Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Karma Ling, tel un "phoenix" renaîtrait de ses cendres

Karmakrame.JPG

Karma-krame !

J'ai du être informé de l'incendie qui a ravagé l'institut Karma Ling en Savoie dans la nuit du 30 novembre au premier décembre mais ça n'a pas du me frapper car j'en ai pas gardé de souvenir marquant n'ayant pas eu connaissance de l'ampleur des dégâts. Le fait m'a été rappelé ces derniers jours par un ami bouddhiste de longue date qui m'a révélé, au cours de la conversation, que c'est un ancien cuisinier de l'établissement que est à l'origine d'un incendie criminel.

Ce cuisinier se serait vengé de l'exploitation dont il aurait été victime de la part de la "Mère Denis" (Teundroup) qui lui devrait encore de l'argent. C'est en effet ce qui se dit, de bouche à oreille, parmi les dévots qui sont au courant des anomalies dont sont coutumiers les centres bouddhiques.

J'avoue m'être réjoui en contemplant ces belles flammes purificatrices car j'ai séjourné à deux reprises au moins à Karma Ling et j'ai pu observer de près comment les choses fonctionnaient et je n'ai pas manqué d'être assez révolté par ce que j'ai vu et entendu. Et pas qu'à Karma Ling, je suis allé aussi en Bourgogne et je sais également comment et sur quelles bases fort problématiques ont été fondées un centre, jadis sis à Laghet (un centre de culte marial) transféré plus tard dans l'arrière pays de Grasse sous le nom d'Institut Maghada.

A condition de prendre la peine de ranimer mes souvenirs, je pourrais raconter par le menu tout ce qui s'est passé ici et là. Mais à quoi bon ! Je ne puis évoquer ces souvenirs sans sentir monter en moi une véritable nausée et bien que je n'ai jamais été vraiment à l'aise dans une église catholique, je n'y connais pas ce genre de malaise mais si l'ambiance n'y présente aucun caractère enchanteur.

Je ne pourrais guère que me faire plus de mal que de bien en revivant certains épisodes et je n'ai trouvé qu'une solution : prendre la poudre d'escampette et rompre toute relation avec ces milieux aux arrières plans assez glauques. Milieux qui sont, à certains égards plus "toxiques" encore que ne peut l'être le catholicisme qui a tendu a quasiment faire l'unanimité contre lui. Je m'en tiendrai à quelques détails...

Concernant Karma Ling

J'ai le souvenir datant des années 90 du siècle dernier d'une véritable pétaudière, très insalubre du côté des cuisines. Les résidents déjeunaient dans le grand bâtiment longiligne dans une pièce située dans la partie basse. J'en garde une image assez vague, celle d'une sorte de cave. A l'époque héroïque, il n'y avait pas de "garde manger". Les rats chiaient dans les réserves, laissaient des traces de pattes dans le beurre. La nourriture a toujours été le point faible de ces sortes d'établissements. Beaucoup d'hydrate de carbones, pâtes alimentaires et Cie, peu de protéines, bref des troubles intestinaux à la clef...

J'ai été bien sûr informé de la liaison de Lama Denis avec une nonne dont j'ai encore l'image en mémoire. J'ai quelques souvenirs des problèmes relatifs à la copropriété des chalets et de malversations imputés à la "mère Denis" mais surtout ce qui m'a frappé c'est le rôle de "doubtob" joué par d'anciens retraités. Ceux là avaient été recrutés au sein d'une clientèle d'individus assez frustes pour ne pas dire franchement grossiers. Ayant pris du galon, ils étaient employés l'un comme cantonnier, tel autre comme surveillant etc.... Évidemment, des individus aussi méprisables ne pouvaient que semer la merde et décourager tout candidat d'un niveau intellectuel susceptible d'émerger du lot de ces anciens "cas sociaux".

Souvenirs, souvenirs

J'ai un souvenir très précis d'un incident assez remarquable qui s'est déroulé en Savoie : j'avais fait la connaissance d'un jeune de moins d'une trentaine d'années qui m'avait fait des confidences à propos d'un penchant que l'on qualifie désormais de "pédophile". Il avait fait du scoutisme et en avait profité pour attirer un ou deux ados sous sa tante. Il se trouve qu'il y avait à ce moment là, un jeune garçon d'une quinzaine d'années qui lui avait tapé dans l'oeil. La mère avait une responsabilité dans le centre.

Ainsi lors des repas, je mangeais de préférence en compagnie de l'amateur de scouts qui invitait le jeune à sa table. Un des anciens retraités qui s'est imaginé que j'avais des vues sur le garnement, à monté un véritable "complot". Étant entendu qu'il faisait du gringue à la mère pour avoir le fils à sa main, il lui fallait trouver un moyen de m'écarter.

Le prétexte pour me faire comparaître devant le lama, fut vite trouvé. Comme je m'ennuyais il m'était arrivé à plusieurs reprises de prendre l'initiative de distribuer le courrier entre l’accueil et les différents bureaux. J'ai, de la comparution qui en résultat, un souvenir des plus surréalistes. Celui qui s'estimait menacé par une concurrence inexistante voulait quérir les gendarmes car avant la comparution j'avais été menacé.

