Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2020 = La peste façon Coronavirus est bien là...

 Résultat de recherche d'images pour "coronavirus"

Très versé dans les questions de médecine tant académique que naturelle, je me permets de revenir sur le sujet.

Le 16 et le 19 janvier (et les jours suivants)  j'ai mis le doigt sur l'analogie entre rat (de métal) peste et crise financière. On est est arrivé notamment à cause de l'incompétence gouvernementale sans parler de l'inculture médicale de 95% des français.

Etat des lieux

Je persiste à penser que le Covid 19 n'est pas franchement violent sauf que la période de contamination coïncide surtout avec la phase symptomatique. Phase qui est estimée à une quinzaine de jours mais qui dans certains cas pourrait atteindre 25 jours. En réalité cela dépend évidemment des capacités de résistance des porteurs sains, or dans certains cas, chez des personnes jeunes les signes cliniques se limitent à un "gros rhume" à tel point qu'en temps ordinaire cela passerait inaperçu. Et, on l'a vu en Italie, l'épidémie s'est avérée mortifère car la population touchée est une population vieillissante notamment dans certain villages.

Le principal foyer de pestilence a été probablement constitué par un rassemblement de chrétiens charismatiques, un mouvement qui réunit toutes les conditions pour, à une "peste spirituelle" ajouter tous les facteurs de promiscuité apte à disséminer le virus.

Il est donc devenu vain de rechercher le ou les patients 0, et la progression de ces derniers jours indique que très probablement, on va entrer dans ce que l'on appelle la phase 3 avec pour conséquence un blocage plus ou moins grand du pays avec restriction des transports. Je ne sais si l'on atteindra les 100 000 morts de la grippe asiatique de l'an de disgrâce 1957 mais économiquement parlant toutes les conditions sont réunies pour achever de nous ruiner financièrement.

La protection des citoyens : masques et gel désinfectant c'est le bordel et la gabegie complète !

Assez visiblement le gouvernement n'a pas anticipé la crise. Il n'y a pas de masques FFP2 pour le personnel de santé. Cela m'a été confirmé hier par mon ostéopathe. On ne dispose que de masques chirurgicaux plus ou moins sujet à une péremption. Évidemment relative car le point faible c'est le caoutchouc des élastiques, pas le textile. Et on est passé de l'annonce de 15 millions de pièces du temps de la Buzyn (qui s'est tirée fort à propos...) à l'annonce d'une réquisition généralisée.

Réquisition qui n'empêchera pas Amazon and co de vendre les masques restant jusqu'à 10 fois plus cher. Des masques FFP2 à coque semi rigide avec valve, il y a 15 jours on les trouvait en maison de bricolage par boite de 10 à moins de 20 €. Ils ont a 180 € quand on en trouve encore. Comme les vendeurs relayés par Amazon et Cie ne sont pas en France, cette spéculation a encore de beaux jours devant elle.

Bref la "réquisition" et la délivrance sur ordonnance, c'est non seulement un coup d'épée dans l'eau mais une mesure parfaitement imbécile qui nous détourne de l'essentiel.

Masques  : brouillage informationnel

Notez, avant d'aller plus loin que les informations sur les performances des différents masques sont brouillées et parfois contradictoires. Or ce n'est pas la durée de vie qui m'inquiète mais le fait qu'en ne parlant que de masques du commerce on ne fait que détourner les gens de la solution adéquate.

J'ai acheté une boite de 10 masques FFP2 et une paire de masques "canard" : ces masques ont tous les 2 le même inconvénient : il ne sont pas jointifs sur le pourtour. Enfin si vous portez un masque conventionnels çà risque de faire fuir les gens, ils risquent de se détourner, d'appeler le Samut voir de vous lyncher..

La solution : la bonne vieille écharpe fine enroulée serrée à raz des yeux

tdc_on_new-696x459.jpg

La meilleure solution est le "tour de cou", c'est pas cher (5/7 E chez Decathlon), on peut en supperposer 2 si on a vraiment peur et utiliser desous un masque FFP2 semi rigide qui sera ainsi prolongé. On désinfecte le "tour de cour" dans une solution javellisée à 1%, on rince on sèche et c'est reparti pour un tour.

Voir les solutions proposées par Wair et s'en inspirer.

Ce qui est lamentable, c'est le contraste entre les gens complètement paniquées, surtout des femmes et des types qui décident de ne prendre aucune précaution.

L'avantage du "tour de cou" c'est que ça fait cycliste ou motard mais pas "pestiféré"... On risque moins de faire fuir ou à l'inverse de se faire lyncher...

