Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Oublions les Gilets jaunes... Si on parlait des ravages de la "coke" (...) et accessoirement des (gentilles) révélations (??) d'un Gérard Fauré

dealer du tout Paris.jpg

Si les "Gilets jaunes" manifestent de façon "périphérique", cela revient se faire hara-kiri ! A mes yeux le chapitre est clos, et je crains de n'avoir pas à revenir sur l'enterrement de première classe qui se prépare.

Je note en passant que d'après le général Tauzin, le mouvement serait "manipulé" mais il ne nous dit pas par qui. Ce qui est maintenant sur c'est que le mouvement a été débordé. J'ai vu une vidéo d'amateur tournée avec des téléphone portables, l'accent où les intonations des commentateurs ne laissent aucun doute quand à l'origine des activistes les plus violents notamment en ce qui concerne la destruction d'un péage avec une voiture incendiée jetée d'un tractopelle...

Les premières réactions étrangères nous parviennent :

https://www.liberation.fr/planete/2018/12/07/les-gilets-jaunes-vus-de-l-etranger-dites-donc-c-est-la-revolution-en-france_1696678

Il n'y a guère que les Grecs qui nous comprennent eux qui ont été couillonnés en long en large et en travers par l'affreuse Merkel and Co... Et les iraniens, ne manquent pas d'un humour de bon ton.

Humour involontaire

1178635-img_7949jpg.jpg

Avant de vraiment passer à autre chose, notons l'humour involontaire d'un commerçant des beaux quartiers. A défaut d'Acte IV spectaculaire, l'acte III n'aura été qu'une "grande récré" qui va nous coûter assez cher... Le leçon de tout ceci est qu'il est urgent de prévoir de revenir aux bon vieux rideaux de fer quitte à ne les descendre qu'en temps de manifestations...  

A propos des révélations du "dealer du tout Paris"

C'est en flânant sur Sputnik que j'ai appris la sortie, sans doute avant le 18 novembre, d'un livre de révélations qui balance en particulier notre Johnny national et l'ex président Chirac en tant que cocaïnomanes, la dénonciation de quelques stars n'étant pas à proprement parler une révélation.

Sur cette vidéo, l'auteur raconte sa vie qui commence par une embauche par un certain Pasqua au profit du SAC, un service d'action parfaitement in-civique... Rien là de bien étonnant. Disons que c'est une mise en bouche...

Avant d'aller plus loin, je vous suggère d'écouter quelques secondes ce qui se dit dans cette vidéo :

Elle n'est intéressante qu'en ce qu'elle fait étalage du moralisme gerbant de toute la faune dite "pipole". Les bonnes femmes et même les connasses, notez que je ne sais même pas de qui il s'agit, et qui interviennent et reproche à l'auteur de s'attaquer à des gens dans l'incapacité de répondre, constitue un sommet dans le domaine de l'hypocrisie mondaine. Et oui d'être obligé de constater qu'une bonne partie du milieu politique d'hier et d'aujourd'hui est addict à la cocaïne pourrait bien être un facteur encore plus déterminant que la "culture hors sol" des prétendues "élites" quand au phénomène de surdité que l'on observe depuis un bon moment déjà et qui va en s'accentuant. Lequel se traduit par une montée en puissance dans l'arrogance...

Passons maintenant à une interview nettement plus intéressante...

On apprend (enfin les béotiens) que notre Johnny national était racketté par la pègre à cause de son homosexualité au point de ne plus pouvoir payer ses impôts. 

aq

Notez encore que ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus. D'abord j'étais au courant de ses penchants depuis longtemps. Un ami belge m'avait rappelé une vieille histoire promptement étouffée. Le chanteur avait jeté son dévolu sur un garçon au premier rang parmi les spectateurs d'un de ses concerts et avait ordonné à ses sbires de l'amener dans sa loge. Sauf que le jeune n'a pas marché et que les parents ont porté plainte.

A présent, l'idylle de Johnny avec un certain Philippe Carbonne, n'est plus un secret. Et je m'explique à présent pourquoi j'ai reçu d'un lecteur des questions à ce sujet... Donc Johnny était sous l'emprise d'un véritable chantage. C'est tout-à-fait possible ! Quand on voit à quel point un Raffarin en a pincé pour le chanteur yéyé (et il n'est pas le seul de sa classe...) on peut comprendre que si les écarts de l'idole avait été étalés dans la presse de son vivant, il n'aurait jamais connu la vogue démentielle dont il a été l'objet... Je n'ai aucun doute sur ce que raconte l'ancien dealer puisqu'il déclare  que ce sont des gens avec lesquels il été lié qui l'aurait saigné financièrement. En dépit de la part d'exagération dont il faut tenir compte, car je ne vais pas jusqu'à penser que ce sont les ponctions qu'il a supportées, qui seraient la vraie cause de son exil fiscal... Disons qu'elle ont "contribué" à son évasion sans constituer le facteur déterminant !

Gérard Fauré est un malin, il faut évidemment interpréter ce qu'il raconte. Cela dit on lui est reconnaissant d'informer le public.

Et si l'abus de cocaïne expliquait bien des choses...

