattant.over-blog.com/2019/04/l-incendie-de-notre-dame-tombe-a-pic-pour-realiser-le-projet-futuriste-de-transformation-de-l-ile-de-la-cite.html

     

    image011_2.jpg

    Cette image date de 2016 !

    Un cinglé a donc imagine de décapiter l'édifice de son toit ! Et aujourd'hui un incendie a rendu la chose possible réalisable.

    Fort heureusement la presse commence à dénoncer les projets fous des architectes.

    https://www.ladepeche.fr/2019/04/28/reconstruction-de-notre-dame-de-paris-les-projets-fous-des-architectes,8171220.php

    Mais cela ne nous garantit pas une restauration à l'identique, au moins pour l'apparence. On trouvera bien, j'en suis sûr, le moyen de remplacer la flèche par je ne sais quelle odieuse merde plus ou moins prétentieuse.

    Ci-dessous le projet Godart/Roussel :

    image.jpg

    Notre_Dame_de_Paris_In_green_for_all_of_us_©Studio_NAB_Page_6.jpg

    Un idée de ce genre pourrait bien s'imposer...

    séjourné.jpg

    Symboliquement, ce projet est haïssable : une flèche est une "antenne" censée attirer les influences spirituelles. Là c'est une "agression" caractérisée en direction du Ciel. C'est un défi relevant d'un véritable hybris. Mais même les religieux sont à la masse, on le constate lorsqu'on voit ce sui s'est fait à la cathédrale d'Albi avec l'autel ayant pour toile de fond une représentation du Jugement dernier et des enfers. Quand la plupart des catholiques n'y croient plus... Certes un enfer éternel n'est absolument pas concevable au motif que tout ce qui a un commencement se doit d'avoir une fin mais toutes les religions évoquent un risque au moins d'errances...

     

    Des dons extravagants et même scandaleux

    Beaucoup de gens sont scandalisés par les donc mirobolants : on n'avait pas d'argent pour des familles en situation précaire et tout d'un coup le fric sort de partout par centaines de millions et même on en aura de trop.

    J'en viens à penser qu'il eu mieux valu que les tours s'écroulent et que le bâtiment soit mutilé à jamais.

    Faut-il "démuséifer" Paris ?

    On reproche à Paris d'être une ville musée. Or j'ai eu la surprise de constater que quelqu'un qui m'est assez proche puisque c'est mon médecin traitant, se montre favorable à une flèche moderne, éventuellement en verre et ce après avoir vécu une conversion à la Paul Claudel !

    Il m'a parlé de sa conversion au moment où, étant sur le point de le quitter, je luis ai dit que la thèse de Valeurs Actuelles d'un réveil chrétien, me fait bien rigoler. Réactivation d'un sentimentalité superstitieuse et nostalgique, mitigée d'hérésie charismatique oui mais vrai réveil chrétien, sûrement pas.

    Thèse "accidentelle" : on en fait trop !

    L'un des articles des plus risibles (et des plus irritants) est celui de Libération

    Un crime sans doute parfait

    mail.jpg

    Au point où nous en sommes, il y a deux solutions possibles : la mise à feu par thermite avec ou sans gel nano-thermité.

    Il est à noter que la thermite deviendrait explosive lorsqu'on lui colle un liant, mais c'est peut-être différent lorsqu'il s'agit d'un gel contenant des nanoparticules.

    Dans le premier cas, ce serait un complot d'origine intérieure impliquant toute une chaîne de complicités, dans le second cela peut venir de l'extérieur.

    Force est de constater que les motifs ne manquent pas en faveur de la thèse intérieure :

    1. L'incendie survient juste avant le discours de Macron. Ca tombe au poil, la teneur de ses annonces a filtré et en fait il n'a rien à proposer. En revanche, il promet la restauration en 5 ans.
    2. Idéal pour tenter de "casser" le mouvement des Gilets Jaunes mais ça n'a pas marché.
    3. Cela tombe un premier jour de montée au calvaire pour les chrétiens, ils vont penser à un attentat islamiste mais comme il ne sera pas revendiquer, l'islamophobie étant devenue un délit ils le penseront sans rien pouvoir dire.
    4. Le premier Sinistre sort de son chapeau un concours d'architecture qui va permettre de moderniser la flèche de Notre-Dame et pourquoi pas de remplacer la toiture ancienne par une verrière avec bar, restaurant etc...
    5. On sait que les milliardaires vont avoir à cœur de cracher au bassinet et 10 jours après on a trop d'argent que l'on va utiliser pour des églises et sans doute la restauration de la mosquée de Paris.
    6. Du coup par ce tour de magie on rassure contente les chrétiens et cajole les muslims...
    7. Cette modernisation de Notre-Dame va relancer les projets aberrants de 2016. Le parvis ayant été vendu à Auchan et Unibail, ce n'est sûrement pas pour faire une crypte archéologique mais on verra... 
    8. Comme par hasard l'aspect symbolique des dates (anniversaire du naufrage du Titanic, le symbolisme du Tarot) ça colle ce qui donne un côté "cabalistique" (cabale = complot) ce qui va exciter les millénaristes. Bref on n'aurait pas pu choisir de meilleures date pour enfumer l'opinion car ces aspects "synchroniques" vont dans le sens d'un hasard fatal sauf qu'il y a un "os" : le départ et le déroulement du sinistre est hautement suspect.

