Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Frithjof Schuon au pays des "succubes"

    Succubus.jpg

    Succube : nom masculin désignant un démon femelle censé s'unir aux hommes la nuit... La chose est censée ressembler à l'horreur que vous voyez ci-dessus. La littérature et l'imagerie "gothique" dont raffole une partie non négligeable des adolescents contemporains est remplie de ce genre d'horreur. Le contraire du succube c'est l'incube, démon mâle qui s'attaque aux femmes et pas que... Ce dernier filon du pas que est du reste largement exploité par un certain dessinateur dont j'ai oublié le nom. Je n'ai pas eu connaissance d'accidents physiques de ce type mais certains en rêvent et s'en inventent. Chercher à incube gay, à ma connaissance, ces derniers auraient tendance à se manifester sous l'apparence de prétendus "extra terrestres".

    Trêve de plaisanterie. J'ai reçu d'un lecteur de très longue date le courrier suivant :

    Cher Monsieur,

    J'ai eu l'occasion de fréquenter à de multiples reprises un ancien adepte de Schuon qui, après un long et fervent passage de plusieurs années dans la secte islamisante, est revenu à sa religion d'origine, un catholicisme de stricte obédience romaine. Je dois dire que son périple personnel, dont je fut le spectateur, lui a apporté beaucoup et miraculeusement sans en faire le moins du monde un extrémiste catho, genre Ecône.

    Nous sommes assez ami pour en débattre maintenant sereinement et pour tomber d'accord quant à la nature de l'influence délétère que Schuon avait sur tant de personnes et dont je me permets de vous faire le résumé suivant:

    Tout d'abord, il faut se souvenir que dans sa famille (je crois par son père), on pratiquait le spiritisme. Or ce "sport" (rebaptisé "channeling" car c'est plus vendeur) induit souvent un déséquilibre psychique. Ainsi, au début du siècle passé, il y avait sauf erreur plus de 50% de l'effectif des patients des cliniques psychiatriques de la région de (censuré) qui étaient d'origine spirite.

    Si on lit sa prose et surtout son livre autobiographique en allemand, Intitulé "Erinnerungen und Betrachtungen" (Souvenirs et considérations), il paraît assez évident que cette soit disant Vierge Marie, n'était que, faute de mieux, je nomme un "succube", soit une entité maléfique (un "jinn" en Islam) du monde intermédiaire qui  littéralement l'a "infesté" à son insu sa vie durant, d'où notamment sa mégalomanie teintée d'exhibitionnisme et d'érotomanie. Dommage qu'il n'en soit pas été la seule victime.

    Vous avez le mérite d'avoir eu le courage et la ténacité nécessaire pour en faire la démonstration. On ne vous remerciera jamais assez de cette oeuvre de salubrité publique que vous avez entreprise avec succès.

    Bien à vous

    Cette lettre, vous vous en doutez, m'est allée droit au coeur, vous vous en doutez car de la ténacité il en a fallu et vous savez les emmerdements qu'elle m'a valu sous la forme notamment d'un style de diffamation tendant à me faire passer pour "pédophile". C'est environ 25 ans qu'a duré l'enquête, le temps d'une génération, heureusement cela n'a pas été à temps plein.

    L'ensemble du Dossier Schuon est toujours disponible et en téléchargement libre.

    Voir : http://dossierschuonguenonislam.blogspirit.com/archive/2016/08/19/dossier-affaire-schuon-liens-3078361.html

    J'ai du indiqué quelque part que le père de F. Schuon a effectivement trempé dans des séances de spiritisme car je me souviens que mon relecteur a beaucoup insisté sur ce point. Pour le cas où cette indication se serait trouvé "noyée" dans la vaste documentation existante, il était bon d'insister sur ce point qui est bien évidemment la clef de toute l'histoire.

    J'ai eu en mains le texte original et la traduction en français des souvenirs évoqués. Un autre ancien disciple de Schuon qui avait été très éprouvé par son aventure aux côtés de Schuon a pris la peine de traduire ces fameux souvenirs. J'ai malheureusement oublié son nom et son lieu de résidence. C'était il y a deux décennies et il est probable que depuis lors il est passé dans un autre monde que l'on espère meilleur.

