Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pédophilie catholique - ça explose de toutes parts !!!!

barbarin-0-3-jpg.jpg

MAJ du 12/09/18

L'Eglise catholique parce qu'elle a diabolisé les "homos" depuis environ de XIIIème siècle est en train d'éprouver un choc en retour phénoménal avec la révélation toute récente d'une épidémie de "pédophile" en allemagne. Encore faut-il noter que certaines archives ayant été détruites, il faut sans doute multiplier par X 10 les chiffres existants. c'est bien simple : on peut tenir pour certaines que toutes les officines regroupant des jeunes comme les séminaires, les organisations de scouts catholiques etc... ont été plus ou moins noyautées par des prédateurs. Aucun de ces établissements n'a échappé à des abus. il n'y a certes pas lieu de se réjouir de ce déballage mais quoiqu'il en soit la secte romaine n'a pas volé ce qui lui arrive. Et ce n'est pas fini. Pour ma part, je ne saurais bouder le plaisir de voir cette méchante institution éclaboussée, c'est qu'elle a, par mille moyens désespérés des millions de particuliers. Il y a quelques jours, je disais à des interlocuteurs, attendez vous à ce que d'autres scandales surviennent ces jours-ci et bien ça n'a pas raté.

Ainsi les gens qui veulent minimiser les choses sont de mauvaise foi.

L'édifice est archi gangréné et le restera car à partir du moment où on a cessé de pratiquer l'ordination d'hommes préalablement mariés (le mariage des prêtres n'étant nulle par chose canonique) on a créé toutes les conditions pour attirer dans le sein de l'église un majorité de pédés potentiels. Tout simplement parce que les garçons qui ne se sentent pas attirés par des femmes on cru avoir la vocation. Évidemment quand ça se réveille au dessous de la ceinture, certains se sont aperçus que leurs camarades les faisaient bander. Se souvenir de la fameuse vidéos de Lourdes avec le lapsus de ce jeune séminariste qui, en direct, a déclaré "on se serre les couilles" en lieu et place des "coudes".


 

Je relisais ces jours-ci "Décadence" de Michel Onfray et mis à part la négation excessive de la réalité historique d'un Jésus, je crains qu'il n'y ait pas grand choses à redire à ses conclusion. Par exemple je ne savais pas que la mère de Constantin aurait assumé un "service sexuel" dans une auberge. Or il se trouve qu'un clerc de l'époque à attesté d'un passé peu reluisant pour cette femme et évidement s'est fait limoger. Qu'on cesse de ma casser les oreilles avec Onfray, je déplore sa glorification de l'hédonisme car je ne suis absolument pas du style à rechercher systématiquement les plaisirs, je suis capable de jeûner une semaine est plus quand ce sont des questions de santé qui me motive mais quand on ose me dire que le christianisme n'a pas exhalté le mépris du corps, on se fout du monde et on insulte son prochain. Pour être édifié sur ce point il suffit de parcourir le résumé qu'à donné Onfray des challenges des "saints" en la matière dès les débuts du christianisme : c'est tout simplement de la démence !!! Certains ont tenu a vivre dans des ruines infestées de serpents ou à se faire piquer par des milliers de moustiques dans un marécage !!! Faut vraiment être taré au dernier degré pour s'imaginer qu'on va gagner quelque chose à l'aide de pareils procédés. Finalement cette folie relève encore d'une sorte d'orgueil très mal placé !!! Il est urgent d'en finir avec cette "merde".

MAJ 28/08 12 H 00. Sale temps aussi pour le pape François (qui ne m'est pas antipathique), il vient d'être mis en cause pour avoir couvert les abus d'un cardinal américain : Le souverain pontife est accusé par un prélat conservateur d'avoir annulé les sanctions prises par Benoit XVI contre un cardinal américain soupçonné d'abus sexuels. Mis en cause dans plusieurs scandales à différents degrés, le pape est ici accusé directement d'avoir couvert un cardinal déviant. Bien évidemment, il ne peut s'agir que d'un complot des conservateurs...

Renseignements pris cette histoire est assez "vaseuse" :

https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Accusations-Mgr-Vigano-contre-pape-vrai-faux-flou-2018-09-02-1200965667

rire.jpg

https://www.bfmtv.com/societe/le-pape-accuse-d-avoir-couvert-les-abus-d-un-cardinal-americain-le-scandale-de-trop-1512720.html

MAJ du 29/08 : Je constate que le lobby LGBT est monté au créneau. Pour une fois il a raison en protestant contre la psychiatrisation de l'homosexualité. L'image ci-dessous résume une partie des contradictions du Pape François sur le sujet. Elle est tirée de Nice Patin couffin. Il manque sa réponse à un certain Juan selon laquelle c'est Dieu qui fait les gays de sorte qu'on doit en être heureux. Je suis tout à fait d'accord avec çà ! Ça pourrait être un "pur bonheur" si les bipèdes n'étaient pas si compliqués du point de vue cérébral. C'est qu'ils ont tendance à raisonner comme des casseroles ! Bref, les médias n'ont pas fini de causer de la dernier bourde.

Enfin tout cela ne serait jamais arrivé si votre serviteur et tel ancien évêque catholique ;>)) avions été appelés à Rome comme consulteurs. Mais nous sommes grillés et même carbonisés depuis assez longtemps ! Enfin nous apprécions d'être du côté des rieurs, malheureusement, ces derniers sont assez peu nombreux...