    Pourquoi insister sur le caractère accidentel et surtout involontaire, si ce n'est parce que l'on craint que les gens n'ouvrent les yeux. Sauf que la majorité auront peur de les ouvrir parce que depuis des années on nous casse la tête en voulant taxer de complotisme ou de conspirationisme tout ceux qui refusent d'accorder un blanc seing à tous ceusses qui dirigent la barque nommée "France".

    Et bien non, nous ne sommes pas dupes : on voit bien que la majorité des experts officiels sont des "vendus", notamment dans le domaine de la médecine et surtout, du contrôle pharmaceutique avec notamment des vaccins archi-pollués (chercher ce que dit un Serge Rader).

    Pour ma part je n'ai jamais manifesté et je ne manifesterai jamais, j'essaie de faire confiance à ce que l'on appelle la justice immanente. Mais ce n'est pas le clergé, surtout français, assez franchement pourri pour une bonne par du fait d'une complicité au bénéfice des clercs "pédophiles" qui va dire comment activer le mécanisme psychique permettant son déclenchement.

    A Paris, il est certes une victime, la maîtrise de la cathédrale est disloquée, le personnel risque le chômage technique mais ce même clergé sait en son for intérieur qu'on va le caresser dans le sens du poil, éventuellement lui confectionner une cathédrale en bois et l'on voit par là qu'il plane complètement. Lui aussi vit, à l'instar d'une fausse élite, "hors sol"

    La fermeture exceptionnelle des tours une heure avant le prétendu incendie "accidentel"

    On ne peut pas lire l'article de Libération sans s'abonner et c'est gonflant. Cela donnerait envie, si l'on en avait les moyens de carrément détruire le site Web de cette immonde cochonnerie de journal vendu à un milliardaire. Voici un résumé par Panamza :

    https://www.alterinfo.net/FERMETURE-EXCEPTIONNELLE-DES-TOURS-DE-NOTRE-DAME-JUSTE-AVANT-L-INCENDIE-PANAMZA-PROVOQUE-DE-NOUVELLES-REVELATIONS_a146829.html

    Une cathédrale excessivement fragilisée

    Benjamin Mouton l'a dit clairement et on sait qu'elle ne supporterait pas des vents à plus de 90 km/heure. Notre-Dame a perdu environ 60% de résistance. Une tempête et une bonne partie de ce qui reste pourrait s'écrouler. On ne sera pas fixé sur l'état réel de la cathédrale avant l'été prochain.

    En attendant la Fédération des conservateurs restaurateurs font savoir qu'ils sont exclus des débats.

    https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/notre-dame-les-conservateurs-restaurateurs-s-estiment-exclus-des-debats_3412801.html

    Une loi d'exception dérogatoire pour booster la "reconstruction"

    L'extrême rapidité avec laquelle a été pondu ce projet de loi ainsi que la décision d'un concours pour la flèche incite à penser que le projet dérogatoire attendait dans un carton resté secret. Je suis juriste de formation, la réglementation en usage pour les MH est pléthorique et hyper compliquée, je ne peux pas croire qu'on ait réussi à mettre au point un texte aussi technique en seulement 8 jours !

    On va décréter une loi d'exception pour booster la restauration, ce qui revient à faire une ordonnance avant d'avoir posé un diagnostic .

    Plus précisément, il s’agit d’autoriser le gouvernement à prendre par ordonnances les dispositions permettant de mener la restauration de Notre-Dame de Paris en cinq ans seulement comme il l’a lui même imposé.

    On y lit que : « Dans la mesure strictement nécessaire à l’atteinte de cet objectif, ces ordonnances peuvent prévoir des adaptations ou dérogations :
    1° Aux règles en matière d’urbanisme, d’environnement, de construction et de préservation du patrimoine, en particulier en ce qui concerne la mise en conformité des documents de planification, la délivrance des autorisations de travaux et de construction, les modalités de la participation du public à l’élaboration des décisions et de l’évaluation environnementale, ainsi que l’archéologie préventive ;

    2° Aux règles en matière de commande publique, de domanialité publique, de voirie et de transport. »
     
    Etc.

    On ne me fera pas croire que tout ce qui vient de se passer n'est pas le résultat d'un plan plus ou moins concerté. Je crois de moins en moins à la thèse d'une intervention extérieure mais il se peut que cela vienne de l'intérieur et que le gouverneur du bateau France ait été mis devant le fait accompli.

    Peu importe, c'est une catastrophe et puisqu'un "accident"  est censé s'être produit, on ne peut que prier en faveur d'une réplique non moins "accidentelle" (de la justice immanente) susceptible de nous débarrasser du trio le plus néfaste aux intérêts nationaux. 