    J'ai malheureusement fait la bêtise, à l'occasion d'un déménagement, de mettre en vente et la photocopie de l'original et la traduction de ces fameux "souvenirs" sans avoir pris la précaution de scanner tout cela. Mais qu'importe, à présent plus personne, ne peut mettre en doute mes conclusions et mes jugements. Il existe une surabondance de documents photographiques où l'on voit Schuon posant nu comme un ver en étant seulement coiffé d'une parure indienne à plume. Je ne puis qu'inviter ceux qui en ont la possibilité à imprimer cette documentation, à en relier les volumes et à les déposer ici et là dans quelques bibliothèques d'études fréquentées par les chercheurs en religions afin que ce labeur ne se perde pas.

    Il est évident que je ne pouvais rien faire quand à pouvoir guérir les traumatismes de ceux qui sont évoqués dans les deux volumes de témoignages existants mais au moins on peut désormais confronter l’œuvre littéraire de Schuon à ses arrières plans ténébreux. Il faut à présent prendre le parti d'en rire ! Que de temps et de fatigues pour en arriver là !  

  • Un nouveau livre " Guénon et le christianisme ou le rendez-vous manqué"

    Epignosis.JPG

    Dernières nouvelles : J'ai reçu du personnage évoqué ci-dessous, des observations complètement falabraques sur des passages d'un post que j'ai supprimé avec l'intention d'en ré-exploiter le contenu dans un cadre différent. Rappelez vous on m'avait reproché de faire du Michel Onfray. Ca tombe bien, voici une excellente occasion de préciser certains points. Vous pourrez constater au passage à quel point certains individus sont doués quand il s'agit de tout comprendre de travers.

    Cet individu m'a certes fatigué mais il m'est tout de même arrivé d'éprouver des moment de pur bonheur à remettre à sa place ce quidam. Plus "bouché" que cet olibrius, tu meurs ! 

    Lire La réponse à "Jean Valentin" des "Editions Epignosis".

    Si vous voulez commander son livre au sujet de Guénon, son email est dans le pdf, la souscription devrait aboutir d'ici une quinzaine. Sa nouvelle "Bible" augmentée de textes "proto orthodoxes" et "gnostiques" serait déja disponible. Oui nous avons à faire avec un nouveau gnostique. Notez que j'ai cru qu'il que c'est le nom de Jean Valentin Andreae qui lui avait inspiré son faux blaze mais je me suis planté mais je ne vais pas reprendre mon papier. Il s'agit d'une réincarnation de ce Valentin dont a parlé Tertullien qui faillit être évêque de Rome en 143. Excusez du peu ! On me pardonnera, je l'espère de ne point être passionné de gnosticisme...

    ===========================

    J'ai reçu d'un certain "Jean Valentin" une invitation à souscrire à ce nouveau livre. En voici le sommaire :

    Introduction : Guénon, le restaurateur de la Tradition, et ses écueils

    Première partie : René Guénon, le catholicisme et l'exotérisme chrétien

    Marie-France James, ou l'exotérisme journalistique

    Jean Borella : l'ornière de la philosophie exotérique

    Jean Daniélou et la reconnaissance marginale de l'ésotérisme judéo-chrétien

    L'anti-gnose d'André Allard L'Olivier : thomisme exotérique versus Christianisme initiatique

    Jean-Marc Vivenza : l'augustinisme martinésiste contre la Tradition Primordiale de Guénon

     

    Deuxième partie : René Guénon, essais d'aboutissement, et rattachement à l'Islam

    Les tentatives de concrétisation et d'« aboutissements » de l’œuvre de Guénon

    Le passage ou conversion à l'Islam

    Frithjof Schuon et le Christianisme par rapport à l'Islam

    Michel Valsân, autre grand guénonien converti à l'Islam

     

    Troisième partie : René Guénon et le Christianisme primitif

    Guénon et la tradition chrétienne

    Restauration traditionnelle, Réforme et protestantisme

    Mystique et ésotérisme, cette « quadrature du cercle »

    Conclusion : l'inébranlable possibilité chrétienne

    Un seul chapitre m'intrigue : Jean Borella : l'ornière de la philosophie exotérique. Si j'ai bien lu les deux points peuvent être remplacé par un signe =. En d'autres termes, ce chapitre serait très critique à l'égard de l'auteur cité.

