Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du nouveau sur "Tagada" le "scribe" du blog "Oeuvre de René Guénon"...

569457943.jpg

J'ai évoqué cette figure de la "postérité" de René Guénon qu'est le fameux "Tagada" à différentes reprises. Bien qu'à un moment donné j'ai cherché à entrer en contact, je ne peux pas dire que je me sois vraiment intéressé à ce personnage qui manque par trop de relief de surtout d'originalité. Toutefois dans la mesure où il occupe une certaine place dans le "milieu guénonien" il n'est pas possible de passer sous silence son existence.

Or il se trouve que j'ai reçu un mail m'incitant à poursuivre une enquête entreprise par un particulier dont je ne sais rien, si ce n'est que sa langue maternelle n'est pas le français. En effet, il m'est impossible de le "tracer" car il utilise la même messagerie suisse (cryptée et sécurisée) que votre serviteur et il m'a fourni un pseudo ne menant nulle part. Je ne vois guère de possibilité de mener l'enquête là où il faudrait, c'est-à-dire du côté d'Arles et d'une secte hindouisante où une certaine Tara Michaël est partie prenante avec un gourou d'origine russe.

"Tagada" auteur d'un nouveau "Dossier Schuon"

Le rappel de l'existence de ce personnage assez suractif m'a permis de découvrir qu'il vient de publier son propre "Dossier Schuon", qui hélas s'avère d'une pauvreté insigne comparée à la version 2015 de ma propre enquête. Je consacrerai donc à cette mise en cause de Frithjof Schuon un post. Ce sera une bonne occasion de rappeler l'ampleur de mon propre travail qui est sans commune mesure avec le travail éminement scolaire de "Tagada".

Un "Imam" hindouisant...

Je reprends, pour illustrer le présent post, une photographie constituée d'un montage confectionné à partir d'une photo trouvée sur le net. Le personnage de gauche est censé caricaturer "Tagada" mais en réalité ce dernier n'aurait que 34 ans et l'image pourrait correspondre à un mentor plus âgé. Notez également que si j'ai dépeint le personnage comme étant l'imam Tagada, sauf qu'il ne serait pas musulman mais hindouisant.

Une enquête malaisée

D'une part, je ne suis pas suffisament intéressé à découvrir l'identité et surtout la personnalité de "Tagada" et le voudrait-je que ce serait excessivement malaisé. Le seul moyen d'en savoir un peu plus serait de me rapprocher de la secte dont il faut partie. Il se trouve qu'elle organise des stages de yoga à Arles mais outre que je ne suis pas intéressé par cette discipline un cycle est en cours et il faudrait prendre le train en marche. En dehors d'une observation participante, je ne vois guère de moyen d'entrer en contact avec ce milieu. Indépendemment de l'investissement à consentir, je n'ai pas les codes pour me "fondre" dans un milieu qui ne m'intéresse pas spécialement.

En revanche, je ne vois aucun inconvénient à publier les informations qui m'ont été communiquées. Sous toutes réserves, cela va de soi mais enfin comme "Tagada" porte un maque une erreur éventuelle, ne porterait pas à conséquence. Il se peut également que la publication de ces infos incitera quelques langues à se délier.

Mon informateur qui n'est pas "guénonien" mais déclare avoir étudié l'oeuvre de Guénon pendant 7 années environ reproche à Tagada de tenir un privé des propos en désaccord avec l'oeuvre. J'ai demandé à ce qu'on m'en dise davantage mais si cette découverte résulte d'un échange avec un certain "Luc" censé correspondre à "Tagada", il ne faut pas s'attendre à trouver sur le Net des preuves de l'hypocrisie imputée à cet acteur. Néanmoins, on est en droit de se poser des questions à son sujet et de vouloir le "cadrer".

Un (bon) "pirate" de l'oeuvre de Guénon

Ce qui ressort assez nettement c'est qu'il est en désaccord avec la tournure qu'à prise la réédition de l'oeuvre de Guénon et qu'il aurait aimé jouer un rôle positif dans ce domaine. Ce qui explique qu'il ait participé à une édition "pirate" de l'oeuvre, notamment par le biais d'un site canadien. Cela dit je ne vois rien à objecter à çà ! J'ai jugé la prolongation de la durée de protection post-mortem des oeuvres de l'esprit à 75 ans comme étant à la foi très immorale (car elle permet à une descendance souvent méprisable au regard du génie éventuel de l'oeuvre considérée de vivre grassement sans rien foutre !!!!!!!!!!!) et même préjudiciable, dans certains cas à l'oeuvre elle-même.

Je me propose donc de citer partie des mails reçu en espérant que ces "révélations" susciteront plus ou moins de confirmations. Il est bien entendu que si j'apprenais l'identité exacte et complète de "Tagada" (et de son mentor car il ne serait que sa "cheville ouvrière") je me bornerai à ne publier que des précisions relatives à la personnalité et au parcours de ces acteurs.

