Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

René Guénon et l'oracle de force astrale des "Polaires"

 

9782867141560.jpg

Le meilleur résumé de l'affaire se trouve dans Les sociétés secrètes au rendez-vous de l'Apocalypse de Jean Robin, p. 188 et suivantes, sous le titre Les Polaires et le télégraphe de l'Agartha.

J'ai retrouvé dans mes archives une assez longue étude sur cette affaire où je m'étonnais de la crédulité de Guénon au sujet des propriétés attribuées à ce fameux oracle de force astrale, dont un certain Mario Fille aurait hérité d'un certain Père Jullien que d'aucun ont supposé n'être qu'un certain Guiliano Kremmertz, une hypothèse qu'à l'époque j'avais jugée assez plausible mais là n'est pas le véritable problème.

Deux éditions, semble t-il identiques, seraient datée de 1995, l'une par les Edition de Janvier de Combronde l'autre par les Editions Pardès dont j'ai reproduit la couverture reprennent les textes de la version de Asia Mystériosa parue en 1929 plus des complément et en particulier le contenu d'un texte de :

  • Un oracle kabbalistique, reconstitué et adapté à la langue française d'après un manuscrit kabbalistique par Mario Fille et René Odin.

Ce texte a du paraître sans date bien avant sa reproduction dans un ouvrage datant de 1995 si l'on en croit une note parue dans Politica Hermetica N° 21. J'ai trouvé une notice de la BNF qui date une édition de 1967. Et un Réné Odin décédé à 83 ans en 2010, ce qui le fait naître en 1927. Mario Fille aurait reçu l'oracle en 1908 en Italie. Mettons qu'il ait eu la vingtaine ce qui l'aurait fait naître en 1888 or Guénon est né en 1886. Mario Fille et le Sphinx blésois sont de la même classe d'âge. En 1967, Fille aurait eu environ 79. c'est possible mais il a du exister une édition originale antérieure à 1967. 

Cesare accomani (Zam Bhrotiva) aurait eu la cinquantaine en 1930 ce qui fait remonter sa naissance vers 1880. Le problème est que personne ne s'est soucié de documenté la biographie des 2 auteurs de Asia Mysteriosa.

René Guénon, était prédisposé à devenir la dupe des Polaires

Ce qu'il importe de noter c'est qu'à la parution de la première sorte de Asia Mysteriosa, Guénon n'était plus un jeunot, il avait 43 ans.

Je reporte à plus tard l'analyse de la préface que Guénon avait dédiée à Asia Mysteriosa, elle ne sera sans doute pas nécessaire. En effet il convient de simplement constater que sa conception du "Pôle" et des "centre initiatiques" et sa fascination d'un Agartha comme centre suprême et éventuellement siège du "Roi du Monde" le prédisposait à tomber dans un véritable traquenard en raison du fait qu'il est un de ceux qui ont marché dans la grosse blaque, sans doute estudiantine qui est à l'origine de la Fama fraternitatis de 1614 qui fut en quelque sorte liquidée avec le mythe d'un exil des "maîtres" ver l'Orient. Or il se trouve qu'au moment où un certain Hitler s'apprêtait à fondre sur la France (avec la bénédiction des élites dirigeantes de l'époque, voir Annie-Lacroix Riz et son Choix de la défaite...), le Tibet était encore une terre purement mythique dont on ne savait à peu près rien...

Guénon a donc sauté à pieds joints dans le piège tendu et a tenté de s'en excuser en découvrait mais un peu tard qu'en réponse à une question doctrinale, l'oracle avait répondu par on ne sait trop quelle "connerie".

De la vraie nature de l'oracle kabbalistique, façons "télégraphe de l'Agartha"

La brochure de 1967 faisait 49 pages, la version que nous en avons, 45. Dès la première édition sans date à Paris, on annonçait des fac simile du manuscrit d'origine. Bref, j'ai de très bonnes raisons de croire que l'oracle dont a disposé Mario Fille est en tout point analogue à ce qu'on en a dit jusqu'en 1995.

A l'époque où je m'y suis intéressé avec Denis Constales (un mathématicien accompli), ce dernier était arrivé à la conclusion que le système était analogue au fond à genre de sentences divinatoires que l'on trouvait autrefois dans des paquets de gaufrettes et qui persisterait dans certains paquets de biscuits chinois. L'oracle s'apparente donc à un forme de "jeu de société" bien connu.

Je m'explique :

La "mémoire" de l'oracle est limitée au contenu de 6 carrés comportant chacun 9 lignes paires et 9 lignes impaires de série de nombres. Ce qui fait au total 6 fois 18 éléments de réponse ce qui donne 108 possibilités. Certes le nombre est particulier puisque c'est le nombre de grains d'un mala hindou. Mais rien à voir les 64 x 64 soit 4096 + 64 combinaison possibles d'un oracle chinoise appelé I Tching...

La clef alphabétique de traduction

Voici cette clef :

Clef alpha.jpg

La partie droite de cette clef va vous permettre de traduire chaque ligne de chaque carré. Vous pouvez pour chaque image, en cliquant dessus l'afficher en grand et l'imprimer.

Traitement du Carré 1

Les nombres doivent être divisés par 2, au lieu de supprimer les nombres non divisibles, remplacez les par un signe tel que *.

Carré 1.jpg

Traitement du carré 2

Diviser les nombre par 3, remplacer les nombres non divisibles par une *.

Carré 2.jpg

Traitement du carré 3

Il faut retrancher de chaque nombre 33 et remplacer les résultat négatif par une *.

Carré 3.jpg

Traitement du carré n° 4

Il faut diviser les nombre par 5 et remplacer ceux qui ne le sont pas par une *.

Carré 4.jpg

Traitement du carré n° 5

Il faut retrancher 9 de chaque nombre en replaçant ceux qui donne un résultat négatif par une *.

Carré5.jpg

Traitement du carré n° 6

Il faut diviser les nombres par 3, retrancher 4 du quotient en remplaçant les nombres non divisibles par une *.

Carré 6.jpg

Traduction finale

Si vous avez pris la précaution de transcrire les résultats de chaque ligne dans un tableur il vous suffit de faire 23 cherches et remplace d'après la clef alpha pour avoir le contenu intégral de ce foutu oracle !

Vous verrez qu'on n'y trouve rien de bien remarquable et que très probablement les réponses données du temps de Guénon ne sont pas sortis de cette table et que le temps passé à débrouiller la complexité arithmétique du procédé n'aura été qu'une excuse pour dissimuler des réponses complètement inventées.

Réaction de l'ambiance

Je peux être sûr, c'est absolument systématique que chaque fois que je suis en train de publier un texte déterminant qui à toutes les chances de faire "caguer" les g-s-o, un méchant orage survient à chaque fois qui a pour effet de m'emmerder et le cas échéant d'interrompre toute connexion à Internet en raison des risques de foudroiement en certains lieux élevés. Risques qui obligent à tout débrancher et à protéger son matériel par des onduleurs on-line assez coûteux.

Visiblement René Guénon n'était pas vraiment du "bon côté"...   

 

   

 

 

Les commentaires sont fermés.