Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catholicisme - Page 2

  • Un concours pour la défiguration de Notre Dame de Paris

    Je veux bien croire Asselineau quand il dit que Macron, aura été frappé par la coïncidence du sinistre puisqu'il est serait devenu visible à 18 h 43, soit à peine plus d'une heure avant que le Président devait rendre compte au français du résultat de ses longs monologues...

    Asselineau n'a pas stigmatisé le concours d'architecture; c'est dommage...

    Orgueil jupitérien

    Certes on discerne de l'émotion dans sa voix mais l'idée consistant à lancer un concours pour la restauration de la flèche par le Ministre est une cagade odieuse qui nous promet des horreurs. Non seulement Notre Dame aurait brûlé faute de consacrer aux monuments historiques les crédit nécessaire pour les entretenir et les protéger mais cette époque de merde que nous vivons voudrai imposer sa griffe sur le monument...

    Sauf que notre "Jupiter" a été comme foudroyé

    Asselineau a souligné un détail auquel je n'avais pas pensé. Je n'y avais pas pensé parce que je regarde l'histoire de France d'assez loin...

    Avant que Notre Dame de Paris ne s'élève dans l'ile de la cité, au temps des gallo-romains existait un temple consacré à Zeus/Jupiter. Et Macron a eu le culot de s'identifier à ce dieu...

    Malheureusement, un fort % de français ont de la merde dans les yeux et ces phénomènes de synchronicité très symbolique leur passe loin au dessus du crâne. Il n'y a que les "tradis" pour les distordre en faveur de leur propre idolâtrie millénariste...

    Je n'avais vu, pour ma part, que des détails assez ponctuels. D'abord je pressentais que la vogue des incendies et explosion diverses depuis octobre/novembre 2018 plus une énorme explosion dans Paris nous annonçait une année chaude. Il ne m'est pas venu à l'idée que la toiture de Notre Dame allait s'enflammer. Ce que je craignais plus ou moins et ce que je continue de redouter c'est une guerre civile et une prise en mains de l'armée sans parler d'un développement exponentiel d'une atmosphère et de pratiques franchement staliniennes...

    Pudibonderie médiatique

    Architecture0.JPG

    Ci-dessus ce que vous trouvez si vous cherchez "Notre Dame concours d'architecture détournements". Mis à part la bouteille de champagne ou le pommeau de douche, les images les plus drôles ont été censurées.

    Pourquoi ? Parce que nos médias pourris ne veulent pas prendre le risque de ridiculiser ouvertement une idée calamiteuse du premier ministre. C'est que l'Elysée distribue des subventions pour soit disant soutenir la presse papier rendu précaire par la concurrence d'Internet.

    En fait pour trouver les propositions les plus remarquables, il faut suivre des liens sur Twitter de sorte que c'est ainsi que les images en questions échappent à une indexation dans les moteur.

    Les propositions les plus remarquables

    Architecture 1.JPG

    Sans commentaire...

    Architecture 2.JPG

    Parfait pour attirer la foudre autrement dit la colère de Zeus à qui le premier temps avait été dédié. Parfait également comme repoussoir à l'adresse des influences spirituelle. Un feng shui catastrophique...

    Architecture 4.JPG

    Le pommeau de douche pour prévenir les futurs incendie si on reconstruit en bois. Excellent exemple d'humour à la française...

    architecture 5.JPG

    Gentillet, c'est l'image qui a été retenue par les médias sur Internet parce qu'elle est la moins offensante...

    Architecture7.JPG

    Une flèche "façon Gilets Jaunes"... Amusant mais on voit que techniquement, faute de savoir se servir de Photoshop, les révoltés manquent cruellement de moyens.

    Architecture 3.JPG

    Même pas en rêve ! Un petit coucou à l'adresse de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, un collègue conférencier croisé à Reims en face des ruines de la chapelle des Cordeliers...  

    Architecture 6.JPG

    Une première ébauche à laquelle je donne volontiers le premier prix mais voici une version mieux élaborée. C'est la solution qui m'était immédiatement venue à l'idée. La chose est un peu grosse pour qu'une certaine Hidalgo puisse s'asseoir dessus mais voilà une excellente réplique à une provocation qui a fait date. Un enfant a pu prendre ça pour la représentation d'un sapin mais tout le monde sait que l'on appelle ce truc un "plug", où si l'on préfère un "gode". Voici une version aboutie de l'idée :

    Architecture8.JPG

    Pour ma part, j'ai demandé à un ami qui sait manier Photoshop à la perfection de coller sur l'image de Notre Dame une bite réaliste bien couillue et en érection et susceptible d'éjaculer en direction des tours. Afin de sauver à nouveau l'orgue de Cavaillé si le besoin s'en faisait sentir. Mes collègues Lefevre, Latry et le jeune "kid" (biquet) nommé Vincent Dubois pourrait nous en faire une dépression et ce n'est pas utile. 

    Je regrette d'avoir encore risqué de choquer les âmes trop sensibles, mais il arrive un moment où il faut, pour être clair, ne pas craindre la vulgarité. Dans le présent cas de figure, la légèreté de l'esprit français, risque au fond de faire plus de mal que de bien.

    Il est évident qu'une seule solution est envisageable : conserver l'apparence extérieure et recourir pour la charpente à une solution à la Deneux. Enfin si on trouve le moyen de greffer en guise de flèche une "incongruité" comme celles dont notre époque possède le secret, c'est que peut-être les catholiques ne méritent que cela.

  • Notre-Dame en flammes : "apothéose infernale " d'une longue série noire ?

    photos.-incendie-notre-dame-paris-les-images-stupefiantes-des-degats-interieur-cathedrale.jpg

    Une solution pour améliorer la lecture des posts consiste à cliquer sur "imprimer" pour améliorer le rendu à l'écran.

    La suite de ce post est ici.

    De cette manière on escamote, pour chaque post, la colonne de gauche et c'est plus facile à lire et à percevoir le plan du texte !

    25/04 Stupéfiant, un militaire accuse le gouvernement d'avoir fomenté l'incendie de Notre Dame !

    Major Nicolle.JPG

    Cliquer sur l'image pour aller activer la vidéo sur la page "Face de Bouc" !

    Il faut tout de même être prudent, ce M. dont on sait seulement qu'il entend concourir en vue d'être le futur président, laisse entendre que l'histoire du noir qui a grimpé 4 étages pour sauver un bambin aurait été une simple mise en scène. Le gosse aurait été retenu par des agents de sécurité de l'Elysée. Mais dans quel but ? Afin de pistonner un migrant pour qu'il devienne pompier de façon à montrer qu'en France on n'est pas raciste.

    Disons que j'aimerais voir une photo avec le harnais. Renseignement pris, ce major Patrick Nicolle est un trompettiste, il semble avoir été mêlé à divers événements officiels. Un peu de patience et j'en saurais plus dans quelques heures, le hasard est chose extraordinaire qui fait que je dispose d'une possibilité d'être très rapidement fixé sur l'état mental de ce Patrick Nicolle. Ce qui est tout de même étonnant, c'est qu'il accuse la fine équipe du président actuel d'avoir fomenté l'incendie alors qu'il aurait composé une marche pour l'intronisation de Macron.

    Selon le major Nicolle, on aurait utilisé de la "thermite" !

    Quoiqu'il en soit, il semble avoir eu une idée de génie : la thermite ou même la nano thermite qui produit une intense chaleur, 2204,4° est le produit idéal pour enflammer une charpente de chêne et il n'en faut pas beaucoup ! Et je suppose qu'il suffit de faire rougir une résistance électrique dans la poudre à l'aide d'une batterie au lithium en télécommandant la mise à feu à distance à l'aide d'un simple portable.

    La solution était d'une simplicité quasi enfantine, comment n'y ai je pas pensé plus vite ? Enfin vous pouvez constater que la relation avec le 11 septembre commence à prendre tournure.

    Le major m'a fait, pour commencer, une assez mauvaise impression mais à présent j'aurais assez tendance à le prendre au sérieux.

    Certains annoncent qu'il risque de se faire flinguer. Je ne le pense pas tout simplement parce que cela reviendrait à confirmer sa thèse.

    Décidément, je ne m'attendais pas à un tel coup de théâtre.

    La question du comment étant pratiquement résolue reste à déterminer les auteurs, les criminels venaient-ils de l'intérieur ou de l'extérieur. On conviendra, je suppose, qu'il n'est pas absolument nécessaire d'y répondre. Quoiqu'il en soit je persiste à penser que des islamistes ne sont pour rien dans ce coup monté ou alors on les aura manipulés en faisant preuve d'une très grande virtuosité. 

    Prise de risque

    J'avais le sentiment de prendre un risque grave en publiant l'hypothèse de la "thermite", en fait quand je l'ai publiée j'avais déjà deux jours de retard. Libération à popularisé cette thèse en la combattant de façon ridicule ce qui prouve que ce canard est acheté comme tous les autres.

    VIDEO.-Quand-la-fleche-de-Notre-Dame-de-Paris-s-est-effondree.jpg

    Mon propos est assez "étouffe-chrétien" certes et je vous prie de m'en excuser.

    24/04 : Dernière minute ! La thèse de l'accident involontaire prend l'eau de toutes parts

    Pour ce qui concerne la possibilité de poutres de chêne aussi vieux de brûler voyez ceci:

     

    Cette vidéo m'a été envoyé par un copain musicien. Il est resté, tant par l'apparence que par le mental, un gamin assez malicieux, je l'adore : il a le chic pour me trouver souvent des choses fort intéressantes. Evidemment, si les compagnons ont fumé et laissé des mégots, ce n'est pas ça qui a pu foutre le feu.

    Voir cette très magistrale leçon de physique-chimie :

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/Notre-Dame-de-Paris-quelques-rappels-de-chimie-physique-et-geometrie-54456.html

    Dont j'ai extrait ceci qui émane d'un universitaire inconnu :

    Bref, à moins de croire aux miracles, il est totalement déraisonnable de penser que de grosses poutres en chêne puissent s’enflammer accidentellement à cause d’un mégot ou d’une étincelle électrique, et se consumer à grande vitesse.