    Mais enfin ce projet de livre ne touche pas au cœur du problème, à savoir pourquoi le rendez-vous n'a pas eu lieu. Je présume qu'il ne sera guère que l'occasion de raconter une fois de plus une partie de l'histoire du milieu guénonien sans nous apprendre rien de nouveau. Ce ne peut-être, au final, qu'un plaidoyer en faveur du christianisme qui ne peut être qu'apte à prêcher des convertis...

    Pourquoi le rendez-vous n'a pas eu lieu ?

    Lire la suite

  • Macron, après le brûlage en effigie, la crucifixion... Et si le tag avait été retouché ?

    960x614_ter-inscription-macron-agremente-personnage.jpg

    L'image que voici fait polémique. Voir:

    https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/20/2783980-marseille-tague-macron-crucifix-fesses-ter.html

    Les utilisateurs des TERs de la "Côte d'usure" dénoncent des cheminots chargés de leur entretien en se bornant à déplorer que la profession s'essaient à des jeux plus ou moins innocents plutôt que de s'évertuer à garantir le respect des horaires prévus. Les journalistes sont passés maîtres dans l'art de diriger les regards dans la mauvaise direction pour tout brouiller.

    Mon attention a été attirée sur le phénomène par un duo de filles de harkis alors que j'avais commandé au pizzaiolo dont le commerce tend à rendre un peu moins triste la place du village où il exerce. Elles ont entendu parler d'un tag représentant le président avec une épée profondément enfoncée dans le cul.

    Et si cette image était le fait de djihadistes avant d'avoir été retouchée à la va vite et sur ordre avant présentation au public ? Notez qu'il est facile de transformer un poignard ou une épée en crucifix, ça se fait en un tournemain en ajoutant un peu de noir? Une bonne macrophotographie permettrait sans doute de discerner des retouche mais on va bien sûr s'empresser de débarbouiller la rame.

    Macron a récemment tenté de séduire l'épiscopat. S'il y a parmi les cheminots des "zozos" je ne sache point qu'il y aient parmi eux des gens des catholiques pratiquant intéressés aux problèmes de religion. L'intention la plus naturelle eut été, de la part de tels artistes, de lui fourrer une plume d'autruche dans le fion. Le crucifix ne fait pas "sens" !

    Et si le nettoyage des TER a été confié à un personnel externe plus ou moins basané, il est clair que, si, profitant d'un défaut de surveillance, ce personnel avait fait un coup à sa façon, j'imagine que pour éviter le scandale retentissant et un gigantesque éclat de rire planétaire que l'outrage allait causer, on aura préféré travestir l'oeuvre qui a en dévier la "paternité artistique".

    Ce qui m'inspire cette hypothèse c'est le contenu d'un film que j'ai dont j'ai vu, dans le même temps, la fin. On y voit une enseignante raciste prendre en otage une classe à dominante colorée. Le scénario est d'une subtilité diabolique en ce sens qu'au terme d'une manipulation de haut vol par le flic qui sert de négociateur, c'est un jeune français de souche contrastant par sa blancheur et la fille parfaitement assimilée d'un couple d'arabes francisés, probablement des harkis qui se fait descendre en assumant seuls, les frais d'une opération tordue visant, comme on dit, à préserver la paix civile. Tandis que le noir ordonnateur d'un viol en réunion et ses camarades s'en tirent sans une égratignure.

    Les flics déguisés en journalistes caméramans ont exécuté l'enseignante sur ordre d'une ministresse en pantalon comme caricature d'un certain féminisme ambiant. J'ai pris le train en marche chez un voisin, et je ne sais pas le titre de cette oeuvre remarquable mais j'ai pu en voir suffisamment pour tirer la morale de l'histoire et en dégager les leçons. En dépit des clins d'oeil que l'on discerne dans la loufoquerie de quelques détails de la mise en scène et du scénario, il a bien été conçu pour nous avertir que rien que pour éviter un soulèvement ethnique nos dirigeants sont capables de toutes les saloperies possibles et imaginables.