    Les experts commence à se rebiffer mais il n'osent pas dénoncer ouvertement une vraie démence  !

    Un intoxication au plomb est-telle à craindre ?

    Les "autorités" ont donné des consignes certes rassurantes... Pas de quoi faire une cure de DMSA, DMPS ou EDTA... Attention à certains charlatans voraces...

    On a trouvé de la poussière de plomb dans le jardin qui jouxte la cathédrale. Ce n'est pas dangereux, on ne mange pas de la terre et il n'y a pas de potager.

    On conseille de faire le ménage avec une lingette humide, encore faudrait-il que les fenêtres des appartements environnant aient été ouvertes. Il faisait très froid, ça a limité les éventuelles contaminations.

    Enfin si comme un architecte d'intérieur l'insinue, on a mélangé de la nano-thermite au gel dont on a enduit la charpente, à 2200° du plomb se serait sublimé mais avec le zeph, très fort ce jour là, a largement contribué à faire du peu qui aurait été vaporisé un remède homéopathique convenablement dynamisé qui peut servir à guérir certaines constipations rebelles. La constipation, surtout en mode figuré, c'est ce qui caractérise le mieux la société française particulièrement sinistrée par la contamination d'une certaine forme de politiquement correct. Il suffit qu'on nous fasse le coup de l'accusation à base de "théorie du complot" pour que les gens deviennent aveugle. Enfin je note que c'est une question de génération. Ce matin après la messe j'ai fait des sondages, tous les gens d'âge canonique à qui j'ai parlé ont trouvé l'incendie très suspect.

    Dupont-Aignan : "on nous prend pour des imbéciles !"

    A noter que Dupont-Aignan refait surface et campe sur sa demande d'une commission d'enquête mais en se gardant bien d'envisager tous les cas de figures possibles en dehors de celle de l'incendie accidentel dont involontaire que l'on veut nous vendre. J'appelle cela "faire le minimum syndical".

    La suite au prochain numéro....

    Des suites il y en aura surement...

     

     

     

     

     

    Lire la suite

  • Notre-Dame : les "fausses notes" du trompette major Patrick Nicolle

    Le trompette major Patrick Nicolle claironne des sottises

    Belfast.JPG

    Ce trompettiste très républicain à séduit mal pas de gens qui voient en lui un futur Président en 2022. Je suis désolé mais visiblement il ne fait pas le poids comparé à François Asselineau. D'abord c'est un très mauvais orateur, il parle par saccades et le fait qu'il veuille concourir en vue d'atteindre le perchoir que constitue l'Elysée démontre l'existence d'une bonne dose de mythomanie.

    Les complotistes aiment à se tirer une balle dans un ou même deux pieds

    Ce Nicolle est l'artisan le plus voyant de la thèse d'un complot. Pour moi, l'existence d'une conspiration est chose certaine mais comme par hasard voilà un particulier qui fait tout pour la discréditer.

    Il se trouve qu'en raison de mes assez nombreuses connexions dans le milieu musical, j'ai été à même d'obtenir des renseignements de plusieurs sources sur la psychologie du personnage et en voici la synthèse.

    La vérité sur Patrick Nicolle

    Patrick Nicolle donne régulièrement des concerts avec d'autres musiciens depuis au moins une vingtaine d'années.  Il a des côtés très sympas, il peut être extrêmement charmant.
     
    Seulement depuis qu'il est séparé de sa femme, il déraille un peu. Il étale sa vie sur facebook (bien qu'il seserait calmé ces derniers temps). Il vit mal donc mal sa solitude. Il a raconté des conneries, a ajouté à des rencontres réelles avec des personnalités, d'autres qui ont été fantasmées.
     
    Bref, il pète parfois les plombs. Il s'est mis en tête d'être candidat à la présidentielle. Ce qui est assez ridicule : il n'a aucune chance.
     
    Il ne mâche pas ses mots et parle  sans détour. Il a cet avantage de ne pas pratiquer la langue de bois, mais parfois il est ignoble et va trop loin. Il s'en est pris il y a peu à une musicienne sur Facebook menaçant de venir lui pourrir son concert en direct. des tiers ont du intervenir pour sauver le concert.
     
    C'est un bon trompettiste, et des gens qui le connaissent ont de la peine de le voir dans l'état où il est.
     
    Il est très respectueux des valeurs de la nation, il peut sembler facho mais ne l'est pas (ou alors il a changé). La pourriture politique l'agace. Ce que l'on fait de la France le rend malade.  Il semble aigri parfois, mais il a un souci de vérité....

    Coutumier d'un certain nombre de fake news

    Ce qui ne l'empêche pas d'avoir livré quelques fakenews assez délirantes le concernant. A ce propos, l'image que vous voyez ci-dessus est censée correspondre à un concert donné avec l'organiste de Belfast. Or l'instrument est hollandais, ce que confirme l'organisation très caractéristique des tirants de registres que l'on voit assez brièvement. Il semble donc n'avoir aucune photo pour ce concert en l'honneur de la Saint Patrick qu'il revendique. Certaines images sont le produit de montages photographiques par collage comme du reste l'image ci-dessus. Je suis donc amené à douter de certains détails revendiqués dans son curriculum. Comme par exemple les compositions qu'il revendique pour l'intronisation des derniers présidents. Il ne présente que des photos. Aucune vidéo pour ces intronisations, c'est étrange.