    Autrement dit, l’incendie de Notre-Dame ne peut pas avoir été accidentel, malgré les premières affirmations des autorités, qui sont au choix totalement incompétentes ou… pire .

    D’ailleurs, avec une forme de prudence qui s’apparente à de la politesse, l’ancien architecte en chef des monuments historiques Benjamin Mouton, en charge de la cathédrale jusqu’en 2013, s’est dit « stupéfait » de cet incendie, en ajoutant qu’ “il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant.“ De plus, il est particulièrement optimiste (ou naïf) de croire que le lieu était aussi bien gardé que le bunker de Macron. La preuve en images (à ne pas regarder pour les personnes sujettes au vertige) :

    La vidéo ci-dessus date d'octobre 2018. C'est un magnifique pied de nez à tous ces dirigeants qui nous prennent pour des cons.

    Notre-Dame de Paris était bien une sorte de moulin, ouvert à tous les vents !

    En voici encore une autre !

    En plus la gamins qui ont fait le coup sont marrants comme tout, on voit du reste qu'ils ont grimpé par l'échafaudage !

    Dans une mise à jour, récente j'ai indiqué qu'il était aisé, pour quelqu'un quine connaît pas le vertige de grimper au sommet de la cathédrale simplement en empruntant l'escalier de secours pédestre jouxtant l'ascenseur.

    Dans un n° du Point l'alpiniste Sylvain Tesson raconte comment et avec qui il a escaladé Notre-Dame (n°2433 p. 42).

    Donc c'est clair le "commando" qui a foutu le feu à la toiture n'avait nul besoin d'être super entraîné.

    Il reste deux mystères à éclaircir : qu'a t-on utilisé comme procédé pour parvenir à enflammer le chêne ? Et qui a pu faire ça !

    Lire la suite

  • Sodoma, les réactions : quelques remarques à propos du débat publié par "Valeurs actuelles"

    2-DSC_8220 R_0.jpg

    Lorsque je me suis mis en demeure de rendre compte des réactions à propos du livre de Frédéric Martel, j'ai assez franchement sous estimé la difficulté de rendre compte fidèlement des réactions suscité par le livre. Réactions, dont je découvre peut à peu l'ampleur

    C'est ainsi que m'étant fié à un article initial de Valeurs Actuelles très décevant, je suis passé à côté du débat entre l'auteur et un certain Laurent Dandrieu dont j'ai eu connaissance au travers d'une vidéo paru sur le site du "Salon Beige", un site "tradi" dirigé par un personnage à particule qui est également à la tête d'un autre site, (Riposte catholique) dont j'ai découvert l'existence à propos d'un livre se voulant offensif sur le pape régnant.

    Un livre qui n'est pas nouveau mais qui n'avait pas attiré l'attention des divers fils d'actualités que je suis pour tenter de garder une vue d'ensemble sur ce qui se passe, au jour le jour, dans le monde.

    Je vous prie par conséquent de vous munir du texte du débat en question et de le lire de A à Z, le ton est courtois et le contenu très intéressant mais l'adversaire de Frédéric Martel présente des côtés assez pernicieux.

    Lire la suite

  • Sur les causes d'un silence prolongé et les inconvénients à vouloir le rompre trop vite pour se délester du fardeau d'une corvée

    glandes.jpg

    Un zeste d'umour noir pour commencer...

    Concernant cette illustration très "ésotérique", vous allez vite comprendre à quoi rime l'image. Le milieu catholique m'a foutu les boules sauf que cela ne se voit pas car fort heureusement je ne suis jamais devenu ce que l'on appelle un crétin des Alpes.

    Faute n'avoir voulu me défausser trop vite d'un devoir qui tend à se transformer en corvée, en brûlant les étapes, je devrai revoir mes copies

    Les derniers posts que j'ai publiés ces derniers jours et mêmes ces dernières heures devront soit disparaître ou  être rewrités, voir fragmentés. Si je laisse subsister un peu des post appelés à disparaître ou si certains sont signalés comme en construction, c'est pour ne pas vous inquiéter en vous donnant des signe de vie.

    Le livre de Frédéric Martel est sorti le 21 février. J'ai laissé entendre que je n'aspirais par à "tartiner" sur le sujet et que je n'étais même pas sûr de vouloir faire une longue recension. Je me suis donc contenté, dans un premier temps, d'annoncer l'existence du bouquin et je ne m'attendais pas du tout à la sortie de cette bombe.

    Mon souci de ne pas trop consacrer d'énergie au "phénomène" a plusieurs causes et a eu aussi des conséquences qui m'oblige à tout reprendre.

    1. Attendu que mes détracteurs et ennemis attribuent volontiers la publication du "Dossier Schuon" et celles d'assez nombreuses observations plus ou moins en rapport avec la vogue actuelle de l'homosexualité à une obsession supposée quoiqu'inexistante j'avais tout intérêt à éviter de m'étendre au sujet des 630 pages que vient de produire Frédéric Martel.

    2. De plus l'état de fatigue et de démobilisation dans lequel je me trouvais au moment de cette parution et qui s'est prolongé de façon anormale, m'a, à partir du 10 avril en finir au plus vite. Certains lecteurs ont du reste compris qu'il se passait quelque chose et ont mis cela sur le compte d'une grippe, sauf que je ne l'attrape jamais. J'ai certes attrapé une trachéite et toussé pas mal, ce qui est épuisant mais il y avait autre chose derrière.

    3. Ayant repris un peut de poil de la bête en mettant en œuvre les moyens adéquats, je me suis dit qu'en me forçant à publier alors que je ne me savais pas prêt, j'allais me contraindre à aller jusqu'au bout de la corvée alors qu'autrement mon silence risquait de s'éterniser.

    4. Notez en passant que je fréquente une église en tant d'organiste ce qui m'a donné l'occasion de constater l'absence de réactions hostiles au brûlot signé Martel de la part des fidèles très ordinaires que j'ai sondés. Il n'en va pas de même d'une certaine presse catholique ou assez "catho friendly". De ce côté, la malhonnêteté intellectuelle et une "homophobie" mal contrôlée fait dire à certains des choses révoltantes.

    Parenthèse sur les avantages, les aléas d'exercice et les précautions à prendre lorsqu'on est un musicien d'église

    Pour ce qu'il en est de ce job, il se trouve qu'à cet égard je suis logé un poste d'observation qui me procure la hauteur et le recul idéal pour juger du genre de mentalité qu'à dépeint l'auteur puisque je siège régulièrement depuis une tribune historique. Même si l'échantillon qu'il m'est donné d'observer est réduit (une moyenne de 20 pèlerins en hiver + quelques touristes en été) et si je suis resté plusieurs décennies sans rentrer dans un temple catholique je connais ce petit monde mieux que le fond de mes proches... 

    Je tiens à préciser en passant qu'en tant que musicien d'église, je me suis donné uniquement pour mission, non pas de soutenir un culte ou de pratiquer un acte de foi public mais seulement, premièrement, de justifier les années consacrées à mon apprentissage et à mon auto perfectionnement en me fixant pour seul but de faire vivre un instrument typique d'une certaine esthétique qui coûte très cher en terme de conservation à des contribuables qui sont pour une large part athées.

    J'ai tenu à ce que le marché soit clair de ce point de vue en faisant en sorte que ni l'affectataire, ni le Maire concerné ne pouvaient refuser l'offre. Le problème des orgues classées est que très souvent il ne servent à rien sinon à quelques concerts par an qui, parce qu'ils attirent les foules d'amateurs au contraire des offices, se voient à peu près systématiquement mettre des bâtons dans les roues

    Comme je connais fort bien mon métier et bien que d'une certaine manière j'ai un peu renversé l'ordre normal des choses en m'assurant une position plus confortable que celle qu'envisage une certaine charte. Au final, personne ne peut se plaindre surtout que, pour des raisons de liberté, je tiens à ce que le service demeure gratuit.

    Sauf que lorsqu'une chorale assez fantomatique aime à se produire aux Rameaux plutôt qu'à Pâques, comme elle redoute que je lui fasse de l'ombre, j'ai du répondre à des manouvres mesquines à visée vexatoire. J'ai fini par décider d'y briller par mon absence en ne soutenant pas le cortège d'entrée par la majesté d'un grand prélude le plein jeu digne de la chapelle de Versailles.

    L'autre enjeu c'était de vaincre le trac, une très redoutable maladie nosocomiale répandue par les Conservatoires et d'acquérir la liberté et l'aisance que procure la connaissance et la maîtrise de certains secrets de la musique ancienne résultant de mon appartenance à une certaine lignée apostolique dont peux d'exécutants peuvent être fier... Ce n'est évidemment pas chose aisée car avec la dégradation artistique engendrée car les conséquences pernicieuses de Vatican II, il faut, sur le plan purement émotionnel, s'être plus ou moins "blindé" tant le contraste des divers styles appelés à cohabiter peut être déroutant de sorte que si l'instrument roi parvient à tenir son rang, c'est aussi une manière subtile d'infliger un blâme retentissant à ce qu'une foutue démagogie à engendré. Nul doute que le "Saint Esprit" s'était mis en grève.

    Un progrès appréciable dans l'ambiance des église

    Je note cependant un progrès appréciable. Mais 68 aura été à la fois la meilleure et la pire des choses notamment en tant que révolution sexuelle, laquelle avait, en fait commencé bien avant. La funeste maladie qui régnait avant le concile et avant la révolution estudiantine, consistant en une forme de soupçonnite aussi aigue que chronique, toujours si prompte à voir partout le mal, notamment pour cause d'endurcissement dans un célibat trop purement civil et pas le moins du monde ecclésiastique, ne peut plus susciter de questions indiscrètes. A plus forte raison quand celui qui apporte son concours suffisamment loin de son poste pour n'être pas sollicité de participer plus étroitement à une vie communautaire qui se meurt à cause d'un caractère qui s'apparente de plus en plus à un pur folklore.

