Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Victor Loupan et Alain Noël : "Les démons de Dan Brown"

    001911762.jpg

    Victor Loupan ayant été mis en cause pour son rôle dans le cadre d'une campagne de diffamation visant un certain Anatoly Livry, j'ai essayé d'en savoir davantage sur cet auteur?

    C'est ainsi que j'en suis venu à lire le livre consacré au démons de Dans Brown, le fameux auteur du Da Vinci Code.

    Il y a deux volet à considérer dans le livre :

    Lire la suite

  • Roger Dachez, historien, propose d'excellentes lectures sur la Franc-Maçonnerie

    SML-2015-DACHEZ-et-equerre.jpg

    Un abonné de longue date m'a communiqué le texte suivant de Patrick Geay. 

    Roger Dachez, L'invention de la Franc-Maçonnerie. Des opératifs aux spéculatifs, Véga, 2008.

    Ce nouvel ouvrage de R. Dachez n'est en fait qu'une compilation à peine reformulée des articles et opuscules qu'il a publiés sur ce thème depuis 1989. On retrouvera donc ici une sorte de somme de tous les préjugés que l'Auteur répète inlassablement dans le but d'imposer sa conception entièrement préfabriquée de l'histoire de la Franc-Maçonnerie moderne. Foncièrement hostile à toute idée de transmission, de secret ou d'ésotérisme, R. Dachez en idéologue protestant et agnostique, s'inscrit dans une mouvance dont l'unique but consiste dans le démantèlement du sacré, ainsi que nous l'avons déjà maintes fois signalé.

    Puisque l'Auteur ne veut tenir compte d'aucune objection, nous relèverons seulement quelques points qui, dans ce livre, montrent son peu de sérieux. Tout d'abord, et malgré ce qu'on claironne ici et là, R. Dachez n'est pas un véritable chercheur, ni un historien, ne s'appuyant jamais directement sur les archives britanniques, ce qui ne l'empêche pas d'affirmer régulièrement quel est sur tel ou tel point, l'état de la documentation, qu'il méconnaît en fait.

    Mais cela semble faire illusion ! Au royaume des aveugles… On comparera par exemple ce qu'il écrit sur la Maçonnerie opérative avec le livre de Nicola Coldstream ( Les Maçons et sculpteurs , Brepols, 1992) dont l'érudition concernant la période médiévale est sans commune mesure avec les conjectures tendancieuses que débite R. Dachez.

    Bien qu'il ait sans doute lu ce livre, il ne le cite pas, peut-être à cause notamment des considérations relatives aux proportions architecturales que développe N. Coldstream et qui insupporte notre iconoclaste. Plus significatif, la méconnaissance des sources que mentionne le très savant M. Scanlan dans un article (dont R. Dachez a signé une assez piètre introduction, RT , n°141) portant sur la Maçonnerie du XVIIIème siècle, montre à quel point il est impossible de lui faire confiance.

    Sa culture est de seconde main et même sur la vie de son héros : J.-T. Désaguiliers, il ignore (p.261, n.1) l'ouvrage de Larry Stewart pourtant cité par P. Boutin ! En fait, R. Dachez ne prend que ce qui peut s'accorder avec ses hypothèses trompeuses et embrouillées. Il fait la sourde oreille aux recherches importantes d'E. Corp où M.K. Schuchard sur la Maçonnerie jacobite et les véritables motivations des fondateurs de la Grande Loge de Londres seulement très vaguement suggérées (p.196).

    Mais qu'importe, l'histoire rattrapera un jour ceux qui l'ont trahie et devant la révélation de ses mystères, ils resteront sans voix.

    Patrick Geay

    Une critique peu convaincante

    Cette mise en cause comporte deux aspects :

    • On met sur le conte du protestantisme de l'auteur une volonté de démantèlement du "sacré", la "F.M." étant implicitement élevée au rang d'une véritable "religion"...
    • La culture de Dachez serait de seconde main et il ne serait pas historien.

    La première accusation est assez franchement gratuite : que je sache la Maçonnerie anglaise serait plus protestante que catholique.

    Que la culture de Dachez soit de première ou de seconde main qu'importe: Geay n'est pas le moins du monde historien. Et il ne démontre rien du tout. 