    Deux vidéos de concert que je tiens pour inaudibles

    Voila un duo pour trompette et chant, premièrement la trompette écrase la chanteuse. Pour deux raisons, ce n'est surement pas une trompette baroque et le pire c'est le manque de respiration entre les deux artistes : on dirait qu'ils ont un train à prendre d'urgence. Enfin c'est criant, la chanteuse n'a pas la technique pour ce type de musique...

     Là encore, même faute d'interprétation : les musiciens s'écrasent les uns les autres, ça ne respire pas , ca ne pulse pas assez et en plus l'acoustique n'arrange rien. Un concert comme ça je me fais rembourser avant de fuir en me bouchant les oreilles.

    Vous noterez que les prestations avec les organistes sont, sur le plan des tempis et de la respiration nettement plus supportables. Normal les organistes se doivent d'être des chef d'orchestre et de composer avec l'acoustique ambiante. Enfin la trompette crie toujours trop fort et la prise de son n'est sans doute pas très fameuse.

    Encore une boulette iconographique : pour illustrer le concert à Saint Sauveur d'Aix, Nicolle a encore pris une photo d'un orgue des pays bas. Le buffet de St Sauveur est vert ! ON ne peut pas l'oublier et l'orgue je le connais j'ai joué le prélude d'entrée à une messe à l'occasion d'un stage d'harmonie au clavier. C'est beau mais c'est pas le plenum de Saint Max ! En revanche, la position de l'orgue est idéale pour les offices à gauche et en surplomb du chœurs avec une magnifique balustrade en fer forgé. Cet instrument a du reste été numérisé.

    aixss09.jpg  Aix.JPG

    Ces erreurs iconographiques sont assez vénielles, certes, néanmoins il y a dans les curriculum de l'intéressé des points qui demandent à être vérifiés. Ce personnage me semble avoir inventé une partie de ce qu'il nous raconte.
     
    Ce trompettiste est de la "vieille école", celle d'avant la résurrection d'un baroque nettement plus authentique. Ayant été l'élève de la seule claveciniste ayant été invitée à jouer à l'Elysée, qui s'est spécialisée dans ce domaine, après avoir travaille le piano avec Yves Nat, je sais de quoi je parle...
     
    Il a bien publié des pièces à visées pédagogiques chez Billaudot et autres éditeurs. Voici une copie d'écran faite sur le site de La flûte de Pan.
     

    Partitions.JPG

    On me dit que c'est dommage, parcequ'au fond c'est un brave type. Il aurait aussi beaucoup souffert de ce que sa fille s'est retrouvée handicapée par la faute d'une erreur médicale.
     
    Il utilise "face de bouc" pour sa campagne et poste tous les jours. Les musiciens qui connaissent ce trompettiste disent ne rien lire et ne rien écouter venant de lui.
     

    Le major Patrick Nicolle inspire les tireuses de cartes

    Dans les situations les plus tragiques il faut essayer de rire un peu et ne pas vouloir être trop sérieux... Ces tirages me font bien sourire... 

    Je vous dis de suite que je n'ai pas suivi la démonstration mais je vois deux cartes, l'une représente un cactus et l'autre un danger. Va t-on "suicider" le major ? Personnellement je ne le crois pas. Il est sincère mais il se ridiculiser par son exaltation. Enfin il a menacé d'un putsch mais de toute évidence, il ne peut pas le mener à bien seul. Il va non seulement tomber sur des épines mais se mettre en danger.

    Encore un autre tirage :

     

    Les conclusions de mes informateurs

    L'un de mes informateurs a conclu ainsi son propos :
     
    Concernant Notre-Dame, je suis aussi convaincu que ce n'est pas l'intervention de l'esprit saint qui est la cause du sinistre. J'ai regardé en direct..... Voir cette charpente flamber en 50 minutes comme a dit un certain Benjamain Mouton, c'est stupéfiant et inexplicable. Je connais la rapidité de la combustion des bûches dans ma chaudière à bois (il me faut 1h15 pour brûler l'équivalent d'un mètre linéaire de chêne ou de hêtre  d'un ou deux ans d'âge pour des bûches de 25 à 30 cm d'épaisseur. Mais une partie du peuple est illusionnée.
  • Incendie de Notre Dame, ce qu'a vu un astrologue

    macron-et-incendie-de-notre-dame.jpg

    J'ai fait la connaissance de Patrick-Louis Vincent auteur du journal d'un astrologue, il y a plusieurs années. C'est lui qui m'a contacté je ne sais plus pour quel motif.