Je suis très féru d'herboristerie, j'ai expérimenté le cannabis pour juger par moi même. J'ai pris une fois du LSD, du vrai c'était à dans les années 70. Je l'ai fait une fois mais pas deux. Quant au H, le problème, pour que ce soit vraiment "récréatif" c'est qu'à minima, il faut être entouré de gens avec lequel on est en parfaite harmonie. Autant préciser, qu'en matière collective, cela n'a jamais été le cas...  Quant à la "coke" et Cie, il ne m'est jamais venu à l'idée d'y toucher si peu que ce soit. Mais je sais que la consommation de cette cochonnerie est très répandue. Je pense en particulier à une saloperie de "psy", experte auprès de la Cour d'Appel qui a fait enfermer son frère et l'a fait même sous curatelle. Soit dit en passant, on vient de découvrir qu'après avoir obtenu une procuration, elle s'est faite refaire les ratiches au frais du frangin. Donc la partie n'est pas terminée et si l'occasion s'en présente, je suis bien résolu à la faire radier en tant qu'experte... Tout cela est pour dire que son arrogance et sa dureté pourrait trouver une explication du côté de la fameuse poudre blanche.

Coke, désinhibition et abus sexuels

Dans la vidéo qui suit, il est deux choses à noter, c'est d'une part la relation, qui vient de me sauter pour ainsi dire à la figure entre la généralisation des abus sexuels dans un certain milieu et la consommation de "coke" qui est connue pour son action en matière de désinhibition.

Vous allez me dire que je suis en train de découvrir la lune. Le fait est que c'est d'une évidence flagrante. Gérard Fauré explique les penchants de "Johnny" pour certains garçons par cet effet de désinhibition de la drogue en question. Le seul point décevant, c'est que l'occasion a été manquée de souligner qu'à de rares exceptions près tout le monde il est bisexuel et que c'est l'occasion qui fait le larron. Il n'existe qu'une seule catégorie d'homme qui ne risquent pas de pencher du côté opposé au leur, ce sont les "homos" exclusif. Existe t-il des "hétéros exclusifs" ? Personnellement j'en doute, en dépit de l'émergence de mai 68 et de la diffusion des rapports Kinsey, l'immense majorité des hommes nient toute possibilité de s'éprendre d'un semblable. La bisexualité naturelle n'est visible que dans certaines société où tout n'est pas verrouillé par une "culture hétérosexuelle" parfaitement artificielle et au demeurant très moderne. Mais ce n'est pas là que je voulais en venir...

Je vous invite à vous rendre directement au point situé à 39 minutes quand le reporter pose la question de savoir s'il y a encore des hommes politiques qui se bourrent de "coke". Il répond, bien sûr et plus loin explique que cela se discerne à certains signes, notamment dans les yeux. J'ajoute que parfois il arrive qu'on cherche dans une mauvaise direction : l'homosexualité par exemple. Je crois au final que l'impunité résultant d'une position de pouvoir, plus la "coke" pourrait expliquer bien des choses.

Enfin pour les gens qui veulent s'en tenir seulement à ce qui est marrant, il y a l'histoire des chèques en bois de Chirac et ce qui s'en est suivi et c'est à partir de 33 minutes avec au final une histoire de mannitol mêlée à de la "coke" qui aurait flanqué une chiasse mémorable aux invités d'un réception très sélect. Sauf que je dois émettre un doute quant à la vraisemblance du propos. C'est un fait que la cocaïne est parfois présentée comme le laxatif le plus puissant. On se sert du mannitol pour la couper, mannitol qui n'est pas un sucre mais un polyol. Il faut une certaine dose pour qu'il manifeste ses effets laxatifs, il est possible qu'en quantité infime il potentialise l'effet laxatif de la "coke" mais ça reste à vérifier.

Une "élite"  assez largement "encocaïnée"

Je ne saurais vous inciter à lire le livre, ce que son auteur révèle tout à fait gratuitement est bien suffisant. Il n'y a pas lieu d'être surpris du contenu des révélations qu'il fait sauf que le rôle de la "coke" dans la désinhibition qui a cours dans un certain milieu avec l'arrogance et le sentiment d'impunité qui l'accompagne nous oblige à nous poser la question de savoir si l'abus de cette drogue ne joue pas un rôle déterminant dans les événements que nous vivons actuellement. Très franchement j'ignorais qu'un Chirac prenait de la cocaïne. Si maintenant qu'on le sait, çà ne peut pas me surprendre vraiment.

Je vous fais grâce d'une vidéo où le même personnage évoque certains abus "pédophiles" dont une élite marocaine est présentée comme coutumière du fait. Le père de l'auteur était un grand médecin qui était chargé de recoudre les blessures les blessures occasionnées à des victimes par certains phénomènes liés au pouvoir. Sans parler des ministres et autres particuliers qui ont pris leurs aises dans ce pays. C'est devenu pour ainsi dire assez banal... 

Enfin il est clair que quand on ne veut pas regarder la vérité en face en admettant à quel point le monde qui nous entoure est pourri jusqu'à la moelle, on en est réduit à ergoter au sujet de l'immoralité supposée du dénonciateur. Et je le répète, cette sorte d'hypocrisie médiatique est bien ce qu'il y a de plus gerbant.  

Les commentaires sont fermés.