    Le seul moyen de freiner cette agonie serait peut-être d'inviter le fidèles localement à s'exprimer dans des sortes de petits synodes pour discuter des moyens de relever l'ambiance et d'intéresser un public plus large. Ce dont parle Martel pourrait être un thème mais comme cela ne se ferait jamais et que les médias cathos ou pro catho sont en train de démontrer comment il s'y prennent pour tenter de neutraliser l'œuvre salutaire entreprise par Martel j'ai décidé d'y pallier. Et c'est comme toujours à prendre ou à laisser...

    Le déni de la thèse "autoréférentielle"

    Le moyen utilisé pour empêcher cette œuvre salutaire de produire un effet positif est grossier et très subtil qui comme pas insinuer que le fait d'être "homo" et qui plus est militant prive l'intervenant de toute objectivité. C'est la thèse, illustrée entre autres par le journal La Croix de la thèse autoréférentielle qui se trouve reprise dans un débat de Valeurs actuelles. Dans ce débat, F. Martel s'en est assez bien tiré mais il est des points où il fait essayer de lui venir en aide en essayant de clouer le bec à ceux qui tout en louvant certaines qualités de l'enquête s'efforce de la neutraliser d'une façon assez franchement perfide.

    Si on part du principe que le fait d'être "homos" implique une subjectivité indépassable on peut aisément retourner le compliment en disant que la défense de la doctrine implique plus de subjectivité encore. Je crois être sur le point de pouvoir, après une période d'intense fatigue et de découragement pouvoir, une fois de plus mettre le doigt où cela fait mal.

    Il est également un autre moyen de se protéger de trop de sollicitations importunes, c'est de montrer discrètement que l'on d'une solide culture religieuse en lâchant de temps à autre de une remarque plus ou moins sibylline à propos d'un sujet ou d'une partie de sujet traité lors du sermon. La démonstration à minima d'une culture étendue a le don très souverain de tenir à distance les gens bêtes et plus ou moins bien intentionnés.

    Quelques précisions au sujet d'une "maladie mystérieuse"

    On aura pu remarquer que mes rythmes de publication sont toujours un peu "en dents de scie". En règle générale, mes "passages à vide" durent peu au point de donner l'impression de disposer d'une énergie quasi inépuisable mais dans le cas présent la chose menaçait de s'éterniser. J'ai du attendre d'avoir 63 ans pour être incité à chercher la cause dans la bonne direction et y savoir y remédier. Que mes détracteurs et ennemis évitent de se réjouir : une thyroïde sujette à se lever tard et à trop vouloir faire la sieste permet de vivre plus longtemps qu'une thyroïde en surchauffe qui empêche de dormir. En MTC on dirait qu'en hypo on dispose d'une bonne réserve de Yin (combustible) et il faut donc activer le Yang (trouver des allumettes ou un briquet qui fonctionne) pour relancer la carburation de la machine qui a tendance à ralentir. On est généralement plus efficace en soirée, voir à ne devenir pleinement productif et en possession de tous ses moyens que la nuit. Cela donne un régime en forme de montagnes russes assez malaisé à gérer. Il faut se choisir des activités libérales compatibles et savoir les proportionner à des prévisions énergétiques qui parfois sont à courtes échéance. Les œuvres de longue haleine ne sont pas impossibles à mener à bien mais on met parfois des années à se remettre du stress. Il est recommandé d'avoir au moins 36 cordes à son arc de façon à trouver une stimulation efficace en passant d'un sujet à l'autre.

    Il faut savoir recourir aux supplémentations (avec ou sans ordonnances), plus ou moins ponctuellement quand il s'agit de substitution. L'ordonnance nécessaire à l'obtention d'une béquille substitutive fut-elle momentanée sont malaisées à obtenir car on considère qu'il faut que la TSH monte à + de 4 pour être en hypo, or cette dernière commence à 1,5/2. Il arrive qu'à 9 des médecins, y compris des cardiologues négligent de percuter. C'est hallucinant, j'ai des emails gardés en archives la preuve de ce que même des endocrinologues sont incapable d'un bon diagnostic.

    Sur le plan clinique, quand on connaît le style de musique en cause, on est à même de se passer d'un contrôle du labo. Outre la difficulté à poser un pied par terre le matin au réveil avant 10 ou 11 heures, une température basale égale ou inférieure à 36,4 prise sous l'aile pendant 15 minutes exclusivement avec un bon vieux thermomètre à mercure chez quelqu'un dont le tiers externe des sourcils est râpé, sont là des indicateurs d'alarme assez spécifiques. Il existe aussi une manière de pincer l'épiderme qui, en fonction de l'observation de l'épaisseur du pli et du degré de douleur occasionné fait partie des vieilles ficelles aujourd'hui assez largement oubliées. Un faut également savoir que les bipèdes dont le poil tend à tirer sur des nuances "poil de carottes" plus ou moins flamboyantes sont plus que les autres prédisposés à une défaillance. Je pense à un rouquin qui a lancé une nouvelle ligne de compléments alimentaires aussi sous dosés que ruineux. C'est un garçon qui serait infiniment plus sympathique s'il n'était pas excessivement "dominant" du fait de ses ambitions mercantiles et qui pourrait bien s'être gouré dans le diagnostic des dysfonctionnements dont il déclare s'être guéri pour mieux nous vendre ses salades. Suivez mon regard. Sinon particulier : nous avons un point commun nous sommes tous deux "catophiles"; 

    Je ne désire pas m'étendre sur le sujet, je l'ai fait sur un site comportant plus de 850 articles parfois courts parfois très longs dont il est très aisé de discerner le style assez inimitable si on tombe dessus. Quant aux médicaments proprement dits, je tiens à préciser de le très calamiteux Levothyrox (qu'il soit au lactose ou au mannitol) n'est que très rarement un bon candidat. Je recours exclusivement à un mélange de T4 et de T3 mais les toubibs ont une peur bleue de la T3 et j'ai expliqué en quoi c'est la preuve qu'ils ne comprennent rien à la pièce. En effet, si une molécule immédiatement active (T3) à demi-vie courte risque de provoquer des effets plus ou moins explosifs rapidement si on a eu la main trop lourde, en revanche les effets non désirés s'estompent plus vite que si, utilisant uniquement la molécule à demi-vie longue, (T4) donc plus lente à agir (car elle doit subir une transformation plus ou moins aléatoire en T3 par le foie), on risque, du fait d'une possible accumulation, d'être incommodé plus longtemps en mettant plus longtemps à trouver le point d'équilibre.

    Il semble exister chez les femmes spécialement, une fréquence importante de signes contradictoires mélangeant signes d'hyper et signes d'hypo, voir des productions excessives d'iode urinaire dont la cause alimentaire ou médicamenteuse est introuvable de sorte le sexe dit à tort "faible" (car il a tendance à devenir excessivement Yang en raison d'un féministe revanchard tandis que l'inverse s'observe chez les garçons de plus en plus terrorisés par des accusations de misogynie...) il s'ensuit que les femmes semblent beaucoup plus difficile à équilibrer. La seule chose sûre étant que si chez les femmes les troubles thyroïdiens parfois me crèvent les yeux, c'est moins flagrant chez nous autres.

    Rassurez-vous, ce sujet est clos, et je vais revenir sans trop tarder à l'évaluation de l'exploit de Frédéric Martel.

     

  • La thèse de Benoit XVI pape émérite sur la cause des abus sexuels dans l'église : c'est pas la faute de l'Eglise mais du monde profane...

    Benoit16.jpeg

    Mon estime pour Benoit XVI a toujours été fort mitigée. Ses efforts pour ramener les "tradis" en communion avec Rome qui se sont soldés par une sorte de décriminalisation de la version latine des offices ne m'a jamais convaincu. Je professe que c'est une connerie monumentale que d'avoir favorisé l'emploi des langues vernaculaires pour l'ordinaire de la Messe. D'abord parce que si je venais à passer une frontière pour exercer en tant qu'organiste, il me faudrait avoir à côté de moi un interprète pour me donner le signal de départ de chaque intervention et ce d'autant plus que tous les curés ont tendance à modifier l'ordonnance d'un office sans jamais prévenir l'intéresser d'éventuels ajouts comme les "scrutins" de futurs baptisés. Les jours de fêtes il faut s'enquérir de la possibilité d'un offertoire à rallonge avec encensements. C'est que les Conservatoires sont totalement inaptes quant à l'apprentissage de l'improvisation qui n'est envisageable qu'après avoir la tête farcie des interdits de la pseudo harmonie ramiste, des règles du contrepoint, de la fugue et j'en passe. De quoi largement stériliser définitivement l'immense majorité des élèves...

    Concernant Benoit XVI, je n'ai pas eu besoin de Frédéric Martel pour arriver à la conclusion que lui et quelques uns de ses prédécesseurs n'étaient guère que ce que l'on appelait autrefois des "honteuses". Rien qu'en voyant le collaborateur le plus proche de ce pontife, j'avais compris... Soit dit en passant Martel raconte l'interminable consécration du personnage en tant qu'architecte avant la fameuse abdication.

    Abus sexuels : "Benoïd 16" sort de son silence ! Mais pour dire quoi ?

    Pour la traduction (non officielle) du texte original en italien voir le Salon Beige :

    https://www.lesalonbeige.fr/abus-sexuels-le-pape-benoit-xvi-sort-de-son-silence-cest-la-crise-morale-de-68-qui-en-est-lorigine/

    Au fond le texte de 18 pages à l'origine, 15 environ pour la traduction, se résume à ceci : les abus sexuels au sein de l'Eglise ? C'est pas de notre faute c'est celle du monde profane avec la crise morale engendrée par mai 68 !