    On s'est téléphoné jadis et on correspond au moins une fois par an. Il refuse de donner des consultations parce qu'il serait submergé et a déjà trop à faire avec ses charges familiales et des soucis purement contingents d'une maison à restaurer pour se lancer dans un commerce de ce genre. Mais il a la gentillesse de me faire ma révolution solaire chaque année et je lui en sait gré...

    J'ai pas mal pratiqué l'astrologie autrefois et j'ai même organisé deux colloques en province et "vice-présidé" une assos, ce qui m'a valu une série assez carabinée d'emmerdements que j'aurais du m'éviter mais cela a au moins eu l'avantage de me préparer à une lecture de l'œuvre de Guénon. Sauf que de mon point de vue Guénon est resté très occultisant. Et assez complotiste, ce qui a engendré une certaine paranoïa chez lui. J'ai fait le tri et je suis sorti de ce bazar...

    P.L. Vincent vient de publié deux articles sur l'incendie de Notre-Dame et ce qui appelle la destruction programmée de la flèche...

    Voir : https://astrojournalblog.com/

    Je n'ai fait que survoler ces articles. J'ai retenu deux choses : concernant l'incendie, il nous annonce que la catastrophe va profiter à Macron et c'est ce que je craignais. Concernant l'origine du sinistre l'astrologie indiquerait qu'il s'agirait d'un complot. Je ne puis m'étendre sur cet aspect de la question.

    L'auteur de ces articles utilise un ensemble de techniques traditionnelles et j'avoue que je n'ai jamais cherché à maîtriser certaines d'entres elles. J'ai fini par opter pour la divination à la chinoise et j'ai eu des résultats bluffant puisque j'ai prévu le passage de la ville des Sacres au (...) communisme. Mais à présent je ne recours plus à ce genre de pratique que très exceptionnellement. Disons tous les morts d'archevêque car je trouve plus économique de me fier à mon intuition et enfin je n'ai pas ou rarement à prendre de décisions plus ou moins capitales. 

    J'ai suggéré à ce collègue de recourir à ce que l'on appelle monomères, il s'agit de listres de degrés symboliques et la plus ancienne est ce que l'on appelle le calendrier thébaïque. Ces listes je les ai éditées et contrôlées pour un éditeur de logiciel bien connu. Malheureusement, si j'ai bénéficié de la gratuité du logiciel, a chaque changement de bécane ou de système il fallait réclamer une "clef" et comme je n'ai que peu de temps à consacrer à cet ancien hobby, j'ai renoncé.

    Je vais donc me borner à citer quelques extraits des articles évoqués.

    C’est, bien entendu, l’événement du moment, chargé d’émotion pour tous les Français. Au moment où j’allume la télévision pour connaître les informations, je vois la flèche de la cathédrale en feu s’effondrer. Quel choc !

    Cette vieille dame, qui a traversé toutes les guerres et révolutions, toutes les occupations étrangères, après 800 ans d’existence, flambe subitement, saisissant d’effroi tout un peuple et un grand nombre d’étrangers. Alors que l’incendie n’était pas encore éteint, déjà l’Unesco annonçait sa reconstruction et des donations arrivaient déjà du monde entier par centaines de millions.

    En ce jour du 15 avril 2019, bien des bâtiments, détruits par les bombardements, mettant fin à la vie de centaines de personnes, en Libye, au Yémen, en Syrie où les islamistes bombardent à nouveau la ville d’Alep, ne feront pas une ligne dans la presse. En revanche, l’effondrement d’une charpente vieille de 800 ans, ne faisant aucune victime, touche en plein cœur, riches et pauvres, croyants et non croyants, du monde entier.

    Pourquoi ? Parce que, lorsque un événement symbolique se produit, le retour au sacré refait surface. Une journaliste de LCI a déclaré que la cathédrale n’appartenait pas aux catholiques mais au patrimoine de l’humanité. Quelle stupidité ! Si les royaumes de France et de Navarre n’avaient pas été chrétiens, les cathédrales n’auraient jamais vu le jour. C’est comme si l’on disait que la France n’appartenait pas aux Français.

    Tout, dans cet événement, relève du symbole. Un 15 avril, jour du 107ème anniversaire du naufrage du Titanic. Le Titanic était le symbole de l’arrogance, et, dans une certaine mesure, Notre Dame l’est aussi. La cathédrale fut construite alors que le christianisme était à son faîte, au 13ème et 14ème siècle. Rien n’était assez beau, assez grand, assez prestigieux pour célébrer le christianisme triomphant. Les cathédrales, aussi belles et majestueuses soient-elles, sont le reflet de l’orgueil des hommes. Quelle différence y a-t-il, en effet, entre une cathédrale, comme Notre Dame, et un château comme celui de Chambord ? Tous deux sont des symboles de pouvoir et de richesse. Que les commanditaires soient des rois ou des ecclésiastiques ne change rien à l’affaire. C’est donc la nostalgie de ce pouvoir et de cette richesse, qualifiés aujourd’hui de patrimoine, que l’on voit partir en fumée.

    Tout est périssable sur notre terre. Cet incendie vient à point pour nous le rappeler. Que reste-t-il des temples et des palais des empires aujourd’hui disparus ? Quelques ruines que les touristes s’empressent d’aller photographier.