L'attitude consternante des médecins

Les médecins de ville ont des raisons de se plaindre sauf que le système D (pour démerde) existe : mais voilà le problème est qu'on n'a confiance que dans les solutions dites scientifiques et que soigner les gens avec une foulard noué derrière les oreilles ne ferait pas sérieux.

En revanche, un particulier qui aurait recours au genre de solution illustrée par la photo, risque au pire de passer pour hypocondriaque. c'est désagréable mais çà ne tue pas et en plus ça protège efficacement. Enfin si ce genre de masque filtrant ne suffit pas à vous rassurer portez le sur une couche ou 2 de sopalin. Et vous passez vos main au gel après l'avoir enlevé pour le désinfecter.

Le gel hydroalcoolique

La bonne formule est sur Wikipédia, c'est un mélange à environ 80 d'alcool à 95° avec de la glycérine (Aromazone) et un peu d'eau oxygénée. C'est du reste le peroxyde d'hydrogène qui est l'agent actif. Mais on fait un tas d'histoire avec le risque d'explosion car l'eau oxygénée est certes un comburant. On insulte également les gens qui proposent des formules à base de gel aloes (aromazone). A l'état natif il est trop sirupeux, il faut l'étendre un peu pour le rendre plus fluide. Comme désinfectant il suffit d'ajouter une huile essentielle, la plus antiseptique étant celle d'origan compact. 

Le confinement

Ca n'a pas marché en Italie. Le gros problème ce sont les écoles et les manifestation collectives sauf que si l'on se décidait à faire entre le foulard noué derrière les oreilles dans notre culture, ce serait un blindage suffisamment efficaces du moins pour ce qui concerne les adultes. Enfin s'il fallait prolonger les vacances d'hiver des écoliers çà pourrait limiter les conséquences économiques qui seront les plus pernicieuses.

Les remèdes en cas d'infection

J'ai des raisons de penser qu'il est facile de passer à côté du virus.

Une polémique s'est instaurée à propos de la chloroquine proposée par un infectiologue marseillais. Personnellement, vu les effets secondaires possibles, je n'aurais pas envie de recourir à cette cochonnerie.

J'ai axé ma défense sur les huiles essentielles (la ravinstara en particulier qui est un anti viral puissant), l'homéopathie, l'argent colloidal (en aérosol), la N-acétyl-cystéine que je prend pratiquement à l'année en plus d'un multivitamine américain avec sélénium, zinc et Cie et de 5000 UI de D3. La N-acetyl cystéine et un précurseur du glutathion (et un fluidifiant bronchique connu en tant qu'Exomuc). Il se prend à raison de 600 mg/jour.

Attention l'argent colloidal tue tout in vitro mais n'est pas une panacée. J'ai conçu un générateur et j'en fabrique régulièrement par électrolyse ce qui fait que mon pharmacien m'en demande de temps à autre un flaçon. Par voie orale une cure de Cuivre Or argent oligosol me semble tout aussi valable et surtout très accessible. Pour tout antiseptique, il faut compter avec d'éventuels facteurs limitant. J'ai fait plusieurs essais sur 3 ou 4 cas infections urinaires genre cystite. L'argent colloïdal chimique (Collargol) s'est avéré totalement inefficace. L'argent ionique obtenu par électrolyse s'est heurté dans un cas à la présence de calculs et de sable dans la vessie qui constitue une cachette et un lieu de résistance pour les bactéries. Et je pense qu'il en irait de même pour un antibiotique bien ciblé.

Dans le cas d'une infection pulmonaire il faut compter avec la présence d'un excès de mucus, voir d'un biofilm, lesquels biofilms constituent un barrage dans le cas de borréliose. Il faut donc recourir dans certains cas à la serrapeptase...

Je ne puis m'étendre ici sur les moyens curatifs à mettre en oeuvre car je ne suis pas médecin. Et de toutes façons les médecins sont contraints d'adopter sans broncher les protocoles plus ou moins criminels de Big Pharma.

Le gluthation réduit associé à la bromélaïne peut aider et j'ai des raisons de penser que parmi les plantes chinoises la poudre de racine de renouée du Japon (polygonum cuspidatum) ainsi que d'autres plantes spécifiques peuvent aider en cas de détresse respiratoire qui se traduit par une cascade de cytokines inflammatoires. La renouée est une plante invasive qui, très curieusement pousse à l'état sauvage dans les régions d'Amérique où la maladie dite de Lyme serait la plus répandue. Un certain Stephen Bûhner l'a mis en tête de son protocole anti Lyme. Ce protocole est détaillé en français sur un site dédié à la phytothérapie intitulé Althaea Provence. En médecin, il ne faut pas toujours attendre des recettes précises mais recourir à une approche analogique, ce dont sont devenus incapables au moins 90% des médecins.