    On tomberait sur le cul en se faisant très mal si on n'était pas habitué de longue date aux refus de l'Eglise de reconnaître ses responsabilités.

    Pour commencer, il faut bien dire que cette façon de se défausser ne peut convaincre personne sinon des dévots aveuglées par leur idolâtries à l'égard d'une certaine forme de pompe romaine et c'est le cas tout particulièrement du Salon Beige, salon où mon avant dernier patron a été présenté par ses fans comme étant susceptible de devenir le futur pape. Sauf que les choses ont assez mal tourné pour lui, puisque le malaise causé par sa propre homosexualité l'a conduit à trop en faire contre le "mariage pour tous" et étant devenu addict au vin de messe, sa hiérarchie l'a poussé à faire une cure de désintoxication qui ne peut pas avoir résolu le problème...

    Cela dit, il faut dire qu'il n'est sans doute pas guéri de son militantisme suicidaire à la mode Barbarin puisqu'il se trouve qu'un candidat à la prêtrise passé entre les mains d'un certain jean-Gérard Roux, escroc en religion notoire a été amené à le rencontrer, en tant que directeur de conscience occasionnel en dépit des centaines de kms qui les sépare... J'en conclus que bien qu'il ne subsiste aucune trace de son passage au sein du Salon Beige, il est encore actif dans certains réseaux caractérisés par leurs tendances plutôt casse gueule... 

    Si la suite vous intéresse, veuillez tourner la page...

    Lire la suite

  • Sodoma and Co : le catholicisme en pleine tourmente

    Sodoma Martel.JPG

    Pour commencer, les réactions à la sortie du livre

    Je me contenterai, dans un premier temps, d'évoquer les réactions à la parution du livre.

    Du côté "catho" et surtout "catho friendly", elles sont très symptomatiques et très emblématiques d'une certaine malhonnêteté intellectuelle ambiante. Je compte, aborder plus précisément le contenu du livre dans un prochain post. Je me pose encore des questions quant à la meilleure manière d'en rendre compte. J'incline à penser que le mieux serait d'extraire de ce pavé d'assez larges extraits pour donner le goût aux hésitants de le lire et de voir par eux-mêmes ce qu'il contient.

    Par chance, j'ai trouvé quelque part sur le Net une version epub du livre qui va me permettre, version papier en mains, d'en extraire des citations qu'autrement il aurait fallu recopier à la main et cette perspective avait plus que tendance à me décourager de revenir sur le sujet. Le problème étant celui de l'embarras du choix. Fort heureusement, j'ai pris la précaution de surligner ce qui m'a le plus frappé...

    J'ai évoqué ce livre le 15 février à l'annonce de sa parution. J'ai annoncé que je m'abstiendrai de "tartiner" sur le sujet mais il y a tout de même bien des choses à dire, ne serait-ce qu'à propos des réactions qui se partagent entre les deux camps que constitue le milieu catholique au travers de médias religieux ou de revues de droite pro catholiques et les médias séculiers et donc profanes qui certes ne sont pas hostiles à la publication de la fameuse enquête mais ce sont abstenu de tresser des couronnes à l'auteur en dépit de l'existence chez nous d'une extrême gauche assez furieusement anticléricale. L'espèce de gêne qui se dégage de l'ensemble mérite d'être souligné.   

    Rien que sur ces réactions, il y a beaucoup à dire et je dois dire que l'hypocrisie et la mauvaise foi des milieux cathos me tape sur les nerfs plus encore que la révélation en chaînes de très nombreux abus. Pour qui a pu voir comment fonctionnait l'Eglise avant mai 68 et comment elle a toujours pratiqué le secret pour préserver son impunité, il n'y a pas de quoi être surpris. J'ajoute que l'attitude consistant, presque du jour au lendemain à dramatiser à outrance des abus après avoir si soigneusement fermé les yeux et une attitude plus que suspecte. On sait ce que je pense de la criminalisation à outrance de ce que l'on décore, souvent à tort et à travers, du concept de "pédophilie". La pédophilie proprement dite, si tant est que le terme soit bien adapté étymologiquement, est assez minoritaire au sein de ces abus. Il s'agit généralement d'un problème d'homosexualité qui s'apparente à de la "pédérastie" plus qu'à une vraie "pédophilie", le terme exigeant de ne s'appliquer qu'au cas d'enfants impubères, ce qui place la limite, chez les garçons au voisinage des 12/13 ans. Or le plus souvent ce sont des adolescents qui sont victimes et dont un bon nombre se sont très bien accommodés d'être devenus les "chouchous" de certains curés... Qu'un ado puisse s'éprendre de son coach sportif, si c'est un précepteur particulier, ne me parait pas chose malsaine à priori, le grand problème c'est que l'exercice en question devient assez excessivement pathologique quand cela se passe au sein d'une religion qui professe un interdit à l'égard des amours masculines. Soit on s'abstient, soit on change de "métier" !

    A propos des réactions ambiantes, je viens du reste de découvrir que Benoit XVI tente de rejeter la responsabilité des abus sexuels dans les médias sur la révolution de mai 1968. La chose date du 11 avril et si je ne suivais pas plusieurs fils d'actualité la chose m'aurait sans doute échappé.

    Ce livre je l'ai lu aussitôt. Cela m'a pris une semaine et j'y au trouvé une surprise dont personne ne parle plus.

    Les médias sont une chose, les catholiques en sont une autre

    Bien que je remplis un certain office purement artistique dans une certaine paroisse, mes contacts avec les fidèles sont assez limités. Je suis tenu à une certaine obligation de réserve et de toutes façon je n'aspire pas à discuter avec des gens qui sont loin d'avoir le degré de culture qui est le mien dans le domaine des religions.

    Je dispose des réactions de trois fidèles différents. Un diacre très influent dans son secteur n'a pas manifesté la moindre gêne ni réticence quand je lui ai demandé s'il avait entendu parler du livre. Je pense que s'il n'était pas toujours si pressé il aurait volontiers discuté du problème avec moi.

    Le second est un homme âgé, un veuf marseillais qui sort du lot ne serait-ce que parce qu'il est au courant que nos ancêtres le Gaulois étaient pires que les Grecs... Ce n'est pas donné à tout le monde... Il n'est pas hostile aux gays et il admet qu'il fallait faire quelque chose et on est d'accord que le mariage n'était pas le terme qu'il fallait employer. Il s'inquiète à cause de ce qu'un courant hostile à l'Eglise ait pu favoriser l'apparition du pavé mais il ne lui vient pas à l'idée de contester la véracité de ce que Martel a révéler.

    La troisième personne est une femme avec laquelle j'ai affaire pour mon "ministère", elle est prête à lire le livre et j'ai profité de l'évènement que constitue sa parution pour attirer son attention sur le fait que les penchants "homos" d'un précédent patron son la cause d'un malaise qui a donne lieu à une addiction au vain de messe tout cela étant la cause d'un prétendu "burn out" qui n'est qu'une vulgaire dépression. Je suis le seul à avoir discerner la cause d'un malaise très visible par l'astrologie d'une part dont les révélations ont été confirmé par un ami qui se trouve avoir connu le personnage alors qu'il n'avait que 16 ans... Cette femme n'a pas poussé les haut cris et j'en déduis que les fidèles sont à présent tellement conscients que des tendances homosexuelles sont répandues chez beaucoup de clercs qu'ils s'en accommodent à partir du moment où ça ne donne pas lieu à des abus sur des enfants.

    J'en déduis du côté des fidèles, le contenu du livre est appelé à faire quasiment l'unanimité. Je n'ai pas remarqué la moindre hostilité quand il m'est arrivé d'en parler autour de moi. Il suscite la curiosité et c'est une très bonne chose sauf que tout le monde n'a pas le temps de lire et de décrypter un monument de plus de 600 pages. Monument auquel l'auteur envisage de publier une suite. Notamment sous la forme d'un chapitre d'enquête historique sur l'histoire de Sodome... Malheureusement difficilement accessible car il faut s'abonner à un certain journal sous sa forme numérique et je suis franchement hostile à  ce genre de racket vu la médiocre qualité de la presse hexagonale. J'aspire même à ce qu'elle crève carrément tellement elle est pourrie !

    Ni chaud ni froid en lisant ce livre, même pas étonné...

    Personnellement, de lire ce livre ne m'a fait ni chaud ni froid. Il est arrivé qu'il me fasse rire.

    Je peux comprendre ce que certains prêtres ont vécu mais je ne saurais les plaindre. Qu'avait-ils besoin d'aller se foutre dans cette galère que constitue la prêtrise telle qu'elle est conçue depuis un peu moins d'un millénaire.

    L'abstinence sexuelle n'a aucun sens à mes yeux mais je déteste les obsédés et je ne vois de solution que dans une forme ou une autre de modération.

    Un chapitre sur la prostitution des migrants assez touchant

    La chapitre portant sur ce qui se passe du coté de la Gare Roma Termini a fait pleurer certains lecteurs. Il m'a certes attendri mais d'une certaine manière c'est peut-être l'un des plus beaux côtés de l'histoire...

    L'arrivée de nombreuses vagues de "migrants" par l'Italie à tendu à faire deux sortes d'heureux. Certains prostitués d'une part et des prêtres en tant que clients. L'auteur a habité le quartier avant d'être invité à loger au sein même du Vatican et il a pu en étudier minutieusement la sociologie et sans nul doute les "commodités". Disons qu'il s'est évidemment comporté en qualité d'enquêteur participant.

    Elle nous vaut une description très imagées des modus vivendi des diverses catégories de migrants pour qui les prêtres "homos" se sont avérés être une excellente aubaine car ils sont prédisposés, pour des raisons économiques et par leur propension à vouloir sauver autrui à être fidèle au "travailleur du sexe" sur lequel ils ont jeté leur dévolu. Quelques prélats (2 ou 3, je ne sais plus) seraient allés jusqu'au bout de leur logique chrétienne mettant fin à toute relation sexuelle et en adoptant leur ancien amant, en dépit parfois, d'un côté très insecure...

