Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une mise en cause de Slimane Reiki et de Eric Geoffroy sur spahirnews

    omero-islam.jpgCe musulman s'ingénie a jeter des pavés dans la mare où barbote les imams guénonistes. On lui souhaite bien du plaisir et surtout du courage car il y a beaucoup à faire...

    Voir : http://www.saphirnews.com/Il-faut-euthanasier-la-tradition-musulmane-hegemonique_a24512.html

    Sous le titre Il faut euthanasier la tradition musulmane hégémonique, un certain Omero Marongiu-Perria, jusqu'ici totalement inconnu au bataillon a écrit ce qui suit :

    La Tradition est un leurre

    Depuis quelques mois, c’est du côté de la « Tradition », guénoniste cette fois, que de nouvelles salves sont apparues pour tenter de discréditer les réformismes qui seraient inféodés à la « modernité insolente ». Alors qu’il avait publié, en début d’année 2017, une analyse des quelques problématiques liées à la pensée réformiste, le journaliste et non moins ami Fouad Bahri a publié plus récemment un article dans lequel il accuse les « réformistes-libéraux » d’être ni plus ni moins des agents au service de la destruction de l’islam et des figures de l’autorité religieuse. Leurs armes seraient les sciences humaines et plus particulièrement l’approche déconstructiviste développée par Mohamed Arkoun, pour offrir « un accomplissement individuel sous le sceau de la liberté et de la célébration œcuménique d’un humanisme obtenu au prix d’une révolte métaphysique contre Dieu ».

    Lire la suite

  • Et si on reparlait des mystérès de Rennes le château...

    Rennes-le-Chateau-une-affaire-paradoxale.jpgJ'ai eu l'occasion d'entrer en contact avec un auteur qui s'intéresse à la geste d'un certain R.P. Martin de Hauteclaire, de son vrai nom Christian Couderc. Il est tombé son mon texte à ce sujet. Je suis le seul (ex) guénonien a avoir mis l'accent sur l'imposture de ce personnage, imposture dans laquelle a trempé un certain Jean Robin. Toutefois, je découvre que Jean-Paul Bourre en aurait fait mention dans son Orgueil des fous, livre datant de 1979 que je n'ai jamais lu et dont je ne connaissais même pas l'existence. On n'a pas manqué de traité Robin de "contre-initié" mais personne n'a eu la curiosité de chercher qui se cachait derrière ce pseudo "Hauteclaire". Je tairai le nom de l'auteur concerné qui avec une amie à lui a troussé trois livres qui ne manquent pas d'intérêt à propos de certaines énigmes.

    M'étant enhardi à lui passer mon texte sur un dernier épisode à propos de Rennes le Château, il m'en a félicité. Ce texte était sur l'ancien blog et il a disparu avec lui. Il n'est pas inutile de le redonner mais je dois l'accompagner de quelques commentaires.

    Ce dont on parle dans ce texte est assez périphérique à l'affaire initiale. Il est douteux que l'abbé Saunière ait découvert un trésor fabuleux, l'industrie de son trafic de messe et l'existence de subvention de la part d'un groupe de catholiques légitimiste qui reste plus ou moins à identifier suffit à expliquer sa geste. Saunière a connu une certaine gêne du fait du procès intenté par son dernier évêque et à du amputer une rente de 20 000 F de l'époque d'un quart pour solder ses dernières factures. Il a certes découvert des pièces et des bijoux dans un caveau mais il s'agit d'un trésor relativement modeste et assez moderne.

    J'ai relu ce texte, si j'avais le temps et surtout le courage, j'abrégerais certains passages qui risquent de paraître un peu lourdingues pour qui n'a pas suivi, à l'époque les événements qu'ils s'agissait de commenter. Une erreur est à rectifier à savoir qu'un certain "transexuel" qui s'était manifesté sur un forum, est bien un homme mais il ne s'est point agi de Franck Daffos qui est la principale cible de mon étude.

    La seule vraie nouveauté est le massacre à la hache du diable soutenant le bénitier rennais pas une musulmane que l'on dit non fondamentaliste et assez lettrée puisqu'elle a travaillé dans un cabinet d'avocat. Ca s'est passé lors du premier tour des dernières présidentielle.

    J'ai le projet de poursuivre le travail de démythification d'un certain Octonovo mais j'ignore si j'aurai le courage de le mener à bien. Certains se distraient du caractère lamentable des minables évolutions du "milieu guénonien" en lisant ou relisant des Agatha Christie et il me semble plus utile de s'amuser en essayant de déniaiser le monde de certaines supercheries. Or l'exemple de Rennes le Château est emblématique d'une somme de végétations délirantes à nulle autres pareils tant du point de vue de la quantité que du génie imaginatif.

    Lire la suite

  • Bruno Hapel est de retour (...) avec ses propres limites...

    41WQ-DJ8JWL._SX330_BO1,204,203,200_.jpgL'un des mes informateurs m'écrivait ceci :

    Autre truc intéressant (je vous envoie les liens) un blog Bruno Hapel est apparu...

    Oui c'est relativement nouveau ça date de 2016

    On y trouve à boire et à manger. Hapel y éreinte joliment le vizir Gilis.... Hapel est plus lucide que la moyenne (il est vrai que la moyenne des guénonistes c'est pas fameux) mais son fétichisme des textes est aberrant: des gens comme lui, Pierozak ou l'horrible Tagada recueille inédits et versions alternatives, à la virgule près comme s'il s'agissait de logia de Jésus ou de feuillets de Platon exhumés au grand jour !

    Le cas de Pierozak est à mon avis très différent, il vit dans un autre monde, les U.S.A. et il n'a rien à voir au point de vue mentalité avec ces "franchouillards" qui ont voulu faire de l'œuvre de Guénon leur "chose"... De plus il a fait un travail remarquable avec son index et il n'en tire aucune vanité ni le moindre intérêt...

    Le plus drôle c'est qu'en fait, croyant lui être dévots, ils trahissent la volonté de Guénon qui avait stipulé à Luc Benoist (lettre 17/06/1943) qu'il ne voulait que soient publiés que les écrits parus sous la signature "René Guénon" !

    Lire la suite