Voici de qui ressort des communications qui m'ont été faites :


1. L'étrange contradiction entre les croyances propres de Tagada et celles de Guenon. Tagada n'est pas le fidèle "guenonien" qu'il se présente, car Tagada réfute étrangement de nombreux points. Ceci est important car il se montre frauduleux. En public, il est violemment "guenonien", citant de nombreux extraits des livres de René Guenon dans lesquels il estime que M. Guenon a été mal compris ou est attaqué.

Il se présente donc publiquement comme un "chevalier guenonien", alors qu'en privé, il a mal compris de nombreux points et dénonce en fait la position de son défunt maître sur plusieurs fronts!

2. Il existe des informations personnelles concernant la véritable identité de Tagada. J'ai certaines de ces informations, mais elles sont incomplètes.

Si vous êtes assez déterminé, je suis sûr que vous pourrez tout découvrir à propos de cet homme, car, je peux vous le dire, il fréquente la France de temps en temps.

Il n'est pas musulman, comme vous semblez le croire. En fait, Tagada affiche la même crainte de l’islam que la plupart des gens. (J'ai une partie de son nom, son âge et la tradition actuelle, ainsi que le groupe auquel il est attaché).

[...]

Positions personnelles de "Tagada" en contradiction avec Guénon

- Tagada nie principalement ce que M. Guenon a écrit concernant la doctrine des cycles. Cela est dû à certains enseignements eschatologiques dont il semble avoir peur. Vous devez être au courant de ce que M. Guenon a écrit dans le livre "Le Royaume de la quantité et des signes des temps" et le comparer aux déclarations de Tagada pour que ce déni surprenant vienne de celui qui se prétend grand guenonien.

- Tagada nie ou comprend mal l’aspect qualitatif du temps, du moins tel que présenté par M. Guenon. Il ne croit pas que le taux de temps change en fonction des événements qui se déroulent dans le temps. Il estime qu'il n'y a absolument aucune différence entre l'époque où M. Guenon était en vie et notre époque aujourd'hui, à l'approche de 2020.

- Tagada nie l'avènement du Mahdi ou de toute autre figure eschatologique. Cela contredit clairement l'opinion de M. Guenon selon laquelle le Mahdi doit être un homme musulman, qui viendra rassembler les gens avant la fin du cycle.

- Tagada nie la contre-initiation et ne croit pas qu’en fin de compte, elles se manifesteront de manière visible dans le but de mettre en place un empire mondial inversé.

- Tagada nie le dixième avatara ainsi que toute restauration visible de la tradition primordiale qui affectera toute l’humanité.

- Tagada pense que M. Guenon avait tort en ce qui concerne toutes ces choses. Il pense qu'au contraire, les ressources de la terre seront épuisées par les êtres humains et que finalement, tout sera dépensé, tous les arbres, les eaux, la nourriture, les animaux, etc.

- Après cela, Tagada pense que le Satya Yuga à suivre ce Kali Yuga se produira de manière invisible. Les êtres humains en vie à ce moment-là ne sauront pas que le cycle a changé et les choses redeviendront comme par magie.

Ce ne sont là que quelques-uns des points de vue étranges de M. Tagada. Je dis étrange car ils contredisent tous les enseignements de son maître décédé, M. Guenon. La raison de l'intransigeance de Tagada réside principalement dans sa peur. Il nie toutes ces choses et plus encore parce que s’il les accepte, il croit alors qu’il devra accepter d’autres choses qu’il n’aime pas. Ce qu’il craint, c’est ce que d’autres auteurs, tels que M. Gilis, ont évoqué.

Ainsi, Tagada n'adhère pas pleinement aux enseignements de M. Guenon, de peur de le conduire à embrasser les enseignements d'autres personnes, tels que M. Gilis. Dans le même temps, Tagada affirme violemment que tout ce qui l'intéresse, c'est l'intégralité des enseignements de M. Guenon. Il est clair qu'il s'agit d'un homme confus puisqu'il occupe simultanément deux positions contradictoires. Voilà donc la mentalité de Tagada:
 
J'ai, comme on s'en doute, demandé à ce que l'on m'apporte des éléments de preuves mais si ces données résultent d'échanges privés avec un particulier prénommé "Luc", il faudra me communiquer les échanges et quelques uns de leur "en-tête" avec le n° d'IP d'origine.

Mon correspondant ajoutait ceci :

Un homme infecté par un cerveau cassé ! Il ne se soucie aucunement de l'ésotérisme, il ne défend pas non plus vraiment les travaux de son professeur, René Guenon. Tout ce qu'il fait, c'est créer une plate-forme où les points de vue qu'il partage sont présentés par M. Guenon. Si tel n'était pas le cas, pourquoi ces étranges contradictions? Ainsi, l'ensemble de son blog n'est en réalité qu'un "espace de sécurité" pour un homme détournant les livres d'autrui dans le but de protéger et de présenter sa propre vision du monde. C'est le comble de l'hypocrisie.
 
Me faut-il comprendre que le blog qui est en cause servirait à faire passer les idées de "Tagada" pour ce que Guénon aurait professé. Auquel cas la preuve des contradictions se trouverait dans le blog. J'avoue n'y a avoir pas prêté assez d'attention pour pouvoir m'en rendre compte. J'ai donc demandé au correspondant de me fournir des citations et leur source sous forme de lien.
 