    Je trouve cela très touchant mais malheureusement c'est une pratique qui ne peut pas se généraliser...

    Il n'y a pas lieu de dramatiser l'existence de cette prostitution en particulier ni la nouvelle donne consistant à vouloir punir les clients de cette pratique quand elle concerne un commerce entre majeurs consentants. Cette nouvelle mode imposée sous prétexte de défense des femmes est une aberration démentielle qui tend à prouver, qu'à certains égards, la nouvelle société civile est animée d'une forme de puritanisme assez particulier.

    Les migrants qui veulent absolument devenir européens devraient savoir ce qui les attend. Il ne peuvent pas se plaindre des risques encourus. Martel montre que certains s'accommodent très bien de leur nouveau job. Il évoque un certain Mohammed, un tunisien et sa petite star up. Le seul inconvénient est que quand il s'agit de migrants de culture musulmane, il faut être passif et ce genre de chose ne me convient pas du tout.

    Mais quoique très problématiques à plus ou moins longue échéance pour notre "identité", ces vagues de migrants peuvent donner lieu à des idylles plus ou moins romantiques. En théorie du moins... Je dis cela parce que les européens de souche sont de plus en plus "clonés" et j'ai tendance à les trouver assez insipides à tous égards. S'il n'y avait pas entre nous et les "migrants" un contentieux qui tend à nous imposer la défroque de rejetons de colonialistes racistes, les migrations, à petites doses, pourraient être une excellente chose.

    Une découverte inattendue, savoir l'expertise renversante d'un dominicain gay friendly nommé Adriano Oliva

    Certes on a parlé de son livre paru en octobre 2015 soit bien avant la sortie de Sodoma et étrangement la chose m'a complètement échappé et c'est bien la preuve que contrairement à ce qu'on insinué les dévots d'un certain Frithjof Schuon

    On ne saurait manquer une telle enquête et j'ai découvert dans ce livre une chose à laquelle je ne m'attendais pas, à savoir qu'un dominicain spécialiste de Saint Thomas d'Aquin a été sollicité (indirectement) par le Pape François pour traité des buts du mariage, du problème des divorcés remariés et du statut chrétien de l'homosexualité. Et le résultat est assez étonnant puisque le spécialiste en question a déduit de son expertise que le but du mariage n'est pas la procréation, qu'il s'agit d'un objectif secondaire et que donc la raison d'être c'est l'amour : être unis en une seule chair. Mais là où on se pincerait si l'on n'était pas un peu préparé c'est qu'au bout du compte, Adriano Oliva, l'expert en question aurait conclu à la licéité des bénédictions de couples de même sexe dont on sait qu'il on été pratique assez largement du côté oriental.

    J'ai déjà évoqué l'ouvrage de John Boswell l'historien américain sur les unions de même sexe et je dois préciser que je suis en désaccord avec la thèse de l'auteur qui tend à insinuer que les églises chrétiennes aurait reprise à leur compte une pratique antique.

    C'est faux ! Les "canons" antiques du côté grec c'est la relation initiatique et à visée didactique, relation temporaire, d'un jeune adulte avec un adolescent qui s'enracine dans une tradition guerrire avec, aux XVIIIème sicle avant J.C. la pratique probatoire du "séjour en brousse"... Côté romain les choses étaient plus banales : le caractère naturel et en soi innocent de l'attrait pour le même sexe était admis mais pas touche aux fils de famille...

    Cela dit je devrais sans doute consacré à la question un autre post car je n'ai pas le livre du dominicain en question. Et je dois dire que contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, si tant est qu'Adriano Oliva ait vu juste et bien je m'en tape ! Je n'ai jamais senti la nécessité de m'inféoder à la doctrine de l'Eglise pour juger de ce qui est moral ou ne l'est pas ! Je ne cesserai de répéter que le concept de "loi naturelle" est une FOUTAISE ! Tout simplement parce que les lois sont d'ordre culturel de sorte qu'elles n'ont rien à voir avec la nature. Est considéré comme naturelle une chose, une tendance qui se produit assez spontanément et en l'absence d'interdit biblique et de pression sociale homophobes on verrait quantité de gens se montrer plus ou moins bisexuels. Le sexe est certes ordonné à la procréation mais pour que la chose fonctionne de manière à la survie des espèces, il fallait bien attaché à cette fonction une gratification qui peut être recherchée pour elle-même. A conditions, bien entendu de ne pas nuire à des intérêts supérieurs, à savoir de négliger certains devoirs etc...  

    Les éléments déchaînés contre le Vatican !

    Il n'y a pas eu de morts, sinon on pourrait dire que ça tombe comme à Gravelotte !

    Le livre de Frédéric Martel intitulé "Sodoma" n'est pas le seul souci actuel au sein du Vatican et chez ses dévots : dans le même temps que cette bombe de 630 pages paraissait, sur Arte, un film évoquant l'existence de nombreux abus sexuels perpétrés sur des nonnes et dénonçant un véritable proxénétisme clérical.

    Toujours dans le même temps le Primat des Gaules monseigneur Barbarin se voyait condamné à 6 mois de prison avec sursis pour n'avoir pas fait ce qu'il fallait dans le cadre de l'affaire Preynat.

    Du côté de la presse catholique et des médias "catho friendly" on dénonce un complot et ce qui est irritant c'est la mauvaise foi dont on fait preuve. Je vais en donner un échantillonnage... Mais enfin quoique veuille faire et dire les catho activistes, rien ne sera plus comme avant. Côté abus plus ou moins "pédophiles", la coupe est pleine et il va falloir que quelque chose change ! Mais je ne sais pas quoi...

     

    Lire la suite

  • Sodome au Vatican : le Grand secret (de Polichinelle) enfin révélé !

    2424.jpg

    Je m'abstiendrai de "tartiner" sur le contenu du livre quand il paraitra car il faut raison garder : la pseudo révélation n'en sera une que par les détails plus ou moins salaces dont Frédéric Martel a du pimenter les 630 pages de son nouveau livre intitulé Sodoma qui paraitra le 21 février prochain. Bien sûr, je serai un des premiers à le lire mais je n'envisage pas d'en faire une recension. D'autres, je suppose, s'en chargeront. L'intérêt n'est pas dans le livre mais dans le fait qu'il est désormais impossible de nier l'imposture...

    Les fausses explications de l'homosexualité chez les prêtres

    Il faut sans doute s'attendre à un festival de conneries quant aux causes supposée de l'infestation dénoncée... Ce que j'ai pu lire à propos de la chose lorsqu'elle apparaît chez les curés est d'une stupidité crasse. Non ce n'est pas parce qu'on leur interdit d'avoir une ou des femmes qu'ils se rabattent sur les enfants de coeur, c'est uniquement parce qu'ils préfèrent les garçons et que c'est cette préférence qui les a incités à devenir curés. Et cela s'explique, il suffit de lire les premiers chapitres de la Genèse pour comprendre à tel point qu'il faut vouloir demeuré complètement taré pour soutenir l'hypothèse que l'on avance généralement.

    Mais si elle a tant de succès, c'est tout simplement parce que l'on ne veut pas reconnaître que d'une certaine manière, préférer le compagnie de son propre sexe et éventuellement les jeux auxquels cela peut donner lieu est sans doute beaucoup plus "naturel" que de s'enticher d'une femme. Mais il faut croire qu'il y a beaucoup de mâles qui sont assez franchement masochistes et qui ont de le merde dans les yeux !

    Enfin moi qui observe les jeunes qui zonent sous mes fenêtres, je ne vois jamais de filles parmi eux. les copains avant tout. Autrefois les hommes mariés n'avaient de cesse de plaquer la mère de leur enfants pour aller refaire le monde au café du coin ou pour disputer une partie d'un sport quelconque. Il est vrai que les choses ont beaucoup changé mais c'est assez souvent au prix d'une confusion manifeste entre la femme et la mère qui tendent à se confondre.

    Bref, le goût hétérosexuel m'est un grand mystère. Un mystère au moins aussi incompréhensible que celui de la Trinité qui a fait de Jésus non un avatara mais Dieu fait homme. J'ai du respect pour le personnage mais pas pour certaines "bondieuseries"... 

    Enfin, il ne faut pas oublier que les philosophes, les grands guerriers, à commencer par les Gaulois ont été de la "confrèrie", alors cela doit bien signifier quelque chose.

    Alors pourquoi pas les curés qui font métier de s'élever au dessus des contingences matérielles et revendiquent une certaine spiritualité. Le seul problème est que cela leur est interdit et que s'ils veulent vivre leurs penchants, il leur faut absolument changer de métier. Et surtout s'abstenir de vouloir nous vendre l'interdit qui les lie. Qu'ils se le gardent !

    Quant à penser qu'il s'agirait d'une attaque pour favoriser contre l'église pour favoriser la PMA, voir la GPA, cela n'a aucun rapport. Il ne faut pas tout mélanger !

    Une "bombe" qui n'est n'est pas vraiment une mais qui va faire un peu de bruit

    Ce livre ne sera une "bombe" que pour ceux qui se sont voilés avec acharnement la face... Il n'était pas bien difficile de devenir que plus on monte dans la hiérarchie catholique plus la concentration des "pédés" grimpe en flèche, leur seule caractéristique remarquable c'est l'hypocrisie.

    Il est juste de dire que plus ils sont homophobes plus ils sont suspect d'en être et c'est assez pathologique. Il faut se souvenir du cas d'un certain Anatrella, ex consulteur du Vatican sur le sujet. Tout récemment, on vient de voir que le nonce apostolique en France, se trouve mis en boîte par la presse hexagonale pour une histoire de mains baladeuses sur la personne d'un jeune homme au service de la Mairie de Paris.