La médecine en France : on est bien un des pays les plus CALAMITEUX à cet égard

Résultat de recherche d'images pour "médecine du moyen âge costume dessin"

Finalement, au temps où a sévi la peste on était mieux armé contre certaine purulence infectieuses, on savait au moins concevoir et porter des masques efficaces car remplis d'extraits de plantes anti-infectieuses...

Un des exemples de l'incurie ambiante est celui du scandale du nouveau Levothyrox dont la nouvelle formule a eu recours à des excipients inadaptés, tout cela pour écarter le lactose afin de vendre cette T4 aux chinois ! Les toubibs ne savent pas faire un diagnostic d'hypothyroïdie : se bser sur le dosage de la TSH est une connerie dans la mesure où les chiffres donnés par le labo sont faux (jusqu'à 5 MUI) or on risque d'être en hypo à partir de 1,5 à 2;2 de TSH et ce sont les signes cliniques qui décident. J'ajoute que dans bien des cas, chez les femmes je la discerne rien qu'à l'examen du visage...

Autre scandale : on en est arrivé à dérembourser l'homéopathie. Ce qui en soit n'est pas grave dans la mesure où la plupart des médecins qui se disent "homéopathes" ne sont pas correctement formés. Le plus grave c'est la réforme européenne du marché concerné qui a permis à Boiron de liquider les souches peu utilisées. Tout récemment ça a été la croix et la bannière de trouver Kali silicatum en 30 CH pour un proche ! Le seul préparatoire français qui possède la souche réclame une prescription alors que l'homéo étant considérée comme inefficace est en vente libre, sauf quelques remèdes comme le cannabis par exemple...

C'est vraiment à hurler de rage, tellement la cohorte des vieux fossiles de l'Académie a fait de dégâts. Bien sûr la France est en première ligne pour imposer aux nourrissons 11 vaccins rendus toxiques par la présence d'aluminium (et parfois de mercure). Tout çà parce qu'un reste sous la coupe d'un certain Louis Pasteur que je tiens pour ma part pour une parfaite conchonceté car il faut rappeler qu'il n'a jamais été médecin que ce fut un faussaire et un imposteur comparé à un Antoine Béchamp.

Et cette immonde et très haïssable crevure a son tombeau en marbre quasi napoléonien dans le sous-sol de l'Institution qui porte son nom.Le panthéon officiel n'était pas assez bon pour lui ! Rien que ce détail macabre en dit long sur le caractère idolâtrique fort peu républicain du pasteurisme en vigueur.

Pasteur.JPG

Oui je dis bien "crevure" car ce ne sont pas les vaccinations qui ont fait reculer les épidémies mais les progrès de l'hygiène et en ce qui concerne le coronavirus on est complètement à coté de la plaque, je viens d'en indiquer les raisons ! Certes l'institut a beaucoup oeuvré pour l'hygiène mais celui dont il porte le nom n'aura été qu'un assez sinistre imposteur :

https://www.alterinfo.net/La-saga-de-Louis-Pasteur-l-imposteur_a97635.html

Comparé à l'Allemagne, qui autorise l'existence de "praticiens de santé" non médecins (les Heil praktiker), le pire vice du système français c'est que tout ce qui relève de la médecine est devenu un secteur non concurrentiel et une véritable chasse gardée intégralement sous la coupe de Big Pharma. Certes je ne pense pas que l'on puisse se passer des progrès en matière d'analyses biologiques mais quand on ne sait pas ce qu'on cherche on n'a aucune chance de le trouver. L'immense majorité des médecins actuels sont de très piètres cliniciens. Cela dit la majorité des citoyens n'a que ce qu'elle mérite.

Je ne suis pas systématiquement contre l'allopathie et je pense que certains moyens de diagnostic comme par exemple l'iridologie sont foireux et que beaucoup de rubriques "alternatives" relèvent d'un certain degré de charlatanisme et surtout de pur mercantilisme et le vrai problème c'est la bonne information. Notez qu'elle existe et encore faut-il être capable de la discerner. Il se trouve que j'ai vu le jour a une époque où on ne sonnait pas le tocsin quand apparaissait une rougeole ou une varicelle. A la limite on savait quoi faire sans avoir à déranger un médecin.

Et vogue la galère...

Les commentaires sont fermés.