Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conspiration

  • Centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918 : une comédie des plus sinistres...

    tranchées.jpg

    J'ai été amené à modifier voir à compléter quelques passages de ce post. Les retouches sont signalées par ce type de surlignement afin de vous éviter de tout relire !

    Un surlignement de ce type signale les toutes dernières évolutions du texte. Le sujet m'a donné du fil à retordre mais je pense avoir finalement mis l'accent sur l'essentiel.

    Ce qui en définitive m'a frappé c'est le fait que l'élite secrète à l'oeuvre derrière la première guerre est spécifiquement anglaise, tandis qu'indirectement la monarchie anglaise, comme prolongement de la Maison de Saxe Cobourg Gotha, en laissant faire s'est attaquée aux intérêts de sa parentèle européenne. Il est vrai que dans le cas de la "trahison" d'un Edouard VIII, l'Allemagne était passée aux mains d'un dictateur d'origine roturière, néanmoins la conspiration de l'Elite secrète est antérieure à l'apparition de la République de Weimar qui date de 1919. L'incarnation et la réussite de cette conspiration présente donc, d'une certaine manière, un caractère anti aristocratique et il ne semble pas que cette contradiction interne ait été étudiée... 

    Il appartenait à un Alexandre Palchine de fêter, de manière assez grinçante, l'incontournable "centenaire" que l'on vient de subir, avec notamment la visite du dénommé Trump, cet éléphant spécialisé dans le saccage des magasins de porcelaine, en rappelant quelques faits devenus plus ou moins incontestables.

    On a (fort malheureusement diront certains) raté l'apothéose qu'aurait pu constituer un projet de "régicide" avorté grâce à la police car l'on raconte qu'un groupe d'extrême droite, muni de couteaux de céramique aurait été sur le point de poignarder l'actuel locataire, très coûteux, d'un palais d'assez triste mémoire appelé "Elysée".

    Le bon peuple, pour de défrustrer de ce faux espoir, va tenter de bloquer les grands axes de circulation par des opérations escargot pour protester contre le hausse du prix des carburants. D'après un ami astrologue, ce projet serait d'assez mauvaise augure. Ne me demandez pas d'avis, je n'en ai pas et j'ai survolé son article. Il s'étonne que la publicité de ce projet sur les réseaux sociaux n'ai pas fait l'objet d'une censure, en fait pour l'instant du moins, la censure de ce genre de gadget est toujours à l'étude...

    Quoiqu'il en soit, l'engouement pour cette commémoration est stupéfiant de par son succès et quant à la platitude des discours célébrant une paix, paix que les Etats Unis, en la personne de son président, menace quasi journellement.

    C'est ainsi que certaines municipalités, parfois très modestes, ont constitué, grâce à l'aide bénévole de collectionneurs locaux, des expositions importantes avec reconstitutions de tranchées et illustrations de toutes sortes de photos de matériels militaires, de coupures de presse d'époque, voire d'armes telles que fusils et grenades. On a évidemment, convié en masse les enfants qui ne se sont intéressés à ces déballages que parce que cela prolonge de façon un peu plus concrète les scènes de violences guerrière plus ou moins virtuelles que déversent les chaînes télévisuelles. C'est évidemment le genre de manifestations qui suscite de ma part, l'ennui le plus écrasant. S'il est une chose dont j'ai horreur, c'est de tout ce qui, de près ou de loin, relève du militarisme...

    L'occasion est cependant excellente pour rappeler que l'histoire officielle des deux dernières guerres n'est qu'une pure imposture. Voici quelques repères bibliographiques pour ceux qui veulent s'aventurer dans une tentative d'inventaires des causes secrètes mais réelles des deuxième et troisième conflit mondiaux, car le premier a été constitué par les guerre napoléoniennes au lendemain de notre sacro sainte révolution.

    Lire la suite

  • De la conspiration vaccinaliste...

    129.jpgJe n'aime guère parler de "conspiration" car il est malaisé de se démarquer des délires furieux qui ont cours dans le domaine. On a pu constater que je suis assez réticent quand il s'agit d'aborder la question délicate du péril maçonnique en particulier. Pour être très clair, je me contrefiche que la Maçonnerie en telle de ses parties ou en totalité soit ou ne soit pas une entreprise "gnostique" plus ou moins luciférienne.

    Elle a certes constitué, à une certaine époque de l'histoire, une puissance plus ou moins redoutable travaillant en faveur de ses membres principalement. Mais il est clair qu'elle n'a été ni plus ni moins redoutable que ne le fut l'église romaine ou encore n'importe quelle "secte" plus ou moins importante. Je rappelle à ce propos que j'ai que j'ai été inscrit comme expert auprès d'un Cour d'Appel, j'ai été immédiatement sollicité pour entrer dans une "compagnie" dont les "mondanités" n'ont guère d'autre buts que de faciliter des connexions entre membres dans le but éventuel de pouvoir "arranger" certaines affaires plus ou moins dans le dos des magistrats et au détriment de la justice.

    Si on se pose la question de l'influence actuelle de la Maçonnerie, force est de constater que mis à part dans le règlement de certaines affaire locales sont influence n'est plus ce qu'elle était. Je me rappelle avoir lu un article, il y a de cela plus d'une décennie si ce n'est davantage où un hiérarque en était réduit à avoue que son obédience était tout simplement en panne d'idées...

    L'exemple de conspiration dont je vais parler montre qu'à l'évidence les relais des pouvoirs sont essentiellement financiers et donc économiques qui passent par d'autres canaux et que l'OMS en tant que caisse de résonance d'intérêt privés n'est que la partie émergée d'un véritable iceberg dont on commence à entrevoir les contours.

    Lire la suite