    Au moins 90% des clercs catholiques ont contracté le "virus" avant l'ordination

    Lire la suite

  • Cagade monumentale au sommet du Vatican : le pape François canonise un pape notoirement homosexuel !

    Paul VI pape diabolique.jpg

    ratzinger.jpg

    Un ami astrologue (c'est le seul que je connaisse qui soit au fait de toutes les techniques mais inutile de le solliciter il ne consulte pas) vient de publier une étude astrologique sur "la Montini" à propos de la canonisation d'un pape assez franchement "démoniaque" non parce qu'il fut gay mais parce que ses passions on sans doute permis à certains cercles d'influence de le tenir sous leur coupe. Soit il a collaboré de son plein gré mais il se peut aussi qu'on l'ai fait chanter...

    Voir : https://astrojournalblog.com/2018/10/14/paul-vi-le-pape-homosexuel/

    Attention : cette page donne un lien foireux vers un fichier en gzip et j'ai eu un mal de chien à en tirer quelque chose. Le lien télécharge un fichier sans extension et j'ai passé une heure à trouver une solution.

    Vous trouverez ici un fichier en pdf reproduisant la page de catholicapedia, un site qui dénoncer certaines anomalies. L'inconvénient de ce pdf est qu'il n'est pas indexé sur l'évolution possible de la page. Je ne comprends pas du tout la politique de ce site. En fait, j'ai noté des tas d'anomalies sur ce site dont une partie aurait été récupérée dans le cache de Google.

    Enfin beaucoup d'informaticiens sont tarés, l'est également celui de mon hébergeur qui interdit d'entreposer des fichiers txt qui sont sans danger.

    Notez que les cagades façon gay friendly n'ont pas manqué à Rome, il faut se souvenir de l'admiration de Benoist XVI et de son très remarquable secrètaire pour le fameux Gay Circus !

    http://resistance-catholique.org/articles_html/2011/01/RC_2011-01-24_un-spectacle-revelateur-au-vatican.html

    Lire la suite

  • Pédophilie catholique - ça explose de toutes parts !!!!

    barbarin-0-3-jpg.jpg

    MAJ du 12/10/2019

    Voici une page qui récapitule bon nombre de scandales de pédophilie. On ne dira pas que c'est un épiphénomène ne touchant que quelques brebis galeuses :

    http://blog.catholicapedia.net/?s=p%C3%A9dophilie

    Le pape François admet la démission du cardinal Wuerl mais il reste administrateur le temps de lui trouver un remplaçant. Ok mais il conserverait son cardinalat. Quelle comédie ! Le Vatican nous prend vraiment pour des cons.

    Par ailleurs le Huffington Post a fait toute une tartine de la petite phrase suivante de l'actuel successeur de Pierre : Ce n'est pas juste de se débarrasser d'un être humain, même petit, pour résoudre un problème. C'est comme avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème.

    Dussé-je une fois de plus choquer, et bien je suis d'accord avec cette formule car elle concerne visiblement le cas des avortements dans les pays développés où l'on dispose d'une information et d'une pluralité de moyens contraceptifs. Chez nous, il est révoltant de constater que non seulement la clause de conscience des médecins soit menacée et que d'autre part on mette les frais d'avortement à la charge de l'Assurance Maladie, c'est à dire des contribuables.

    En revanche, la situation est différente dans les pays dits sous-développés où les possibilités de contraception sont limités et que d'autres part les femmes sont menacées de contraintes voire de viol en réunion. L'inde en particulier ! Le problème dans ce cas de figure est que si le recours à l'avortement est largement excusable, ce sont les moyens sanitaires de les réaliser dans de bonnes conditions et proprement qui font défaut.

    Il faut arrêter de nous "gaver", ici en Occident, avec le droit des femmes à disposer d'elles-mêmes un bon nombre finiront par nous "bouffer les couilles" après nous avoir voulu copieusement nous "bouffer la tête". Notez que sens figuré ou sens propre, le résultat, en terme d'immunité intellectuelle, c'est kif kif bourricot !  Je rappelle que l'embryon a son ADN propre et que par conséquent, ce n'est pas la femme, la mère en l'occurrence mais un autre être !

    MAJ du 12/09/18

    L'Eglise catholique parce qu'elle a diabolisé les "homos" depuis environ de XIIIème siècle est en train d'éprouver un choc en retour phénoménal avec la révélation toute récente d'une épidémie de "pédophile" en allemagne. Encore faut-il noter que certaines archives ayant été détruites, il faut sans doute multiplier par X 10 les chiffres existants. c'est bien simple : on peut tenir pour certaines que toutes les officines regroupant des jeunes comme les séminaires, les organisations de scouts catholiques etc... ont été plus ou moins noyautées par des prédateurs. Aucun de ces établissements n'a échappé à des abus. il n'y a certes pas lieu de se réjouir de ce déballage mais quoiqu'il en soit la secte romaine n'a pas volé ce qui lui arrive. Et ce n'est pas fini. Pour ma part, je ne saurais bouder le plaisir de voir cette méchante institution éclaboussée, c'est qu'elle a, par mille moyens désespérés des millions de particuliers. Il y a quelques jours, je disais à des interlocuteurs, attendez vous à ce que d'autres scandales surviennent ces jours-ci et bien ça n'a pas raté.

    Ainsi les gens qui veulent minimiser les choses sont de mauvaise foi.

    L'édifice est archi gangréné et le restera car à partir du moment où on a cessé de pratiquer l'ordination d'hommes préalablement mariés (le mariage des prêtres n'étant nulle par chose canonique) on a créé toutes les conditions pour attirer dans le sein de l'église un majorité de pédés potentiels. Tout simplement parce que les garçons qui ne se sentent pas attirés par des femmes on cru avoir la vocation. Évidemment quand ça se réveille au dessous de la ceinture, certains se sont aperçus que leurs camarades les faisaient bander. Se souvenir de la fameuse vidéos de Lourdes avec le lapsus de ce jeune séminariste qui, en direct, a déclaré "on se serre les couilles" en lieu et place des "coudes".


     

    Je relisais ces jours-ci "Décadence" de Michel Onfray et mis à part la négation excessive de la réalité historique d'un Jésus, je crains qu'il n'y ait pas grand choses à redire à ses conclusion. Par exemple je ne savais pas que la mère de Constantin aurait assumé un "service sexuel" dans une auberge. Or il se trouve qu'un clerc de l'époque à attesté d'un passé peu reluisant pour cette femme et évidement s'est fait limoger. Qu'on cesse de ma casser les oreilles avec Onfray, je déplore sa glorification de l'hédonisme car je ne suis absolument pas du style à rechercher systématiquement les plaisirs, je suis capable de jeûner une semaine est plus quand ce sont des questions de santé qui me motive mais quand on ose me dire que le christianisme n'a pas exhalté le mépris du corps, on se fout du monde et on insulte son prochain. Pour être édifié sur ce point il suffit de parcourir le résumé qu'à donné Onfray des challenges des "saints" en la matière dès les débuts du christianisme : c'est tout simplement de la démence !!! Certains ont tenu a vivre dans des ruines infestées de serpents ou à se faire piquer par des milliers de moustiques dans un marécage !!! Faut vraiment être taré au dernier degré pour s'imaginer qu'on va gagner quelque chose à l'aide de pareils procédés. Finalement cette folie relève encore d'une sorte d'orgueil très mal placé !!! Il est urgent d'en finir avec cette "merde".

    MAJ 28/08 12 H 00. Sale temps aussi pour le pape François (qui ne m'est pas antipathique), il vient d'être mis en cause pour avoir couvert les abus d'un cardinal américain : Le souverain pontife est accusé par un prélat conservateur d'avoir annulé les sanctions prises par Benoit XVI contre un cardinal américain soupçonné d'abus sexuels. Mis en cause dans plusieurs scandales à différents degrés, le pape est ici accusé directement d'avoir couvert un cardinal déviant. Bien évidemment, il ne peut s'agir que d'un complot des conservateurs...

    Renseignements pris cette histoire est assez "vaseuse" :

    https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Accusations-Mgr-Vigano-contre-pape-vrai-faux-flou-2018-09-02-1200965667

    rire.jpg

    https://www.bfmtv.com/societe/le-pape-accuse-d-avoir-couvert-les-abus-d-un-cardinal-americain-le-scandale-de-trop-1512720.html

    MAJ du 29/08 : Je constate que le lobby LGBT est monté au créneau. Pour une fois il a raison en protestant contre la psychiatrisation de l'homosexualité. L'image ci-dessous résume une partie des contradictions du Pape François sur le sujet. Elle est tirée de Nice Patin couffin. Il manque sa réponse à un certain Juan selon laquelle c'est Dieu qui fait les gays de sorte qu'on doit en être heureux. Je suis tout à fait d'accord avec çà ! Ça pourrait être un "pur bonheur" si les bipèdes n'étaient pas si compliqués du point de vue cérébral. C'est qu'ils ont tendance à raisonner comme des casseroles ! Bref, les médias n'ont pas fini de causer de la dernier bourde.

    Enfin tout cela ne serait jamais arrivé si votre serviteur et tel ancien évêque catholique ;>)) avions été appelés à Rome comme consulteurs. Mais nous sommes grillés et même carbonisés depuis assez longtemps ! Enfin nous apprécions d'être du côté des rieurs, malheureusement, ces derniers sont assez peu nombreux...

    Pape françois.jpg

    L'Eglise catholique est en train d'être punie par où elle a trop péché et je doute qu'elle s'en sorte.

     

    Concernant Barbarin

    Je tiens à préciser que je lis la presse hebdomadaire, avec des semaines ou des mois de retard, que je ne fréquente pas "Face de Bouc" et que je n'ai pas le temps de suivre fidèlement les actualités de Google et Cie. Je surveille d'un oeil ce qui se passe sur Sputnik car le tri ne demande que quelques secondes et il y a parfois de belles histoires d'animaux...