Bien évidemment, lors de l'audience il m'a suffit de dévoiler le "pot aux roses" pour mettre fin instantanément à cette mauvaise comédie. Lama Denis a du m'élargir alors que les "flics" du camp voulait requérir la gendarmerie.

Les témoignages d'un certain Mark Boshe

Concernant ce genre de "dessous", je renvoie mes lecteurs aux témoignages d'un certain Mark Boshe.

Mark Bosche - Néo bouddhisme

Mark Bosche - Un expérience monastique

J'ai failli croiser ce personnage qui est passé après moi en Dordogne. J'ai discerné chez ce personnage une sensibilité "homo" (??) Voir Nirvana. Assumée ou pas je n'en sais rien mais pour moi certains détails sont assez clairs. Certaines analogies de caractère, des observations convergentes, m'ont fait m'intéresser à son histoire, en particulier un détail m'a frappé : une amie claveciniste de Bosche possédant un instrument assez remarquable à joué un rôle de soutien (Pom). Bosche serait décédé d'une maladie cardiaque suite à deux EMI.. Mais on note également des rumeurs de suicide et des indices de déséquilibre. La vérité doit se situer entre les extrêmes dans la mesure où il n'a pas du faire plaisir à tout le monde. En tout état de cause son témoignage est véridique.

Voir aussi https://sites.google.com/site/articlesmarcbosche/home

Je souhaiterais que l'on m'aide à compléter mes archives des ouvrages en pdfs manquants. Merci d'avance.

Le bouddhisme dans l'ancien comté de Nikkaia

le premier centre bouddhique est apparu à Laghet à un jet de pierre d'un centre de culte marial très prisé dans le secteur. Le bâtiment qui a abrité le centre appartenait à l'évêché. C'était un ancien hôtel restaurant où les pèlerins venaient manger des raviolis. Sauf que l'aubergiste s'y est suicidé. Les acheteurs ont trompé le vendeur et il était malvenu de s'installer de fait en concurrent d'une superstition catholique. Par dessus le marché le Feng Shui de l'établissement est assez catastrophique. Rien n'a marché.

Ces braves gens ont pris leur cliques et leurs claques et sont allés s'implanter dans l'arrière pays de Grasse non loin d'une éminence où résiderait un "dieu mondain". De fait cette région est très particulier, la vallée proche recèle, quand on prendre un peu de hauteur, un relief caractéristique qui m'a toujours fait penser à une sorte de "vagin", j'ignore ce que cela veut dire mais sans nul doute il est des secteurs de cette zone qui sont assez franchement maléficiés, je pense à un plateau recélant des crevasses ayant servi à des essais d'explosifs avant que n'éclate la fameuse affaire de la Sonacotra. Je ne suis pas loin de penser qu'en envoyant là bas une armée de spéléologues on ne manquera pas de trouver quelques cadavres. Une partie des Alpes maritimes est constituée de zones très accidentées et des zones de puissante perturbations, genre "cheminées cosmo telluriques" il y en a en pagaille. L'ambiance très particulière de certains villages s'en ressent, les perturbations telluriques s'ajoutant aux traits de mentalité particulier de tous les montagnards qui ont eu à se défendre autrefois de "barbaresques". C'est une région intéressante pour les touristes argentés mais qui réclame des blindages très spéciaux pour y vivre sans en crever...

Retracer l'odyssée de l'Institut Maghada nécessiterai un livre, je n'en ai gardé que quelques souvenirs. Il y a eu bien sûr des abus dans le domaine du travail au noir. des jeunes ont été exploités. Lama Thoubten a eu une triste fin après avoir rompu ses voeux pour convoler avec une Miss Côte d'Azur. Il y a eu les retombées de l'affaire des deux Karmapa etc... 

J'ai du rompre toutes relations avec ces foyers de purulence intestine voici plus de deux décennies...

La nuit où la "Mère Denis" a failli griller

Si j'avais été à la place du cuisinier, j'aurais fait mon coup durant la nuit de Noël pour en accentuer le caractère symbolique. Il ne faut pas oublier que ce centre s'est installé dans l'ancienne chartreuse Saint Hugon datant du XIIème siècle qui fut rachetée par le Dr Schnetzler. Ne s'agissant pas d'un monument classé, on a fini par détruire à moitié l'ancienne chapelle et le four à pain. Je sais qu'on a construit un temple assez imposant dans le parc attenant.

A en juger par les photos, l'incendiaire, connaissant les lieux a du foutre le feu par les combles de manière à permettre à ses camarades de ficher le camp. J'imagine que ce ne devait pas être un individu particulièrement équilibré. On lui a fait dire qu'il s'agissait de purifier les esprits mauvais ou plutôt on n'a daigné retenir que ce détail qui peut être interprété de plusieurs manières et je soupçonne la presse d'avoir plus ou moins sciemment caché le véritable motif, à savoir une vengeance pour un litige qui aurait du normalement relever des prudhommes. Le cuisinier était-il seulement déclaré ? J'en doute ce ne pouvait être qu'un résident bénévole à qui le patron a du promettre des gratifications manuelles.