Pape françois.jpg

L'Eglise catholique est en train d'être punie par où elle a trop péché et je doute qu'elle s'en sorte.

 

Concernant Barbarin

Je tiens à préciser que je lis la presse hebdomadaire, avec des semaines ou des mois de retard, que je ne fréquente pas "Face de Bouc" et que je n'ai pas le temps de suivre fidèlement les actualités de Google et Cie. Je surveille d'un oeil ce qui se passe sur Sputnik car le tri ne demande que quelques secondes et il y a parfois de belles histoires d'animaux...

Notez également que je ne lis pratiquement jamais le quotidien régional dont extrait ci-dessus. Je n'ai découvert ce résumé incomplet que parce que j'avais un RV quelque part avec un personnage important en vue du règlement d'une histoire de clefs de tribune d'église. Ayant du faire une pause désaltérante, à la terrasse de l'estaminet  sis en face du temple où j'exerce mon petit ministère, on m'a permis d'emporter le canard qui m'a distrait un moment...  

Sale temps pour Barbarin !

Le voilà à nouveau sur la sellette publique, démocratie oblige !

Contrairement à ce qu'imaginent certains, je ne suis pas à l'affût des derniers remous autour des scandales religieux à base de "pédophilie". Je sais qu'à nouveau un réseau aurait été mis en cause au USA mais je n'en ai eu des écho que des semaines après.

 

Si je ne m'étais pas entretenu au téléphone ce matin avec un ami, j'aurais sans doute ignoré encore longtemps que depuis quelques jours une pétition circule pour réclamer la démission du Cardinal Barbarin au motif qu'il aurait commis un lapsus révélateur : Dieu merci, les faits sont prescrits ! Ben oui c'est toujours la même histoire, on attend 50 ans pour dénoncer les abus et la justice est contrainte de classer sauf que le père Preynat est toujours prêtre et n'a pas été "dégagé". 

Il va sans dire que je ne signerai pas la pétition car tout ça c'est juste bon pour amuser les badauds tandis que le conférence des évêques a déclaré que la fuite n'est pas une solution. Je ne suis évidemment pas d'accord, prescription ou pas prescription des délinquants ont été couverts de sorte que si l'Eglise romaine veut remonter dans l'estime publique, Barbarin devrait accepter de gicler !

Le pape François et la psychiatrie

On m'a questionné sur le fait de savoir si le pape François a bien conseillé aux parents de se tourner vers la psychiatrie lorsqu'ils constatent des tendances "homos" chez un gosse. La réponse est oui sauf  que la chose s'est produite dans un contexte qui a été gommé. Le pape n'a commis qu'une erreur, celle de confondre la psychologie et la psychiatrie. Il n'y a qu'un mot à changer et la réponse aurait été correcte. Maintenant il se peut que la traduction ait été fautive intentionnellement. Toutefois, à en juger par le nombre de "cagades" commises au sein de la hiérarchie romaine en relation avec la question "homo", force est de constater que sa gestion est lamentable et que cela n'est pas prêt de changer. On a vu ce qui s'est passé avec les exploits thérapeutiques d'un certain Tony Anatrella comme consulteur auprès du Vatican.

On n'est pas prêt de sortir de cette impasse et à vrai dire il est absolument impossible de rattraper les erreurs qui ont été commises tant que l'on admettra pas que les tendances homosexuelles sont parfaitement naturelles et qu'elles ne demandent qu'à être "modérées" dans l'intérêt, à tous égards, des intéressés.

Toutes ces histoires me saoulent mais hélas, je ne peux pas me taire !

Cité perverse.jpg

Notez que je prépare une réflexion sur un livre intitulé La cité perverse, libéralisme et pornographie et en attendant de pouvoir en parler en lien avec le cas d'un certain Augustin, je vous suggère de vous intéresser à cet entretien :

http://www.actu-philosophia.com/Entretien-avec-Dany-Robert-Dufour-Autour-de-la

C'est du "lourd" mais ça demanderait à être bien "débrouillé"...

A propos de propos d'Augustin l'évêque d'Hippone

L'entretien évoqué ci-dessus évoque une rupture sociétale. Augustin avait jusqu'alors été la référence avec sa théorie trinitaire à propos des libidos comme barrage à tout "amour propre". Ce qui se passe résulterait d'une mise en avant avant de l'amour de soi contre l'amour des autres. Ce n'est pas faux mais si le christianisme a bien inventé la notion de personne comme le soutient mon adversaire, il ne peut exister d'équilibre psychique sans faire une place à l'amour propre...

Bref il faut constater que si Augustin, comme Paul s'est avéré toxique, il continue de jouir d'un prestige immérité. Le quasi soudard et quasi ivrogne qu'est un certain Depardieu en a pincé pour le phénomène romano-africain, qui se s'est jamais guéri de son dualisme originel. Récemment notre ministre des cultes a répondu à un pari du premier ministre qui l'a mis au défi de caser saint Augustin en le citant lors de la présentation du projet de loi sur l'asile le 21 février dernier. Paris tenu : Collomb aurait orné son discours de la citation suivante : j'aimais aimer et aimant aimer, je cherchais qui aimer.

Comme récupération politique afin de séduire les migrants, c'est assez bien troussé, sauf que eux ils ne viennent pas spécialement pour nous aimer. De sorte que mis à part quelques chrétiens orientaux qui auraient pu se glisser dans le lot, les autres doivent bien rire leurs barbes leur servant de capes... Quelle misère !

Les commentaires sont fermés.