    Notez également que je ne lis pratiquement jamais le quotidien régional dont extrait ci-dessus. Je n'ai découvert ce résumé incomplet que parce que j'avais un RV quelque part avec un personnage important en vue du règlement d'une histoire de clefs de tribune d'église. Ayant du faire une pause désaltérante, à la terrasse de l'estaminet  sis en face du temple où j'exerce mon petit ministère, on m'a permis d'emporter le canard qui m'a distrait un moment...  

    Sale temps pour Barbarin !

    Le voilà à nouveau sur la sellette publique, démocratie oblige !

    Contrairement à ce qu'imaginent certains, je ne suis pas à l'affût des derniers remous autour des scandales religieux à base de "pédophilie". Je sais qu'à nouveau un réseau aurait été mis en cause au USA mais je n'en ai eu des écho que des semaines après.

    Lire la suite

  • Un ouvrage capital : "La cité perverse, libéralisme et pornographie" de Dany-Robert Dufour

    index.jpg

    Je me suis procuré ce livre sur le conseil d'un ami.

    Je ne suis pas sûr de pouvoir faire une recension scrupuleuse de ce pavé de près de 400 pages. C'est même très improbable car il n'existe aucune version numérique et je me vois mal le scanner de façon à pouvoir faire les nombreuses citations qui s'imposeraient.

    Le prologue est remarquable qui démontre que nous sommes tombé sous le joug d'une véritable pornocratie.

    Les choses commencent à se gâter dès le premier chapitre sur le XVIIIème siècle où l'auteur situe le grand renversement de la métaphysique occidentale, de Pascal à Sade.

    D'abord, il ne s'agit pas d'un renversement métaphysique mais plus simplement des conséquences d'un simple dualisme augustinien entre sa théorie opposant son projet d'un cité de Dieu à celle d'une cité du diable.

    Dans le fragment 43, p 51 l'auteur déclare que Augustin a négligé un détail - qui se révèle au moment où il affirme la nécessité du "mépris de soi". C'est, dit l'auteur, étrange puisque Augustin est tout simplement l'inventeur du concept de "personne" avec son intériorité en Occident.

    Un petite parenthèse pour souligner qu'un ancien lecteur m'a récemment rebattu les oreilles avec le personnalisme comme invention propre au christianisme. Oui certes mais c'est tardif et on retombe toujours sur le duo notoirement suspect de Paul et d'Augustin. Soit dit en passant l'orthodoxie consent du bout des lèvres à considérer Augustin comme "saint" mais rejette assez violemment la qualité de Père de l’Église qui lui est accordé par le catholicisme romain. Pour ceux que cela intéresserait voici de quoi s'informer sur la position de la théologie orthodoxe:

    http://www.forum-orthodoxe.com/~forum/viewtopic.php?t=1008

    Je ne suis certes pas très catholique puisque je consens a me revendiquer comme "un peu païen" mais il me semble assez difficile de vouloir me faire griller sur un bûcher en tant qu'hérétique.

    Lire la suite

  • GPA, PMA, avortement, transexualisme et Cie : petit essai d'inventaire d'une société bordélique

    GPA.jpg

    MAJ arrivée quelques minutes après l'annonce du post :

    A propos de votre récent post, deux petites précisions :

    1) le fœtus a un ADN différent de celui de sa mère (forcément car sinon elle n'engendrerait que des filles, identiques à elle), le fœtus ne fait donc pas partie du corps de la mère, elle ne fait que l'héberger, et elle n'a pas plus le droit de le tuer qu'un aubergiste qui tuerait ses hôtes façon "Auberge Rouge".
     
    2) En plus du phénomène de petits garçons élevés uniquement par une femme, sans repère masculin, on dénonce aussi de plus en plus qu'à l'école aussi, les garçons ne sont plus élevés que par des femmes, de la maternelle au CM2, les instituteurs étant très minoritaires, voire en voie de disparition. Non seulement, comme vous dites, ils sont supposés agresseurs sexuels par nature, mais nombre d'entre eux renoncent à l'enseignement primaire vu les risques d'accusations suite à une simple réprimande à un enfant, y compris 30 ou 40 ans plus tard...

    Bien à vous.

    Paul
     
     
    Paul est un ami de longue date, réfugié politique de longue date. On s'est connu en tant que musiciens. C'est aussi un excellent juriste, très affuté qui a eu à soutenir des procès épuisants et qui plaide jusque devant le conseil d'Etat. Il s'efforce d'influer sur les décisions en cours des parlementaires (députés et sénateurs), chose que je ne peux pas faire n'étant pas assez "diplomate". Je vise un autre public, celui des particuliers qui n'ont pas encore la cervelle en compote. Il faut pour cela user d'un langage particulièrement imagé qui soit en prise avec un style plus contemporain que celui des polémistes d'ancien régime ou encore celui des bretteurs trop "vieille France" comme l'était un certain René Guénon. Il faut vivre avec son temps et s'adapter !
     
    ============================

    Je m'aperçois que je n'ai pas su tenir ma promesse de prendre des vacances. C'est que quoique je fasse, je finis toujours par surmonter les coups de mou et la fatigue qui en résulte en rebondissant à la première occasion.

    Quelques réflexions en vrac, tellement le sujet me casse la tête et tend à m'énerver tout en m'occasionnant des nausées. Enfin le moyen de surmonter le malaise c'est encore de tenter de l'affronter avec des idées claires....

    Patience une vidéo amusante devrait vous récompenser de la peine prise à me lire. Il parait que fait et refait le tour du Web mais je suis assez casanier et je ne fréquente pas ou guère les "réseaux sociaux" qui sont une des inventions modernes les plus démoniaques et les plus aliénantes.

    Les français et la GPA ! Majoritairement pour ? Archi faux !

    D'après un Nouvel Obs datant de mars dernier, les français seraient pour la GPA, la gestation pour autrui.

    Faux archi faux ! On nous prend pour des crétins des Alpes !

    Seulement 32 % disent oui pour les couples hétéros et homos sans conditions. Mais on trouve au total 55% en décomposant des sous options. Un décompte à dormir debout ! Il n'y aurait dans ces 55% que 2% de oui pour les couples homos. En fait il manque le pourcentage pour les couples de lesbiennes, celui pour les couples d'homos mâles car ce sont les seuls chiffres qui pourraient être représentatifs d'une réelle ouverture des français. Mais on embrouille tout à dessein dans l'espoir de manipuler l'opinion de ceux qui sont réfractaires à cette pratique.

    Pour ma part je considère toujours que rien n'est jamais mauvais en soi et que bien des choses peuvent être acceptables mais sous certaines conditions. Seulement plus on complique les choses au niveau des lois plus on entrave cette forme de créativité judiciaire qu'est la part de la jurisprudence...

    J'ai assez étudié le droit pendant des années pour savoir que notre France républicaines a brillé par la sagesse de certains juges mais tout cela est en train de carrément foutre le camp... Et le Conseil d’État commence à donner des signes de faiblesse inquiétante dans certains domaines touchant notamment à la neutralité religieuse qui sied à une république bien née.

    La PMA ? Elle va profiter uniquement aux couples de lesbiennes en aggravant un déséquilibre existant

    Le curé d'Ars et les "filles mères"

    Je me suis faire dire de tout par un brillant avocat du catholicisme (suivez mon regard vers les posts précédents) parce que j'ai raillé le curé d'Ars au motif qu'il était obsédé par les bal du samedi soir.

    Lire la suite

  • Dernière réponse à un certain JRL, lecteur de la première heure et brillant avocat du catholicisme

    Par-ici-la-sortie_ng_image_full.jpgAvant d'aller plus loin, si mes propos risquent de vous raser, personne ne vous retient ! Ne soyez pas masochistes !

    J'ai fait allusion, à plusieurs reprises, à un placard de remontrances mal ficelées d'une quarantaine de pages. Je m'excuse d'avoir encore à chantourner (sic) quelques petites vacheries pour essayer de faire circuler un peu d'air frais afin d'alléger cette "canicule spirituelle" par laquelle on aura voulu me couper le sifflet. Notez qu'il s'agit de clore un certain débat. Il y a manifestement encore des gens qui ne comprennent pas que la culture d'une certaine dérision est incompatible avec la thèse d'une hybris. cette blague on ne me l'avait pas encore faite.

    Dernier acte d'un échange aigre-doux

    Je viens donc de recevoir deux réponses à mes contre-remarques dont je vous donne des extraits assez courts. A la fin d'un long mail de régurgitation au sujet de l'Apôtre Paul, avec qui j'ai correspondu m'écrit ceci :

    Ce que je crains pour vous c'est qu'il semble que vous vous soyiez toujours querellé avec tout le monde au bout d'un moment et que pour vous se soit toujours "la faute aux autres". Trait de caractère qui remonte sans doute à l'enfance et comme je l'ai dit à cette mentalité particulière des générations baby boomesques !

    Écrivant ceci : Je tiens à vous faire observer que si mes opinions sont bien sûr discutables comme toute espèce d'opinions, je respecte mes lecteurs en faisant l'effort de structurer et de baliser mes textes ! Et bien cette sorte de politesse, vous me la deviez également, en retour. A moins que le but unique ait été de vous "lâcher" et surtout de me blesser.

    Ce à quoi il m'était répondu : Impossible car je n'ai pas le temps de lire ce blog ni d'y relever les points contestables.