"Tagada" un "nom collectif" ?

Premièrement, le nom "Tagada" n'est pas un nom individuel, mais une sorte de nom de groupe. Je ne sais pas combien de personnes forment ce groupe, mais je peux vous dire un fait: il y en a au moins deux: un homme plus âgé et un homme dans la trentaine.

 
Jusqu'à présent, j'ai parlé de Tagada comme s'il était un seul homme. C'est parce que l'homme avec qui j'ai parlé joue le rôle principal dans la maintenance du blog et la publication des livres publiés par ces personnes, tels que "L'Archéomètre".
 
C'est le jeune homme à qui j'ai parlé, dont le vrai nom est Luc.

On pourrait aussi bien dire que Luc est Tagada, puisque c'est lui qui joue le rôle principal dans toutes leurs affaires. Luc est un homme de 34 ans, qui n'est pas musulman et qui, comme je vous l'ai dit, a peur de l'islam et de tout rôle eschatologique que l'islam pourrait avoir.

"Tagada" un adepte du "Centre Nâth Sampradâya" ?

Luc, 34 ans, est un adepte des Nathas. Vous avez peut-être entendu parler d'un gourou russe appelé: Yogi Matsyendranath Maharaj, qui a une "mission" à l'ouest. Le nom russe de ce gourou est Maxim Matsiendranatkh. Luc est un disciple de ce gourou et le suit depuis environ 4 ans maintenant.

En collaboration avec Tara Michael, ce gourou a ouvert un centre en France, voici leur site web:

http://www.centre-nath-sampradaya.com/Centre_Nath_Sampradaya/Bienvenue.html

Un gourou "raspoutinien"

Tara%20yogi-filtered.jpg

Ci-dessus : tara Michaël et le gourou russe. Il est précisé que l'image est empruntée (par un lien direct) au fichier original. Elle n'est donc pas reproduite et l'on ne peut me reprocher la moindre infraction. Source : http://www.tara-michael.com/Tara_Michael/Biographie.html

On notera que je ne porte pas de jugement sur la secte en question. Et je précise que Raspoutine était innocent de tout ce ce dont on l'a crédité par malveillance.

Cette note aura au moins le mérite d'attirer l'attention sur une secte et un gourou dont fait partie Tara Michaël. Cette Tara Michaël je ne l'ai guère évoqué qu'à l'occasion d'une recension de l'ouvrage de Jean-Louis Gabin sur Daniélou et le moins que l'on puisse dire est que cette femme ne m'a jamais fait une impression vraiment transcendante. Pour plus de précisions sur sa carrière voyez son propre blog.

Luc fréquente le sud de la France chaque fois que cela est nécessaire pour participer à des activités rituelles avec ce gourou. Ce gourou a également visité le Canada à quelques reprises pour répandre sa mission dans tout l'Ouest. Il vit actuellement en Australie, je crois.

Tout cela semble se tenir : en effet "Tagada" diffuse les ouvrages de Guénon sous régime canadien, un régime resté fidèle à la protection "post-mortem" des oeuvres 50ans seulement après le décès de l'auteur. Sans les années de guerre comme en France. L'ajout des "années de guerre" a favorisé de manière immorale les auteurs et les musiciens alors que tout le monde en a souffert tandis que les gens ordinaires n'ont pas bénéficié d'avantages particuliers !

Autre précision :

A propos, le vieil homme du groupe "Tagada" est un ancien disciple de Gilis, qui a lui-même de nombreux "secrets d'initiés" qu'il serait intéressant de découvrir. Luc a également été influencé à un degré ou à un autre par ce monsieur plus âgé.

Conclusion provisoire

Je ne voyais pas d'autre possibilité que de citer les informations qui m'ont été communiquées. Mon informateur semble avoir épuisé ses propres possibilités d'enquête. Pour ma part j'ai indiqué pour quelles raisons je suis dans l'impossibilité d'entrer en contact avec la secte dont ferait partie la principale cheville ouvrière du blog évoqué.  Mon correspondant parait n'avoir pas souhaité que je cite ses communications mais comment faire autrement ? Et d'un autre côté il aspire à ce que je dénonce les contradictions imputées au principal acteur de ce blog.

Il faut espérer que ces indications susciteront des observations susceptibles de faire avancer l'enquête entreprise. Je répète que je ne me suis jamais vraiment intéressé à "Tagada" que j'ai toujours pris pour un "pitre" ou, si l'on préfère, l'un des nombreux "singes de Guenon". J'ai eu un collaborateur qui s'est beaucoup gendarmé à propos de ce personnage et a tenté lui aussi de le dénoncer sur divers sites. Je me souviens que "Tagada" et sa "tribu" aurait régulièrement fait effacer certaines de ses interventions dans des commentaires sur Amazon mais je n'ai plus de souvenirs précis à ce sujet.

Je ne sais s'il existe vraiment un mystère plus ou moins ténébreux derrière l'espèce d'apologie de l'oeuvre guénonienne par "Tagada and co" mais bon l'actualité traditionnelle étant assez pauvre, cette communication permet de relancer un peu le présent blog.

Les commentaires sont fermés.