    La synchronicité approximative de ces deux observations a valeur de "signe" à mes yeux. Ma lecture certes me fait encourir le risque d'être traité de cinglé mais qu'importe, non seulement j'ai l'habitude et je suis blindé à cet égard, et ce qui importe c'est qu'il ne saurait s'agir d'un délit. Notons également qu'il ne saurait être interdit de rêver...

    Comprenne qui pourra ! Enfin si c'est l'oeuvre de cheminots bien de chez nous, ce serait alors ce que les psychanalystes appellent un "acte manqué". Et si oui, quel dommage !

    Jamais deux sans trois : espérons que si un troisième "outrage virtuel" survenait, il sera un peu mieux ficelé! 

  • Le Vatican tente de relancer le métier d'exorciste...

    Capture.JPG

    Sputnik a consacré plusieurs articles à la question des exorcismes.

    Voir https://fr.sputniknews.com/search/?query=exorcisme

    Le Vatican aurait organisé une formation à visée internationale mais si les critères anciens n'ont pas changé "obligation de parler une langue ancienne ou inconnue et de révéler des choses cachées" les exorcistes doivent passer à côté de beaucoup de cas. Quant à la présence de psychiatres comme garantie d'équilibre laissez moi rigoler. En effet lorsqu'on sait à quel point le définition des "maladies mentales" est sujette à caution, voir les critiques du DSM IV, on ne peut que de gausser de l'entreprise.

    Je me rappelle qu'un psychiatre à la noix, à l'époque où j'étais rebelle à l'endroit d'un père excessivement maladroit à qui il m'est arrivé de coller deux yeux aux beurre noir m'avait rangé dans la catégorie des hébéphrènes catatoniques. Je cite Wikipédia :

    La schizophrénie hébéphrénique, ou hébéphrénie, est une forme de schizophrénie.

    Cette affection psychique caractérise une forme de schizophrénie touchant des sujets jeunes, avec une absence apparente de délire paranoïde et la présence d'un syndrome dissociatif menant rapidement à un retrait social (retrait autistique). Elle évolue généralement vers un appauvrissement intellectuel et relationnel. Le traitement passe par la psychothérapie (individuelle et/ou institutionnelle) et la médication, bien que l'affection puisse se montrer résistante au traitement par neuroleptiques.

    Quant à la catatonie Elle était considérée autrefois comme une forme exclusive de la schizophrénie (schizophrénie hébéphrénocatatonique), caractérisée par des périodes de passivité et de négativisme alternant avec des excitations soudaines.

    On peut voir au travers de cette dernière définition que tout personne non consensuelle susceptible de cultiver une vie intérieure et de ne se manifester de façon plus ou moins soudaine, voir explosive que quand on lui chie dans le bottes procède d'une vision norminative à l'américaine. Bien évidemment, l'imposition de cette norme conduit à déformer la réalité et n'a guère pour but que de plus ou moins diaboliser les individus qui n'entendent pas se soumettre à l'hypocrisie et à la fausseté ambiante et à la corruption abominable qui en résulte.

    A propos de langues anciennes ou inconnues que le patient n'aurait pas apprises à l'INALCO, cela laisserait supposer que Satan ou ses démons seraient demeurés figés dans un état très archaïque de l'histoire du monde. Il se peut que dans de rares cas des gens puissent être possédées par le genre d'entités infernales que l'on voit poindre dans les fantasmagories relevant de la littérature dite "gothique", genre Seigneur des Anneaux et Cie. Le fait est que l'on cultive plus ou moins sciemment ce genre de "culture" et les humains ne peuvent rien imaginer qui ne vienne point de quelque part. Toute la question est de savoir si des vieux rituels pompeux en latin médiéval sont susceptibles de neutraliser pareille engeance.

