Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Américanisme

  • Edward Behr : Une Amérique qui fait peur

    0519988.jpg M02259181031-large.jpg

    Il existe plusieurs éditions en français de ce livre que l'on trouve sur Rakuten pour 90 centimes. On m'a fait cadeau d'un exemplaire de l'édition représentée à gauche. Si je donne un n°de page ce sera en référence à cette dernière. Son dépôt légal est daté de 1995, ce qui fait que ce qui est décrit date d'environ une génération et au fond cela correspond bien à l'Amérique pudibonde du temps de l'affaire Schuon. Il est important de le savoir car la hantise de la "pédophilie" qui a joué un rôle dans cette histoire vient bien des U.S.A., je rappelle cependant que dans l'affaire en question, cela n'a été un problème qu'aux yeux de Koslow car de mon point de vue il s'agit d'un mélange détonnant de formes traditionnelles dont l'une, celles des Peaux-Rouges, a été tiraillée dans un sens parfaitement délirant. Le tout sur un fond de dérive sectaire assez haut en couleurs.

    Ce livre est un livre non pas horrifiant mais assez franchement distrayant. Nous avons certes tendance à marcher sur les traces des américains, notamment en ce qui concerne, la hantise du harcèlement sexuel et quant aux outrances hautement risibles du féminisme pudiquement baptisé "radical" mais force est de constater que tout est relatif. Est-ce que là-bas les choses ont changé durant la bonne vingtaine d'années écoulée depuis la parution du livre, je l'ignore n'entretenant aucun contact avec le Nouveau-Monde. Et comme je ne maîtrise pas la langue de mes lointains ancêtres albioniques, voir irlandais, je suis grandement coupé de cette partie de l'univers et par voie de conséquence immunisé contre ses démences.

    Le livre est partagé en deux volets, d'un côté les mythes, lubies et folies et de l'autre les réalités ou applications.

    Je retrouve, surtout dans la première partie, un genre de phénomène déjà entrevu dans la fameuse Enquête sur le satanisme de Massimo Introvigne. Un auteur avec lequel j'ai brièvement correspondu durant les années 90 lorsque j'ai eu accès à Internet par l'Université. J'ai eu l'occasion de transmettre à cette auteur des articles de presse portant sur les origines suisses d'une affaire spécifiquement niçoise mais à tous égard emblématique puisqu'elle fut influencée à distance par une "panique" spécifiquement américaine à tel point que si le Procureur de l'époque s'était pointé aux U.S.A., il se serait fait immédiatement serrer par le F.B.I.

    Soit dit en passant, c'est la femme d'un substitut qui était quasiment mon voisin de quartier qui est cause du déclenchement de l'affaire évoquée... Son mari a fini par être muté du côté d'une ville caractérisée par d'autres affaires un peu du même tonneau... Passons...

    Sexe, campus et gouffre culturel 9 rubriques en relation avec la hantise du viol etdu harcèlement sexuel qui est censé y conduire.

    Un livre intitulé The Lecherous professor (Le professeur libidineux) est un manuel officiel d'évitement  conçu à l'intention principalement des enseignants qui ignore délibérément la possibilité de provocation de la part d'étudiantes.

    Le second chapitre évoque un certain maccathtysme universitaire portant sur l'évitement de toute accusation de racisme ou de sexisme...

    Familles endiablées évoque la théorie de la mémoire récupérée qui stipule qu'il faut prendre très au sérieux et ne jamais douter lorsqu'une femme prétend subitement se souvenir d'avoir été abusée sexuellement dans son enfance.

    Le chapitre suivant est un développement, on arrive ainsi par l'évocation d'affaires emblématique à un chapitre intitulé Harvard et les Ovnis. De la vogue des MPD (multiple personnality disorders qui occupèrent une bonne part des prémisses de l'enquête sur le satanisme de Massimo Introvigne) on en arrive à une focalisation sur le phénomène supposé des abductions de provenance prétendument extra-terrestre. S'il est question cette fois d'enlèvement en vue de prélèvement de sperme et d'accouplement de "petits gris" avec des femmes. 

    Parenthèse : la thématique des "abductions" a fait des progrès depuis 1995 

     48d156a8a4df9d1c79d342dcda6eb09b.jpgefb8d0ab9c5b8d0b9c3b4e24edfe3a50.jpg

    A ce propos le livre n'est pas à jour : selon une théorie assez récente, la plupart des hommes ayant été abductés, une forte proportion serait affectée de tendances homosexuelles. Les espèces de djinns que constitue les incubes et les succubes se devaient d'évoluer. Il existe sans aucun doute des incubes assez exclusivement sodomites. rassurez-vous, je n'en ai jamais rencontré, ils m'évitent soigneusement. 

    Ci-dessus deux images de BDs exploitant le thème évoqué dans un style assez innocent car il y a bien pire.

    Google est sans doute manipulé en partie par des gouines féministes 

    J'ai du vraiment galérer pour trouver ces images car voici ce que donne une recherche de "auteurs gays dessinateurs de bandes dessinées porno homos anges démons". Résultat que des "gouineries" ! (Cliquez pour agrandir si vous ne craignez pas de perdre l'usage de vos yeux...). Bref, un des maîtres en la matière serait un certain Patrick Fillion, faute de me rappeler de son nom, j'ai erré mais il me semble qu'il y a pire encore que ce dessinateurs mais bon c'est pas mon rayon...

    anges démons.JPG

    Revenons au livre de Edward Behr

    La seconde partie concerne plus spécialement les résultantes de l'espèce de propagande chimérique évoquée dans la première partie. Racisme, guerre des sexes, vies privatisées (zones blanches urbaines sous formes d'enclaves fortifiées contre le pillage de noirs déchaînés), enseignement à deux vitesses etc...

    Je vous laisse découvrir ce livre qui a rendu caduque les prédictions d'un certain Jeanb-Jacques Servan Schreiber sur le Défi américain.

    Mise à part une guerre des sexes réduite à une quasi dictature des féministes radicales, nos problèmes sont un peu différents. les français en général sont tout ce que l'on voudra sauf racistes et nos ennuis viennent non pas de noirs mais de fondamentalistes islamiques donc plutôt d'une certaine arabité. C'est l'histoire des territoires perdus de la république. On s'acheminerait, disent certaines de nos stratèges, vers une sorte de Nouvel Edit de Nantes par l'abandon de zones défavorisées à l'application d'une charia assez primaire.

    Qui vivre verra ! Cela vaut le coup de s'accrocher à l'existence, en se soumettant éventuellement à un régime plus ou moins écologique pour durer car la pièce qui se joue est, d'une certaine manière inédite. Encore faut-il pouvoir regarder tout cela d'assez haut en s'efforçant de n'y prendre aucune part.