    Tout est périssable : les bâtiments, les empires, les nations, les régimes politiques, les hommes importants et ceux qui ne sont rien.

    Un thème remarquable par la précision de ses aspects (incendie)

    Ce thème est incroyable par la précision des aspects.

    L’incendie s’est produit à l’heure de Mars. Mars, dans le thème de l’incendie, est à 16 Capricorne. Où se trouve le Mars natal de MACRON ? A 16 Cancer, soit à l’opposition exacte. Saturne, le 15 avril 2019, est à 6 Capricorne. Où se trouve l’ascendant natal de MACRON ? À 6 Capricorne, soit à la conjonction exacte. Et où se trouve le Saturne du thème de MACRON ? À 6 Lion, soit en aspect partile. Et, rappelez-vous, j’en parle souvent, le Milieu du Ciel de MACRON est à 6 Scorpion et son Jupiter est à 6 Gémeaux. Les degrés 6 du thème du président sont donc fortement activés, par Saturne, mais aussi par les nœuds lunaires qui, le jour de l’incendie, sont à 6 Gémeaux/6 Sagittaire. Or, lorsque les nœuds lunaires activent des planètes du thème de naissance, l’on peut être sûr qu’un événement va advenir, apportant un coup de chance inattendu, souvent retiré par la suite.

    Sur la "destruction programmée de la flèche"

    La progression du thème de l'incendie donne 19 h 56 comme moment de la destruction de la flèche pour les raisons suivantes :

    Je n’ai guère été surpris par ce que je découvrais. Le Fond du Ciel, le point le plus obscure du ciel, est exactement sur Pluton, et conjoint au Nœud Sud.

    Pour une simple chute accidentelle, le point bas du méridien aurait du tomber sur Saturne qui est la planète traditionnelle des chutes. Mais il tombe sur Pluton, considérée comme la planète des destructions en vue d’une reconstruction. Quant au Nœud Sud, il fait référence au passé, sans doute celui que l’on veut détruire, que l’on veut oublier. C’est d’autant plus évident que Pluton est au sextile exact de la Lune Noire. Or, la Lune Noire symbolise quelque chose que l’on tranche. Il y a l’avant et l’après, une séparation nette. Ce qui est tranché ne sera pas ressoudé. Cela se veut définitif.

    Pluton étant le dieu des enfers, j'aurais rapproché la chose du fait que la symbolique du jour (un 15) est un "jour du Diable". Mais quant à voir un complot, je préfère m'en remettre aux faits et pour l'instant le mystères des causes demeure entier.

    J'espère que l'auteur adoptera les monomères. C'est quand je voulais aller vite ce que je regardais en premier et c'était parfois très éloquent.

    Je vous quitte c'est l'heure de me promenade vespérale de santé avec un "toutou" adorable, ou plutôt une "toutou" preuve que je ne suis pas misogyne comme d'aucun l'imagine. Je ne suis que "conophobe" et la chose est des mieux partagées...

  • Un concours pour la défiguration de Notre Dame de Paris

    Je veux bien croire Asselineau quand il dit que Macron, aura été frappé par la coïncidence du sinistre puisqu'il est serait devenu visible à 18 h 43, soit à peine plus d'une heure avant que le Président devait rendre compte au français du résultat de ses longs monologues...

    Asselineau n'a pas stigmatisé le concours d'architecture; c'est dommage...

    Orgueil jupitérien

    Certes on discerne de l'émotion dans sa voix mais l'idée consistant à lancer un concours pour la restauration de la flèche par le Ministre est une cagade odieuse qui nous promet des horreurs. Non seulement Notre Dame aurait brûlé faute de consacrer aux monuments historiques les crédit nécessaire pour les entretenir et les protéger mais cette époque de merde que nous vivons voudrai imposer sa griffe sur le monument...

    Sauf que notre "Jupiter" a été comme foudroyé

    Asselineau a souligné un détail auquel je n'avais pas pensé. Je n'y avais pas pensé parce que je regarde l'histoire de France d'assez loin...

    Avant que Notre Dame de Paris ne s'élève dans l'ile de la cité, au temps des gallo-romains existait un temple consacré à Zeus/Jupiter. Et Macron a eu le culot de s'identifier à ce dieu...

    Malheureusement, un fort % de français ont de la merde dans les yeux et ces phénomènes de synchronicité très symbolique leur passe loin au dessus du crâne. Il n'y a que les "tradis" pour les distordre en faveur de leur propre idolâtrie millénariste...

    Je n'avais vu, pour ma part, que des détails assez ponctuels. D'abord je pressentais que la vogue des incendies et explosion diverses depuis octobre/novembre 2018 plus une énorme explosion dans Paris nous annonçait une année chaude. Il ne m'est pas venu à l'idée que la toiture de Notre Dame allait s'enflammer. Ce que je craignais plus ou moins et ce que je continue de redouter c'est une guerre civile et une prise en mains de l'armée sans parler d'un développement exponentiel d'une atmosphère et de pratiques franchement staliniennes...