    Je note qu'historiquement autant que traditionnellement, la capacité de prononcer des exorcistes est donnée dès avec l'imposition des "ordres mineurs". Le fait qu'on la réservé à des prêtres et donc à la plénitude du sacrement de l'Ordre n'a nullement amélioré la situation. Je pense pour ma part, que pour certains "exorcismes" s'imposant dans le cadre de la vie ordinaire, il n'est nul besoin d'avoir reçu une mission particulière. Pour ma part, j'ai pris modèle sur Guénon qui faisait ça très bien avec certaines de ses répliques que l'on peut définir génériquement comme relevant des "lettres chargées". J'ai appliqué le procédé avec un certain bonheur et quand il arrive qu'on me chie dans le bottes, j'adresse par la poste ou par Internet ce genre de projectile aux gens qui dépassent les bornes. Ma dernière victime est un curé polonais qui s'est fait détester de pas mal de citoyens, y compris du Maire du patelin. Je lui ai administré le coup de grâce à la suite d'un litige.

    Quand on propose à des fidèles présents de commenter l'évangile du jour, il faut accepter les risques encourus. Bien évidement, mon commentaire sur l'accomplissement de la loi revendiqué par Jésus ne pouvait que produire l'effet d'un séisme d'assez forte magnitude, ce qui m'a valu des réactions fort peu chrétiennes. J'ai été traité de quasi nazi, en marge d'une réunion biblique, lors d'agapes par un sale type dont le grand oncle a livré les juifs du patelin à la Gestapo, ce qui lui a inspiré la prétention d'avoir été un résistant. Je passe sur divers la mise sous tutelle d'une cousine dont il pensait hérité avec la complicité et le soutien d'un diacre. L'intéressé a mordu la poussière car le jugement a été levé en appel et la dame, un pilier de l'église locale, a recouvrer sa pleine liberté.

    Bien sûr le patron de la paroisse un polonais, a prétendu pouvoir me sommer de rendre les clefs mis à ma disposition pour certaines raisons sans avoir à le faire par écrit et de façon motivée. C'est bien tombé car j'ai une dent contre les manigances de la nation polonaise quant au fait qu'elle entretient depuis le XVIIème siècles des relations privilégiées avec l'Amérique et que ses dirigeants actuels, ont été ravis de se prêter à certaines manigances de l'Otan pour satisfaire un vieux contentieux avec la Russie. Contentieux dont nous ne sommes pas responsables et dont je me contrefous ! Je lui ai rappelé également les effets désastreux de la directive Bolkenstein à propos des "plombiers polonais" et autres artisans qui viennent de l'Est de l'Europe. Tout en terminant pas de cas de ses pareils. En effet, si des prêtres polonais viennent chez nous pour combler les trous qu'engendre la pénurie de vocation, c'est tout simplement parce que, bien que l'Eglise de France risque la faillite, ils sont mieux payés chez nous que chez eux alors que si on appliquait à leur égard la fameuse directive, il nous coûteraient moins cher. Et je vais même jusqu'à dire que dans la mesure où l'Eglise polonaise est riche à milliards depuis qu'elle a récupéré les biens qui avaient été confisqués par l'application d'un régime soviétique, la Pologne pourrait nous faire cadeau des "intérimaires" qu'elle nous adresse !

    Enfin, "cerise sur le gâteau", je lui ai fait remarquer qu'on a déclenché une révolution, que si elle a comporté des aspects critiquables et même haïssables, le point positif c'est que depuis lors le catholicisme a cessé d'être "religion d'Etat", que chacun est livre d'adopter la religion ou la philosophie de son choix et qu'il ne sera plus jamais dans nos habitudes et nos mœurs de baiser les mules de curés surtout tyranniques en se roulant par terre à leurs pieds et que par conséquent, s'il n'est pas content de la météo locale, personne ne l'empêche d'aller se faire voir ailleurs, bien au contraire !