    Il s'est attiré la réponse suivante :

    Lire la suite

  • Sur Vatican II et l'état du christianisme

    Il est 15 heures, j'ai un RV dans deux heures. Je dois me montrer synthétique, je note du reste que de nombreuses pages des remontrances d'un lecteur dont j'extrais ce qui suit ne sont référées à aucune citation. mais j'ai bien parlé de Vatican II en public ou en privé. C'est le cas de ce qui va suivre :

    s-RELIGION-IN-PRISON-large.jpgAutre exemple sur Vatican II: non ce concile n'a en rien été, comme le dit Palchine, une catastrophe. Du reste qui a lu tous les textes de ce concile ? Si l'Eglise a été diminuée depuis, c'est dans le contexte global d'une crise des "vocations" tous azimuts touchant la société en d'autres domaines et d'une crise de la paternité générale. Le concile en lui-même n'y est pour rien; liturgiquement il y a eu des abus, non instillés d'ailleurs par le concile, mais par des débordements incontrôlés (voir le témoignage d'un Louis Bouyer).

    En matière de liturgie, ce concile était bien conçu pour favoriser pire que des abus, savoir une véritable décadence. Il n'aurait jamais fallu admettre la possibilité d'une adoption des langues vernaculaires pour l'ordinaire de la messe. Si en tant qu'organiste j'étais amené à passer une frontière pour officier, je serais complètement perdu, il me faudrait un interprète pour intervenir à bon escient.

    Lire la suite

  • Si on reparlait de la "loi naturelle"

    loi naturelle.jpgLes commentaires ne sont pas ouverts car s'il fallait passer sont temps à faire le ménage des inévitables déjections que cela occasionnerait, autant fermer le blog... En revanche, je ne vois aucun inconvénient à publier certaines remarques acerbes et à y répondre... M'ont été adressés les propos suivants que je reproduis avec les abréviations de circonstance propres à ce type de "SMS" :

    Sur Paul, ce Divin Docteur et Augustin, qui est un auteur génial, là non franchement, vs ne connaissez pas assez bien ces auteurs. Que propose Onfray, cet hédoniste qui fait tjrs la tronche ? : une pseudo philo de petit jouisseur de préfecture, soyons sérieux. C'était le cas aussi avec Thomas d'Aquin vs avez du mal à saisir le concept de Loi Naturelle qui est d'ailleurs compliqué.

    Pour l'islam kif kif; Gallez est cie ont levé des lièvres assez consistants; mais il faut se garder de se prononcer trop vite: le sujet des origines de l'islam est très technique : il faut connaître pas mal de choses pour se faire une idée de tt ça.  Onfray bof c'est un esprit partial et faux: son "traité d'athéologie" est truffé de sornettes ( cf le "concile de Mâcon"...) Je sais bien que vs n'êtes pas un con, mais des fois vs vs égarez, je trouve ça dommage car ça offre aussi une brèche à certains...

    Je note à propos de l'islam un recul : le problème n'est pas technique à proprement parler. Simplement, comme pour toutes les religions, et plus encore pour celle-là que pour les autres nous manquons de données historiques précises. L'Islam apparaît dans un secteur de la planète, l'Arabie, et probablement la région de Pétra, sur lequel nous ne savons pas grand chose. Il semble, aux dernières nouvelles que l'on soit passé d'une culture relativement matriarcales à une culture patriarcale.

    Je note que je n'ai d'ennemis que parmi les schuoniens mais à présent que la totalité du "Dossier Schuon" et de ses sources sont disponibles, je ne m'en soucie plus guère... Il aura fallu le temps d'une génération pour que ces deux mots mènent en première livre à ce blog sur Google. Le seul problème est que les jeunes qui s'intéressent au "guénonisme" et à ses prolongements font leur petit mesclun sans guère se soucier de vieilles polémiques qui les dépassent. 

    A propos de Michel Onfray

    Je me contenterai de faire remarquer que cet auteur n'est aucunement mon idole. j'ai beaucoup apprécié son démontage du freudisme, une belle saloperie dont le Vatican fait ses choux gras lorsqu'il s'agit de promouvoir son idée de la famille et de la sexualité en tant que sujet de son pouvoir sans partage. 

    De son livre "Décadence", je n'ai commenté que deux ou trois courts chapitres. Je me suis bien gardé de faire l'éloge de ce pavé. Au surplus, jouisseur de préfecture (ou seulement de sous-préfecture) qu'importe ! Le culte de l'hédonisme ou de la recherche du plaisir pour lui-même n'ont aucun sens à mes yeux. L'homme, j'entends le mâle, est dépendant de l'estime de ses pairs, le problème est que l'environnement social est complètement éclaté et quand on parle des "racines chrétiennes" de l'Europe, il ne faudrait pas oublier que plus de deux tiers des français sont agnostiques et que la plupart des gens qui se disent chrétiens ne sont guère plus que tributaires de quelques superstitions. Au train où vont les choses, dans une trentaine d'années on aura chassé les catholiques des églises conservées en temps que monuments historiques et l'on aura transformé ces édifices en musées.

    Nous vivons une fausse séparation de l'Eglise et de l'Etat où le catholicisme est réduit, en France du moins, à être, en parlant poliment, dans la situation d'une femme entretenue par rapport au pouvoir temporel. Il ne faut donc pas s'attendre, de sa part, à des envolées de l'esprit qu'il soit saint ou très ordinaire. De toutes façons, vu les révélations des Vatileaks (avec ou sans lobby gay ??) il est clair que la tête est pourrie.

    Le seul système cohérent qui pourrait faire l'affaire serait un concordat imposable à toutes les religions mais certainement pas avec cette laïcité à géométrie variable que préconise une certaine Marine le Pen. Je voterai donc Mélanchon contre Macron ou le F.N. sans la moindre hésitation... 

    Enfin qu'est-ce que le catholicisme si ce n'est, pour une large part, une foultitude d'emprunts à la Rome impériale et païenne. Faut-il rappeler l'origine de la pourpre cardinalice ?

    Paul, ce Divin Docteur et Augustin , auteur génial !  Je veux bien mais il faudrait le démontrer !

    Sur le concept de "Loi naturelle"

    Nous avons eu, ce lecteur et votre serviteur, plusieurs échanges sur ce concept. Or il n'a jamais été fichu de trouver une définition claire de ce qu'il entend par là ! J'ai réfuté toutes celles qui m'ont été proposées. Très clairement les lois sont toujours arbitraires. On s'accorde à reconnaître comme "moral" le fait de protéger les faibles contre les forts. Mais en quoi serait-ce "naturel" ? Dans le règne animal la vie se nourrit de la vie, les chats attrapent des souris et les mangent. Nous agissons de même car ce qui est le plus assimilable à notre organisme ce sont d'abord les protéines animales. Nous élevons des poules, des lapins, voir des cochons pour subsister. Nous ne mangeons pas encore les chats car ils savent nous séduire mais si c'est un Macron qui parvient au perchoir, on risque un jour d'avoir à faire de nécessité une loi...

    Lire la suite

  • Sur le livre noir de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

    Du Fellay.jpg

    Notez tout d'abord que s'il est question de "pédophilie" dans ce "Livre noir" ce n'est pas la chose la plus importante à mes yeux. Soyez attentifs ! Les histoires de ce type se ressemblent et franchement on en est saturé... Elles n'existe que parce que la superstition des parents a pour effet de nimber les ecclésiastiques d'une espèce d'immunité qui les rend aveugles.

    J'ai, dans un article précédant, évoqué La grande et la petite histoire de Saint Nicolas du Chardonnet. Je me suis amusé à ressortir de derrière les fagots des histoires de mœurs assez truculentes ne mettant en cause que des adultes, ce qui n'est pas bien grave.

    Si ma mémoire est bonne, il y a l'histoire de la milice du Front National qui à l'époque de la conquête du fortin intégriste s'est diverti en faisant le "petit train" dans l'escalier montant au clocher à moins que ce ne fut sous les cloches, je n'y étais pas et je ne connais pas la topographie des lieux. Il y a celle d'un sacristain licencié pour avoir bêtement confié à une grenouille de bénitiers qu'il avait contracté le Sida puis celle d'un organiste et chef de chœur licencié en raison de sa liaison avec un jeune garçon. Ce dernier point a été relaté par le célèbre Gay Pied n° 350 et j'en ai eu la confirmation par un prêtre d'origine anglaise qui fit partie de la lignée Ngo Dinh Thuc avant de se rallier à une branche de l'anglicanisme. 

    Ce dont je vais parler aujourd'hui est infiniment moins drôle et autrement plus grave et s'il s'avère que le mouvement traditionnaliste a aussi de très dangereux prédateurs dans ses rangs, il faut convenir que cela n'a rien de bien original et que le plus grave se situe à un niveau canonique en ce sens que les ressortissants de cette fameuses fraternité se trouverait sur le point d'être mis à l'abri de toute possibilité d'enquête de la part des officialités.

    Le "livre noir" en question m'a été signalé par un lecteur nouveau qui a attiré mon attention sur un article de Médiapart, repris sur cette page que voici :

    http://blog.catholicapedia.net/livre-noir-fsspx/mediapart-pedophilie-dans-leglise/ 

    Ce site est une émanation d'un groupe sédévacantiste américain et le registrant est localisé à Denver aux U.S.A., ce qu'il convient de retenir c'est qu'il rejette aussi bien la Fraternité que l'église postconciliaire. A ses yeux le dernier pape authentique serait Pie XII qui fut nonce apostolique en Allemagne au temps du célèbre Adolphe Hitler. A ce propos, il ne faudrait pas oublier que le nazisme s'est développé à partir de la Bavière une région ultra catholique. Mais nous n'en confluerons pas pour autant que tous les catholiques seraient des nazis. Il n'empêche qu'il est bien établi que le Vatican a bien exfiltré de nombreux criminels nazis. Sur ce type de question voir les travaux de Annie Lacroix-Riz étant précisé que cet auteur ne s'est pas montré, dans ses livres aussi pédagogue, qu'elle peut l'être dans ses conférences que l'on trouve facilement sur la Toile.

    Le livre noir est en fait l'œuvre d'une association qui défend les victimes de dérives dans les mouvements religieux en Europe... Ce qui dépasse largement le cadre des actes "pédophiles". C'est là tout l'intérêt de son combat...   

    Voir : https://www.avref.fr/telechargements.html

    Lire la suite