Le problème est que les centres bouddhiques ont toujours tendu à exploiter des jeunes à la dérive, en leur offrant le gite et le couvert (souvent minable) contre des travaux parfois assez durs. Comme le système exclut qu'on puisse les rémunérer, ce n'était pas le moyen de leur permettre de rebondir en devenant autonome de manière à affronter une vie profane normale. Donc un certain nombre se sont retrouvé plus ou moins "coïncés".

C'est ainsi que des tonnes de TNT de rancoeur se sont accumulées et il en est un qui a voulu tout faire sauter. Évidemment, il était clair que l'incendie ne pouvait être que criminel et comme son auteur est revenu sur le lieu du crime avec de l'essence et un pistolet, il s'est fait serré. Comme la chartreuse est loin de tout, que ne dispose pas de beaucoup d'eau, il était sûr de faire de très gros dégâts. A propos de l'eau je me souviens que la source a eu des problème du fait de dynamitages intempestifs de forestiers exploitant dans les environs.

Un coup d'épée dans l'eau

Il faut bien comprendre que ce genre de vengeance ne sert à rien qui équivaut à un suicide social pour un "Zorro" mal inspiré. Ce qui est navrant, c'est que ce genre d'entreprise est toujours soutenue par les pouvoirs publics. Ces centres sont des sortes de Disneyland asiatiques qui font marcher le tourisme et le commerce environnant. Il aurait fallu que les Inspecteurs du travail foutent leur nez dans ces centres et y mettent tout d'équerre mais outre qu'ils sont surchargés, le "Système" est bien aise qu'on s'occupe éventuellement d'y fixer des "cas sociaux", jusqu'à ce que ce pète.

Il y a toujours des "idiots utiles" (et des "bobos") pour payer et reconstruire un bagne

Et quand çà pète et que ça crame, il y a toujours des légions de crétins et crétines sentimentales qui n'ont rien compris au bouddhisme, n'y voient que de l'écologie plus une sorte de SPA pour cracher au bassinet et apporter les millions d'€ nécessaires à la reconstruction des ces espèce quasi "camps de concentration" déguisés sous les plus jolies couleurs. Il ne faut jamais aller s'enfermer dans ces endroits sans disposer à l'extérieur d'une solide position de repli en cas de besoin. Mais les Occidentaux ont été programmés pour mesure leurs mérites spirituels de la plus mauvaise manière. En somme c'est plus j'en chie sans y laisser paraître plus je progresse spirituellement ! Mais ce n'est pas ainsi que cela se passe !

Ce qui est arrivé il y a un an montre que si l'hygiène a du nécessairement progressé, au fond, rien n'a vraiment changé quand aux bases de la gestion et à l'ambiance. Des gens en bonne santé mentale ne vont pas se faire piéger dans ces attrapes couillons. Il y a viennent en vacances, y font des stages de "développement personnel" tout en faisant un peu de tourisme aux alentours car, comparé aux hôtels, l'hébergement a du y rester relativement abordable, quoique...

Rappels de quelques scandales

Il faut rappeler le scandale qui est résulté du fait que l'on a fini par savoir que le célèbre Kalou Rinpoché avait plus ou moins esclavagisé sexuellement et secrètement une femme. Juste retour des choses son tulkou a été "pédophilisé" en long en large et en travers par ses tuteurs au point qu'il est devenu toxicomane avant de se reprendre. La chose a eu un effet assez heureux puisque cela a permis la mise à jour d'une sombre histoire d'abus sexuels non loin du Temple des 1000 bouddhas.

Une sauvegarde providentielle

J'ai pu retrouver sur archive.org la quasi totalité des articles sur le bouddhisme ayant figuré dans l'ancien blog dont l'essentiel concernant Marc Bosche.

https://web.archive.org/web/20130830031805/http://cret.blogspirit.com:80/c_-_bouddhisme/

Il doit manquer le post où figurait la photographie du clavecin si particulier de Pom la copine la jeunesse de Marc Bosche. Je ne sais plus comment j'étais arrivé à la dégoter.

Je n'ai pas retrouvé Nirvana et j'en garde un souvenir assez vague. Je devrais pouvoir le retrouver après une plongée dans mes vieilles archives perdo.

Liens à consulter

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/l-incendiaire-du-centre-karma-ling-d-arvillard-est-un-ancien-adepte-de-l-institut-bouddhiste-1514313565

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/apres-avoir-ete-incendie-le-centre-boudhiste-karma-ling-renait-en-savoie-1525274739

https://www.ledauphine.com/savoie/2017/12/26/incendie-du-centre-karma-ling-un-ancien-bouddhiste-arrete-et-mis-en-examen

https://bouddhanar.blogspot.com/2012/10/les-confessions-de-kalou-rinpoche.html

Les commentaires sont fermés.