    Pudibonderie médiatique

    Architecture0.JPG

    Ci-dessus ce que vous trouvez si vous cherchez "Notre Dame concours d'architecture détournements". Mis à part la bouteille de champagne ou le pommeau de douche, les images les plus drôles ont été censurées.

    Pourquoi ? Parce que nos médias pourris ne veulent pas prendre le risque de ridiculiser ouvertement une idée calamiteuse du premier ministre. C'est que l'Elysée distribue des subventions pour soit disant soutenir la presse papier rendu précaire par la concurrence d'Internet.

    En fait pour trouver les propositions les plus remarquables, il faut suivre des liens sur Twitter de sorte que c'est ainsi que les images en questions échappent à une indexation dans les moteur.

    Les propositions les plus remarquables

    Architecture 1.JPG

    Sans commentaire...

    Architecture 2.JPG

    Parfait pour attirer la foudre autrement dit la colère de Zeus à qui le premier temps avait été dédié. Parfait également comme repoussoir à l'adresse des influences spirituelle. Un feng shui catastrophique...

    Architecture 4.JPG

    Le pommeau de douche pour prévenir les futurs incendie si on reconstruit en bois. Excellent exemple d'humour à la française...

    architecture 5.JPG

    Gentillet, c'est l'image qui a été retenue par les médias sur Internet parce qu'elle est la moins offensante...

    Architecture7.JPG

    Une flèche "façon Gilets Jaunes"... Amusant mais on voit que techniquement, faute de savoir se servir de Photoshop, les révoltés manquent cruellement de moyens.

    Architecture 3.JPG

    Même pas en rêve ! Un petit coucou à l'adresse de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, un collègue conférencier croisé à Reims en face des ruines de la chapelle des Cordeliers...  

    Architecture 6.JPG

    Une première ébauche à laquelle je donne volontiers le premier prix mais voici une version mieux élaborée. C'est la solution qui m'était immédiatement venue à l'idée. La chose est un peu grosse pour qu'une certaine Hidalgo puisse s'asseoir dessus mais voilà une excellente réplique à une provocation qui a fait date. Un enfant a pu prendre ça pour la représentation d'un sapin mais tout le monde sait que l'on appelle ce truc un "plug", où si l'on préfère un "gode". Voici une version aboutie de l'idée :

    Architecture8.JPG

    Pour ma part, j'ai demandé à un ami qui sait manier Photoshop à la perfection de coller sur l'image de Notre Dame une bite réaliste bien couillue et en érection et susceptible d'éjaculer en direction des tours. Afin de sauver à nouveau l'orgue de Cavaillé si le besoin s'en faisait sentir. Mes collègues Lefevre, Latry et le jeune "kid" (biquet) nommé Vincent Dubois pourrait nous en faire une dépression et ce n'est pas utile. 

    Je regrette d'avoir encore risqué de choquer les âmes trop sensibles, mais il arrive un moment où il faut, pour être clair, ne pas craindre la vulgarité. Dans le présent cas de figure, la légèreté de l'esprit français, risque au fond de faire plus de mal que de bien.

    Il est évident qu'une seule solution est envisageable : conserver l'apparence extérieure et recourir pour la charpente à une solution à la Deneux. Enfin si on trouve le moyen de greffer en guise de flèche une "incongruité" comme celles dont notre époque possède le secret, c'est que peut-être les catholiques ne méritent que cela.

  • Notre-Dame en flammes : "apothéose infernale " d'une longue série noire ?

    photos.-incendie-notre-dame-paris-les-images-stupefiantes-des-degats-interieur-cathedrale.jpg

    Une solution pour améliorer la lecture des posts consiste à cliquer sur "imprimer" pour améliorer le rendu à l'écran.

    La suite de ce post est ici.

    De cette manière on escamote, pour chaque post, la colonne de gauche et c'est plus facile à lire et à percevoir le plan du texte !

    25/04 Stupéfiant, un militaire accuse le gouvernement d'avoir fomenté l'incendie de Notre Dame !

    Major Nicolle.JPG

    Cliquer sur l'image pour aller activer la vidéo sur la page "Face de Bouc" !

    Il faut tout de même être prudent, ce M. dont on sait seulement qu'il entend concourir en vue d'être le futur président, laisse entendre que l'histoire du noir qui a grimpé 4 étages pour sauver un bambin aurait été une simple mise en scène. Le gosse aurait été retenu par des agents de sécurité de l'Elysée. Mais dans quel but ? Afin de pistonner un migrant pour qu'il devienne pompier de façon à montrer qu'en France on n'est pas raciste.

    Disons que j'aimerais voir une photo avec le harnais. Renseignement pris, ce major Patrick Nicolle est un trompettiste, il semble avoir été mêlé à divers événements officiels. Un peu de patience et j'en saurais plus dans quelques heures, le hasard est chose extraordinaire qui fait que je dispose d'une possibilité d'être très rapidement fixé sur l'état mental de ce Patrick Nicolle. Ce qui est tout de même étonnant, c'est qu'il accuse la fine équipe du président actuel d'avoir fomenté l'incendie alors qu'il aurait composé une marche pour l'intronisation de Macron.