    Cet idiot, au lieu de garder ça pour lui en a lu des passages à ses fidèles et j'imagine qu'il a procédé à des prélèvements hors contexte. Sauf que si j'avais répliqué en publiant l'intégralité de l'épître, j'aurais sans doute mis pas mal de rieurs de mon côté. Je présume qu'il a été marqué d'un fer rouge et qu'il n'oubliera jamais la claque qu'il a prise. Je ne peux qu'inciter mes lecteurs à pratiquer cette sorte de "mini exorcisme" à l'égard des gens qui dépassent certaines bornes. Les choses iraient sans doute beaucoup mieux si une majorité de citoyens refusaient de plier l'échine devant ce genre de personnage. Il n'y a pas lieu de prendre des gants vis à vis d'une église où la "pédophilie" s'est pratiquée à une grande échelle car si les délinquants ne constituent pas la majorité par esprit de corps ont les a protégé. bref, nous n'avons guère de leçons à recevoir d'une quelconque prélature...       

  • La troisième guerre mondiale a eu lieu, une quatrième est-elle possible ?

    La troisième guerre mondiale est passée

    Il est vrai que l'on peut considérer la guerre européenne à laquelle un certain Napoléon a participé au lendemain de notre sacro sainte "révolution" comme ayant été la "première guerre mondiale". L'adage, jamais 2 sans 3 se trouve donc validé. C'est la thèse de celui qui m'a reproché de faire du Onfray... Il exclut une quatrième guerre mondiale pour les mêmes raisons que Jean-Pierre Petit sauf qu'un dérapage est toujours possible et il ne viendra pas des Russes qui sont en mesure de tenir la dragée haute aux Américains et à leur complices qui apparaissent finalement comme les cons et les dindons de la farce. L'url de la vidéo ci-dessus m'a été communiquée par un autre lecteur.

    J'ai supprimé la note qui posait la question d'une 3ème guerre mondiale pour quantité de raisons. D'une part les événements vont trop vite pour que, compte tenu du peu de temps dont je dispose pour examiner la situation, je puisse coller à l'évolution des faits sans risquer d'aller trop vite.

    Obstacles contingents à la tenue régulière d'un blog

    Je suis informaticien de métier. J'ai eu la responsabilité d'un parc de machine dans une UER mais il n'empêche que l'usage de l'informatique est une source de stress, à cause d'un système hégémonique qui est une saloperie diabolique car il a été manifestement conçu pour être plein de trous en faveur de la NSA. Outre les questions sécuritaires, on ne voit qu'une seule page à la fois. Quand il s'agit d'écrire un livre, on en passe par des impression papier périodiques mais pour un blog il faut passer beaucoup de temps à la relecture, ce que, généralement je néglige. Le jour ou on trouvera un moyen de saisir un texte, tout en lisant un livre, par une seule énonciation mentale, les choses iront mieux. Il n'y aura plus besoin de recopie pour les citations et surtout on pourra rédiger des notes sans passer par un carnet ou une tablette avec du Wi Fi pour vous stériliser les "coucougnettes"... Mais c'est un rêve et de toutes façons, tout va toujours trop vite.

    Les Russes ont les plus grosses "coucougnettes"

    Lire la suite

  • Macron, l'égal de Poutine ? Son vrai visage...

    On au beau penser ne plus pouvoir être étonné de rien et être préparer à tout voire au pire, il arrive qu'on soit "bluffé"

    Voir : http://www.7sur7.be/7s7/fr/16921/Syrie/article/detail/3410365/2018/04/16/Macron-Je-suis-l-egal-de-Poutine.dhtml

    Je cite :

    Macron sur Poutine
    Les anecdotes en "off" permettent également de mieux cerner l'attitude adoptée par Emmanuel Macron face à Vladimir Poutine: "Je suis l'égal de Poutine. D'ailleurs, Poutine me comprend. Et si j'ai décidé de frapper la Syrie, c'est pour faire comprendre à Poutine que nous sommes là. Et lui comprend ce discours. C'est une solution pour ramener la paix en Syrie", aurait confié le président français à l'épouse de Jean-Jacques Bourdin. 

    L'actuel président ne se souvient manifestement pas de ce qui est arrivé à un certain Sarko 1er, à propos d'un entretien privé qui s'est tenu à Moscou. On a pensé, rappelez vous, qu'il avait bu un peu trop de vodka mais en réalité il a été "sonné" par un avertissement du maître du Kremlin qui lui aurait déclaré en substance qu'en fonction de son comportement, il pouvait en faire soit le Roi de l'Europe ou en faire du petit bois...