    Si l'on fait une recherche sur "Roger Dachez Patrick Geay"  on trouve trace de nombreuses divergences et d'un parti pris de la part de Geay. J'ai lu attentivement plusieurs textes de Dachez et en particulier celui concernant l'apparition de Hiram Abif dans le légendaire maçonnique, une dénomination pouvant être daté que de 1723. Enfin on peut comprendre que Dachez ayant qualifié de 1717 de "non événement", toute la "guénonolatrie" soit en émoi.

    Bien des "mythes" sont en train de dégringoler de leur piédestal. C'est le cas du mythe rosicrucien qui apparaît comme n'ayant été qu'une vulgaire plaisanterie (ludibrium) de l'aveu même d'un Johann Valentin Andrae dont l'autobiographie n'est parue en 1799. Sur ce point, une fois n'étant pas coutume, voir l'article admirablement documenté de Wikipedia

    =================================

    J'aurais très bien pu me faire admettre au sein de la Franc-Maçonnerie : j'ai travaillé dans une UER où l'on savait que le Doyen en était.

    Il m'avait vu photocopier des textes parlant de René Guénon dans le bureau du secrétariat et n'avait point manqué de me poser 2 ou 3 questions. Il m'a marqué une certaine sympathie en me défendant contre les menées d'une secrétaire mais je n'ai pas cherché à me rapprocher de ce patron. Et quand à la Maçonnerie, je n'ai jamais eu la moindre envie de me livrer à diverses momeries impliquant le port de tablier et de colifichets divers.

    En revanche, la vraie histoire de la Franc-Maçonnerie m'intéresse et je constate que la recherche a progressé, qui a pour résultat de pulvériser les illusions répandues par un certain René Guénon et c'est là une très bonne chose.

    histoire_médeicne.jpg

    Roger Dachez, est, dans le civil un médecin anatomo-pathologiste qui dirige un laboratoire spécialisé dans un certain type de diagnostic oncologique. Or je m’intéresse beaucoup à la médecine et à l'histoire en général de sorte que l'auteur cité a tout pour mériter mon estime. Je vais donc relever les urls de quelques articles fort intéressants. Pour les livres voyez Amazon ou Rakuten. La liste est longue.

    Des articles sur la Maçonnerie à lire d'urgence :

    Il s'agit d'un relevé non exhaustif. Il faudrait tout imprimer de ce blog en commençant par la page 53 et en remontant:

    http://pierresvivantes.hautetfort.com/index-52.html

    A l'aide de l'application Print Firendly & PDF disponible pour Firefox pour ensuite rassembler les pdfs obtenu. La navigation dans un blog n'est pas chose aisée. Et si un lecteur veut se donner la peine de rassembler les titres des articles (130 environ) avec leur urls, je me ferai un plaisir de compléter le présent post.

    La sélection qui suit est loin d'être suffisante...  Il conviendrait par exemple de pouvoir trouver les articles où l'auteur expose ses conceptions relatives à l'utilité de la Maçonnerie, son rôle etc... Ce n'est pas aisé de trouver avec des mots clefs... Je n'ai trouvé qu'un texte mais j'en ai aperçu d'autres que j'ai négligé de noter à temps.

    Quelques "antidotes" parmi d'autres

    Lire la suite

  • Le diapason à 432 Hz est-il doté de vertus ésotériques et/ou thérapeutiques particulières ?

    index.jpg

    Il y a un bon moment que j'assiste à la création d'un mythe autour du diapason à 432 Hz.

    Le n° 123 de Nexus a consacré plusieurs articles à des thèses relevant de la musicothérapie. L'un de ces articles prétend que l'accordage sur un La à 432 Hz aurait des effets particuliers sur le corps.

    C'est évidemment faux et même archifaux et s'il est un domaine où les élucubrations de crétins ignares autant que prétentieux a bien le don de m'énerver, c'est quand des gens qui n'ont pas la moindre idée de la complexité de l'évolution des théories et des pratiques musicales se mettent à produire des inepties en cherchant à faire école pour, éventuellement, gagner de l'argent.

    L'image ci-dessus est assez "symbolique" en ce sens qu'on y voit une femme censé être "extasiée" par la fréquence de 432 Hz, ce qui me fait dire que pour trouver une différence entre une même pièce jouée à 432 Hz ou à 440 Hz, il faut être passablement ... hystérique.

    Lire la suite