    Selon le major Nicolle, on aurait utilisé de la "thermite" !

    Quoiqu'il en soit, il semble avoir eu une idée de génie : la thermite ou même la nano thermite qui produit une intense chaleur, 2204,4° est le produit idéal pour enflammer une charpente de chêne et il n'en faut pas beaucoup ! Et je suppose qu'il suffit de faire rougir une résistance électrique dans la poudre à l'aide d'une batterie au lithium en télécommandant la mise à feu à distance à l'aide d'un simple portable.

    La solution était d'une simplicité quasi enfantine, comment n'y ai je pas pensé plus vite ? Enfin vous pouvez constater que la relation avec le 11 septembre commence à prendre tournure.

    Le major m'a fait, pour commencer, une assez mauvaise impression mais à présent j'aurais assez tendance à le prendre au sérieux.

    Certains annoncent qu'il risque de se faire flinguer. Je ne le pense pas tout simplement parce que cela reviendrait à confirmer sa thèse.

    Décidément, je ne m'attendais pas à un tel coup de théâtre.

    La question du comment étant pratiquement résolue reste à déterminer les auteurs, les criminels venaient-ils de l'intérieur ou de l'extérieur. On conviendra, je suppose, qu'il n'est pas absolument nécessaire d'y répondre. Quoiqu'il en soit je persiste à penser que des islamistes ne sont pour rien dans ce coup monté ou alors on les aura manipulés en faisant preuve d'une très grande virtuosité. 

    Prise de risque

    J'avais le sentiment de prendre un risque grave en publiant l'hypothèse de la "thermite", en fait quand je l'ai publiée j'avais déjà deux jours de retard. Libération à popularisé cette thèse en la combattant de façon ridicule ce qui prouve que ce canard est acheté comme tous les autres.

    VIDEO.-Quand-la-fleche-de-Notre-Dame-de-Paris-s-est-effondree.jpg

    Mon propos est assez "étouffe-chrétien" certes et je vous prie de m'en excuser.

    24/04 : Dernière minute ! La thèse de l'accident involontaire prend l'eau de toutes parts

    Pour ce qui concerne la possibilité de poutres de chêne aussi vieux de brûler voyez ceci:

     

    Cette vidéo m'a été envoyé par un copain musicien. Il est resté, tant par l'apparence que par le mental, un gamin assez malicieux, je l'adore : il a le chic pour me trouver souvent des choses fort intéressantes. Evidemment, si les compagnons ont fumé et laissé des mégots, ce n'est pas ça qui a pu foutre le feu.

    Voir cette très magistrale leçon de physique-chimie :

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Notre-Dame-de-Paris-quelques-rappels-de-chimie-physique-et-geometrie-54456.html

    Dont j'ai extrait ceci qui émane d'un universitaire inconnu :

    Bref, à moins de croire aux miracles, il est totalement déraisonnable de penser que de grosses poutres en chêne puissent s’enflammer accidentellement à cause d’un mégot ou d’une étincelle électrique, et se consumer à grande vitesse.

    Autrement dit, l’incendie de Notre-Dame ne peut pas avoir été accidentel, malgré les premières affirmations des autorités, qui sont au choix totalement incompétentes ou… pire .

    D’ailleurs, avec une forme de prudence qui s’apparente à de la politesse, l’ancien architecte en chef des monuments historiques Benjamin Mouton, en charge de la cathédrale jusqu’en 2013, s’est dit « stupéfait » de cet incendie, en ajoutant qu’ “il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant.“ De plus, il est particulièrement optimiste (ou naïf) de croire que le lieu était aussi bien gardé que le bunker de Macron. La preuve en images (à ne pas regarder pour les personnes sujettes au vertige) :

    La vidéo ci-dessus date d'octobre 2018. C'est un magnifique pied de nez à tous ces dirigeants qui nous prennent pour des cons.

    Notre-Dame de Paris était bien une sorte de moulin, ouvert à tous les vents !

    En voici encore une autre !

    En plus la gamins qui ont fait le coup sont marrants comme tout, on voit du reste qu'ils ont grimpé par l'échafaudage !

    Dans une mise à jour, récente j'ai indiqué qu'il était aisé, pour quelqu'un quine connaît pas le vertige de grimper au sommet de la cathédrale simplement en empruntant l'escalier de secours pédestre jouxtant l'ascenseur.

    Dans un n° du Point l'alpiniste Sylvain Tesson raconte comment et avec qui il a escaladé Notre-Dame (n°2433 p. 42).

    Donc c'est clair le "commando" qui a foutu le feu à la toiture n'avait nul besoin d'être super entraîné.

    Il reste deux mystères à éclaircir : qu'a t-on utilisé comme procédé pour parvenir à enflammer le chêne ? Et qui a pu faire ça !

    Lire la suite