    Voir : https://www.huffingtonpost.fr/2016/12/15/les-scuds-de-vladimir-poutine-qui-ont-mis-sarkozy-k-o-et-fait_a_21628572/

     

    Lire la suite

  • Islam : Une réponse à la thèse de Dan Gibson sur Pétra comme étant la Mecque originelle

    Gibson_Petra.jpg

    Je reviens sur cette note car j'ai fini par recevoir le livre. Je ne l'ai pas lu encore entièrement mais je peux d'ores et déjà faire quelques remarques.

    Je signale l'existence de ce livre de Amine Ahmed Khellifa, ouvrage que j'ai commandé et que j'attends d'un jour à l'autre. J'en ferai la recension.

    Le Père Edouard-Marie Gallez avait déja situé l'origine de l'Islam plus au Nord en Syrie.

    Quelques puissent être le conclusions de l'auteur sur cette thèse dérangeante de Dan Gibson, je suis certain que la Mecque actuelle résulte bien d'une invention tardive, le mot "invention" ne signifiant pas "découverte" mais "création artificielle".

    Voici une page avec la liste des articles de cet auteur :

    http://www.ahmedamine.net/articles

    Il s'y trouve des choses intéressantes qui méritent d'être étudiées. Je ne sais pas si j'aurai le courage de publier les recensions qui s'imposent mais au moins puis-je considérer que c'est au moins une occasion de se "changer les idées" vu que le futur n'est pas rose.

    Lire la suite

  • L’officier Arnaud Beltrame était–un bon militaire et un exemple ? Ni l’un ni l’autre...

    beltrame.jpg

    MAJ :  Ce post m'a valu des remarques plutôt positives. Un correspondant de la première heure me fait remarquer qu'il s'est étonné que le gendarme ait été ligoté et conséquemment égorgé et donc n'ait pas été formé au close combat.

    Mais en cherchant, on découvre que ce gendarme avait anticipé son rôle "sacrificiel" dans une simulation antérieure de quelques jours au drame...

    A noter également une censure d'une vidéo de Panamza, soit disant pour viol du droit d'auteur mettant en scène un extrait d'une vidéo tournée à l'occasion de cette fameuse anticipation à caractère suicidaire qui a été l'occasion de faire ressortir un engagement maçonnique dudit gendarme. Engagement fort peu compatible avec une figure présentée comme chrétienne et qui plus est fort catholique. Quant à savoir si la Maçonnerie préconise ce genre de sacrifice, ça me parait assez tiré par les cheveux.

    En marche.jpgAu final l'affaire s'apparente à une très mauvaise blague et ajoutons à cela que l'intervention du locataire de l'Elysée en faveur d'une réparation du lien brisé avec l'église catholique romaine la fout mal, vouloir rétablir un lien avec une église calamiteuse dont le Primat a manifestement couvert des affaires de pédophilie a quelque chose d'assez gerbant. Bien évidement le clergé de cette caverne de voleurs multinationaux ne pouvait que tomber sous le charme de notre sulfureux flûtiste national.

     

    ========

    Retour sur une affaire lamentable. Dans une armée, l’essentiel n’est pas l’héroïsme romantique, mais l’efficacité au combat : détruire l ‘ennemi passe avant tout. Se livrer en otage à la place d’une caissière comme l’a fait le lieutenant-colonel Beltrame, avant de se faire piteusement assassiner, c’est peut–être héroïque au sens mystique, mais ce n’est pas glorieux. Un militaire n’a pas à être un héros sacrificiel mais un professionnel de l’élimination de l’ennemi. Le but du militaire, c’est de vaincre, pas de donner sa vie gratuitement. Le lieutenant–colonel Beltrame s’est en tout cas comporté d’une manière médiatiquement spectaculaire et mystiquement sacrificielle, mais militairement catastrophique. Les autorités et les médias ont stupidement applaudi, les larmes aux yeux, tandis que les djihadistes et leurs sympathisants de plus en plus nombreux ricanent et se frottent les mains.

    Je dois dire que je partage tout-à-fait cette opinion d'un certain Guillaume Faye sans pour autant adhérer nécessairement à ses diverses théories.

    Lire la suite